Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 30 avril 2021
|Six personnes mortes foudroyées en commune Tangara

Burundi - Sécurité 29 avril 2021
|Une personne se donne la mort en province de Bubanza

Burundi - Sécurité28 avril 2021
|Un pasteur d’origine béninoise tué en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 27 avril 2021
|Un bénéficiaire de la grâce présidentielle introuvable !

Burundi - Sécurité 26 avril 2021
|Un étudiant de l’université du Burundi serait mort des suites de la faim

Burundi - Sécurité 24 avril 2021
|Deux personnes tuées en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité23 avril 2021
|Une personne retrouvée sans vie en zone Nyakararo

Burundi - Russie – Sécurité 22 avril 2021
|Gitega signe avec Moscou le projet d’implantation d’un centre nucléaire au Burundi

Burundi – Sécurité 21 avril 2021
|Dix bandits interpellés au quartier III en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 20 avril 2021
|Une administrative accusée de vendre des boissons prohibées arrêté à Mwaro

Burundi - Sécurité 19 avril 2021
|Un berger tué en province de Bururi !

Burundi - Sécurité17 avril 2021
|Un homme armé a fait sept morts et trois blessés à Rusaka

Burundi - Sécurité16 avril 2021
|Un corps sans vie découvert dans la zone de Kinindo

Burundi - Sécurité 15 avril 2021
|Le chef de quartier Teza dans le collimateur de la population de cette localité

Burundi - Sécurité 14 avril 2021
|Une personne tuée en commune Gihanga

Burundi –Sécurité 13 avril 2021
| Trois cadavres découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité12 avril 2021
|Arrêté pour avoir tué sa conjointe

Burundi - Sécurité 10 avril 2021
|Un corps sans vie découvert en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité Routière 9 avril 2021
|Des personnes gravement blessées lors d’un accident de roulage survenu en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 8 avril 2021
|Une personne retrouvée morte en zone Musaga

Burundi - Sécurité7 avril 2021
|L’insécurité monte d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité6 avril 2021
|Des motards toujours sous injonctions policières au Sud du pays

Burundi - Sécurité 5 avril 2021
|Une personne portée disparue en province de Ngozi !

Burundi - Changement Climatique3 avril 2021
|Les ressortissants de Gifurwe ne savent plus à quel saint se vouer

Burundi - Sécurité 2 avril 2021
|Trois personnes accusées de détournement d’impôts et Taxe interpellés en province de Bururi

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Le chef de quartier Teza dans le collimateur de la population de cette localité

15 avril 2021

Bujumbura, le 15 avril 2021 (Net Press) . Il s’appelle Jean Népomuscene Mbazumutima, il est le chef de quartier Teza, de la zone de Kamenge, en commune urbaine de Ntahangwa, au Nord de la capitale économique Bujumbura. Il est accusé par la population de cette localité d’avoir violenté une famille dans la nuit de dimanche à lundi 12 avril et trois personnes ont été grièvement blessées.

Selon nos sources, tout a commencé lorsque cet élu local, en compagnie des membres de la ligue des jeunes du parti aux affaires, les « Imbonerakure », ont fait irruption vers minuit de ce dimanche dans un ménage d’une veuve dénommée Suzanne Minani. Ils l’ont intimée l’ordre d’ouvrir sa buvette et de leur offrir de la bière, ce que la femme a refusé. Après qu’ils eurent insisté, elle a décidé leur demander de l’argent avant la consommation, ce fut le début du calvaire.

La veuve Suzanne Minani et deux autres membres de sa famille ont été sérieusement passés à tabac et se retrouvent dans un état critique dans l’un des établissements sanitaires de Bujumbura.

Selon nos informations, les habitants de ce quartier s’inscrivent en faux contre le comportement de cet élu local qui devrait œuvrer pour le bien-être de ses gouvernés. Ils déplorent qu’il se la coule douce après cet acte qu’ils qualifient de « barbare » et demandent aux autorités civile, policière et judiciaire de se pencher sur le cas. N.R.

Burundi - Voirie

Augmentation exponentielle des frais de construction des routes

Bujumbura, le 15 avril 2021 (Net Press). Nous apprenons que dans un projet loi du budget de l’Etat pour l’exercice 2021-2022, il est prévu la majoration de fonds alloués à l’entretien et construction des routes. Les premières estimations indiquent que ces fonds vont passer de 8 à 28 milliards de nos francs au cours de cette période.

Selon des sources officielles, ces fonds proviendront des taxes collectées chaque année qui porteront la qualification de redevances routières annuelles, plus les nouvelles taxes de communication. En effet, quand l’utilisateur de téléphone achète des mégas qui correspondent à 1GB, il se verra dans l’obligation de payer un supplément de 18% des unités achetées.

Pour les unités de 1.000 Fbu achetées qui donnent droit à 1.5 GB, l’utilisateur du téléphone paiera un supplément de 18% de taxe de téléphonie mobile. Cette mesure a été accueillie différemment par ceux qui ont appris la nouvelle. N.B.

Burundi - Assainissement

Les ordures ménagères jetées dans les eaux des rivières dans les quartiers du sud

Bujumbura, le 15 avril 2021 (Net Press). La population de Kinanira, au Sud de la capitale économique Bujumbura, dit qu’elle vient de passer beaucoup de temps sans que les véhicules chargés de ramasser les immondices passent dans ce quartier. Cette population dit que pour le moment, elle a chargé ce travail aux gens qui le transportent par tête et ces derniers les jettent dans la rivière Kanyosha où dans la rivière Mpimba qui longe la prison centrale de Bujumbura.

L’un des élus de Kinanira1 dit que la collecte des ordures ménagères est perturbée par le fait que certains ménages ne donnent pas les 3.000 Fbu par mois, qui est la somme exigée par la société pour exécuter ce travail. Il tranquillise néanmoins la population car des listes sont confectionnées pour que la société évacue ces immondices.

Le maire de la ville de Bujumbura, Jimmy Hatungimana, met en garde les administrateurs qui ne contrôlent pas le fonctionnement des sociétés qui collectent ces immondices. Il est formel et indique que celles qui ne font pas correctement leur travail seront licenciées.

Qu’il y ait des sociétés qui demandent de l’argent alors qu’ils n’évacuent pas les immondices, le maire de la ville dit que c’est la méconnaissance de la loi. Il conclut que ces véhicules doivent passer dans le ménage deux fois par mois et les jeter dans des endroits aménagés pour cela au lieu de les jeter dans les rivières environnantes. N.B.

Burundi - Onu – Réfugiés

L’insécurité de réfugiés burundais vivant en Tanzanie inquiète les experts de l’Onu

New York, le 15 avril 2021 (Net Press) . Des experts des droits de l’homme des Nations unies ont appelé mardi 13 avril les gouvernements de la Tanzanie et du Burundi à respecter les droits des réfugiés et des demandeurs d’asile qui ont fui le Burundi, déplorant les informations faisant état de disparitions forcées, de tortures, de retour forcé et d’intimidation.

La police et les services de renseignement tanzaniens, en coopération avec les services de renseignements burundais, auraient procédé à des arrestations arbitraires et des disparitions forcées, ont déclaré les experts. Selon eux, outre la politique stricte de maintien des refugiés dans les camps, imposée par le gouvernement tanzanien, les réfugiés et demandeurs d’asile burundais vivent désormais dans la crainte d’être enlevés au milieu de la nuit par les forces de sécurité tanzaniennes.

Ils sont ensuite emmenés vers un lieu inconnu ou sont renvoyés de force au Burundi Selon leur déclaration, des opposants politiques burundais auraient été traqués parmi la population réfugiée et demandeuse d’asile en Tanzanie. La situation en matière de sécurité dans les camps semble extrêmement compromise au vu des informations selon lesquelles des agents de renseignement burundais se faisant passer pour des réfugiés dans les camps, identifient des individus spécifiques qui sont ensuite arrêtés par les forces de sécurité tanzaniennes.

" Le gouvernement du Burundi doit mettre fin à la répression contre ses citoyens, y compris ceux qui demandent une protection internationale en Tanzanie", ont-ils recommandé au gouvernement de Gitega.

Disparitions forcées et tortures

Des réfugiés ont confirmé avoir été emmenés par la police tanzanienne, soumis à des disparitions forcées et à la torture avant d’être refoulés ou contraints de signer pour un « retour volontaire ».

Certains ont été interrogés sur leur affiliation présumée à des groupes armés et sur la possession d’armes, sur leurs activités dans les camps et dans certains cas, on leur a demandé de l’argent pour les libérer.

« Ces experts expliquent qu’ils sont extrêmement alarmés par les informations selon lesquelles certains réfugiés burundais auraient été tués après avoir été enlevés par les forces de sécurité tanzaniennes.

Ces experts se penchent sur l’inquiétude croissante quant à la sécurité des réfugiés et demandeurs d’asile burundais en Tanzanie qui aurait poussé de nombreuses personnes à retourner au Burundi par peur plutôt que par volonté réelle de retourner dans leur pays d’origine.

Ces experts déclarent qu’Il est extrêmement décourageant que depuis que le gouvernement a annoncé en août 2020 qu’une enquête sur les disparitions forcées était en cours, aucun résultat n’a encore été rendu public. Et ajoutent que le gouvernement tanzanien est conscient de la situation et doit prendre toutes les mesures nécessaires pour faire cesser immédiatement ces violations et y remédier. N.R.

Burundi - Congo - Politique

Le président burundais attendu au Congo –Brazzaville

Bujumbura, le 15 avril 2021 (Net Press) . Le président burundais, Evariste Ndayishimiye, s’envole vers 13 hoo pour Congo-Brazzaville afin de participer aux cérémonies de prestation de serment de son homologue Denis Sassou Nguesso, qui aura lieu ce vendredi 16 avril 2021 après sa réélection confirmée par la cour constitutionnelle.

Selon un communiqué rendu public par le chef de bureau chargé des affaires diplomatiques et protocolaire, le colonel Jules Ndihokubwayo, il est prévu que vers 13 hoo, le président de la République prenne l’avion à destination de Brazzaville la capitale, pour participer aux cérémonies d’investiture.

Pour rappel, Denis Sassou-Nguesso est un militaire et homme d’Etat congolais né en 1943 à Edou. Il a été président de la République populaire du Congo de 1972 à 1992. Il est l’actuel président de la République populaire du Congo depuis 1997, après avoir renversé le président élu Pascal Lissouba dans les premiers mois de la guerre civile du Congo Brazzaville, avec le soutien de la population. Son retour au pouvoir en 1997 est reconnu par la communauté internationale.

Le 23 janvier 2021, le président Denis Sassou –Nguesso annonce qu’il sera candidat à sa propre succession lors de la présidentielle qui a eu lieu le 21 mars 2021, à un quatrième mandat, toujours sous la même formation politique : le parti congolais du travail.

Le 23 mars, la commission électorale annonce qu’il a été réélu avec 88,57 % (résultats provisoires officiels). La participation est estimée à 67,55 % et son principal opposant, Guy Brice Parfait Kolélas (mort de la covid -19 le lendemain de l’élection), recueille 7,84 % des voix. Ses opposants annoncent former des recours le 06 avril 2021, la cour constitutionnelle de la République populaire du Congo a entériné la réélection du président sortant au scrutin du 21 mars, après avoir rejeté les recours de l’opposition. N.R.

Burundi - Nomination

Le directeur général de l’Obr se fait remplacer

Gitega, le 15 avril 2021 (Net Press) . Dans sa livraison d’hier, la rédaction a fait mention d’une nomination unique à la banque de la République du Burundi. Ainsi, par un décret du 14 avril, Audace Niyonzima, jusque-là directeur général, a été nommé premier vice-gouverneur de la banque centrale.

Le même jour, le président de la République, Evariste Ndayishimiye, a nommé, là aussi par décret, M. Pacifique Munyeshongore, commissaire général de l’office burundais des recettes, Obr. Il est lors demandé au ministre des finances, du budget, et de la planification économique de mettre en application ce décret. J.M.

Burundi - Urbanisme

Quand la viabilisation du quartier Gasenyi inquiète …

Bujumbura, le 15 avril 2021 (Net Press) . Selon les sources sur place, la population qui a déjà payé les frais de viabilisation demande à la société qui a gagné le marché de faire le travail ou de remettre ces fonds car jusqu’à présent, rien n’est fait alors qu’il y a des années que les frais ont été versés.

Cette population demande aux hautes autorités de suivre de près leur dossier pour que la société qui s’est engagée de viabiliser ce quartier le fasse dans les meilleurs délais à défaut de quoi elle devra retourner l’argent aux propriétaires qui voudraient que ce travail soit confié à une société plus compétente.

Cette information a été confirmée par les autorités à la base et demandent un coup de main de la part des hautes autorités pour que ces travaux puissent commencer dans les meilleurs délais. N.B.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE