Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Média 3 mai 2021
|Et une célébration de la liberté de la presse qui pousse un ouf de soulagement, mais ….

Burundi - Politique 1er mai 2021
|A la veille de la célébration de la fête du travail, le président de la République adresse un message à la nation

Burundi - Sécurité 30 avril 2021
|Six personnes mortes foudroyées en commune Tangara

Burundi - Sécurité 29 avril 2021
|Une personne se donne la mort en province de Bubanza

Burundi - Sécurité28 avril 2021
|Un pasteur d’origine béninoise tué en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 27 avril 2021
|Un bénéficiaire de la grâce présidentielle introuvable !

Burundi - Sécurité 26 avril 2021
|Un étudiant de l’université du Burundi serait mort des suites de la faim

Burundi - Sécurité 24 avril 2021
|Deux personnes tuées en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité23 avril 2021
|Une personne retrouvée sans vie en zone Nyakararo

Burundi - Russie – Sécurité 22 avril 2021
|Gitega signe avec Moscou le projet d’implantation d’un centre nucléaire au Burundi

Burundi – Sécurité 21 avril 2021
|Dix bandits interpellés au quartier III en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 20 avril 2021
|Une administrative accusée de vendre des boissons prohibées arrêté à Mwaro

Burundi - Sécurité 19 avril 2021
|Un berger tué en province de Bururi !

Burundi - Sécurité17 avril 2021
|Un homme armé a fait sept morts et trois blessés à Rusaka

Burundi - Sécurité16 avril 2021
|Un corps sans vie découvert dans la zone de Kinindo

Burundi - Sécurité 15 avril 2021
|Le chef de quartier Teza dans le collimateur de la population de cette localité

Burundi - Sécurité 14 avril 2021
|Une personne tuée en commune Gihanga

Burundi –Sécurité 13 avril 2021
| Trois cadavres découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité12 avril 2021
|Arrêté pour avoir tué sa conjointe

Burundi - Sécurité 10 avril 2021
|Un corps sans vie découvert en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité Routière 9 avril 2021
|Des personnes gravement blessées lors d’un accident de roulage survenu en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 8 avril 2021
|Une personne retrouvée morte en zone Musaga

Burundi - Sécurité7 avril 2021
|L’insécurité monte d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité6 avril 2021
|Des motards toujours sous injonctions policières au Sud du pays

Burundi - Sécurité 5 avril 2021
|Une personne portée disparue en province de Ngozi !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un homme se fait arrêter pour avoir tué sa femme

25 mars 2021

Kayanza, le 25 mars 2021 (Net Press) . Nous sommes sur la colline Ruganza, commune Matongo de la province de Kayanza, au Nord du pays, où il est rapporté un homme qui a tué son épouse hier vers 20 heures à coups de machettes. Nous apprenons que la police l’a appréhendé et se trouve actuellement dans l’un des cachots de la commune.

Selon des informations en provenance de cette commune, l’homme qui a commis l’irréparable pourrait souffrir d’un problème de santé mentale. Malgré cela, la police entend confectionner un dossier qui sera acheminé devant la justice et cette dernière saura quoi en faire compte tenu de ce handicap. Toutes ces informations sont confirmées par l’administratrice de Matongo, Alice Nsabiyumva. N.B.

Burundi - Sécurité

La sécurité du marché de Ruvumera est garantie

Bujumbura, le 25 mars 2021 (Net Press) . D’après Léonidas Minani, commissaire du marché de Ruvumera même si des informations font état des allées à l’intérieur du marché qui sont occupées par les vendeurs et que ce phénomène gêne la circulation des passants, voire des camions extincteurs en cas d’incendies.

Le commissaire Minani dit que garantir la sécurité du marché est un travail quotidien car, dit-il, il arrive des fois où il interpelle la police d’user de la force pour laisser libre ce passage, surtout que ce marché écoule essentiellement des habits, ce qui est différent des autres qui vendent des métaux ou des vivres. Pour les habits, il nécessite un espace suffisant car il y a beaucoup de gens.

Il demande aux occupants des stands qui jouxtent ces allées de laisser toujours le passage pour prévenir les dégâts qui peuvent surgir. N.B.

Burundi - Justice

Une lourde condamnation pour un policier accusé de meurtre

Makamba, le 25 mars 2021 (Net Press) . Dans un jugement rendu public ce mercredi 24 mars, le tribunal de grande instance de Makamba a condamné le brigadier de Police Elysée Ndimubandi à la prison à vie pour avoir planifié et exécuté le meurtre d’Olivine Ndayizeye, originaire de la colline de Jimbi, de la commune de Kibago, dans la province de Makamba.

L’accusé a plaidé non coupable. Il a expliqué au siège qu’il ne pouvait pas tuer une jeune fille avec laquelle il allait fonder un foyer. Le tribunal de province a jugé non fondés ses arguments. Jérôme Bandyatuyaga, domestique de cet officier de police judiciaire a été quant à lui accusé de complicité dans le meurtre de la jeune fille. Il a été condamné à 10 ans de prison ferme.

La famille de la victime aura un dédommagement de 30 millions de francs burundais qui seront versés respectivement à hauteur de trois quart et un quart par Élysée Ndimubandi et Jérôme Bandyatuyaga. En cas de non versement du dédommagement, les biens des deux hommes seront saisis et vendus aux enchères. N.R.

Burundi - Rwanda - Médias

Arrêt des émissions des 3 médias burundais basés au Rwanda

Kigali, le 25 mars 2021 (Net Press) . Des informations émanant de la radio Voix de l’Amérique rapportent que les 3 médias burundais, Inzamba, Humura et radio télé Renaissance des journalistes burundais réfugiés au Rwanda depuis 2015 ont suspendu leurs émissions ce mercredi 24 mars 2021.

Cette station internationale est entrée en contact avec l’un des directeurs des radios suspendues, Bob Rugurika, qui a évoqué une décision sage de fermer ces médias pour des raisons indépendantes de leur volonté. Il a déclaré à la Voix de l’Amérique que les dirigeants de ces 3 médias vont poursuivre le dialogue avec tous les concernés et des journalistes qui sont partout ailleurs pour voir dans quelle mesure continuer à satisfaire leurs auditeurs dans les plus brefs délais.

A la question de savoir si les autres canaux de communication dont disposaient ces médias continueront à fonctionner, il a répondu que ces canaux comme tweeter, site web et autres continueront de fonctionner car actuellement, un gouvernement, fût-il celui de Gitega, ne peut pas empêcher un citoyen burundais vivant au Canada ou en Europe de faire ce qu’il croit être un intérêt pour les populations de son pays.

De son côté, le chargé de la communication à la présidence de la République, Willy Nyamitwe, a indiqué sur les mêmes ondes que les trois radios ne sont pas en réalité des medias, mais un instrument pour diviser les Burundais. Il trouve que c’est un bon geste de la part de Kigali de renforcer l’amitié et la fraternité avec le pays voisin qui est par ailleurs un pays frère. N.B.

Burundi - Politique - Commerce

Les éleveurs vendent massivement leurs vaches sur le marché de Rwibaga

Bujumbura, le 25 mars 2021 (Net Press) . Dans l’optique de respecter la loi du gouvernement relative à la stabulation permanente qui entrera en vigueur en octobre 2021, les éleveurs se sont rendu en grand nombre ce jeudi 25 mars 2021 au marché de Rwibaga, en commune Mugongo Manga, de la province Bujumbura, à l’Ouest du pays, pour vendre leurs vaches afin de rester avec un nombre réduit qu’ils sont capables de nourrir.

Ceux qui ont assisté à la scène parlent plutôt de se débarrasser de ces vaches car le mois d’octobre approché à grands pas. L’un des éleveurs nous a dit que maintenant, le prix est extrêmement bas car l’offre était de loin supérieure à la demande. Par ailleurs, ils ne peuvent pas nourrir beaucoup de vaches alors qu’ils n’ont pas beaucoup de pâturages, d’où ils préfèrent récupérer tout ce qu’ils peuvent pendant ce moment pluvial sinon, dans les mois à venir, ce sera le pire.

Il a ajouté qu’ils approchent la période de soudure pour ces vaches qui précède la saison sèche alors qu’ils n’ont pas assez d’espace où ils peuvent pratiquer l’irrigation des herbes nécessaires à l’alimentation du bétail. N.B.

Burundi - Kenya - Réfugiés

Et une fermeture de deux camps de réfugiés kenyans qui inquiète les Burundais !

Nairobi, le 25 mars 2021 (Net Press) . Le ministre de l’intérieur kenyan, Fred Matiangi, a donné ce mercredi un ultimatum de 14 jours aux humanitaires pour la fermeture de deux camps de réfugiés kenyans de Dadaad et de Kakuma, qui abritent plus de 500.000 réfugiés, essentiellement sud soudanais, burundais et somaliens pour des raisons sécuritaires, les réfugiés burundais s’inquiètent de leur sort.

Les réfugiés burundais vivant dans ce camps craignent d’être forcés de rentrer au Burundi car selon eux, le Burundi n’a pas encore recouvré la paix et la tranquillité. Ils demandent au gouvernement kenyan d’abandonner cette décision et de renforcer plutôt les dispositifs sécuritaires pour empêcher toute forme d’agression venant de l’extérieur du camp.

Le ministre de l’intérieur kenyan invoque des attaques terroristes planifiées à partir de ces deux camps et déclare qu’il n’y avait « plus de places pour les négociations » et que le gouvernement avait " l’obligation de protéger le Kenya ", citant des attaques terroristes planifiées depuis les camps

De son côté, le haut-commissariat pour les réfugiés, qui gère les deux camps qui regorgent les réfugiés burundais, somaliens et sud soudanais, a indiqué que les autorités kényanes l’avaient informé de leur intention de fermer les camps " à brève échéance ". Selon cet organisme onusien, cette décision aurait un impact sur la protection des réfugiés au Kenya, notamment dans le contexte de l’actuelle pandémie de covid-19.

Le Hcr dit qu’il va continuer de dialoguer avec les autorités kényanes à ce sujet. Il exhorte le gouvernement du Kenya à s’assurer que toute décision permet des trouver des solutions adaptées et soutenables et que ceux qui ont toujours besoins d’une protection soient en mesure de la recevoir. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE