Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Politique 1er mai 2021
|A la veille de la célébration de la fête du travail, le président de la République adresse un message à la nation

Burundi - Sécurité 30 avril 2021
|Six personnes mortes foudroyées en commune Tangara

Burundi - Sécurité 29 avril 2021
|Une personne se donne la mort en province de Bubanza

Burundi - Sécurité28 avril 2021
|Un pasteur d’origine béninoise tué en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 27 avril 2021
|Un bénéficiaire de la grâce présidentielle introuvable !

Burundi - Sécurité 26 avril 2021
|Un étudiant de l’université du Burundi serait mort des suites de la faim

Burundi - Sécurité 24 avril 2021
|Deux personnes tuées en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité23 avril 2021
|Une personne retrouvée sans vie en zone Nyakararo

Burundi - Russie – Sécurité 22 avril 2021
|Gitega signe avec Moscou le projet d’implantation d’un centre nucléaire au Burundi

Burundi – Sécurité 21 avril 2021
|Dix bandits interpellés au quartier III en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 20 avril 2021
|Une administrative accusée de vendre des boissons prohibées arrêté à Mwaro

Burundi - Sécurité 19 avril 2021
|Un berger tué en province de Bururi !

Burundi - Sécurité17 avril 2021
|Un homme armé a fait sept morts et trois blessés à Rusaka

Burundi - Sécurité16 avril 2021
|Un corps sans vie découvert dans la zone de Kinindo

Burundi - Sécurité 15 avril 2021
|Le chef de quartier Teza dans le collimateur de la population de cette localité

Burundi - Sécurité 14 avril 2021
|Une personne tuée en commune Gihanga

Burundi –Sécurité 13 avril 2021
| Trois cadavres découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité12 avril 2021
|Arrêté pour avoir tué sa conjointe

Burundi - Sécurité 10 avril 2021
|Un corps sans vie découvert en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité Routière 9 avril 2021
|Des personnes gravement blessées lors d’un accident de roulage survenu en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 8 avril 2021
|Une personne retrouvée morte en zone Musaga

Burundi - Sécurité7 avril 2021
|L’insécurité monte d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité6 avril 2021
|Des motards toujours sous injonctions policières au Sud du pays

Burundi - Sécurité 5 avril 2021
|Une personne portée disparue en province de Ngozi !

Burundi - Changement Climatique3 avril 2021
|Les ressortissants de Gifurwe ne savent plus à quel saint se vouer

Archives

 

 

 



OXFAM

Termes de référence pour le recrutement des Consultants Formateurs

5 février 2021

1. Contexte et Justification

TUBEHONEZA -Développement Rural et résilience - Réduction de risques de catastrophes naturelles, est un projet qui s’inscrit dans le cadre global du Programme TUBEHONEZA financé par l’Union Européenne au Burundi. Le projet vise le renforcement de la résilience de la population burundaise. Il est exécuté dans 11 provinces, 22 communes et 44 collines choisies suivant les critères objectifs et stratégiques du paquet de l’appui de l’Union Européenne au Burundi.

En effet, ces dernières années, des événements météorologiques et climatiques extrêmes, marqués par des phénomènes de sécheresse prolongée, des pluies diluviennes qui causent des inondations et glissements de terrains sont observées dans différentes parties du pays. Ces événements détruisent les infrastructures publiques, emportent des vies humaines et des biens des communautés locales détériorant davantage les conditions d’existence de ces communautés.

Le but du projet est « le renforcement de la résilience de la population burundaise » face aux risques et catastrophes qui guettent le pays en général et la zone d’action en particulier. Pour atteindre ce but, quatre résultats escomptés sont décrits dans le projet à savoir :

o RE 1 : Dans les communautés ciblées la société civile, les autorités locales et les acteurs locaux engagés dans la gestion des risques de catastrophes comprennent les risques et améliorent les mécanismes de coordination et de partage de l’information

o RE 2 : Les capacités des acteurs locaux à prévenir, gérer et mitiger le risque de catastrophes naturelles sont renforcées

o RE 3 : La capacité des communautés locales à absorber et s’adapter aux chocs est améliorée grâce à des mesures d’atténuation qui réduisent l’impact des catastrophes sur leur bien-être

o RE 4 : L’état de préparation aux catastrophes des communautés locales pour intervenir de manière efficace et pour « mieux reconstruire » durant la phase de relèvement, de remise en état et de reconstruction est amélioré.

Il est prévu qu’une partie de ces fonds soit utilisée pour le renforcement des capacités des acteurs locaux sur les thématiques suivantes :

1. Village Savings and Loans Association (VSLA)

2. Activités Génératrices de Revenus (AGR)

3. Meilleurs Pratiques agricoles

4. Planification stratégique

5. Elaboration et gestion des projets

6. Gestion financière et Administrative

7. Suivi-évaluation

8. Plaidoyer-Communication Non Violente et Gestion des conflits

9. Protection et droits Humains

A l’heure actuelle, après la mise en place des différentes structures locales, les partenaires du projet ensemble avec les acteurs locaux ont fait une analyse des risques et des vulnérabilités (VRA) ainsi qu’une évaluation des capacités (CSA). Ces deux exercices ont permis au projet d’avoir une vue d’ensemble des besoins et des capacités des acteurs locaux.

C’est dans cette optique que OXFAM cherche des consultants chargés de préparer les modules de formation sur chaque thématique ci-haut citée, le dispenser et produire un rapport de formation en faveur des membres des Plateformes Communales et des Organisations de la Société Civile œuvrant dans chaque commune.

1. Objectif  :

Renforcer les capacités des acteurs locaux partenaires du projet à travers des formations sur des modules spécifiques afin qu’ils deviennent autonomes et résilients aux risques de catastrophes qui frappent leurs milieux respectifs.

2. Résultats attendus

• Au moins 15 participants de chaque commune d’intervention sont formés sur les modules spécifiques sur les thématiques ci-haut citées

• Des bénéficiaires des actions du projet compétents et opérationnels en domaine de formation spécifiques ;

• Production et distribution des outils nécessaires pour l’exercice d’acquisition de nouvelles compétences

3. Tâches

• Produire le Module de formation

• Présenter la progression pédagogique

• Dispenser la Formation en utilisant les techniques andragogiques participatives adaptées au groupe cible

• Faire des évaluations des connaissances des participants au début et à la fin de la formation

• Produire un Rapport de formation

4. Durée : 3 jours par province

5. Lieu : Provinces Bubanza, Kayanza, Ngozi, Kirundo, Muyinga, Cankuzo, Ruyigi, Karusi, Gitega, Rutana et Makamba

6. Profil souhaité des Consultants

• Avoir une expérience prouvée de 3 ans minimum dans le domaine

• Avoir une expérience de travail avec les organisations locales/approche communautaire

• Avoir produit au moins une module de formation spécifique pour la thématique choisie

• Maitriser le logiciel Power Point

• Avoir de bonnes capacités de communication et de rapportage

• Etre disponible pendant toute la période de la consultance

• N’avoir pas de conflit d’intérêt envers ce projet et respecter les principes de bonne conduite

• Avoir une bonne compréhension et une connaissance en gestion des catastrophes constitue un atout

7. Soumission de l’offre (individus ou maison)

Les consultants doivent envoyer par courrier électronique les documents suivants :

• Une lettre de motivation adressée au Directeur Pays Oxfam

• Curriculum vitae (CV) actualisé et résumé sur trois pages maximum avec mention des travaux similaires déjà réalisés ainsi que le groupe cible formé lors de ces travaux ;

• Deux références professionnelles.

• Une offre technique indiquant la compréhension de la mission, la méthodologie, les outils à utiliser et un plan d’animation détaillé

• Une offre financière détaillée

Les personnes intéressées par cette offre doivent envoyer les documents listés ci-dessus à l’adresse suivante : BDI.Procurement@oxfam.org avec copie : Beatrice.Niyungeko@oxfam.org au plus tard 19Février 2020 à 17h00, heure de Bujumbura, avec comme Objet : Offre pour consultance en ……...

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Seuls les candidats sélectionnés seront contactés.

NB : Tout candidat postulant doit posséder un numéro d’identification fiscale(NIF)

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE