Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 30 mars 2021
|Une tentative de vol viré vers le calvaire !

Burundi - Sécurité29 mars 2021
|Découverte d’un corps sans vie en décomposition au Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité27 mars 2021
|Une partie du marché de Ngozi part en fumée

Burundi - Justice26 mars 2021
|Un malade mental toujours détenu dans la capitale politique

Burundi - Sécurité25 mars 2021
|Un homme se fait arrêter pour avoir tué sa femme

Burundi - Rdc - Sécurité 24 mars 2021
|Six présumés voleurs burundais à main armée interpellés en Rdc

Burundi - Sécurité Routière23 mars 2021
|Un convoyeur descend brutalement une personne de son camion

Burundi - Sécurité 22 mars 2021
|Une jeune fille tuée après avoir été violée en province de Makamba

Burundi - Sécurité20 mars 2021
|Un hippopotame tue un élève dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité19 mars 2021
|Disparition mystérieuse d’un couple dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité18 mars 2021
|Un chien enragé sème la terreur dans la province de Kirundo

Burundi - Justice17 mars 2021
|Une lourde condamnation du féticheur de Kirundo

Burundi - Administration - Sécurité16 mars 2021
|Quand l’action de la police est stoppée à l’entrée de la Regideso

Burundi - Sécurité15 mars 2021
|La population se rend justice dans la province de Cibitoke

Burundi - Justice13 mars 2021
|Le ministère de la justice au chevet des femmes détenues à la prison de Mpimba

Burundi - Sécurité 12 mars 2021
|Une femme retrouvée morte en zone Musaga

Burundi - Sécurité 11 mars 2021
| Quand le trafic humain inquiète, selon une opinion !

Burundi - Sécurité10 mars 2021
|Gitega : une femme tuée en commune de Giheta

Burundi - Sécurité9 mars 2021
|Un corps sans vie emballé dans un sac découvert au sud de Bujumbura

Burundi - Sécurité8 mars 2021
|Trois morts dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité6 mars 2021
|L’administrateur de Vugizo échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité 5 mars 2021
|Muyinga : une personne tuée en commune Giteranyi

Burundi - Sécurité 4 mars 2021
|Un jeune garçon tué dans l’explosion d’une grenade en province de Kayanza

Burundi - Sécurité3 mars 2021
|La province de Kirundo explose des grenades

Burundi - Droits de l’Homme2 mars 2021
|"L’Etat doit punir tout ce qui viole le droit des prisonniers, y compris le droit de se faire soigner", dixit Acat-Burundi

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

L’ancien chef de quartier Kavumu tué dans la nuit de ce mercredi

11 février 2021

Bujumbura, le 11 février 2021 (Net Press) . Il s’appelle Jean Claude Nganahe, un ancien chef de quartier Kavumu, dans la zone de Kamenge, en commune urbaine de Ntahangwa, au Nord de la capitale économique Bujumbura. Il a été tué dans la nuit de ce mercredi 10 février au quartier Mirango où il résidait, dans cette même zone, apprend-on de sources sur place.

Selon nos informations, le corps sans vie a été transporté par ses assassins à deux cent mètres de chez lui. Dans la petite matinée, les premiers passants croyaient qu’il était en état d’ébriété. Ses voisins et son entourage parlent d’un homme toujours à l’aise avec tout le monde et demandent une enquête approfondie pour connaitre les auteurs de ce crime.

Dans la même rubrique sécuritaire, deux réfugiés burundais du camp des réfugiés de Nduta en Tanzanie sont introuvables depuis la nuit du 6 février. Il s’agit de Sabukwigura enlevé dans la nuit de ce dimanche vers 2 hoo du matin et d’Elias enlevé dans la nuit de lundi à mardi dans la zone 8, village 10, par la police tanzanienne.

Leurs familles biologiques craignent le pire. Contactée à ce sujet, la police tanzanienne nie avoir trempé dans ces arrestations en cascade des réfugiés burundais vivant sur son sol. Mais cette réponse n’a pas convaincu car ce n’est pas la première foi que de tels incidents se produisent et que la Tanzanie nie les faits. N.R.

Burundi - Développement

Audience à la primature : le représentant de la Bad au Burundi reçu par le premier ministre

Bujumbura, le 11 février 2021 (Net Press) . Le premier ministre, Alain Guillaume Bunyoni, a reçu en audience le représentant de la banque africaine de développement. Il en a profité pour remercier la Bad qui n’a cessé de soutenir le Burundi même pendant les périodes difficiles de 2015 ou les autres ont suspendus leurs appuis.

Il a ensuite montré les projets que le gouvernement a mis en avant. Il a demandé à la Bad de continuer à soutenir le Burundi en appuyant le programme national de développement que l’Etat a mis en avant, surtout dans le domaine agricole.

Le représentant de la Bad salue les avancées du Burundi dans le domaine de développement. Il dit qu’il va aider en priorité dans le projet des coopératives des jeunes. Pour ce qui est de l’infrastructure, la Bad va financer le travail de la route Cankuzo-Gisumo et la route RN3 de Bujumbura-Gitaza. N.B.

Burundi - Sécurité

Une soirée peu tendre pour les enfants présumés voleurs en Zone Kamenge.

Bujumbura, le 11 février 2021 (Net Press) . Quelques éléments de la police burundaise ont effectué dans la soirée de ce mercredi 10 février de 18 hoo à 22hoo, au niveau de la gare du Nord, en zone Kamenge de la commune urbaine de Ntahangwa, une rafle des enfants présumés voleurs de rue.

Cette information a été confirmée par Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de l’intérieur, de la sécurité et du développement communautaire. Ce dernier dit que ces enfants constituent une menace à la population en général et aux usagers de la route nationale numéro 1 en particulier.

Les victimes de ce vol sont principalement les propriétaires des véhicules de marque Hilux, des camionnettes et camions de transports avec carrosseries. Le porte-parole Nkurikiye fait savoir que 22 enfants ont été appréhendés et mis au cachot au poste de police de la zone Kamenge pour une enquête y relative. N.R.

Burundi - Ua - Gouvernance

Jean Claude Bizimana est élu membre d’une commission de lutte contre la corruption à l’UA

Addis Abeba, le 11 février 2021 (Net Press) . Un Burundais, Jean Claude Bizimana, est l’un des onze membres d’une commission de lutte contre la corruption au sein de l’Union africaine (Ua). Ils ont été élus dans une réunion des ministres des relations extérieures des pays africains la semaine passée.

Jean Claude Bizimana, qui était jusqu’ici directeur chargé du contentieux à la brigade anticorruption au Burundi, vient de passer 14ans dans le métier. Il dit que le Burundi va gagner dans le domaine de lutte contre la corruption.

Jean Claude Bizimana dit que le Burundi connaît des progrès en matière de lutte contre la corruption pour plus d’une raison : la synergie des administratifs dans la sensibilisation et la lutte contre la corruption a fait qu’il y ait des progrès au niveau de la corruption. La population burundaise connait les méfaits de la corruption et actuellement peut dénoncer un administratif qui pratique la corruption et vice versa. N.B.

Burundi - Justice

Le secrétaire communal du Cndd-Fdd à Rumonge entre les murs du service national des renseignements

Bujumbura, le 11 février 2021 (Net Press) . Il s’agit d’une affaire interne dans un premier temps, mais qui a fait réagir les services de police et de justice au niveau national au regard de son évolution. En effet, un certain Innocent Nsabiyumva, puisqu’il s’agit de lui, a battu copieusement un jeune Imbonerakure la semaine dernière dans la province de Rumonge, au Sud-ouest du pays.

Il a été arrêté par le responsable du service national des renseignements et mis au cachot provincial des renseignements. Il a été transféré hier dans la soirée vers le siège national dudit service après une convocation par le bureau national du parti de l’Aigle dans la capitale économique.

Il semblerait que l’affaire, strictement interne par ailleurs, serait liée à une élection d’une dame du nom de Frida Ndagijimana, qui est la responsable collinaire de Gashasha, en commune de Rumonge. Selon toujours nos informations, l’élection de cette femme aurait divisé les militants du Cndd-Fdd dans la région et le garçon tabassé ferait partie du groupe qui s’est opposé à son élection. J.M.

Burundi - Administration

Beaucoup de réalisations ont été faites par le ministère et les autres sont en cours

Bujumbura, le 11 février 2021 (Net Press) . Ceci est dit par le ministre des infrastructures, de l’équipement et des logements sociaux, Déogratias Nsanganiyumwami, lors de la présentation du bilan des réalisations semestrielles pour la période du mois de juin au mois de décembre 2020.

Le ministre a présenté ses réalisations dans tous les secteurs dudit ministère. C’est entre autres au niveau des infrastructures routières, au niveau des infrastructures des routes, dans les travaux en régie, au niveau des infrastructures ferroviaires, les infrastructures publiques socio- économiques au niveau du secteur de l’urbanisme (octroi des documents contre paiement conformément à la loi).

Il n’a pas cessé de rappeler que toutes ces réalisations ont vu l’implication et le concours des partenaires techniques et financiers qui ne cessent de soutenir les efforts du gouvernement. N.B.

Burundi - Education

Vers l’ouverture de l’école technique Pierre Nkurunziza en province de Gitega

Gitega, le 11 février 2021 (Net Press) . Le lycée technique dédié à l’ancien président de la République, feu Pierre Nkurunziza, va ouvrir ses portes en commune Bugendana, en province de Gitega, au Centre du pays. L’on signalera que feu Pierre Nkurunziza chérissait cette région et avait projeté d’y construire un deuxième aéroport, une ambition qu’il n’a pas pu réaliser malheureusement.

Selon nos sources, le lycée technique Pierre Nkurunziza va ouvrir les sections de l’informatique, de l’économique, et d’électricité industrielle. Elle a été construite grâce à la contribution de la population, les natifs, le bureau de la présidence de la République à hauteur d’un milliard de nos francs. N.R.

Burundi - Usa - Politique

"Procès de Trump : les élus replongent dans l’assaut du Capitole, images choc à l’appui’, dixit Rfi

Washington, le 11 février 2021 (Net Press). Des vidéos choc inédites, et des accusations lourdes : au deuxième jour du procès de Donald Trump, les sénateurs ont replongé dans l’angoisse qu’ils ont vécu le 6 janvier lors de l’assaut du Capitole. Les procureurs ont attaqué avec force l’attitude de l’ancien président qu’ils ont clairement rendu responsable des émeutes.

« Donald Trump a abdiqué de son rôle de commandant en chef pour endosser celui d’incitateur en chef d’une insurrection dangereuse », entame Jamie Raskin. Tweets et extraits discours à l’appui, les démocrates décrivent la dérive inexorable de l’ex-président et ses actions de plus en plus désespérées pour rester au pouvoir, jusqu’à cette journée du 6 janvier.

« Une heure après que le président a fini son discours, une horde d’insurgés a débordé la sécurité du Capitole et est parvenue à entrer dans le Congrès, souligne Madeleine Dean. Parce que la vérité est que cette attaque ne se serait jamais produite sans Donald Trump. Et donc ils sont venus, avec des drapeaux Trump, et ils ont utilisé notre drapeau, le drapeau américain, pour se battre et pour matraquer. Et à 14h30, j’ai entendu ces coups terrifiants aux portes de la chambre des représentants. Pour la première fois en plus de deux cents ans, le siège de notre gouvernement était saccagé, sous nos yeux. »

Panique dans les couloirs du Capitole

Et les démocrates diffusent des vidéos encore jamais vues sur l’attaque du Capitole. Des scènes violentes montrées en parallèle de l’évacuation précipitée des élus. On a ainsi vu Mitt Romney faire soudain demi-tour et partir en courant, à la demande d’un policier… ou encore Mike Pence quitter les lieux précipitamment avec sa famille, tandis que les manifestants le cherchent dans les couloirs du Congrès. On entend la panique du personnel, des policiers qui appellent à l’aide. Les sénateurs à la fois jurés et témoins, ont pu réaliser à quel point ils avaient été proches d’être confrontés directement aux manifestants, proches du danger. Certains se sont dits ébranlés.

L’attitude du vice-président, pourchassé par les manifestants, est saluée. « Mike Pence et moi sommes rarement d’accord politiquement, assure Joaquin Castro. Mais il a respecté son serment, et ce n’est pas un traître, c’est un patriote. »

Donald Trump lui est conspué. Il est accusé non seulement d’avoir provoqué les violences, mais aussi de n’avoir rien fait pour les faire cesser. « La violence n’était pas seulement prévisible, il l’a délibérément provoquée, a asséné un procureur, et le pire, a-t-il ajouté, c’est que lorsqu’elles sont survenues, il n’a pas cherché à les arrêter. Donald Trump a observé ce chaos comme s’il s’agissait d’une émission de télé réalité. ». D.N.

Revue annuelle de la presse : Décembre 2020

Burundi - Sécurité

Serait-il de l’anathème au Burundi ?

Ruyigi, le 1er décembre 2020 (Net Press) . Ces derniers jours, dans plusieurs localités du pays, l’on apprend que des membres de famille s’entretuent pour ceci ou cela. C’est le cas en province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays, où un garçon a tué sa mère, prétendant que celle-ci a tué son mari quelques deux mois plus tôt.

En mairie de Bujumbura, à l’Ouest, nous avons également appris le cas d’un homme qui a tué sa femme enceinte au motif que celle-ci allait le quitter pour un autre homme. Juste après ce forfait ignoble, le drame s’est poursuivi car l’homme auteur de ce crime s’est lui aussi donné la mort, laissant ainsi des enfants en bas âge.

Nous venons d’apprendre que dans la soirée de ce samedi 28 novembre, dans la province de Ruyigi, à l’Est du pays, un cultivateur du nom de Sévérin Nduhirubusa, âgé de 63 ans, a été poignardé par sa femme sur la colline de Gitwa, zone Mubira, commune de Butezi en province de Ruyigi. La polygamie serait à l’origine de ce crime et la femme auteure de ce forfait est entre les mains de la police. D.N.

Burundi - Environnement

Les habitants de Kanyosha embêtés par une petite rivière

Bujumbura, le 2 décembre (Net Press) . Il s’agit de la zone de Kanyosha, au Sud de la capitale économique Bujumbura, plus précisément dans la localité de Nkenga Busoro, où une petite rivière du nom de Gacanjishi, a dévié sa direction suite à de fortes pluies que l’on observe ces derniers jours. Elle court pour le moment vers les ménages des habitants riverains.

Il n’y a pas que cela, une rue pavée de la même zone de la commune urbaine de Muha et nouvellement construite a été également abîmée par cette rivière car elle y apporte de l’eau et du sable. Les populations de la localité demandent au gouvernement que la rivière soit canalisée vers la rivière de Kanyosha et non dans les maisons. J.M. 

Burundi - Sécurité

Une personne tuée par les voisins dans la province de Cibitoke

Cibitoke, le 3 décembre 2020 (Net Press) . Nous apprenons qu’une personne âgée de 55 ans a été tuée ce matin dans la commune de Mabayi, de la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays. Selon des informations dignes de foi en provenance de cette circonscription, il est accusé par ses voisins de sorcellerie et il été tué chez son voisin où il a pris refuge.

Ils l’accusent d’avoir tué un voisin et les habitants de cette contrée sont allés à sa recherche d’où ils l’ont tué ce matin à l’aide des matraques. Les mêmes informations rapportent que 6 personnes ont été déjà arrêtées pour des enquêtes sur ce meurtre. L’administration demande encore une fois à ces populations de ne pas se faire justice. N.B.

Burundi - Coopération

Le président de la République reçoit en audience l’ambassadeur de l’Italie au Burundi

Bujumbura, le 4 décembre 2020 (Net Press) . Le chef de l’Etat, Evariste Ndayishimiye, a reçu en audience ce matin, au palais Ntare Rushatsi, l’ambassadeur de l’Italie au Burundi, en la personne de Massimiliano Mazzanti. Les deux hommes ont échangé sur le renforcement de la coopération tant bilatérale que multilatérale.

Selon ce diplomate, l’Italie est disposée à aider le Burundi dans le domaine de transformation des tomates, de la viande de poulet et de porc pour un éventuel écoulement de ces produits sur le marché international. Selon certains analystes, il y a un rapprochement évident entre la communauté internationale et le régime de Gitega. J.M.

Burundi - Onu - Coopération

Le Burundi retiré de l’agenda du conseil de sécurité des Nations unies

Gitega, le 5 décembre 2020 (Net Press) . Selon les propos du ministre ayant les relations extérieures dans ses attributions, Albert Shingiro, le Burundi ne fait plus partie des pays dont l’insécurité préoccupe les Nations unies et ce, depuis hier soir. Cela a été possible au terme de trois semaines de pourparlers en toute discrétion, a fait remarquer le ministre Shingiro.

Pour arriver à ce stade, il y a eu intervention de plusieurs pays qu’il a tenu a remercier, faisant croire que le Burundi, au stade actuel, a besoin du soutien pour son développement car la sécurité est garantie sur toute l’étendue du territoire de notre pays. Le Burundi se réjouit de cette décision onusienne.

Malgré cela, le conseil de sécurité estime qu’il y a encore du pain sur la planche pour promouvoir la réconciliation nationale, la promotion d’un Etat de droit et d’un système judiciaire indépendant et efficace, garantir la liberté d’expression pour la presse et les acteurs de la société civile. D.N.

Burundi - Coopération

Vers le succès diplomatique du régime en place ?

Bujumbura, le 7 décembre 2020 (Net Press) . A peine le conseil de sécurité des Nations Unies retire de son agenda le Burundi pour amélioration de sa façon de gérer la chose publique, le 4 décembre dernier, le président de la République, Evariste Ndayishimiye, a rencontré ce matin le représentant de l’Union européenne au Burundi.

Au cours de cette audience, ce dernier était accompagné par les ambassadeurs de Belgique, de France et d’Allemagne. Entre autres discussions entre ces diplomates et le chef de l’Etat, il y avait la reprise du dialogue au plus haut niveau entre l’Union européenne et le Burundi. Rappelons que l’Union européenne avait pris des sanctions contre le Burundi depuis 2016, consécutivement à la décision de l’ancien président, feu Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat controversé, en avril 2015.

En discussions avec un diplomate en fonctions à Bujumbura, un reporter de Net Press a appris que pour le moment, le Cndd-Fdd pèse lourd aux yeux de la communauté internationale car il vante toujours qu’il a organisé des élections sans l’apport de la même communauté. En d’autres termes, a-t-il poursuivi, cette formation politique explique cela comme une preuve de la maturité politique du peuple burundais.

Une autre analyse est que le Cndd-Fdd a su s’appuyer sur certains pays pour avoir son soutien, y compris au niveau des instances internationales comme l’Onu et l’Union africaine. Il a momentanément mis à l’écart l’Union européenne qui avait pris des sanctions contre lui, dans le cadre de l’Accord de Cotonou. Or, cette dernière trouve qu’elle ne peut pas laisser le libre champ politique à la Chine, à la Russie et autres pays comme la Turquie.

Le Burundi, n’avait-il pas dit d’ailleurs que l’Union européenne peut reprendre sa coopération avec le Burundi si elle le veut ? Ce succès diplomatique embarrasse l’opposition burundaise qui rentre en ordre dispersé et qui ne sait plus quoi faire pour arrêter le train "cnddfddiste" qui ne fait qu’engager une vitesse supérieure dans ce domaine où il était, il y a quelques temps encore, le moins doué. J.M.

Burundi - Environnement

La pluie torrentielle mélangée du vent provoque la déviation de la rivière Nyambwa à Rumonge

Rumonge, le 8 décembre 2020 (Net Press) . Un mort est 20 maisons détruites, tels sont le bilan des effets de la pluie mélangée du vent de ce lundi rapportée par nos confrères de la radio Isanganiro auprès de la police de Rumonge, au Sud-ouest du pays, ce mardi matin. Selon le policier de Rumonge contacté par cette radio, la personne a noyé dans la rivière Nyambwa qui a débordé suite à la forte pluie de ce lundi.

Il a ajouté que les toitures pour les vingt maisons sont détruites dans les localités de Muhuta et de Rumonge, toujours dans la province Rumonge. Les victimes demandent aux âmes charitables de leur venir en aide en leur octroyant des tôles car ils sont dans la désolation totale. N.B.

Burundi - Médias

Réunion du Cnc à l’intention des responsables des medias en ligne

Bujumbura, le 9 décembre 2020 (Net Press) . Ce mercredi 9 décembre 2020, le conseil national de la communication (Cnc) a organisé une réunion pour les responsables des medias en ligne. Nestor Bankumukunzi, président de ce conseil, dit que cette conférence est organisée car les medias en ligne sont pris à part par rapport aux medias classiques.

Il annonce également que les medias en ligne non encore enregistrés puissent le faire pour travailler dans la légalité. Pour ceux qui veulent entreprendre un medium, il demande d’interroger la loi régissant la presse burundaise et ensuite se faire inscrire pour travailler dans la légalité.

La réunion a été poursuivie par des questions en groupe de savoir ce qu’on peut faire pour éviter qu’il y ait des medias en ligne ou des agences de communication qui continuent à travailler alors qu’ils ne sont pas régulièrement enregistrés. Une autre question était de savoir les principales difficultés rencontrées par ces medias, la solution à y apporter et par qui. Ils l’ont clôturée par la formulation des recommandations. N.B.

Burundi - Sécurité

Arrêté alors qu’il s’apprêtait à voyager...

Bujumbura, le 10 décembre 2020 (Net Press). C’est un prêtre du nom de Jean Pierre Murengerantwari, il a été arrêté hier vers 21 heures à l’aéroport international Melchior Ndadaye de Bujumbura alors qu’il allait prendre son avion pour l’étranger. Des sources disponibles à la rédaction indiquent qu’il est pour le moment dans les cachots du service national des renseignements.

Selon des sources proches de cette arrestation, l’Abbé Jean Pierre Murengerantwari aurait été arrêté pour avoir séjourné au Rwanda ces derniers jours. Selon les mêmes informations, il n’a pas droit à la visite. L’archidiocèse de Bujumbura serait en train de réclamer sa libération immédiate et sans conditions. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE