Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Justice15 novembre 2022
|Des justiciables se plaignent du dysfonctionnement de ce secteur dans notre pays

Burundi- Sécurité Routière14 novembre 2022
|Des précisions sur l’accident de la commune de Mugamba le weekend dernier

Burundi – Sécurité Routière12 novembre 2022
|Un camion se renverse dans la commune de Mugamba

Burundi – Sécurité Routière11 novembre 2022
|Accident mortel sur la route nationale n° 1

Burundi – Sécurité Routière 10 novembre 2022
|La police de roulage en conflit avec des particuliers qui s’occupent des parkings

Burundi – Environnement9 novembre 2022
|Le ciel se fâche encore une fois dans la commune de Matana

Burundi – Sécurité8 novembre 2022
|Les jeunes enfants de la rue de plus en plus ingérables

Burundi – Politique - Sécurité7 novembre 2022
|Un médiateur collinaire élu vit en clandestinité en commune de Rumonge

Burundi – Sécurité5 novembre 2022
|Un militant du Cndd-Fdd sauvé de justesse dans la commune de Gihanga

Burundi – Sécurité4 novembre 2022
|Des champs de culture de maïs détruits dans la province de Kayanza

Burundi – Economie3 novembre 2022
|Le président de la République contre la thésaurisation

Burundi – Politique – Communication2 novembre 2022
|Le chef de l’Etat en communication avec ses homologues de l’Eac

Burundi – Justice1er novembre 2022
|En détention malgré son influence au sein du parti présidentiel

Burundi – Politique31 octobre 2022
|Le président de la République encourage les Burundais à se construire des maisons et des bureaux

Burundi – Société29 octobre 2022
|Des femmes qui portent des bébés sur le dos se chamaillent sous un soleil de plomb

Burundi – Sécurité28 octobre 2022
|Le premier ministre propose d’aller plus loin…

Burundi – Sécurité27 octobre 2022
|Une personne trouve la mort dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurite26 octobre 2022
|Un corps d’une femme retrouvé en commune de Bugarama

Burundi – Sécurité25 octobre 2022
|L’insécurité augmente d’un cran dans la zone de Kinindo

Burundi – Sécurité24 octobre 2022
|La capitale politique enregistre deux cadavres le dernier weekend

Burundi – Justice22 octobre 2022
|Vers l’actualisation du métier d’avocat

Burundi – Politique21 octobre 2022
|Commémoration du 29ème assassinat du président Melchior Ndadaye

Burundi – Sécurité20 octobre 2022
|La police mobilisée pour une insécurité imaginaire

Burundi – Eac – Justice – Politique19 octobre 2022
|Les membres de la société civile en exil saisissent le président du sommet des Chefs d’Etat de l’Eac

Burundi – Sécurité Routière18 octobre 2022
|Les automobilistes se plaignent de l’attitude des policiers chargés du roulage

 

 

 

 

 

 



Burundi – Sécurité

Une personne tuée dans la province de Cibitoke

29 juillet 2022

Cibitoke, le 29 juillet 2022 (Net Press) . Nous apprenons qu’un corps sans vie a été découvert hier sur la colline Butahana, de la commune de Mabayi, dans la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays. Selon des versions de la place, cette personne d’origine rwandaise aurait été tuée ailleurs et le cadavre jeté à cet endroit.

Les mêmes informations rapportent que deux personnes suspectées d’être derrière cet assassinat auraient été appréhendées pour des raisons d’enquêtes. Cette information a été confirmée par l’administration locale. J.M. 

Burundi - Administration

Deux administrateurs communaux suspendus de leurs fonctions !

Bujumbura, le 29 juillet 2022 (Net Press) . Pascal Sebigo, l’administrateur de la commune de Kiremba, en province de Ngozi, au Nord du pays et Jean Pierre Niyongabo, l’administrateur de la commune de Mutambu, dans la province de Bujumbura, ont été demis de leurs fonctions ce jeudi 28 juillet. Ils sont tous accusés de gestion opaque de la chose publique.

Comme l’on peut lire dans l’ordonnance ministérielle du ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Gervais Ndirakobuca, n° 530/1132 du 28 juillet 2022, portant la suspension de Jean Pierre Niyongabo, l’administrateur communal de Mutambu en province de Bujumbura qui s’est illustré par la mauvaise gestion du patrimoine communal, notamment le détournement des fonds destinés à l’appui des coopératives collinaires et ordonne la suspension de ses fonctions d’administrateur communal de Mutambu, en province de Bujumbura.

Et dans la foulée, l’administrateur de la commune de Kiremba en province de Ngozi, a été suspendu ce jeudi par l’ordonnance du ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique rendu publique ce jeudi. Il s’est illustré par l’abus de pouvoir et par le manque d’éthique en matière de gestion du patrimoine communal, notamment par le non-respect des règles de procédure en matière des passations des marchés publics, par vente illégale et irrégulière des biens communaux.

Nous apprenons que les deux autorités seraient successivement entendues au service national des renseignements et au parquet de la République de Ngozi. Pour rappel, Pascal Sebigo avait défrayé les chroniques de la presse pour avoir vendu des biens communaux et menacé un journaliste qui avait fait un reportage sur ses actes.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que Pascal Sebigo, ancien administrateur de Kiremba, au Nord, vient d’entrer à la prison centrale de Ngozi. Ceci a eu lieu après son limogeage comme indiqué dans cette dépêche, ainsi qu’un long interrogatoire au parquet général près la cour d’appel de Ngozi. N.R.

Burundi - Politique

Quand le ministre des infrastructures et des logements sociaux tente d’expliquer !

Bujumbura, le 29 juillet 2022 (Net Press). Dans la présentation du bilan des réalisations du 4ème trimestre, le ministre des infrastructures et des logements sociaux Déogratias Nsanganiyumwami, s’est exprimé sur certaines activités qui abiment régulièrement les réseaux routiers burundais et qu’il faut arrêter.

Pour le Ministre Déo Nsanganiyumwami, des stations de lavages sont érigées ou construites tout près du réseau en amont et qui déversent des eaux de pluies mélangées avec de gasoils souillés qui se déversent directement sur les chaussées des routes. Des gens qui cultivent dans l’emprise du réseau, voire même jusqu’aux caniveaux maçonnés et déstabilisent ces derniers et y déversent saisonnièrement de la terre qui bouche ces caniveaux.

Des gens qui bouchent partiellement les caniveaux qui y font passer des véhicules, des motos, des brouettes et qui, par conséquent, obligent les eaux de pluies à les détruire. Des gens qui exercent leurs activités sur les accotements du réseau, dont notamment ceux qui y pratiquent la mécanisme automobile, y nettoient les véhicules, y déversent les eaux usées des ménages ainsi que des concessionnaires qui coupent les chaussées sans autorisations pour y faire passer les différentes cabres, les tuyaux et qui ne les remettent pas en état à la fin de leurs travaux.

Le ministre dit que deux textes règlementaires qui sont en vigueur, notamment les mesures de contrôle et de réparation des dégâts causés du domaine routier seront appliqués.

S’exprimant sur la passation des marchés suivie de la réception des infrastructures routières qui ne durent pas, le ministre Déogratias Nsanganiyumwami fait savoir que beaucoup de facteurs entrent en jeu et au moment d’élaboration des études qui sont faites au niveau de la fréquence des trafics, des couches légères qui ne sont pas conformes des trafics des engins lourds, des aléas climatiques qui déstabilisent des routes, des gens qui sont impliqués dans la passation obscure des marchés publics à odeur de corruption. N.R.

Burundi – Communication

Le torchon brûle au ministère ayant la communication dans ses attributions

Bujumbura, le 29 juillet 2022 (Net Press) . Dans sa lettre du 25 juillet dernier, la ministre de la communication, des technologies, de l’information et des médias, Mme Léocadie Ndacayisaba, a adressé une correspondance à Fidèle Hasaba, inspecteur général audit ministère, le désignant pour assurer l’intérim du secrétaire permanent à ce ministère.

A ce titre, il veillerait à la coordination des activités du secrétariat permanent au ministère notamment, le suivi de mise en œuvre des activités inscrites dans le Paa 2022-2023 pour le premier trimestre, l’exécution des cahiers de charges pour tout le personnel de l’administration centrale, l’élaboration des contrats de performances, etc. Il remplace provisoirement à ce poste Anicet Niyonkuru.

Ce dernier n’a pas tardé à réagir car en date du 28 juillet, soit 72 heures plus tard, il a mentionné que c’est avec stupéfaction qu’il a lu la correspondance de la ministre par laquelle elle nomme l’inspecteur général au ministère afin d’assurer l’intérim jusqu’à nouvel ordre. Jusqu’à date, il se dit être bel et bien le secrétaire permanent par décret n° 100/103 du 26 novembre 2020 et qu’aucune copie de cette lettre ne lui a été réservée.

A travers cette lettre, Anicet Niyonkuru dit avoir suffisamment expliqué le motif de son absence – des raisons de maladie de son épouse – et qu’il croyait que la ministre avait compris. Après échanges de correspondances, Anicet Niyonkuru estime que la nomination de Monsieur l’Inspecteur Général du Ministère comme Intérim du Secrétaire Permanent pour un délai indéterminé à travers la correspondance mentionnée en objet, annulant explicitement la désignation qu’il avait faite avant son départ en congé, veut signifier que, aux yeux de la ministre, Anicet Niyonkuru ne peut plus exercer son rôle de Secrétaire Permanent, même après son congé.

Il trouve qu’il n’a pas déserté le service car il est parti après demande officielle de congé. Il a indiqué ensuite que même absent du bureau, il continue à suivre de près des projets financés par le gouvernement, tels que le projet PAFEN, le projet d’interconnexion à fibre optique entre le Burundi et la Rdc, bref, sept projets au total.

Il conclut que, toutefois, quelle que soit sa décision, surtout dans les limites des compétences de la ministre de tutelle, il a réitéré son profond respect et sa détermination à servir la Nation, entièrement engagé et avec la même énergie. D.N.

Burundi - Commerce

Transparence dans la vente du sucre sur toutes les collines de la province de Bururi.

Bururi, le 29 juillet 2022 (Net Press). 36 tonnes de sucre sont en train d’être vendues sur toutes les collines de la province de Bururi, au Sud du pays, selon des sources provinciales. Chaque colline reçoit entre 6 et 7 kg, selon les mêmes sources.

Ces 36 tonnes de sucre ont été réparties dans les différentes communes de cette province comme suit : Commune Bururi : 13 tonnes, Commune Matana : 7 tonnes, Commune Rutovu : 5 tonnes, Commune Mugamba :4 tonnes, Songa : 4 tonnes, Vyanda : 3 tonnes.

La population est satisfaite de la transparence qui caractérise cette vente et demande que cela soit ainsi dans les prochaines distributions. Le représentant de l’Ong locale Parcem en province de Bururi demande que les chefs de collines mettent sur la liste ceux qui ont été servis aujourd’hui afin que ceux qui n’ont pas été servis puissent l’être lors de la prochaine vente. Signalons que cette vente du sucre se fait sous la supervision des chefs de collines. F.N.

Burundi - Education

La politique salariale bientôt mise en œuvre

Bujumbura, le 29 juillet 2022 (Net Press) . Avec la signature de l’ordonnance conjointe des deux ministres ayant la fonction publique et les finances portant le déblocage administratif et avancement fictifs de carrière des fonctionnaires et agents civils, la fonction publique est à l’œuvre pour sa mise en application. Seulement il manque encore le décret portant fixation des paliers de recrutement et des grilles indiciaires des traitements des fonctionnaires. Le salaire du mois de juillet 2022 du fonctionnaire sera alors constitué par la part emploi et la part indiciaire. Pas d’arriérés pour l’exercice budgétaire passé car la mise application de la politique salariale était sensée débuter avec le mois de juillet 2021.

Toujours dans le secteur de l’éducation, il y a encadrement des jeunes scolarisés en vacances à Kanyosha. Le centre de formation professionnelle de Kanyosha abrite, depuis le début des vacances des jeunes autour du jeu de basketball. L’encadrement va durer toutes les vacances d’été depuis juillet jusqu’à l’annonce de la rentrée scolaire par le ministère de l’éducation nationale et de la recherche scientifique, d’après Kévin Bigirindavyi, un encadreur.

A propos de l’université, la promotion de l’exploitation des Sites touristiques, historiques et culturels du Burundi

Pour la promotion de la recherche, l’Université du Burundi a permis aux professeurs-chercheurs d’organiser dans leurs facultés des centres de recherche. Pour la faculté des lettres et sciences humaines, des centres ont vu le jour, notamment le "Centre de recherche de langues, culture et société". C’est dans ce cadre qu’a été organisée une conférence scientifique sur le thème" promotion et exploitation touristiques des sites historiques et culturels du Burundi : Etude pluridisciplinaire du site de Kirwa".

Les recalés au test d’enseignants vont être formés. Avec un taux de participation de 97.3% au test organisé par le ministère en charge de l’éducation nationale, le rapport final mentionne un effectif de 30 621 dont 19376 n’ont pas obtenu 30% en français et 11 355 qui n’ont pas reçu 43% en Mathématiques. Un lot de 430 enseignants est désigné pour la première tranche de formation. Ch.N.

Burundi – Rwanda – Centrafrique – Politique

« Le Rwanda assure ne pas vouloir s’ingérer dans la politique intérieure de la Centrafrique », dixit Rfi

Bangui, le 29 juillet 2022 (Net Press) . C’est la réponse du ministre des affaires étrangères rwandais, Vincent Biruta, après que le G16 (le groupe d’action des organisations de la société civile pour la défense de la Constitution du 30 mars 2016) a accusé Kigali, qui a envoyé des troupes en Centrafrique pour sécuriser l’élection présidentielle de 2020.

Il est accusé également de vouloir financer le projet de référendum constitutionnel. Ce projet pourrait permettre au président Faustin-Archange Touadéra de briguer un troisième mandat à la tête du pays.

« Le Rwanda ne peut en aucun cas s’ingérer dans les questions de politique intérieure de la République centrafricaine. Notre présence en République centrafricaine s’inscrit dans un contexte particulier qui prévalait à la fin de l’année 2020 : la situation d’insécurité qui prévalait et qui menaçait le processus électoral.

« Et nos troupes ne peuvent pas être là pour soutenir un individu quelconque, ou bien s’ingérer dans les questions de politique intérieure de la République centrafricaine. Nos troupes sont basées à Bangui et leur rôle actuel c’est non seulement de protéger les institutions et la population de Bangui et de la République centrafricaine, mais aussi d’appuyer dans le cadre de la réforme du secteur sécurité de la République centrafricaine. » J.M. 

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi - Politique1er novembre 2022
|"46ème anniversaire de la naissance de la Deuxième République", dixit PARENA

Burundi - Politique21 octobre 2022
|29ème anniversaire de l’assassinat du Président Melchior Ndadaye

Burundi - Burkina Faso - Politique15 octobre 2022
|35ème anniversaire de l’assassinat du Président Thomas Sankara

15 octobre 2022
|N.P. Monsieur Diallo Abdoulaye, pouvez-vous...

Burundi - Politique13 octobre 2022
|61ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !