Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Politique 1er mai 2021
|A la veille de la célébration de la fête du travail, le président de la République adresse un message à la nation

Burundi - Sécurité 30 avril 2021
|Six personnes mortes foudroyées en commune Tangara

Burundi - Sécurité 29 avril 2021
|Une personne se donne la mort en province de Bubanza

Burundi - Sécurité28 avril 2021
|Un pasteur d’origine béninoise tué en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 27 avril 2021
|Un bénéficiaire de la grâce présidentielle introuvable !

Burundi - Sécurité 26 avril 2021
|Un étudiant de l’université du Burundi serait mort des suites de la faim

Burundi - Sécurité 24 avril 2021
|Deux personnes tuées en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité23 avril 2021
|Une personne retrouvée sans vie en zone Nyakararo

Burundi - Russie – Sécurité 22 avril 2021
|Gitega signe avec Moscou le projet d’implantation d’un centre nucléaire au Burundi

Burundi – Sécurité 21 avril 2021
|Dix bandits interpellés au quartier III en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 20 avril 2021
|Une administrative accusée de vendre des boissons prohibées arrêté à Mwaro

Burundi - Sécurité 19 avril 2021
|Un berger tué en province de Bururi !

Burundi - Sécurité17 avril 2021
|Un homme armé a fait sept morts et trois blessés à Rusaka

Burundi - Sécurité16 avril 2021
|Un corps sans vie découvert dans la zone de Kinindo

Burundi - Sécurité 15 avril 2021
|Le chef de quartier Teza dans le collimateur de la population de cette localité

Burundi - Sécurité 14 avril 2021
|Une personne tuée en commune Gihanga

Burundi –Sécurité 13 avril 2021
| Trois cadavres découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité12 avril 2021
|Arrêté pour avoir tué sa conjointe

Burundi - Sécurité 10 avril 2021
|Un corps sans vie découvert en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité Routière 9 avril 2021
|Des personnes gravement blessées lors d’un accident de roulage survenu en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 8 avril 2021
|Une personne retrouvée morte en zone Musaga

Burundi - Sécurité7 avril 2021
|L’insécurité monte d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité6 avril 2021
|Des motards toujours sous injonctions policières au Sud du pays

Burundi - Sécurité 5 avril 2021
|Une personne portée disparue en province de Ngozi !

Burundi - Changement Climatique3 avril 2021
|Les ressortissants de Gifurwe ne savent plus à quel saint se vouer

Archives

 

 

 



Burundi - Changement Climatique

Les ressortissants de Gifurwe ne savent plus à quel saint se vouer

3 avril 2021

Bubanza, le 3 avril 2021 (Net Press) . Des informations en provenance de la commune de Mpanda, dans la province de Bubanza, à l’Ouest du pays, rapportent que des pluies torrentielles mêlées de grêle et de vent se sont abattues ce vendredi 2 avril dans cette commune, plus précisément dans la localité de Gifurwe.

Selon les mêmes sources, au moins 7 ha de riz se seraient abîmés et les populations locales, qui vivent essentiellement de cette culture, ne savent pas quoi faire dans ces conditions. Elles demandent aux âmes charitables de leur venir en aide, une information confirmée par l’administration locale. Ch.N.

Burundi - Justice

L’ancien député Fabien Banciryanino sort enfin de sa cellule d’isolement

Bujumbura, le 3 avril 2021 (Net Press) . C’est un léger mieux qui est tombé dans la soirée de ce vendredi 2 avril, lorsque l’ancien député Fabien Banciryanino, actuellement locataire de la prison centrale de Mpimba depuis le 2 octobre 2020, accusé de rébellion à l’autorité publique, d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et de tentative d’organiser une conférence de presse sans l’aval de l’administration, a quitté dans la soirée de ce vendredi sa cellule d’isolement à la prison centrale de Mpimba .

Pour rappel, Fabien Banciryanino avait adressé une correspondance au directeur de la prison centrale de Mpimba, avec copies au président de la commission nationale indépendante des droits de l’homme (Cnidh ) et au ministère de la justice, dénonçant le traitement inhumain et dégradant des prisonniers de la prison centrale de Mpimba par les autorités de cet établissement pénitentiaire et les capitas.

Cette correspondance lui a valu un calvaire car il a été placé dans une cellule correctionnelle d’isolement. Des défenseurs des droits de l’homme ont dénoncé cette mauvaise incarcération, ce qui avait fait la une des médias burundais et étranger. Nous apprenons que dans la soirée de ce vendredi, l’ancien député a recouvré un minimum de sa "liberté" et placé en détention au quartier "Infirmerie" de la prison centrale de Mpimba.

Les prisonniers et sa famille biologique saluent ce geste des autorités pénitentiaires de la prison centrale de Mpimba et demandent une amélioration des conditions carcérales tel que défendu par cet ancien député. Rappelons que le ministère public a requis contre lui une condamnation de deux ans et deux mois, ce qui pousse certains à y voir un manque d’infractions à sa charge. N.R.

Burundi - Politique

Emission publique des porte-parole des différentes institutions étatiques

Kirundo, le 3 avril 2021 (Net Press). C’était ce vendredi 2 avril 2021 dans une salle de la paroisse de Kirundo, au chef-lieu de la province Kirundo, au Nord du pays, où ils ont répondu aux questions des journalistes et du public qui touchent tous les secteurs de la vie nationale. Avant d’entrer dans le vif du sujet, le porte-parole du chef de l’Etat, Evelyne Butoyi, a livré un message de salutation de la part du président de la République.

Dans son message, elle a indiqué que le président Evariste Ndayishimiye a adressé un message de salutation à tous les Burundais en leur souhaitant une meilleure santé, la paix durable et la prospérité dans leurs familles.

Elle a indiqué que le président se réjouit de la paix et de la sécurité qui sont garanties dans tout le pays. Il est également satisfait de la production de la saison culturale A, il félicite tous les agriculteurs et les encouragent en leur demandant de se regrouper dans des coopératives afin d’accroitre la production.

Le chef de l’Etat a demandé à la population de continuer à observer les mesures barrière contre la pandémie covid-19. Il a ensuite demandé aux utilisateurs des réseaux sociaux de vérifier toutes les informations et ne pas prêter oreille aux rumeurs qui circulent sur ces réseaux car dit-elle, il y a des gens qui sont mal intentionnés qui diffusent des messages qui ne font que semer la haine.

Il a terminé son message en demandant à la population de réserver un accueil chaleureux aux refugiés qui sont dans le système de rapatriement.

Au cours des séances des questions-réponses

Les journalistes ont voulu savoir l’appréciation du gouvernement en ce qui est le respect des mesures barrières de la maladie du covid-19. A ce sujet, le secrétaire général et porte-parole du gouvernement, Prosper Ntahorwamiye, a indiqué que le gouvernement burundais se réjouit du pas franchi, surtout du programme Ndakira sinandura kandi sinanduza, qui peut se traduire par le principe de guérir, de ne pas tomber malade et de ne pas contaminer les autres la pandémie du covid-19.

Concernant la fermeture des radios qui émettaient depuis le Rwanda, le porte-parole du gouvernement a fait savoir que c’est l’un des signes de normalisation des relations diplomatiques entre le Burundi et le Rwanda et que n’eut été la pandémie du covid-19 qui a été à l’origine de la fermeture des frontières, une deuxième session des experts des deux pays chargés du processus de normalisation des relations des deux nations aurait eu déjà lieu. Ils ont également évoqué l’état d’avancement des relations entre le Burundi et l’Union européenne.

S’agissant de la grâce présidentielle qui n’est pas encore mise en application, trois mois après été décrétée par le chef de l’Etat, le porte-parole du ministère de la justice a dit que le ministère est à l’œuvre pour confectionner les listes des bénéficiaires qui remplissent les critères de cette grâce. N.B.

Burundi - Politique

La famille d’un responsable du parti au pouvoir en commune Rutegama lance un cri d’alarme

Muramvya, le 3 avril 2021 (Net Press) . Il s’appelle Diomède Havyarimana, ce responsable du parti Cndd-Fdd, le parti au pouvoir en commune Rutegama, dans la province de Muramvya, au Centre du pays. Il vient de passer une année et demi malade sans aucune assistance de son parti en province de Muramvya. Sa famille biologique tend la main à toute âme charitable et au parti au pouvoir Cndd–Fdd pour sauver sa vie qui est en danger.

Selon nos informations, la famille et les membres de ce parti aux affaires dans cette entité administrative a tendu la main au responsable de cette formation politique en province de Muramvya avec copie au secrétaire général de ce parti aux affaires, sans succès. Elle s’inquiète de la manière dont cette requête bascule sous le silence des hauts gradés de ce parti, d’autant plus que Diomède Havyarimana constitue l’un des fondateurs de cette formation politique en commune Rutegama et qui a travaillé d’arrache-pied pour la réussite du rendez-vous électoral de 2020 en faveur du parti Cndd-Fdd en commune Rutegama.

Nous apprenons qu’à l’aide de ses amis, le malade a pu obtenir un ticket pour venir se faire soigner à l’hôpital militaire de Kamenge et au moment où nous mettons sous presse, le malade n’a pas encore bénéficié des frais représentant la caution pour avoir une chambre d’hospitalisation. Sa famille biologique et ses compagnies de lutte au parti Cndd-Fdd dans cette commune demandent aux âmes charitables et au parti Cndd-Fdd de voler à son secours pour sauver sa vie qui est un danger. N.R.

Burundi - Santé

Le temps de la quarantaine diminue dans notre pays

Bujumbura, le 3 avril 2021 (Net Press). Le ministre de la santé publique et de lutte contre le sida, Dr. Thaddée Ndikumana, a fait savoir que désormais, la quarantaine pour les voyageurs qui entrent au pays passera de 7 à 4 jours, une proposition soumise par l’équipe chargée du suivi du covid-19 au président de la République et acceptée.

Selon toujours le ministre Ndikumana, il y a quelques semaines que le Burundi n’enregistre aucun malade de ce virus à l’intérieur du pays. Ceux qui sont testés positifs se trouvent pour la plupart dans la capitale économique Bujumbura. Il a donné les effectifs de ceux qui ont été testés positifs, ceux qui sont guéris, ceux qui sont encore sous traitement et les décès. J.M.

Burundi - Administration

Une loi interdisant les activités sur 160 ha des parcelles de Gasenyi

Bujumbura, le 3 avril 2021 (Net Press) . Cette loi concerne les populations qui ont des parcelles à Nyabibondo, quartier Gasenyi, dans la province de Bujumbura où ce vendredi 2 avril 2021, un conseil juridique du gouverneur de Bujumbura a lu cette loi à la population de Nyabibondo, en interdisant toutes les activités, que ce soit des celles de bâtir ou d’extraire du sable ou de pierres. Cette autorité dit que les activités sont suspendues par le gouverneur de Bujumbura.

C’est au moment où les propriétaires de ces parcelles disent avoir énormément perdu depuis 2016 quand l’administration a interdit leur exploiter. Ils ont pris référence au prix du ciment qui, en 2016 coutait 15000f alors qu’aujourd’hui, le sac coute 30.000F. Ils demandent que le taux d’indemnité soit actualisé.

Pour toutes les doléances de la population propriétaire de ces parcelles, le conseiller du gouverneur dit qu’il a tout noté et qu’il va transmettre le rapport au gouverneur de la province qui l’a mandaté. La population est satisfaite d’avoir transmis ses inquiétudes et pense qu’elles seront prises en considération au moment où les autorités habilitées car c’est la deuxième qu’ils écrivent au président de la République, mais sans réponse. N.B.

Burundi - Education

Une jeunesse en déphasage de repère et de modèle

Bujumbura, le 3 avril 2021 (Net Press). C’est le constat de notre confrère "La Voix de l’Enseignant" qui estime que la jeunesse qui est confrontée à diverses difficultés, notamment une formation inadéquate, un chômage, un manque d’encadrement et de repère ou de modèle et une manipulation politique, se trouve aujourd’hui à la croisée des chemins.

L’association des Enseignants en Action pour la Promotion Sociale du Lycée Scheppers Nyakabiga a été créée pour aider cette jeunesse à pouvoir surmonter ces différentes difficultés.

Un autre constat de cet hebdomadaire est que la proclamation des résultats du second trimestre n’a pas eu lieu pour tous les élèves. Suite à la fraude des examens et autres lacunes dans la préparation des examens, la proclamation initialement prévue pour ce vendredi 2 avril 2021 pour toutes les écoles du pays n’a pas dans certaines écoles de Mairie de Bujumbura.

Dès le début des examens, des élèves ont été attrapés avec des écrits dans les salles de passation soit par les enseignants ou par des inspecteurs de l’Education. A deux jours de la fin de la période des examens, la direction Provinciale de l’Education de la Mairie de Bujumbura a pris la décision de refaire passer les épreuves soupçonnées d’avoir été l’objet de la fraude dans la direction communale de l’Education de Ntahangwa.

Dans celle de Mukaza, deux examens ont été repris pour avoir donné un temps inégal de passation. Les enseignants réclament la punition des voleurs conformément à la loi.

Le troisième et dernier constat de notre confrère est que les barèmes du minerval fixés par le gouvernement ne sont plus respectés. La somme de sept mille francs fixée par le gouvernement comme minerval pour les élèves externes et celle de 43 mille francs pour les internes n’est plus respectée par presque toutes les directions scolaires du pays.

Les parents accusent ces directions de fixer le montant à leur guise. Même les enfants du cycle fondamental de la 7ème à la 9ème et ceux des enseignants payent alors qu’ils jouissent de l’exemption des frais scolaires. Ces parents demandent au ministère de l’éducation nationale de déterminer les contributions pécuniaires à faire en plus du minerval et de faire respecter la mesure du gouvernement d’exemption du minerval aux enfants du fondamental et ceux des enseignants. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE