Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Justice15 novembre 2022
|Des justiciables se plaignent du dysfonctionnement de ce secteur dans notre pays

Burundi- Sécurité Routière14 novembre 2022
|Des précisions sur l’accident de la commune de Mugamba le weekend dernier

Burundi – Sécurité Routière12 novembre 2022
|Un camion se renverse dans la commune de Mugamba

Burundi – Sécurité Routière11 novembre 2022
|Accident mortel sur la route nationale n° 1

Burundi – Sécurité Routière 10 novembre 2022
|La police de roulage en conflit avec des particuliers qui s’occupent des parkings

Burundi – Environnement9 novembre 2022
|Le ciel se fâche encore une fois dans la commune de Matana

Burundi – Sécurité8 novembre 2022
|Les jeunes enfants de la rue de plus en plus ingérables

Burundi – Politique - Sécurité7 novembre 2022
|Un médiateur collinaire élu vit en clandestinité en commune de Rumonge

Burundi – Sécurité5 novembre 2022
|Un militant du Cndd-Fdd sauvé de justesse dans la commune de Gihanga

Burundi – Sécurité4 novembre 2022
|Des champs de culture de maïs détruits dans la province de Kayanza

Burundi – Economie3 novembre 2022
|Le président de la République contre la thésaurisation

Burundi – Politique – Communication2 novembre 2022
|Le chef de l’Etat en communication avec ses homologues de l’Eac

Burundi – Justice1er novembre 2022
|En détention malgré son influence au sein du parti présidentiel

Burundi – Politique31 octobre 2022
|Le président de la République encourage les Burundais à se construire des maisons et des bureaux

Burundi – Société29 octobre 2022
|Des femmes qui portent des bébés sur le dos se chamaillent sous un soleil de plomb

Burundi – Sécurité28 octobre 2022
|Le premier ministre propose d’aller plus loin…

Burundi – Sécurité27 octobre 2022
|Une personne trouve la mort dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurite26 octobre 2022
|Un corps d’une femme retrouvé en commune de Bugarama

Burundi – Sécurité25 octobre 2022
|L’insécurité augmente d’un cran dans la zone de Kinindo

Burundi – Sécurité24 octobre 2022
|La capitale politique enregistre deux cadavres le dernier weekend

Burundi – Justice22 octobre 2022
|Vers l’actualisation du métier d’avocat

Burundi – Politique21 octobre 2022
|Commémoration du 29ème assassinat du président Melchior Ndadaye

Burundi – Sécurité20 octobre 2022
|La police mobilisée pour une insécurité imaginaire

Burundi – Eac – Justice – Politique19 octobre 2022
|Les membres de la société civile en exil saisissent le président du sommet des Chefs d’Etat de l’Eac

Burundi – Sécurité Routière18 octobre 2022
|Les automobilistes se plaignent de l’attitude des policiers chargés du roulage

 

 

 

 

 

 



Burundi – Sécurité Routière

Accident mortel sur la route nationale n° 1

11 novembre 2022

Muramvya, le 11 novembre 2022 (Net Press) . Nous apprenons que trois personnes sur quatre qui étaient à bord d’un véhicule de type Probox ont trouvé la mort hier vers 15h30 quand la voiture a dérapé et s’est jeté dans la rivière Mubarazi, non loin du centre de Gatabo, tout près de la commune de Kiganda, dans la province de Muramvya, au Centre du pays.

Selon des témoignages, la voiture se rendait dans la province de Karusi, au Centre-est du pays. Le chauffeur de la voiture était encore en vie après le sauvetage du véhicule et il a été dépêché vers une structure de santé la plus proche. Les informations à notre disposition rapportent qu’il pleuvait beaucoup.

Un reporter de Net Press a rencontré un témoin qui a voyagé de Gitega vers Bujumbura et qui a vu l’accident. L’interlocuteur de la rédaction a indiqué qu’il y avait beaucoup de brouillard dans la rue et que la visibilité était voisine de zéro. Lui-même se félicitait qu’il ait pu arriver sain et sauf à bon port. J.M.

Burundi – Environnement

« Transformer les déchets de charbon de bois de chauffage et protéger absolument le lac Tanganyika », dixit Teacher

Bujumbura, le 11 novembre 2022 (Net Press) . Il s’appelle Gaspard Ntirabampa connu sous le sobriquet de Teacher, du fait qu’il a été enseignant. Il veut se ranger du côté des défenseurs de l’environnement avec comme projets de transformer les déchets de charbon de bois de chauffage et de lutter contre la pollution du lac Tanganyika.

Selon ses prévisions, il veut fabriquer des briquettes à base de ces déchets de charbon et éviter une pollution du lac Tanganyika due à l’action de l’homme. Il sait que la mission est difficile, raison pour laquelle il a cherché d’abord à être agréé pour ne pas apparaître comme un aventurier pour ensuite se trouver des partenaires.

Gaspard Ntirabampa, Teacher, ancien détenu et condamné, estime qu’il est temps d’être utile à la société qu’il a vu naître et grandir, qu’il l’a formé par voie de la scolarisation dans les deux secteurs, qui sont ses domaines de prédilection. Pour cela, il a accordé une interview exclusive à la rédaction qui se trouve sur http://www.netpress.bi, rubrique « Protégez votre environnement ». D.N.

Burundi - Education ►Autorités – Syndicat CONAPES

« Main dans la main pour une même compréhension de la politique salariale », dixit le journal La Voix de l’Enseignant

Bujumbura, le 11 novembre 2022 (Net Press) . « C’est un signe de bonnes relations entre le syndicat CONAPES et la direction provinciale de l’éducation en Mairie Bujumbura », dixit Jean représentant syndical en Mairie de Bujumbura. Ce jeudi, les représentants syndicaux des établissements de la Mairie en accompagnés des directeurs communaux de l’éducation de la Mairie et les directeurs des établissements de la mairie se sont rencontrés pour parler des textes réglementaires, de la politique salariale et de l’adhésion à la pension complémentaire.

Fidélité Nibigira, directeur provincial de l’éducation en Mairie de Bujumbura salue cette bonne collaboration avec la représentation du syndicat CONAPES. Elle rappelle que c’est la troisième fois que le syndicat CONAPES organise de telles assises. Les précédentes ont eu lieu en 2017 et 2018 respectivement sur les thèmes de la non-violence active et le syndicalisme responsable.

Par ailleurs, l’enseignement technique secondaire reste sous-estimé par les parents d’élèves. Les élèves ne sont pas attirés par l’enseignement des métiers au Burundi. Le Centre de Formation Professionnel de Kanyosha (CFP et CEM) reçoit des enfants en provenance des quatre coins du pays pour suivre différentes formations d’enseignement des métiers principalement dans les sections d’électricité, mécanique automobile, soudure, couture, technologie de l’information et de la communication, plomberie, maçonnerie, menuiserie, photovoltaïque et carrelage.

On estime que les élèves qui fréquentent l’enseignement général sont beaucoup plus intelligents que ceux qui fréquentent l’enseignement de métiers et que le diplôme n’est pas valorisé.

Il faut avoir un accréditif pour avoir une notation 2022. Tous les enseignants doivent se munir de leurs accréditifs actualisés. La nouvelle tombe dans le weekend à travers les messages dans les groupes whatsapp comme une traînée de poudre. Les directeurs des écoles qui diffusent la nouvelle disent qu’ils en ont reçu de leurs supérieurs hiérarchiques. Désormais, sur tous les bulletins de notation doivent figurer les grades, les catégories et les échelons des enseignants, chose qui avant était du ressort du ministère de la fonction publique. Ch.N.

Burundi – Onu – Démographie

La population mondiale sur le point de devenir 8 milliards

New York, le 11 novembre 2022 (Net Press) . Selon des prévisions du secrétaire général des Nations unies, António Guterres, à la mi-novembre, le cap de 8 milliards d’habitants sur la planète terre sera franchi. A cette occasion, le numéro un de l’Onu a sorti une déclaration intitulée « Huit milliards de personnes ; une seule humanité » dont Net Press s’est procuré une copie. Nous la publions intégralement.

« Huit milliards de personnes ; une seule humanité.

« À la mi-novembre, le cap des 8 milliards d’habitants sur Terre sera franchi, ce qui témoigne des progrès scientifiques et des avancées en matière de nutrition, de santé publique et d’assainissement. Mais à mesure que notre famille humaine s’agrandit, elle est aussi de plus en plus divisée.

« Des milliards de personnes souffrent ; des centaines de millions sont touchées par la faim, voire la famine. Elles sont plus nombreuses que jamais à se déplacer pour trouver des moyens de s’en sortir et à fuir les dettes et les privations, les guerres et les catastrophes climatiques.

« Sauf à combler le gouffre qui sépare les nantis de la planète des plus démunis, nous nous dirigeons vers un monde de 8 milliards d’habitants tiraillé par les tensions et la méfiance, gangréné par les crises et les conflits.

« Les faits sont éloquents. Une poignée de milliardaires contrôlent autant de richesses que la moitié la plus pauvre du monde. Les 1 % les plus riches de la planète empochent un cinquième des revenus mondiaux, tandis que les habitants des pays les plus riches ont 30 ans d’espérance de vie en plus que ceux des pays les plus pauvres. Alors que nous observons un accroissement des richesses et une amélioration de la santé au cours des dernières décennies, en parallèle, les inégalités ont également augmenté.

« L’accélération de la crise climatique et un relèvement inégal après la pandémie de COVID-19 viennent s’ajouter à ces tendances à long terme et aggraver encore ces inégalités. Nous fonçons tout droit vers le précipice climatique, tandis que les émissions et les températures continuent de grimper. Les inondations, les tempêtes et les sécheresses dévastent des pays qui ne sont pratiquement pour rien dans le réchauffement climatique.

« La guerre en Ukraine exacerbe les crises alimentaire, énergétique et financière qui sévissent, frappant de plein fouet les économies en développement. Ce sont les femmes et les filles, ainsi que les groupes marginalisés déjà exposés à la discrimination, qui pâtissent le plus de ces inégalités.

« De nombreux pays du Sud sont accablés de dettes colossales et doivent faire face à l’aggravation de la pauvreté et de la faim et aux effets de plus en plus pesants de la crise climatique. Il est peu probable qu’ils puissent investir dans un redressement durable après la pandémie, dans la transition vers les énergies renouvelables ou dans l’éducation et la formation au numérique.

« La colère et le ressentiment à l’égard des pays développés le point de rupture.

« Les divisions toxiques et la défiance retardent ou bloquent les avancées sur toute une série de questions, du désarmement nucléaire au terrorisme, en passant par la santé mondiale. Il nous faut enrayer ces tendances destructrices, nous réconcilier et trouver ensemble des solutions conjointes à nos difficultés communes.

« Pour commencer, il faut admettre que les inégalités rampantes sont un choix, un choix sur lequel les pays développés se doivent de revenir dès ce mois-ci, à l’occasion de la conférence sur le climat en Égypte, puis du sommet du G20 à Bali.

« J’espère que la COP27 verra naître un Pacte de solidarité climatique historique, dans le cadre duquel économies développées et émergentes s’uniront autour d’une stratégie commune et conjugueront leurs forces, dans l’intérêt de l’humanité. Les pays les plus riches doivent apporter aux économies émergentes le soutien financier et technique dont elles ont besoin pour abandonner progressivement les énergies fossiles. C’est notre seul espoir d’atteindre nos objectifs climatiques.

« J’engage également les dirigeants présents à la COP27 à définir une feuille de route et un cadre institutionnel en vue d’indemniser les pays du Sud des pertes et dommages liés au climat qui, déjà, causent des souffrances terribles.

« Le sommet du G20 qui doit se tenir à Bali sera l’occasion d’aborder la situation alarmante des pays en développement. J’ai exhorté les économies du G20 à adopter un plan de relance permettant d’injecter les investissements et les liquidités nécessaires aux pays du Sud et de régler les questions d’allègement et de restructuration de la dette.

« Tout en appelant de nos vœux la mise en place de ces mesures à moyen terme, nous travaillons aussi sans relâche avec toutes les parties concernées pour atténuer la crise alimentaire mondiale.

« L’Initiative sur l’exportation de céréales par la mer Noire est au centre de cette action. Elle a contribué à stabiliser les marchés et à faire baisser les prix alimentaires. Chaque centième de pourcent peut atténuer la faim et sauver des vies.

« Nous nous efforçons également de faire en sorte que les engrais russes puissent circuler sur les marchés mondiaux, qui sont gravement perturbés par la guerre. Les prix des engrais sont trois fois plus élevés qu’avant la pandémie. Le riz, denrée de base la plus consommée au monde, est la culture qui en pâtira le plus.

« La levée des derniers obstacles aux exportations d’engrais russes est une étape essentielle vers la sécurité alimentaire mondiale.

« Toutefois, malgré tous ces graves défis, il y a aussi des raisons de garder espoir.

« Forte de 8 milliards d’habitants, notre planète a les moyens d’offrir de vastes possibilités à certains des pays les plus pauvres, où la croissance démographique est la plus forte.

« Grâce à des investissements relativement modestes dans la santé, l’éducation, l’égalité des genres et le développement économique durable, il est possible de créer un cercle vertueux de développement et de croissance et de transformer les économies et les vies.

« En quelques décennies, les pays les plus pauvres d’aujourd’hui pourraient devenir les moteurs d’une croissance durable et verte et de la prospérité de régions entières.

« Je n’ai jamais douté de l’ingéniosité de l’humanité et j’ai pleine confiance dans la solidarité qu’elle peut manifester. En ces temps difficiles, remémorons-nous les paroles de l’un des plus fins observateurs de l’humanité, le Mahatma Gandhi : « Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité ».

« Saisissons l’occasion des grands rendez-vous internationaux de ce mois pour commencer à surmonter les divergences et restaurer la confiance, en respectant les droits et les libertés de chacun des 8 milliards de membres de notre grande famille humaine. ». J.M.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi - Politique1er novembre 2022
|"46ème anniversaire de la naissance de la Deuxième République", dixit PARENA

Burundi - Politique21 octobre 2022
|29ème anniversaire de l’assassinat du Président Melchior Ndadaye

Burundi - Burkina Faso - Politique15 octobre 2022
|35ème anniversaire de l’assassinat du Président Thomas Sankara

15 octobre 2022
|N.P. Monsieur Diallo Abdoulaye, pouvez-vous...

Burundi - Politique13 octobre 2022
|61ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !