Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 22 septembre 2022
|Muyinga : Une découverte d’une cache des produits Brarudi !

Burundi – Sécurité 21 septembre 2022
|Bubanza : Huit élèves renvoyés définitivement pour divers manquements

Burundi – Sécurité20 septembre 2022
|Une grenade explose et blesse trois personnes dans la commune de Bisoro

Burundi – Société - Sécurité19 septembre 2022
|Quand l’église catholique soutient la décision des chrétiens d’éradiquer l’immoralité !

Burundi – Sécurité17 septembre 2022
|Un corps sans vie enterré avant son identification dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité 16 septembre 2022
|Un véhicule volé à la clinique prince Louis Rwagasore !

Burundi - Sécurité 15 septembre 2022
|Une personne meurt par noyade en province de Rumonge !

Burundi - Serbie – Sécurité 14 septembre 2022
|Deux jeunes Burundais tués en Serbie !

Burundi - Sécurité 13 septembre 2022
|Bujumbura : Un jeune homme attrapé en fragrant délit en train d’arracher des croix au cimetière de Kamesa

Burundi - Sécurité 12 septembre 2022
|Tentative d’assassinat d’un haut gradé de la police !

Burundi - Sécurité Routière 10 septembre 2022
|Une personne tuée lors d’un accident de roulage !

Burundi – Sécurité9 septembre 2022
|Une station d’essence part en fumée au Nord de la capitale économique

Burundi – Politique - Opinion 8 septembre 2022
|Spécial « Départ d’Alain Guillaume Bunyoni »

Burundi – Politique7 septembre 2022
|Vers un changement de gouvernement ?

Burundi – Sécurité – Education6 septembre 2022
|245 candidats sous-officiers incorporés définitivement à Bururi.

Burundi – Sécurité5 septembre 2022
|La police saisit plus ou moins 200 kilos de chanvre dans la province de Makamba

Burundi – Rwanda - Justice 3 septembre 2022
|Le chanteur rwandais enfin libre !

Burundi – Sécurité – Justice2 septembre 2022
|Vers la guérison de l’homme qui s’est coupé les parties intimes à Rumonge

Burundi - Sécurité 1er septembre 2022
|Cent personnes sans-abri raflées par la police !

Burundi – Sécurité31 août 2022
|Un corps sans vie d’une femme décapitée découvert dans la province de Ngozi

Burundi – Sécurité30 août 2022
|Les enfants de la rue : une certaine menace ou une menace certaine sur Bujumbura

Burundi - Sécurité 29 août 2022
|Seize filles accusées de pratique de la prostitution interpellées en zone de Bwiza !

Burundi – Sécurité Routière27 août 2022
|Un accident de roulage fait un mort et trois blessés dans la province de Cibitoke

Burundi – Rdc – Sécurité26 août 2022
|Le Burundi informe officiellement avoir envoyé des troupes en Rd Congo

Burundi – Ouganda – Sécurité Routière25 août 2022
|Accident mortel en Ouganda d’un véhicule venu de Bujumbura

 

 

 

 

 

 



Burundi – Sécurité

La criminalité augmente d’un cran dans la capitale économique Bujumbura

1er juillet 2022

Bujumbura, le 1er juillet 2022 (Net Press) . Selon des informations qui parviennent à la rédaction, les méthodes de vols se perfectionnent au jour le jour dans la capitale économique suite à la pauvreté qui devient de plus en plus insupportable. Ce banditisme est enregistré dans le système de transport des citadins.

En effet, il y a trois jours, un véhicule qui fait le taxi a fait semblant d’assurer le transport de plusieurs personnes à la fois. C’est ainsi qu’une personne a recruté les gens, leur faisant croire qu’il ne reste qu’une seule place. Un homme crédule s’est approché de la voiture pour demander la direction qu’elle prend.

Son interlocuteur lui a rétorqué la question de savoir où il va et quand il a dévoilé le lieu de sa destination, l’autre lui a fait savoir qu’il doit payer un montant de 1.000 Fbu seulement. Trouvant qu’il s’agit d’un prix assez bas, l’homme est entré dans le taxi qui a démarré aussitôt. Quelques secondes après, les autres « voyageurs », en réalité des bandits, ont volé tout ce qu’il possédait.

Ils ont tenté de l’égorger et le prenant pour mort, ils l’ont jeté par terre. Il a pu être sauvé par des passants qui l’ont emmené dans une structure de santé de la capitale économique. Il est aujourd’hui hors de tout danger, mais il conseille, par voie des réseaux sociaux, à ceux qui veulent se déplacer de faire attention car de nos jours, les bandits ont découvert des méthodes plus sophistiquées pour vols. J.M.

Burundi – Administration

Avancement de grade suite au 60ème anniversaire de l’indépendance du Burundi

Gitega, le 1er juillet 2022 (Net Press) . Le président de la République a signé un décret ce 1er juillet 2022 portant nomination des officiers à de grades supérieurs. L’on saura que chaque année, lors des périodes comme celle-ci, il y a toujours avancement de grades. Le décret précise les noms, prénoms et matricules des heureux élus.

Selon le décret, ils ont été nommés au grade de lieutenant général à la date du 1er juillet 2022 le général major Habimana Jean Paul, SS0372 de matricule. Il a été également nommé à ce grade le général major Ntigurirwa Silas, SS 0017 de matricule. Ces deux viennent d’intégrer le cercle très restreint des officiers supérieurs de ce pays.

Le même décret porte également nomination de deux généraux au grade de général major à la date du 1er juillet 2022. Il s’agit du général de brigade Nduwayo Venuste, SS 0211 de matricule et du général de brigade Irambona Télésphore SS0035 de la matricule. Le ministre de la défense et des anciens combattants est chargé de mettre en exécution ce décret. D.N.

Burundi – Politique

Spécial 60ème anniversaire de l’indépendance du Burundi

Fête de l’indépendance : l’église catholique interpelle !

Bujumbura, le 1er juillet 2022 (Net Press) . Comme tout le monde le sait, le 1er juillet de chaque année, le Burundi commémore l’acquisition de l’indépendance même si les conditions d’accès à la souveraineté étaient des plus douloureuses. L’on citerait notamment l’absence du héros de l’indépendance, le prince Louis Rwagasore, assassiné neuf mois plus tôt, le 13 octobre 1961.

Depuis, le Burundi est dirigé par les nationaux et il a connu des hauts et des bas, notamment des divisions ethniques qui ont endeuillé le pays à plusieurs reprises. Même en matière économique, le Burundi a encore du pain sur la planche pour relever le défi car au 1er juillet 1962, le franc burundais équivalait à un franc belge, ce qui n’est plus vérifié aujourd’hui au regard de l’inflation de notre monnaie.

Soixante ans plus tard, les Burundais doivent évaluer le pas franchi. Ils doivent également fêter, raison pour laquelle le pays a invité des amis pour se joindre à lui à cette date précise. Les invités de marque sont notamment le président centrafricain, Faustin Archange Touadera, le président de Zanzibar et non la présidente Samia Suluhu Hassan comme indiqué dans la dépêche d’hier.

L’on notera aussi le vice premier ministre ougandais, des délégations du Rwanda, de la Rd Congo, du Niger, de la Tanzanie, du royaume de Belgique, du Kenya, de la présence du secrétaire général de la communauté de l’Afrique de l’Est, de l’Union européenne représentée par l’ancien ambassadeur de Belgique au Burundi, Bernard Quintin.

D’autres délégations sont venues de l’Inde, de l’Arabie Saoudite, du Zimbabwe, de l’Afrique du Sud, du Bangladesh, de Cuba, du Qatar, de l’Ethiopie et de l’Egypte. Il a interpellé quelques invités pour saluer la population burundaise. C’est le cas du président de Zanzibar, de représentant spécial du royaume de Belgique et du président centrafricain Touadera.

La prière

Toute activité officielle de notre pays commence par une prière, conformément à la constitution du 7 juin 2018. C’est le vicaire général de l’archidiocèse de Bujumbura, Mgr. Anatole Rugerinyange, qui présidait les cérémonies de prière. Il a fait savoir que le Burundi a connu un passé qui déchante et a interpellé le peuple burundais et les autorités d’en découdre avec les événements du passé pour construire un Burundi meilleur.

Selon ce prélat de l’église catholique romaine, depuis l’indépendance, le Burundi a été endeuillé par toutes formes de divisions qui ont occasionné des guerres cycliques, l’exil, des massacres à grande échelle, la pauvreté, l’assassinat du père de l’indépendance, le prince Louis Rwagasore, le héros de la démocratie, le président Melchior Ndadaye, le président Ntaryamira, etc.

Mgr. Anatole Rugerinyange a interpellé les Burundais à transcender les erreurs du passé et au président de la République dont le régime est axé sur un Etat laborieux, ainsi qu’aux parents, de faire un coup de pousse pour acheminer le Burundi vers la prospérité. Mais un événement inattendu a détourné l’attention de ceux qui priaient.

De l’insubordination autour de la fête de l’indépendance

Au moment où l’on était en pleine cérémonie de prière organisée à cet effet, les militaires parachutistes ont sauté manu militari de l’hélicoptère. La majorité des invités, la population qui était sur place ont été agacés par ce saut inattendu. L’hymne national qui était prévu après les cérémonies de prière a été perturbé.

Des invités constitués par de hauts gradés de la République, la population n’avaient pas cru à leurs propres yeux. Les cérémonies de prière ont été abandonnées pour assister au saut des parachutistes. Des observateurs ont dénoncé l’insubordination autour de cet événement d’envergure nationale, d’autant plus que même l’année dernière, ce manquement avait été observé.

La fête de l’indépendance : des particularités

Le stade Intwari a accueilli les cérémonies du 60ème anniversaire de l’indépendance du Burundi. Des particularités autour de l’événement ont sauté aux yeux de tout le monde. L’absence de défilés des fonctionnaires de l’Etat et des organisations privées. Seules les personnes âgées de 60 ans, donc nées lors de l’indépendance, les militaires et les policiers ont eu droit au chapitre du défilé.

Les cérémonies étaient également agrémentées par des danses folkloriques, en l’occurrence les Bene Ntare, les majorettes. Il y avait aussi la presse étrangère, une particularité du régime Ndayishimiye qui a été saluée par bon nombre d’invités et de curieux qui étaient sur place. Il y avait la presse de Zanzibar, de la Tanzanie, de la Centrafrique et la presse occidentale.

Le président de la République plaide pour une coopération gagnant-gagnant entre les partenaires économiques du Burundi

Prenant le discours, à cette occasion, le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye, a plaidé pour une coopération gagnant–gagnant entre le Burundi et ses partenaires économiques, allusion faite au Burundi post indépendant où les institutions de la banque mondiale, de l’Union Européenne, etc, ont inondé une bagatelle somme d’argent sur le Burundi.

Selon le président de la République, ces fonds n’ont fait de réalisations remarquables et a dit que le Burundi n’a pas besoin d’appui direct, mais des partenaires économiques qui coopèrent avec le pays car, selon le numéro un burundais, le Burundi a des potentialités à s’auto-développer et regorge des ressources naturelles, la fertilité du sol et a demandé aux partenaires économiques et multilatéraux de contribuer au développement du pays.

Le président Ndayishimiye s’est inscrit en faux contre la fuite des cerveaux vers le monde occidental. Il compare cette fuite à une femme mariée illégalement et demande aux Occidentaux, soit de payer « la dot », soit de remettre cette intelligentsia pour la prospérité du pays car, selon lui, « ils ont fait leurs études grâce aux contribuables burundais ».

Le président Kenyan primé par Gitega !

En marge de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance du Burundi, le président burundais a primé le président kenyan, Uhuru Kenyatta, une personnalité africaine amie du Burundi qui a été au chevet de notre pays lors de la crise politico–sécuritaire depuis le mois d’avril de l’année 2015.

Pour le président Evariste Ndayishimiye, son homologue kenyan qui assurait la présidence de l’Union africaine au moment des faits, a plaidé auprès de l’Union européenne pour la levée des sanctions et la reprise de la coopération entre l’Union et le Burundi.

Cependant, des diplomates occidentaux accrédités au Burundi, avec comme chef de délégation de l’Union européenne, Claude Bochou, ont été primés par le président de la République pour avoir effectué des rapprochements entre l’Union européenne et le Burundi, ce qui a abouti à la levée des sanctions de cette dernière.

Une autre personnalité à avoir été primée a été l’actuelle ambassadrice des Etats –Unis au Burundi, Melanie Harris, pour avoir effectué des rapprochements entre Gitega et Washington en faveur de la levée des sanctions à l’endroit du Burundi et la reprise de la coopération économique entre les deux pays.

Il convient enfin de mentionner que des compatriotes ont été primés, que ce soit dans les corps de défense et de sécurité, des personnalités présentées par le chef de l’Etat comme ayant fourni des efforts exceptionnels dans des domaines dont ils avaient la charge. Il leur a été décoré avant de leur remettre des enveloppes. J.M./N.R.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION