Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité5 octobre 2021
|Saisie de deux tenues militaires dans une fouille-perquisition

Burundi - Sécurité 4 octobre 2021
|Un enfant trouve la mort dans une noyade

Burundi - Sécurité 2 octobre 2021
|Une tentative d’assassinat en commune Gashikanwa !

Burundi - Sécurité 1er octobre 2021
|Une tentative d’assassinat en province de Kayanza !

Burundi – Sécurité30 septembre 2021
|Encore une détonation de grenade dans notre pays

Burundi – Sécurité29 septembre 2021
|Une explosion de grenade fait des morts et des blessés dans la zone de Gatumba

Burundi – Sécurité28 septembre 2021
|Le banditisme fait parler de lui en province de Muramvya

Burundi - Sécurité27 septembre 2021
|Une femme grièvement blessée lors d’une tentative d’assassinat !

Burundi - Sécurité25 septembre 2021
|Quand la province de Cibitoke n’arrête plus de compter ses morts !

Burundi - Sécurité24 septembre 2021
|Deux personnes tuées en zone Kamenge !

Burundi - Sécurité 23 septembre 2021
|Des coups de feux entendus en zone Kamenge !

Burundi - Sécurité 22 septembre 2021
|Quand l’insécurité augmente d’un cran !

Burundi - Sécurité 21 septembre 2021
|Rumonge : Deux corps sans vie découverts à Magara en commune Bugarama

Burundi – Sécurité20 septembre 2021
|Une grenade fait deux victimes dans la capitale politique

Burundi – Sécurité18 septembre 2021
|La police tue un présumé voleur de bétail dans la province de Gitega

Burundi – Sécurité17 septembre 2021
|Six personnes d’une même famille foudroyées au Sud du pays

Burundi - Sécurité 16 septembre 2021
|Ngozi : Une tentative d’assassinat en commune de Ruhororo !

Burundi - Sécurité15 septembre 2021
|Une femme tue son enfant en lui submergeant de l’eau chaude

Burundi - Sécurité 14 septembre 2021
|L’administrateur de la commune Nyamurenza accusé de tremper dans une affaire d’assassinat d’un sexagénaire

Burundi - Politique13 septembre 2021
|Le président de la République sur le point de voyager en dehors du continent

Burundi - Sécurité 11 septembre 2021
|Une personne portée disparue en mairie de Bujumbura

Burundi – Belgique - Coopération10 septembre 2021
|La route dénommée « Astrida » sur le point d’être réhabilitée par la Belgique

Burundi - Sécurité 9 septembre 2021
|Un jeune homme meurt foudroyé en province de Muramvya

Burundi – Rd Congo – Sécurité8 septembre 2021
|Deux militaires congolais tués dans une altercation avec des militaires burundais dans le lac Tanganyika

Burundi – Sécurité Maritime7 septembre 2021
|Quatre présumés bandits déboutés par les militaires de la marine

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un sexagénaire tué en zone Rugazi

23 août 2021

Kayanza, le 23 août 2021 (Net Press) . Un homme âgé de 59 ans a été assassiné hier sur la colline de Rugazi, de la commune de Kabarore, dans la province de Kayanza, au Nord du pays. Selon des informations en provenance de cette contrée, il a été tué par un jeune de 19 ans au moyen d’un poignard car il le soupçonnait de sorcellerie.

Après avoir commis le forfait, le jeune homme ne s’est pas arrêté à ce crime car juste après, il s’est dirigé vers son oncle qu’il a également tué, pour les mêmes motifs. Pour le moment, il est entre les mains de la police pour des raisons d’enquêtes et l’administration locale demande aux populations de ne pas se faire justice. N.B.

Burundi - Politique

Le premier ministre burundais dénonce la campagne d’exagération sur la situation des droits humains au Burundi

Bujumbura, le 23 août 2021 (Net Press). Après que 43 organisations nationales, régionales et internationales eurent écrit au conseil des droits de l’homme des Nations unies, lui demandant de garder un œil vigilant sur le Burundi, la primature a annoncé ce jeudi 19 août qu’il y a eu une campagne d’exagération de la situation des droits humains au Burundi.

Le chef de l’exécutif burundais, Alain Guillaume Bunyoni, a fait savoir que les sanctions qui avaient été prises contre le Burundi sont injustes, étant donné que le gouvernement n’a jamais suspendu son rôle de protéger la population et de sanctionner tous ceux qui ont été impliqués dans la violation des droits de l’homme, sans distinction aucune.

Mais le chef du gouvernement ne nie pas qu’il y a des gens assassinés, arguant qu’il y a des personnes qui meurent dans des accidents de roulage ou dans d’autres circonstances, ce qui ne signifie pas que les droits humains ne sont pas respectés. Il a ajouté que les droits de l’homme seraient bafoués si le gouvernement restait inactif face à cela. Et de conclure que le gouvernement n’a jamais croisé les bras.

Le premier ministre burundais a remercié le gouvernement des États-Unis, l’organisation internationale de la Francophonie et certains autres pays qui ont déjà compris que les sanctions qu’ils avaient prises sont injustes et qui les ont suspendues, a conclu celui qui reste toujours sous sanctions de la première puissance mondiale pour de probables violations des droits humains au Burundi. N.R.

Burundi - Politique

L’Onpegh s’exprime à l’occasion de la journée internationale en hommage aux victimes du terrorisme

Bujumbura, le 23 août 2021 (Net Press). Le monde célèbre en date du 21 août 2021 de chaque année la journée internationale du souvenir en hommage aux victimes du terrorisme. A cette occasion, l’observatoire national pour la prévention et l’éradication des crimes du génocide et autres crimes contre l’humanité (Onpegh) a animé une conférence de presse, par le biais de son président, Jean de Dieu Mutabazi. Il a condamné les attaques meurtrières contre les civils innocents survenues notamment à Ruhagarika le 11 mai 2018, en province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays et le 26 juin 2021 à Rutegama en province de Muramvya, au Centre.

Jean de Dieu Mutabazi a condamné encore une fois et sans réserve ces actes terroristes et a réitéré sa demande à l’endroit de la justice nationale et internationale, que leurs auteurs, commanditaires et exécutants soient poursuivis et châtiés conformément à la loi. Il a exprimé encore une fois avec compassion et sa solidarité envers toutes les victimes et les rescapés de ces actes de terrorisme et demande au gouvernement, aux Ong et à la société civile de continuer à les assister, à les appuyer et à les soutenir moralement et matériellement.

A la question de la rédaction de savoir ce qu’il pense sur les arrestations intempestives mêlées des disparitions, Jean de Dieu Mutabazi a répondu qu’aucun pays du monde n’est à l’abri de la criminalité et du terrorisme et a dit qu’il faut éviter de donner une couleur politique aux responsables des criminalités ou à leurs victimes. Il appartient aux citoyens du Burundi et du monde entier de conjuguer leurs efforts pour combattre toute forme de criminalité ou de terrorisme d’où qu’elle vienne.

Une opinion contactée par la rédaction sur ce sujet estime que l’observatoire national pour la prévention et l’éradication du génocide et autres crimes contre l’humanité a été mis en place pour saigner inutilement le trésor public d’autant plus que, chose étonnante, les attaques de Ruhagarika viennent d’être condamnées 3 ans plus tard et le président de l’observatoire ne fait aucune sortie médiatique pour condamner les crimes commis au Burundi. N.R.

Burundi - Transport

Les transporteurs des agences du sud du pays habitués au nouveau parking de Kinindo

Bujumbura, le 23 août 2021 (Net Press). C’est du moins les affirmations des transporteurs à l’endroit d’un reporter de Net Press sur place au marché de Kinindo. Un chauffeur rencontré de l’agence Luba-Rumonge a indiqué que la circulation est normale, que le seul problème qu’ils rencontrent est qu’ils n’ont pas où s’abriter en cas de soleil de plomb ou de pluies abondantes.

A la question de savoir si les affaires tournent mieux comparativement à l’ancien parking, nos interlocuteurs ont répondu que le client, tout comme le transporteur d’ailleurs, n’a pas de choix. Il doit suivre les décisions prises pour lui et sans son consentement.

De leur côté, les passagers se plaignent de l’impraticabilité des routes. Ils ont déjà exprimé ces doléances à travers les différents journaux et stations, mais que rien ne change malheureusement. Ils craignent la saison pluvieuse qui s’annonce prochainement et qui va davantage abîmer la route nationale n° III.

Sur un autre volet, des commerçants qui vendent des produits vivriers au marché de Kinindo se plaignent qu’ils n’ont pas de clients, que seuls ceux qui vendent des habits parviennent à les écouler. Nous avons cherché le commissaire du marché mais en vain.

Pour revenir sur le transport vers le Sud du pays, la rédaction a tenté de contacter le chef d’agence Rumonge, mais celui-ci s’était déplacé vers le centre-ville. A ce sujet cependant, le gouverneur de la province de Rumonge, Consolateur Nitunga, par le biais de nos confrères de la radio Isanganiro, a promis que les travaux de réhabilitation de cette route se dérouleront très prochainement.

Les travaux de réhabilitation ont été confiés aux sociétés Sogea Satom et Getra, avec le financement de la banque africaine de développement.

Burundi – Confessions Religieuses

La cathédrale célèbre la fête de sa patronne

Bujumbura, le 23 août 2021 (Net Press) . Huit jours après la fête de l’Assomption, le monde chrétien célèbre la fête de la Vierge Marie, patronne de la cathédrale Regina Mundi ou Reine du Monde, en mairie de Bujumbura, la capitale économique. La messe de 10 heures a été concélébrée par cinq prêtres, dont le curé de la paroisse, Félix Fupi et 4 autres visiteurs venus de l’intérieur du pays.

Le curé de la paroisse a attiré l’attention des chrétiens présents que la messe a commencé par une chanson de louange à l’endroit de la Vierge Marie. Dans son homélie, Félix Fupi, qui est à deux doigts de la sommité où se trouvent ses ainés, le Père Liboire Kagabo, l’Abbé Adrien Ntabona, ainsi qu’un autre qui n’est plus de ce monde, l’abbé Simon Ruragaragaza, a fait savoir que Jésus Christ est l’ultime recours de tout chrétien et qu’il est temps que l’on opère un bon choix.

Pour lui, que l’on soit père ou mère de famille, ou alors que l’on occupe des fonctions quelconques, il faut choisir de servir le Bon Dieu pour que les hommes et femmes sous sa responsabilité en bénéficient. Il a critiqué ceux qui changent complètement du fait qu’ils viennent d’obtenir un emploi suite aux influences de ceux qui l’ont engagé.

De façon claire, il a pointé du doigt les policiers qui collectent de l’argent pour le compte de leurs supérieurs, indiquant qu’il a déjà été lui-même victime de cette pratique des forces de l’ordre. Il n’a pas oublié de pointer du doigt ceux qui sont corrompus car ils sont au service du péché. Il a demandé à tous ces gens de choisir Jésus Christ et a imploré la Vierge Marie pour que de tels comportements soient bannis dans les esprits des chrétiens de notre pays.

L’on saura que le curé était tellement concentré que même la présence d’une fillette de trois ans à l’autel, qui se baladait à quelques mètres de lui, ne l’a pas empêché de poursuivre son homélie. Signalons qu’à la fin de la messe, la chorale de la cathédrale, sous la présidence de Me Daniel Kinwanguzi, a animé un concert pendant une heure de temps en l’honneur de la Vierge Marie. J.M.

Burundi - Société

Le campus Kiriri, appartient-il aux pères jésuites ?

Bujumbura, le 23 août 2021 (Net Press). Le recteur de l’université du Burundi, Sanctus Niragira, dément les informations qui circulent ces derniers jours comme quoi les locaux du campus universitaire de Kiriri seront remis aux pères jésuites très prochainement.

Sanctus Niragira dit qu’il n’a pas cette information, que ce sont des rumeurs. Il dit que d’après les informations qu’il détient des uns et des autres, ce campus n’appartenait pas aux Jésuites, il a fait savoir que la place aurait été échangée à celle du lycée du Saint Esprit qui appartenait à l’Etat.

Sanctus Niragira a fait savoir que les locaux du campus Kiriri sont vétustes et que dans un proche avenir, certains d’entre eux seront réhabilités. N.B.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION