Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Justice15 novembre 2022
|Des justiciables se plaignent du dysfonctionnement de ce secteur dans notre pays

Burundi- Sécurité Routière14 novembre 2022
|Des précisions sur l’accident de la commune de Mugamba le weekend dernier

Burundi – Sécurité Routière12 novembre 2022
|Un camion se renverse dans la commune de Mugamba

Burundi – Sécurité Routière11 novembre 2022
|Accident mortel sur la route nationale n° 1

Burundi – Sécurité Routière 10 novembre 2022
|La police de roulage en conflit avec des particuliers qui s’occupent des parkings

Burundi – Environnement9 novembre 2022
|Le ciel se fâche encore une fois dans la commune de Matana

Burundi – Sécurité8 novembre 2022
|Les jeunes enfants de la rue de plus en plus ingérables

Burundi – Politique - Sécurité7 novembre 2022
|Un médiateur collinaire élu vit en clandestinité en commune de Rumonge

Burundi – Sécurité5 novembre 2022
|Un militant du Cndd-Fdd sauvé de justesse dans la commune de Gihanga

Burundi – Sécurité4 novembre 2022
|Des champs de culture de maïs détruits dans la province de Kayanza

Burundi – Economie3 novembre 2022
|Le président de la République contre la thésaurisation

Burundi – Politique – Communication2 novembre 2022
|Le chef de l’Etat en communication avec ses homologues de l’Eac

Burundi – Justice1er novembre 2022
|En détention malgré son influence au sein du parti présidentiel

Burundi – Politique31 octobre 2022
|Le président de la République encourage les Burundais à se construire des maisons et des bureaux

Burundi – Société29 octobre 2022
|Des femmes qui portent des bébés sur le dos se chamaillent sous un soleil de plomb

Burundi – Sécurité28 octobre 2022
|Le premier ministre propose d’aller plus loin…

Burundi – Sécurité27 octobre 2022
|Une personne trouve la mort dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurite26 octobre 2022
|Un corps d’une femme retrouvé en commune de Bugarama

Burundi – Sécurité25 octobre 2022
|L’insécurité augmente d’un cran dans la zone de Kinindo

Burundi – Sécurité24 octobre 2022
|La capitale politique enregistre deux cadavres le dernier weekend

Burundi – Justice22 octobre 2022
|Vers l’actualisation du métier d’avocat

Burundi – Politique21 octobre 2022
|Commémoration du 29ème assassinat du président Melchior Ndadaye

Burundi – Sécurité20 octobre 2022
|La police mobilisée pour une insécurité imaginaire

Burundi – Eac – Justice – Politique19 octobre 2022
|Les membres de la société civile en exil saisissent le président du sommet des Chefs d’Etat de l’Eac

Burundi – Sécurité Routière18 octobre 2022
|Les automobilistes se plaignent de l’attitude des policiers chargés du roulage

 

 

 

 

 

 



Burundi – Sécurité - Opinion

Imbonerakure et Rwandais exploitent conjointement des minerais dans la Kibira

2 août 2022

Cibitoke, le 2 août 2022 (Net Press) . On l’a toujours dit, les relations entre les Etats diffèrent beaucoup des relations entre les individus. En effet, depuis 2015, l’on a l’impression que le rapprochement entre Kigali et Gitega contient plus d’embuches que l’on ne croyait, tellement les deux capitales, pourtant sœurs, ne parviennent pas à accorder leurs violons.

Pourtant, quelque part dans la commune de Mabayi, de la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays, une région frontalière avec le Rwanda, les citoyens se comportent autrement. Ils se mettent ensemble pour exploiter des minerais dans la réserve de la Kibira, n’en déplaise à la politique qui veut « séparer les inséparables ».

Nous apprenons qu’en date du 29 juillet dernier, quatre jeunes du parti de l’Aigle et deux Rwandais ont été interpellés dans un gisement d’or dans la réserve naturelle de la Kibira. Les 6 hommes ont été acheminés dans la capitale économique Bujumbura. Ils ont été accusés d’exploitation illégale de minerais et de destruction de l’environnement.

Pourtant, selon des informations en provenance la région, l’intention première de la sécurité était d’éradiquer un groupe d’hommes armés et parlant kinyarwanda se trouvant dans la Kibira. Pour une opinion, c’est ici qu’il y a risque de mauvaise appréciation de la situation car les intérêts priment, aussi bien pour les Etats que pour les individus.

La même opinion rappelle que dans le temps, les populations vivant sur les frontières communes entre les deux pays, à Cibitoke, à Kayanza, à Ngozi et à Kirundo, ont toujours demandé aux autorités politiques de revenir sur leurs décisions de s’enfermer sur elles-mêmes et de laisser les deux peuples se fréquenter comme dans le temps.

Les responsables administratifs à plusieurs échelons n’ont pas compris le message des populations, d’où l’on constate, de façon répétitive, des tentatives de fraudes entre les deux pays, des fois des vols de vaches d’un pays vers un autre, avec une fuite dans le pays voisin en cas de saisi d’objets volés par la police.

Pour le moment, le Rwanda a ouvert ses frontières avec le Burundi, mais ce dernier estime qu’il n’est pas encore temps de les rouvrir. Les autorités estiment qu’il y a encore des conditions que Kigali doit remplir pour que le rapprochement soit effectif. Pour notre opinion, ceci est un jeu politique que les populations des deux pays saisissent mal. J.M.

Burundi – Politique

De la réunion d’évaluation du projet « Ewe Burundi urambaye », un bilan sombre !

Bujumbura, le 2 août 2022 (Net Press). Il s’est tenu dans les enceintes de l’institut supérieur des cadres militaires, une réunion d’évaluation du Projet « Ewe Burundi urambaye », qui vise à reboiser toutes les collines du pays. Le chef de la force de la défense du Burundi, en même temps président du comité national de pilotage du projet, le lieutenant général Prime Niyongabo, a dressé un bilan sombre causé par des feux de brousse qui détruisent de jeunes plans boisés dans le cadre de ce projet. Il a invité les gouverneurs de provinces de se pencher sur ce manquement.

Le lieutenant général Prime Niyongabo a fait savoir que ce projet est venu à point nommé car il n’y a pas de développement durable si on bafoue le secteur de l’environnement qui reste la source de la vie. Il a déploré que des éléments malfaiteurs trompent la vigilance du comité mixte de sécurité pour allumer des feux de brousse, surtout pendant la nuit. Il a fait un clin d’œil aux gouverneurs sur ce phénomène qui prend une allure inquiétante et qui détruit les plantes mises en place dans le cadre de ce projet.

Ce haut gradé de l’armée burundaise, en même président de ce projet, a invité les administratifs au niveau des provinces de reboiser et boiser dans les espaces spacieux, en plus de l’entretien des plants, de privilégier les arbres agro-forestiers et fruitiers là où les conditions sont nécessaires. En synergie avec le comité mixte de sécurité, il a demandé de décourager ceux qui trempent dans les feux des brousses qui détruisent le but visé par ce projet. N.R.

Burundi – Sécurité – Anniversaire

Le lieutenant général Adolphe Nshimirimana : 7 ans déjà !

Bujumbura, le 2 août 2022 (Net Press) . Le 2 août 2015, le lieutenant général Adolphe Nshimirimana tombait sous les balles des gens qui n’ont pas été identifiés dans la zone de Kamenge, au Nord de la capitale économique Bujumbura. C’était un peu avant 10 heures de ce dimanche 2 août 2015.

La mauvaise nouvelle n’a pas traîné à se répandre aussi bien dans le pays qu’à l’étranger, tellement le bruit de la roquette qui l’a abattu a retenti très fort dans les oreilles de celles et ceux qui se rendaient à la messe. L’endroit du crime fut vite encerclé par des éléments des forces de l’ordre, même des journalistes qui ont tenté un reportage ont été traités violemment par les policiers.

Adolphe Nshimirimana avait évolué au maquis aux côtés d’autres rebelles qui ont par après présidé aux destinées du pays. Il a accédé à plusieurs postes de responsabilité dès l’arrivée de Pierre Nkurunziza au pouvoir en 2005. Chef d’état-major adjoint de l’armée burundaise, il est devenu plus tard directeur du service national des renseignements, puis conseiller principal chargé des missions à la présidence de la République.

Selon des informations à la disposition de la rédaction, il était un homme craint du fait qu’on le soupçonnait d’être derrière des exécutions extrajudiciaires, des enlèvements ainsi que dans l’assassinat des religieuses italiennes de la paroisse Buyengero de Kamenge. Cependant, cette image n’est pas de la lecture des originaires de Gishubi, sa commune natale de la province de Gitega, au Centre du pays.

Il est présenté dans cette région comme une personne qui a rapproché les uns et les autres, indépendamment de leurs appartenances politiques et ethniques. Il a partagé avec eux et des fois il a dansé, tout en invitant des originaires de Gishubi à s’entraider et non à se rentrer dedans alors qu’ils sont des frères et des sœurs.

Ces derniers l’appréciaient car il participait aux cérémonies à caractère social et quand bien même des informations circulaient qu’il allait devenir le patron des Imbonerakure, il n’inspirait plus peur aux « Gishubiens ». Aujourd’hui, sept ans après son décès, une messe en sa mémoire a été célébrée dans la commune de Gishubi.

Dans la capitale économique, ceux qui se sentent encore comme ses proches de lui ont participé à la messe du défunt célébrée à la paroisse Maria Conforti de Kamenge. Des jeunes en tenue du parti Cndd-Fdd ont également été remarqués un peu partout en ville, certainement qu’ils allaient prendre part à la commémoration de cet anniversaire. Un boulevard porte son nom au nord de la capitale économique.

De son côté, une organisation de défense des droits de l’homme au Burundi, quoi qu’interdite au Burundi, a tenu à rappeler la lenteur dans le traitement du dossier judiciaire des militaires et policiers poursuivis dans l’affaire d’assassinat du général Adolphe Nshimirimana, dans sa déclaration de ce 2 août 2022. J.M.

Burundi – Rd Congo – Sécurité

« Les autorités durcissent le ton contre la Monusco », dixit Rfi

Kinshasa, le 2 août 2022 (Net Press) . Les réunions se multiplient en Rd Congo après les incidents sécuritaires et des manifestations anti-Monusco. La dernière en date s’est tenue dans la nuit de lundi à mardi autour de Félix Tshisekedi. Les présidents des deux chambres du parlement, le Premier ministre et quelques ministres étaient associés pour faire le point de la situation.

Le discours est désormais beaucoup plus offensif de la part des autorités congolaises. Au cours de la réunion du conseil de vendredi dernier, Félix Tshisekedi était resté mesuré. Il avait rappelé que la Rdc avait une longue relation de coopération avec la Monusco, parsemée par des « échecs » souvent mentionnés, mais aussi par beaucoup de réussites.

Le chef de l’Etat congolais semblait s’en tenir au plan de retrait progressif et échelonné de la Monusco à l’horizon 2024, qui d’ailleurs avait fait l’objet d’échanges avec le numéro deux de l’Onu, Jean-Pierre Lacroix. Mais au cours de la réunion de cette nuit, un cap a été franchi. Félix Tshisekedi a officiellement demandé au gouvernement d’organiser une réunion avec la Monusco en vue de réévaluer ce plan de retrait de la mission onusienne.

La date et les divers autres contours de cette réunion n’ont à ce stade pas été révélés. Entre temps, l’armée et la police ont été déployées aux alentours des bases de la mission onusienne dans certaines villes de l’est de la Rdc pour éviter d’autres dégâts en cas de nouvelles manifestations. Du côté de la Monusco, on s’en tient jusque-là au plan de transition qui a été convenu en vertu de la résolution du conseil de sécurité des Nations unies. Ch.N.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi - Politique1er novembre 2022
|"46ème anniversaire de la naissance de la Deuxième République", dixit PARENA

Burundi - Politique21 octobre 2022
|29ème anniversaire de l’assassinat du Président Melchior Ndadaye

Burundi - Burkina Faso - Politique15 octobre 2022
|35ème anniversaire de l’assassinat du Président Thomas Sankara

15 octobre 2022
|N.P. Monsieur Diallo Abdoulaye, pouvez-vous...

Burundi - Politique13 octobre 2022
|61ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !