Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Justice15 novembre 2022
|Des justiciables se plaignent du dysfonctionnement de ce secteur dans notre pays

Burundi- Sécurité Routière14 novembre 2022
|Des précisions sur l’accident de la commune de Mugamba le weekend dernier

Burundi – Sécurité Routière12 novembre 2022
|Un camion se renverse dans la commune de Mugamba

Burundi – Sécurité Routière11 novembre 2022
|Accident mortel sur la route nationale n° 1

Burundi – Sécurité Routière 10 novembre 2022
|La police de roulage en conflit avec des particuliers qui s’occupent des parkings

Burundi – Environnement9 novembre 2022
|Le ciel se fâche encore une fois dans la commune de Matana

Burundi – Sécurité8 novembre 2022
|Les jeunes enfants de la rue de plus en plus ingérables

Burundi – Politique - Sécurité7 novembre 2022
|Un médiateur collinaire élu vit en clandestinité en commune de Rumonge

Burundi – Sécurité5 novembre 2022
|Un militant du Cndd-Fdd sauvé de justesse dans la commune de Gihanga

Burundi – Sécurité4 novembre 2022
|Des champs de culture de maïs détruits dans la province de Kayanza

Burundi – Economie3 novembre 2022
|Le président de la République contre la thésaurisation

Burundi – Politique – Communication2 novembre 2022
|Le chef de l’Etat en communication avec ses homologues de l’Eac

Burundi – Justice1er novembre 2022
|En détention malgré son influence au sein du parti présidentiel

Burundi – Politique31 octobre 2022
|Le président de la République encourage les Burundais à se construire des maisons et des bureaux

Burundi – Société29 octobre 2022
|Des femmes qui portent des bébés sur le dos se chamaillent sous un soleil de plomb

Burundi – Sécurité28 octobre 2022
|Le premier ministre propose d’aller plus loin…

Burundi – Sécurité27 octobre 2022
|Une personne trouve la mort dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurite26 octobre 2022
|Un corps d’une femme retrouvé en commune de Bugarama

Burundi – Sécurité25 octobre 2022
|L’insécurité augmente d’un cran dans la zone de Kinindo

Burundi – Sécurité24 octobre 2022
|La capitale politique enregistre deux cadavres le dernier weekend

Burundi – Justice22 octobre 2022
|Vers l’actualisation du métier d’avocat

Burundi – Politique21 octobre 2022
|Commémoration du 29ème assassinat du président Melchior Ndadaye

Burundi – Sécurité20 octobre 2022
|La police mobilisée pour une insécurité imaginaire

Burundi – Eac – Justice – Politique19 octobre 2022
|Les membres de la société civile en exil saisissent le président du sommet des Chefs d’Etat de l’Eac

Burundi – Sécurité Routière18 octobre 2022
|Les automobilistes se plaignent de l’attitude des policiers chargés du roulage

 

 

 

 

 

 



Burundi – Justice

En détention malgré son influence au sein du parti présidentiel

1er novembre 2022

Rutana, le 1er novembre 2022 (Net Press). Il s’appelle Nestor Butisi, il est membre influent du parti de l’Aigle dans la commune de Giharo, de la province de Rutana, au Sud-est du pays. Il est détenu depuis le début de la semaine passée à la prison de cette entité provinciale, soupçonné de fraude de fertilisants et de boissons interdites.

Selon des informations à notre disposition, la police, qui avait été apparemment informée des avoirs de cet homme, a opéré une fouille-perquisition à son domicile où elle a trouvé 35 sacs d’engrais chimiques, 20 sacs de sucre et une quantité de boissons prohibées mais dont la quantité n’a pas été révélée à la rédaction.

Aussitôt arrêté, la police l’a gardé à vue au commissariat communal de Giharo pendant une journée et il a été récupéré par le procureur de la République en personne dans cette province qui l’a transféré à la prison de Rutana dans l’après-midi de ce 27 octobre. Selon les mêmes informations, la justice hésite car on ne veut pas qu’il soit accusé de trafic de fertilisants, compte tenu de la politique en cours contre la corruption. J.M.

Burundi – Confessions Religieuses

La communauté chrétienne fête la Toussaint

Bujumbura, le 1er novembre 2022 (Net Press). La Toussaint est une fête catholique, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle l’Église catholique honore tous les saints, connus et inconnus. La célébration liturgique commence aux vêpres le soir du 31 octobre et se termine à la fin du 1er novembre. Elle précède d’un jour la Commémoration de tous les fidèles défunts, dont la solennité a été officiellement fixée au 2 novembre.

Cette fête a également eu lieu à la paroisse Regina Pacis de Kinindo. La messe en français de 7h30 a été célébrée par le curé de cette paroisse, Agapit Nindorera qui a annoncé que nous fêtons la solennité de la Toussaint, une fête qui nous lie avec des saints du monde à la fois visible et invisible.

Il a indiqué que normalement, les gens se souviennent des leurs qui sont passés de vie à trépas. Mais avec la Toussaint, il y a la joie à la place de la tristesse, l’on parle de la foule immense et non des individus, Jésus parle à maintes reprises des gens heureux, l’Apocalypse parle aussi d’une foule immense, des gens qui ont besoin d’être aimés par Dieu, des gens qui sont appelés à la fraternité malgré leurs différences, paraphrasant le Pape François qui disait que tous les peuples, de l’Europe, comme de l’Afrique, de l’Amérique ou de l’Asie, sont sur le même bateau.

Il a fait savoir que la date du 2 novembre est dédiée aux fidèles défunts et il y a des gens qui se rendent sur des tombes à cette fin. A la cathédrale Regina Mundi, la messe a été célébrée par l’archevêque de Bujumbura, Mgr. Gervais Banshimiyubusa. L’on saura qu’Agapit Nindorera fait partie des prêtres éminents aux côtés de Félix Fupi de la cathédrale Regina Mundi, d’Amand Kana, et d’autres Egide Nzeyimana, etc. D.N.

Burundi – Politique

Il y a 46 ans, naissait la deuxième République au Burundi

Bujumbura, le 1er novembre 2022 (Net Press). Le 1er novembre 1976, un lundi, vers 13 heures, les routes de la capitale Bujumbura sont désertes. D’habitude, les fonctionnaires font de la sieste, mais subitement, l’on voit des véhicules militaires et des blindés qui font des navettes dans plusieurs axes routiers de Bujumbura.

Ceux qui écoutent la radio, c’est la musique militaire, ils ne comprennent rien de ce qui arrive au pays. Les gens ont peur, ils ont encore en mémoire ce qui s’est passé en 1972 et même les plus âgés n’ont pas à leur esprit un éventuel coup d’Etat car ce phénomène s’est passé il y a 10 ans, lorsque Michel Micombero a renversé la monarchie, le 28 novembre 1966.

C’est une panique généralisée. Mais l’on apprend par la suite qu’un triumvirat fait des colonels Jean Baptiste Bagaza, Edouard Nzambimana et Silvère Nzohabonayo ont dans l’entre-temps mis fin au régime de Michel Micombero et sont entrés en conclave pour pouvoir désigner un des trois qui pilotera le Burundi.

Ce fut le jeune colonel Jean-Baptiste Bagaza, 30 ans au moment des faits, qui fut mis en avant et les deux autres sont devenus respectivement, ministre des affaires étrangères et patron du service national des renseignements. C’était autour du 20 novembre, selon des informations collectées ici et là.

Jean-Baptiste Bagaza présidera aux destinées du Burundi pendant 10 ans et 10 mois et son bilan est plus que positif, selon l’histoire récente, quelles que soient ses caprices. Il jeta les dés du développement dans tous les secteurs de la vie nationale si bien qu’il a mis en place des infrastructures qui sont toujours fonctionnelles, 35 ans après son départ.

Pour en savoir davantage, la rédaction a contacté le président du parti Parena, ou le parti pour le redressement national, une formation politique fondée par l’ancien président de la République, dans le cadre du multipartisme. En toute sincérité, Zénon Nimubona, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a indiqué qu’il ne peut pas tout dire dans une dépêche de presse et qu’il se contentera d’un résumé. Son intervention se trouve sur http://www.netpress.bi, rubrique « Tribune ». J.M. 

Burundi – Education

Plus de tests pour les élèves burundais réfugiés en Tanzanie, d’après le ministre François Havyarimana

Bujumbura, le 1er novembre 2022 (Net Press) . Rencontrant la presse hier, le ministre ayant l’éducation dans ses attributions, François Havyarimana, a fait savoir que les élèves burundais réfugiés en Tanzanie n’auront plus de tests provenant du gouvernement du Burundi et cela, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, a-t-il fait savoir, le Burundi a retrouvé la paix et la sécurité et les élèves ne peuvent plus prétexter qu’il y a l’insécurité dans le pays. En outre, a-t-il poursuivi, les élèves sont très peu nombreux et on ne peut pas chaque fois envisager d’y organiser des tests trop onéreux.

Il y a des élèves qui peuvent décider de rester en Tanzanie. Dans ces conditions, ils vont poursuivre leurs études sur des programmes tanzaniens et lorsqu’ils rentreront, le Burundi va reconnaître leurs diplômes, ce qui ne va pas causer de problèmes.

L’on saura que de par le passé, des fois le gouvernement envoyait ce test dans les camps de réfugiés en Tanzanie et quelques années aussi, il ne les envoyait pas, ce qui déstabilisait les parents et les élèves. Maintenant que le gouvernement est clair, les réfugiés choisiront soit de rentrer, soit de se débrouiller autrement. Ch.N.

Burundi – Rd Congo – Justice

« Antoine Mwiyande wa Kondo, un proche de John Numbi, arrêté », d’après Rfi

Kinshasa, le 1er novembre 2022 (Net Press) . La justice vient de mettre la main sur un proche du principal suspect dans l’affaire de la mort des deux défenseurs des droits de l’homme Floribert Chebeya et son collègue Fidèle Bazana pour laquelle plusieurs personnes ont déjà été condamnées. Cet homme aurait tout fait pour dissuader le policier Paul Mwilambwe Londe de témoigner sur ce qu’il avait vu le soir des assassinats.

C’est un nouvel épisode dans l’affaire de l’assassinat, le 1er juin 2010, des deux défenseurs des droits de l’homme Floribert Chebeya et son collègue Fidèle Bazana, tous deux de l’Ong La voix des sans voix. Ancien cadre à la Régie des voies aériennes dans la ville de Lubumbashi, Antoine Mwiyande wa Kondo a été interpellé à Kinshasa ce weekend. Selon Me Peter Ngomo, l’avocat du policier Paul Mwilambwe, principal témoin qui a été acquitté, la justice a entre ses mains une figure importante de l’affaire Floribert Chebeya.

« C’est un monsieur qui à l’époque des faits est intervenu avant que Paul Mwilambwe ne rentre », indique-t-il. « Si effectivement, Paul Londe était peureux, il ne serait pas venu au vu des menaces que lui proférait monsieur Mwiyande. Dans ces audios, Mwiyande lui-même avait attribué l’assassinat de ces deux défenseurs de l’homme à charge de John Numbi et de Kabila. Mais il est allé encore plus loin en disant à Paul Mwilambwe qu’il parlait régulièrement à John Numbi, qu’il avait son numéro et qu’il savait même où il était. Il avait même cité le lieu où il était », ajoute l’avocat.

Même si le principal suspect, le général John Numbi est toujours en fuite depuis plusieurs mois, Me Peter Ngomo souhaite maintenant qu’Antoine Mwiyande wa Kondo soit entendu dans cette affaire qui n’a pas encore fini de révéler ses zones d’ombre. D.N.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi - Politique1er novembre 2022
|"46ème anniversaire de la naissance de la Deuxième République", dixit PARENA

Burundi - Politique21 octobre 2022
|29ème anniversaire de l’assassinat du Président Melchior Ndadaye

Burundi - Burkina Faso - Politique15 octobre 2022
|35ème anniversaire de l’assassinat du Président Thomas Sankara

15 octobre 2022
|N.P. Monsieur Diallo Abdoulaye, pouvez-vous...

Burundi - Politique13 octobre 2022
|61ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !