Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité17 novembre 2021
|Un homme et son enfant meurent noyés au Nord du pays

Burundi - Sécurité16 novembre 2021
|Une personne est morte à coup de bateaux à Rumonge

Burundi – Sécurité15 novembre 2021
|Une femme tuée dans la commune de Gashoho

Burundi - Sécurité 13 novembre 2021
|Des échauffourées autour du banditisme au marché dit Cotebu

Burundi - Sécurité 12 novembre 2021
|Une personne morte électrocutée retrouvée en zone Musaga

Burundi – Justice11 novembre 2021
|Des justiciables se plaignent dans la province de Rutana

Burundi – Sécurité10 novembre 2021
|La province Kayanza victime d’une attaque armée

Burundi – Sécurité9 novembre 2021
|Un homme meurt dans sa boutique dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité 8 novembre 2021
|Un couple échappe de justesse à un assassinat en commune de Tangara !

Burundi – Société6 novembre 2021
|Une négligence qui tourne vers l’irréparable

Burundi - Sécurité 5 novembre 2021
|Un accrochage viré vers l’irréparable en province de Cankuzo

Burundi - Sécurité 4 novembre 2021
|Un corps sans vie retrouvé à la frontière Burundo –Congolaise

Burundi - Sécurité 3 novembre 2021
|Une mère de trois enfants tuée en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité 2 novembre 2021
|Un corps sans vie retrouvé en commune de Matana

Burundi – Confessions Religieuses - Sécurité 1er novembre 2021
|Cinq adeptes de Zebiya arrêtés en commune Gahombo

Burundi - Sécurité 30 octobre 2021
|Une disparition qui bascule sous le silence…. du gouverneur de province !

Burundi - Justice 29 octobre 2021
|L’ancienne administratrice de la commune Nyamurenza condamnée …

Burundi – Environnement – Sécurité28 octobre 2021
|Les pluies torrentielles occasionnent des dégâts non négligeables dans la province de Karusi

Burundi – Environnement – Sécurité27 octobre 2021
|Des pluies torrentielles font d’énormes dégâts matériels dans la province de Rutana

Burundi - Sécurité 26 octobre 2021
|Une personne se donne la mort en zone Cibitoke

Burundi – Environnement – Sécurité25 octobre 2021
|Le ciel se fâche en mairie de Bujumbura

Burundi – Sécurité23 octobre 2021
|La police burundaise ouvre ses portes pour les nouveaux candidats policiers

Burundi - Sécurité 22 octobre 2021
|Un Albinos enlevé et porté disparu en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité21 octobre 2021
|Une personne tuée en Zone Kanyosha

Burundi - Sécurité 20 octobre 2021
|Bujumbura – Mairie : Trois blessés dans un accident de roulage survenu en zone Ngagara

 

 

 

 

 

 



Burundi – Sécurité

Le banditisme fait parler de lui en province de Muramvya

28 septembre 2021

Muramvya, le 28 septembre 2021 (Net Press). Dans la nuit de ce lundi à mardi 28 septembre, un homme armé a tendu un piège à 4 personnes qui rentraient chez elles dans la commune de Shombo, de la province de Muramvya, au Centre du pays. Elles venaient du marché de bétail de Buye et le bandit a tiré sur elles et une d’entre elles, Pierre Claver Ntiranyibagira, est décédée suite à ses blessures.

Le voleur a ensuite pillé les biens des autres qui étaient terrorisés par son forfait. Il a pu leur soutirer de l’argent dont le montant n’est pas encore connu ainsi que des téléphones portables avant de se disperser dans la nature. La police et l’administration locales confirment l’information et indiquent que les enquêtes sont déjà en cours pour identifier le malfaiteur.

Au Sud de la capitale économique Bujumbura, un enfant a été tué par une grenade. C’était dans la soirée de ce lundi 27 septembre 2021 lorsqu’une grenade a été lancée à Ruziba, en zone Kanyosha, chez un certain Gaparata. Les sources sur place disent qu’il s’agissait des personnes qui étaient en train de prendre un verre et subitement, l’un d’eux a commencé une dispute qui a dégénéré puis il est sorti et a amené une grenade qu’il a larguée et qui a emporté l’enfant et blessant deux personnes, dont une bonne d’enfant et un autre passant. Ces derniers ont été évacués vers l’hôpital.

Les mêmes sources disent que le présumé auteur a été arrêté par la police pour question d’enquêtes. Signalons que la prolifération d’armes en mairie de Bujumbura est devenue une réalité au moment où le même jour, à Carama, en commune Ntahangwa, un fusil a tué une femme et le détenteur de cette arme s’est volatilisé en laissant le fusil sur place. D.N./N.B.

Burundi - Sécurité

Un cadre du ministère ayant l’intérieur dans ses activités succombe à ses blessures

Bujumbura, le 28 septembre 2021 (Net Press) . Elle s’appelle Chantal Hatungimana, elle était la directrice de rapatriement au ministère burundais de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, nommée par décret présidentiel en date du 28 avril 2021. Elle a succombé à ses blessures dans l’après-midi de ce lundi, après avoir été atteinte par des balles réelles dans le ventre hier vers 9hoo au quartier Carama, de la zone Kinama, dans la commune urbaine de Ntahangwa, au nord de la capitale économique.

Pour rappel, la victime s’apprêtait à se rendre au service lorsqu’elle a été la cible d’une attaque meurtrière avec un fusil de type Kalashnkov que l’auteur non encore identifié avait caché dans un bidon. Ce dernier a pris le large au moyen d’une moto. De son côté, la victime avait été évacuée à l’hôpital roi Khaled pour les premiers soins.

Dans la même rubrique sécuritaire, un directeur de l’école fondamentale de Karonge, en province de Makamba, au Sud du pays, est entre la vie et la mort à l’hôpital de Makamba. Selon des sources sur place, il a été sérieusement tabassé dans la nuit de ce lundi 27 septembre, attrapé en flagrant délit en pleines relations intimes avec son ancienne élève.

Tout a commencé lorsque cette élève à l’école fondamentale, vers 22hoo de ce lundi, échangeait des texto avec son ancien éducateur et sous l’œil vigilant de ses frères. Dans la même foulée, la jeune fille s’est précipitée pour sortir et coucher avec cet éducateur.

En pleine action, tous les membres de la famille ont sérieusement passé à tabac ce directeur de l’Ecofo Karonge, il a été transporté manu militari à bord d’une ambulance à l’hôpital de Makamba où il serait dans un état critique.

Cependant, d’autres sources indiquent que le parquet de la République de Makamba l’attend de pied ferme pour un procès de fragrance. L’on se souviendra que de tels comportements avaient été combattus et annihilés sous le régime de Jean-Baptiste Bagaza, 1976 – 1987.

En effet, un responsable scolaire attrapé en pleine adultère avec une élève était puni d’une peine de prison ferme de 25 ans. C’est ainsi que les enseignants ont abandonné la manie de courtiser les élèves ou toute autre personne encore mineure. N.R.

Burundi - Justice

Récupération de 150 ha de terres appartenant à l’Etat en commune Bugabira

Kirundo, le 28 septembre 2021 (Net Press). La commission nationale terre et autres biens a récupéré plus de 150 ha appartenant à l’Etat. L’administrateur de la commune Bugabira de la province Kirundo, (Nord du pays, Eric Twizeyimana, a fait savoir que ces terres avaient été accordées aux réfugiés rwandais basés au Burundi en 1959 et de retour dans leur pays, ils ont donné ces terres soit gratuitement soit par vente à la population.

Eric Twizeyimana dit que cette commission a pu récupérer 158 ha qui appartenaient à l’Etat et dit que les terres de l’Etat, même si on l’occupait pendant une longue période, il reste le patrimoine de l’Etat et tôt ou tard, cette terre doit être restituée à l’Etat. N.B.

Burundi – Politique

“Et au-delà de l’intolérance politique”, clame un opposant

Ngozi, le 28 septembre 2021 (Net Press) . Un responsable local du parti Cnl, le principal parti politique de l’opposition, en commune Ruhororo, dans la province de Ngozi, au Nord, parle de l’au–delà de l’intolérance politique qui sévit dans cette entité communale.

Selon les témoins, la maison du responsable du principal parti d’opposition Cnl sur la colline de Gitaramuka, dans la commune de Ruhororo, a été entachée d’excréments le soir de ce dimanche et parlent des actes d’intimidation à l’endroit des opposants politiques suivis des différentes humiliations qui prennent une allure inquiétante.

La représentation locale du parti Cnl parle de résurgence des cas d’intolérance politique et affirme que les excréments humains ont été déposés devant sa maison. « Ils ont même été placés sur la serrure de sa porte d’entrée pour l’empêcher d’ouvrir », raconte son voisin.

Selon la même source, des jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir sont soupçonnés d’avoir déposé ces matières fécales devant l’entrée du domicile de ce militant du parti de l’opposition. Ce représentant local du Cnl affirme qu’un geste similaire avait été posé un peu avant les élections de 2020.

Jonas Nahimana, ce responsable du parti Cnl clame que l’intolérance politique prend une allure inquiétante dans cette localité, d’autant plus que la semaine passée, la permanence communale a été détruite, les portes et fenêtres ont été enlevées et les chaises trouées.

Des actes d’intolérance politique continuent de se manifester dans le pays, estiment des responsables du Cnl. Ils donnent pour exemples les récentes destructions des locaux de ce parti à Buyenzi et à Gitaza. C’est en commune de Muhuta dans la province de Rumonge (sud-ouest du Burundi). N.R.

Burundi - Administration

L’assemblée nationale déclare indésirable un des siens

Bujumbura, le 28 septembre 2021 (Net Press) . Ceci figure dans une correspondance signée par le président de l’assemblée nationale, Daniel Gélase Ndabirabe, le 23 septembre 2021 où il a informé les responsables de « Tax Justice net work Africa », qu’Apollinaire Nishirimbere est déclaré indésirable au sein de l’assemblée nationale et que toutes les actions contraires à la présente n’engagent pas l’institution.

Cela a eu lieu au moment où Apollinaire Nishirimbere a eu une audience du vice-président de l’assemblée nationale pour lui annoncer qu’il avait gagné la bourse de 18 mois pour le master en France à partir du mois de septembre.
Le président de l’assemblée nationale a fait savoir qu’à partir du mois de septembre, cet homme a arrêté son travail à l’assemblée nationale, d’où il a conclu qu’il n’est plus membre du personnel de l’assemblée nationale et il n’est plus membre de la commission « Tax justice network Africa » de l’assemblée nationale du Burundi.

Le président de l’assemblée nationale a ajouté que Nishirimbere ne peut plus agir au nom de cette institution car elle ne l’a pas mandaté. La même correspondance continue en disant que le comportement indigne de consiste à organiser une activité qui impliquait les honorables députés burundais qui devraient se rendre à Dakar suivre une activité de Tax justice network Africa.

Cela fait que l’assemblée nationale informe les responsables de Tax justice network Africa qu’Apollinaire Nishirimbere est déclaré indésirable au sein de l’assemblée nationale et que toutes les actions contraires à la présente n’engagent pas l’institution. N.B.

Burundi – Santé

L’Olucome pour la vaccination de la population burundaise

Bujumbura, le 28 septembre 2021 (Net Press). A travers un communiqué de presse rendu public ce 27 septembre, l’observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques, Olucome, estime que le droit à la santé est un droit reconnu par la constitution du pays et des mécanismes internationaux relatifs aux droits sociaux et économiques.

Il se dit donc très préoccupé par des conséquences néfastes que subit le peuple burundais sur les plans économique, social et sur la circulation des Burundais à l’étranger suite au discours peu clair du gouvernement par rapport à la vaccination de la population contre le covid-19. Il en va aussi du manque de données fiables relatives aux effectifs des contaminés, des malades, des décès et des guéris qui sont régulièrement publiés.

L’Olucome regrette que les mesures barrières ne soient pas scrupuleusement respectées, surtout par les autorités et demande de les renforcer et de les élargir. Pour cet observatoire, la seule arme aujourd’hui reconnue comme efficace dans la lutte contre la pandémie de covid-19 est le vaccin.

Il déplore le fait que certains mettent en doute les bienfaits du vaccin alors que dans leur jeune âge, ils ont été vaccinés contre certaines maladies. Par ailleurs, ils font vacciner leurs enfants sans se soucier de leurs effets secondaires. L’observatoire est convaincu que ce ne sont pas les Burundais qui soient mieux outillés que la Chine, les Etats-Unis, le Japon, etc, en matière des effets secondaires sur le vaccin du covid-19.

Pourtant, ces pays ont choisi de vacciner leurs populations car cela ne servirait à rien de planifier le développement des populations avant de protéger leur santé. Cela est d’autant plus dangereux que les professeurs, infirmiers, médecins, fonctionnaires et commerçants, bref les élites, sont les plus exposés car ils sont en contact avec beaucoup de gens.

Le Burundi, Erythrée, Haïti et la Corée du Nord sont les seuls pays qui n’ont pas encore commencé la vaccination de leurs populations contre le covid-19, prévient l’Olucome. Il demande au gouvernement de respecter le droit à la santé de ses citoyens en donnant un message clair de vaccination en masse, à commencer les plus hauts serviteurs du peuple. Ch.N.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

19 novembre 2021 |Communiqué de décès

11 novembre 2021 |Annonce : Rubrique en essai


 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel