Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 30 avril 2021
|Six personnes mortes foudroyées en commune Tangara

Burundi - Sécurité 29 avril 2021
|Une personne se donne la mort en province de Bubanza

Burundi - Sécurité28 avril 2021
|Un pasteur d’origine béninoise tué en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 27 avril 2021
|Un bénéficiaire de la grâce présidentielle introuvable !

Burundi - Sécurité 26 avril 2021
|Un étudiant de l’université du Burundi serait mort des suites de la faim

Burundi - Sécurité 24 avril 2021
|Deux personnes tuées en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité23 avril 2021
|Une personne retrouvée sans vie en zone Nyakararo

Burundi - Russie – Sécurité 22 avril 2021
|Gitega signe avec Moscou le projet d’implantation d’un centre nucléaire au Burundi

Burundi – Sécurité 21 avril 2021
|Dix bandits interpellés au quartier III en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 20 avril 2021
|Une administrative accusée de vendre des boissons prohibées arrêté à Mwaro

Burundi - Sécurité 19 avril 2021
|Un berger tué en province de Bururi !

Burundi - Sécurité17 avril 2021
|Un homme armé a fait sept morts et trois blessés à Rusaka

Burundi - Sécurité16 avril 2021
|Un corps sans vie découvert dans la zone de Kinindo

Burundi - Sécurité 15 avril 2021
|Le chef de quartier Teza dans le collimateur de la population de cette localité

Burundi - Sécurité 14 avril 2021
|Une personne tuée en commune Gihanga

Burundi –Sécurité 13 avril 2021
| Trois cadavres découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité12 avril 2021
|Arrêté pour avoir tué sa conjointe

Burundi - Sécurité 10 avril 2021
|Un corps sans vie découvert en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité Routière 9 avril 2021
|Des personnes gravement blessées lors d’un accident de roulage survenu en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 8 avril 2021
|Une personne retrouvée morte en zone Musaga

Burundi - Sécurité7 avril 2021
|L’insécurité monte d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité6 avril 2021
|Des motards toujours sous injonctions policières au Sud du pays

Burundi - Sécurité 5 avril 2021
|Une personne portée disparue en province de Ngozi !

Burundi - Changement Climatique3 avril 2021
|Les ressortissants de Gifurwe ne savent plus à quel saint se vouer

Burundi - Sécurité 2 avril 2021
|Trois personnes accusées de détournement d’impôts et Taxe interpellés en province de Bururi

Archives

 

 

 



Burundi - Justice

Un malade mental toujours détenu dans la capitale politique

26 mars 2021

Gitega, le 26 mars 2021 (Net Press) . Il s’appelle Emmanuel Ntakiyiruta, âgé de 58 ans et ingénieur de formation, qui vient de passer plus de 20 jours dans le cachot de la police à Gitega, au Centre du pays, alors que la loi prévoit 14 jours au maximum, ce que la famille trouve comme injuste car elle a déjà prouvé que cet homme à des troubles mentaux.

Au départ, en date du 4 mars dernier, cet homme s’est présenté devant l’entrée de la prison centrale de Gitega et il a crié haut et fort, exigeant la libération immédiate et sans conditions des putschistes de 2015 qui sont condamnés à une prison à vie par le régime de Gitega. Depuis, l’homme n’a pas encore été soigné, ce qui inquiète les siens. Ch.N.

Burundi - Médias - Justice

La Fij exige la levée immédiate d’une peine à perpétuité pour 7 journalistes burundais en exil

Paris, le 26 mars 2021 (Net Press) . Le secrétaire général de la fédération internationale des journalistes, Fij, Anthony Bellanger, demande la levée immédiate d’une peine à perpétuité pour les 7 journalistes burundais en exil, accusés par la justice de leur pays de " fomenter un coup d’Etat contre le gouvernement ".

Anthony Bellanger dit que la fédération internationale des journalistes dénoncent vivement la condamnation et enjoignent le gouvernement burundais à ordonner la levée inconditionnelle de cette condamnation et assurer le respect de la liberté de la presse.

le 13 mai 2015, après plusieurs semaines de manifestations anti-troisième mandat brigué par le président Pierre Nkurunziza, des militaires ont tenté un coup d’Etat qui s’est soldé par un échec le 14 mai. Les journalistes Patric Mitabaro (Isanganiro), Arcade Havyarimana (Isanganiro) et Gilbert Niyonkuru (Radio publique africaine ), ainsi que les directeurs des médias Innocent Muhozi (Télé Renaissance ), Bob Rugurika (Radio Publique Africaine), Anne Niyuhire (Isanganiro) et Patric Nduwimana (Bonesha) ont été accusés d’atteinte à l’autorité de l’Etat, assassinats et destructions pour avoir donné la parole aux mutins et à des manifestants alors qu’ils couvraient le coup d’Etat avorté contre le régime burundais.

Les sept accusés sont depuis lors en exil et le procès s’est déroulé en leur absence. Le secrétaire général de la Fij, dans sa déclaration, exige la levée immédiate de cette condamnation, ajoute que la liberté d’information est a la base de toute démocratie et enjoigne le gouvernement burundais à la respecter et à la protéger. N.R.

Burundi - Changement Climatique

Le ciel se fâche contre les moines ces derniers temps

Muramvya, le 26 mars 2021 (Net Press) . Nous apprenons que des vents violents ont emporté aujourd’hui les toits de la résidence des prêtres de la paroisse de Kiganda, dans cette même commune de la province de Muramvya, au Centre du pays. Selon des informations concordantes, les vents violents étaient mélangés de fortes pluies.

Pour rappel, il y a quelques semaines, les mêmes intempéries avaient détruit les immeubles de la paroisse Kibumbu, dans la province de Mwaro. D’autres destructions du genre ont été enregistrées dans les provinces de Kayanza, de Makamba, de Bururi, de Ruyigi et de Rumonge. L’on se souviendra enfin que la paroisse de Kibumbu avait été secourue par la première dame, Angéline Ndayishimiye.

Dans la même rubrique, au Sud du pays, plus précisément dans la province de Makamba, les pluies torrentielles mélangées de grêles ont détruit plus de 50ha de champs de cultures dans la zone Kazirabageni de la commune Nyanza-lac en province Makamba ce jeudi 25 mars 2021, rapportent les informations en provenance de cette entité provinciale.

L’administrateur de la commune Nyanza-Lac dit qu’en plus de ces champs de cultures, 17 maisons et 5 écoles sont dépourvues de toitures. Il dit que la population est dans la désolation totale et lance un appel à toute âme charitable de leur venir en aide. D.N.

Burundi - Santé

Les activités au siège de la Croix Rouge du Burundi au point mort

Bujumbura, le 26 mars 2021 (Net Press) . Selon des informations émanant du personnel de la Croix Rouge, quatre cadres ainsi que le chauffeur du directeur général de cette organisation ont été testés positif du covid19 ce mardi 23 mars 2021, d’où ils ont pris la décision d’arrêter les activités pour permettre au personnel de se confiner dans leurs maisons.

Dans l’entretemps, cela arrive au moment où les mesures barrières de lutter contre cette pandémie du covid-19 sont presque oubliées en mairie de Bujumbura. Que ce soit pour le transport en commun, personne ne porte un masque, sans oublier le lavage des mains, soit sur les parkings où devant les différents bureaux.

Le comité chargé de lutter contre la pandémie du covid-19, dans toutes les réunions qu’il dirige, que ce soit des réunions en rapport avec la santé ou les autres réunions concernant la vie du pays, ils ne cessent de rappeler le respect de ces mesures barrières. Mais ce qui est paradoxal, c’est que les agents de l’ordre comme les policiers, qui se trouvent le long des routes qui mènent vers le centre-ville pour faire respecter la mesure n’y sont plus.

La question est de savoir si les autorités connaissent la réalité sur terrain. Par ailleurs, même au niveau des messes dominicales ou dans d’autres endroits publics comme les marchés, les mesures barrières relèvent d’un lointain souvenir. Pourtant, la progression du covid-19 semble être une réalité, même dans notre pays, malgré l’absence des statistiques. N.B.

Burundi - Santé

Plus de 23000 cas des malades du sida enregistrés en mairie de Bujumbura

Bujumbura, le 26 mars 2021 (Net Press) . La confirmation est du Dr Théophile Akindavyi, directeur provincial du district sanitaire en mairie de Bujumbura lors du rapport semestriel sur les projets œuvrant dans le secteur de lutte contre le Sida de ce jeudi 26 mars 2021. Il dit que ces chiffres émanent d’une étude faite entre 2017 et 2020 où on a enregistré plus de 23 milles personnes vivant en mairie de Bujumbura qui sont malades du Sida.

Dr. Théophile Akindavyi dit que les catégories les plus touchées sont les drogués et travailleurs de sexe. Il a ajouté que puisque la population burundaise se montre réticente pour le dépistage du Vih Sida, chaque fois qu’un malade de la tuberculose est dépisté, il est souvent porteur du VIH Sida.

Dr Théophile Akindavyi dit que la prolifération de la maladie est liée au manque de sensibilisation de la part des projets œuvrant dans le secteur de lutte contre le Sida et a profité de cette occasion pour demander à ces projets d’entreprendre des campagnes de sensibilisation pour redresser la situation. N.B.

Burundi - Sport

Burundi - Rca : match décisif pour le Burundi

Bujumbura, le 26 mars 2021 (Net Press). Depuis ce matin, vers 8 heures, Bujumbura était déjà dans l’ambiance d’une rencontre internationale où les Hirondelles doivent croiser le bras de fer avec "Les Fauves" de la République centrafricaine dans la capitale économique, un match comptant pour les éliminatoires de la Can 2021. La joie des "Bujumburais" et autres citoyens de l’intérieur du pays s’explique du fait que ce match a failli de près se tenir en dehors du Burundi, faute de terrains remplissant les conditions exigées par la Fifa.

A cette heure, c’était une bousculade au palais des arts de Bujumbura où étaient vendus les tickets d’entrée. Les fans de l’équipe nationale, masques sur la bouche, constituaient une file indienne pour se procurer d’un droit d’entrée au stade "Intwari" de Bujumbura. Des automobilistes qui y garent leurs voitures avaient des difficultés d’entrée et ou de sortie suite à cette activité.

Vers 10 heures, la capitale économique vivait déjà au rythme du Tam-tam et des trompettes. Presque toutes les rues, dont la Chaussée du Prince Louis Rwagasore, voyaient des jeunes, des moins jeunes, des hommes et des femmes habillés en couleurs nationales, défiler et se dirigeant vers le stade Intwari. La circulation était perturbée mais comme tout le monde soutenait l’équipe nationale, le désordre était toléré.

Cependant, sur terrain, les chances ne semblent pas sourire pour l’équipe nationale du Burundi même si tout est possible dans le ballon rond. Lors de la première rencontre entre les deux équipes qui s’est déroulée à Bangui en Centrafrique, le Burundi s’était incliné devant l’équipe "banguisoise" à 2 buts à 0.

Dans le cadre de cette rencontre, le Burundi, pour poursuivre son chemin, devra absolument gagner pour avoir 3 points, ce qui va en totaliser 7 pour notre chère équipe. Or, ce n’est pas gagné d’avance, surtout que le patron des "Hirondelles", Saidi Berahino, a été testé positif au covid-19 et qu’il ne peut pas pour le moment se présenter lors de cette "bataille" footballistique.

Et même en cas de victoire, le Burundi n’est pas encore maître de son destin car il devra attendre des résultats des rencontres d’autres équipes de son pool. Si par malheur la Centrafrique marque un but, ce qui vaut deux points dans ces conditions, ce sera comme si l’équipe nationale quitte la compétition car ses chances seront voisines de zéro, contrairement à l’équipe hôte. Du côté de la fédération de football du Burundi, Ffb, on assure que les autres joueurs sont en forme.

Quant aux fans, ce n’est pas la gaieté au rendez-vous car bon nombre d’entre eux n’ont pas pu acheter des tickets d’entrée. Il semble que la Caf a imposé un effectif de 5.000 spectateurs suite à la pandémie du covid-19, d’où un grand nombre de supporters seront obligés de suivre le match en direct à la radio et à la télévision nationales. J.M.

Burundi - Tanzanie - Funérailles

Les obsèques de l’ancien président tanzanien : transfert de la dépouille mortelle vers Chato

Dar es Salam, le 26 mars 2021 (Net Press) . L’ancien président tanzanien, John Joseph Pombe Magufuli, qui s’est éteint le 17 mars dernier à l’âge de 61 ans des suites d’un arrêt cardiaque, a été inhumé ce vendredi dans sa ville natale de Chato, au Nord-ouest de ce vaste pays.

Lors des hommages nationaux en l’honneur du défunt ex chef d’Etat tanzanien, plusieurs chefs d’Etat et de gouvernements, des diplomates dont ceux du Kenya, d’Afrique du Sud, de la République Démocratique du Congo, du Zimbabwe et du Botswana, le vice-président burundais, les ambassadeurs (Etats-Unis, Royaume Uni, France, Japon, Allemagne) ont salué ce lundi la mémoire de l’illustre disparu dans la capitale politique Dodoma, cinq jours après l’annonce de sa mort

Exposé samedi et dimanche dans la capitale économique de Dar es Salaam, le corps du défunt président a été accueilli à Dodoma par une foule qui a salué le passage du convoi mortuaire par des chants, des cris et des pleurs.

Et dans la même foulée, cinq personnes ont trouvé la mort dans des bousculades, il s’agit d’une femme et quatre enfants qui sont morts dimanche dans une bousculade lors d’un hommage au président défunt John Magufuli à Dar es Salaam, en Tanzanie. Une sixième personne est toujours portée disparue.

Le cercueil se trouvait mardi dans l’archipel semi-autonome de Zanzibar. Il sera acheminé dans la ville de Mwanza mercredi, avant l’enterrement prévu ce vendredi à Chato, la ville natale de l’ancien chef de l’Etat dans le Nord-ouest du pays.

Dans la matinée de ce vendredi, la présidente de la République Unie de Tanzanie, Samia Suluhu Hassan, a remercié le peuple tanzanien, les chefs d’Etat et de gouvernements, les professionnels des médias, les artistes qui ont été au chevet de ce pays durant les dures épreuves que traverse son pays

Selon l’opposition, le président, qui n’avait cessé de minimiser l’impact du coronavirus et refusé de prendre des mesures pour endiguer la pandémie, est en réalité mort du Covid-19 la semaine précédente.

Et dans la même foulée, des milieux tanzaniens ont dormi à la belle étoile et dans la matinée, la foule a investi les rues de la ville de Chato pour participer aux obsèques de l’ex président tanzanien.

Nous apprenons que quatre personnes ont été arrêtées dans la matinée de ce vendredi par la police tanzanienne, toutes accusées de fêter la mort du défunt président John Pombe Magufuli. Ils ont été surpris en train de consommer les chaires de chèvre ainsi que le partage du verre dans un climat d’ambiance.

Pour rappel, nombreuses personnalités du Burundi, en l’occurrence le président de la République, le premier ministre et d’autres ont signé dans le livre des condoléances à la famille du défunt président et du peuple tanzanien.

Au nom de la famille du défunt ex président burundais, Pierre Nkurunziza , l’ancienne première dame, Denise Nkurunziza, a apposé sa signature dans le livre des condoléances pour rendre hommage à l’ancien président tanzanien décédé le 17 mars dernier.

Dans un point de presse accordé à cet effet, Denise Nkurunziza a dit que le défunt président tanzanien, avant d’être ami du Burundi, entretenait des relations étroites avec feu son mari, l’ancien président Pierre Nkurunziza et sa famille.

Denise Nkurunziza a déclaré que de par de son expérience douloureuse qu’à traversée cette ancienne première dame en perdant son époux et ancien président burundais le 8 juin 2020, elle pense à la famille de l’illustre disparu avant de prier pour cette famille pour la réconforter car selon elle, " seule la prière tire les cœurs brisés vers l’espoir d’un lendemain meilleur ". N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE