Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Tanzanie – Politique 16 juillet 2021
|La présidente de la République Unie de Tanzanie accueillie sur le tarmac de l’aéroport par le Vice-président de la République

Burundi - Sécurité 15 juillet 2021
|Ngozi : L’administration met la main sur plus de 1750 litres de boisson prohibée

Burundi - Sécurité14 juillet 2021
|Un corps en extrême décomposition découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité13 juillet 2021
|Des va-et-vient inquiétants au Nord-est du pays

Burundi - Sécurité 12 juillet 2021
|Ntahangwa : La police traque des caches d’armes et des irréguliers au Q6 Ngagara

Burundi - Sécurité10 juillet 2021
|Le curé de la paroisse Muzinda malmené par un policier et le responsable d’une maison de culte

Burundi - Royaume Uni – Sécurité 9 juillet 2021
|Un jeune homme d’origine burundaise tué à Londres

Burundi - Sécurité8 juillet 2021
|Un jeune homme se donne la mort dans la province de Ruyigi

Burundi - Sécurité Routière 7 juillet 2021
|Un mort et huit blessés lors d’un accident de roulage en commune Buhiga

Burundi - Sécurité5 juillet 2021
|Des parlementaires ressortissants de Muramvya pour la sécurité de leur province

Burundi - Sécurité3 juillet 2021
|L’administrateur de la commune Ndava demande aux retraités policiers et militaires de cette commune de faire des patrouilles nocturnes.

Burundi - Sécurité2 juillet 2021
|L’insécurité se fait observer dans plusieurs coins du pays

Burundi - Politique1er juillet 2021
|Le Burundi célèbre son 59ème anniversaire de l’indépendance

Burundi - Sécurité30 juin 2021
|Vers plus d’insécurité dans les provinces de l’intérieur du pays ?

Burundi - Sécurité29 juin 2021
|Un policier tire à bout portant sur sa voisine

Burundi - Sécurité28 juin 2021
|Vol des moteurs à bateaux dans les eaux du lac Tanganyika

Burundi - Sécurité28 juin 2021
|Et une attaque basculée sous le silence !

Burundi - Sécurité26 juin 2021
|La police offre un spectacle désolant dans la capitale économique Bujumbura

Burundi - Sécurité25 juin 2021
|Un enfant retrouvé à Rumonge après 3 jours de disparition

Burundi - Sécurité24 juin 2021
|La police sur les trousses des vendeurs de chanvre dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 23 juin 2021
|Après la découverte macabre d’un corps en province de Karusi…., des arrestations !

Burundi - Sécurité 22 juin 2021
|Découverte d’un corps sans vie à Kiyange

Burundi - Sécurité21 juin 2021
|Une personne morte, une autre grièvement blessée au quartier Muyange III à Bukeye

Burundi - Sécurité19 juin 2021
|Un enseignant retrouvé mort au Centre-est du pays

Burundi - Sécurité 18 juin 2021
|Deux personnes tuées dans des circonstances obscures en province de Makamba

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Trois personnes tuées en province de Kayanza et de Cibitoke

1er juin 2021

Kayanza, le 1er juin 2021 (Net Press) . Trois personnes ont été tuées dans la nuit de ce lundi 31 mai à mardi dans les provinces de Kayanza au Nord et de Cibitoke au Nord-ouest. Une femme âgée de 68 ans et son petit-fils ont trouvé la mort lors d’une explosion de grenade sur la colline Buzingati, commune Gahombo en province de Kayanza. Lazare Sakubu, un sexagénaire a été tué et décapité sur la colline Gasesa, colline et zone Nyamakarabo, en commune Mugina, de la province de Cibitoke.

Des sources sur place indiquent que les deux victimes de la commune Gahombo ont été tuées lors d’une explosion de grenade lancée à travers la fenêtre, elles sont mortes sur le champ. D’autres sources affirment que cette famille est la cible d’une attaque à la grenade pour la deuxième fois. Les auteurs du crime et les mobiles ne sont pas encore élucidés.

Selon sa famille biologique, Lazare Sakubu, cette victime de la commune Mugina passait une soirée bien arrosée avec ses amis. De retour à son domicile, il a été tué dans la nuit de ce lundi, puis décapité par des éléments non encore connus. Il était soupçonné par son entourage de pratiquer la sorcellerie.

L’administrateur de la commune Mugina en province de Cibitoke, Julienne Ndayisaba, appelle la population de son ressort de rester sereine et calme et dit que des enquêtes y relatives ont déjà commencé. N.R.

Burundi - Droits de l’Homme

"La fermeture du bureau spécial des Nations unies, pas un divorce consommé entre les Nations unies et le Burundi", selon Gitega

Bujumbura, le 1er juin 2021 (Net Press) . Il était vers 16h 10 minutes de ce lundi 31 mai quand le secrétaire permanent au ministère des affaires étrangères et de la coopération au développement, Isidore Ntirampeba, en compagnie de l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies dans la région des grands lacs, Huang XIA, ont rehaussé de leur présence les cérémonies de fermeture officielle du bureau de l’envoyé spécial du SG des Nations Unies au Burundi au terme de 5 années de présence au Burundi.

Isidore Ntirampeba a dit à cette occasion que malgré la fermeture du bureau spécial des Nations unies, il n’y a pas de divorce consommé entre les institutions de New York et le Burundi. Pour lui, les Nations unies continueront à appuyer le Burundi dans le programme national de développement économique (Pnb 2018-2027) ainsi que dans les différents secteurs de la vie nationale

Le secrétaire permanent au ministère des relations extérieures a indiqué que le Burundi remercie le SG des Nations Unies pour avoir réagi favorablement à la requête de la fermeture du bureau de son envoyé spécial au Burundi. Toutefois, il a souligné que malgré les contraintes auxquelles le groupe de suivi de transition fait face, la phase de liquidation sera clôturée à la fin du mois de juin 2021.

Il a en outre indiqué qu’à la lumière des avancées du pays en matière de paix et de sécurité, le gouvernement a demandé le retrait du Burundi de l’agenda du Conseil de sécurité des Nations Unies pour se concentrer sur la capitalisation des acquis de la paix, le renforcement de la cohésion nationale et le développement.

C’est dans ce contexte que le Burundi a également demandé la fermeture du bureau de l’envoyé spécial, la présence des Nations Unies à caractère exclusivement politique n’étant pas pertinente. Seule la présence des Nations unies à caractère socio-économique à travers l’équipe pays pour accompagner le Burundi dans ses efforts de développement socio-économique est nécessaire, a souligné Isidore Ntirampeba.

Quant à l’envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies dans la région des Grands Lacs, Huang XIA, il a annoncé que malgré la fermeture du bureau de l’envoyé spécial pour le Burundi, la famille des Nations Unies reste présente au pays, a-t-il ajouté. Il a fait savoir que l’équipe pays reste engagée aux côtés de l’Etat et du peuple burundais dans le renforcement de la coopération entre l’Onu et le Burundi, sous la direction de la Coordonatrice du bureau résident.

A l’occasion de cette fermeture physique du bureau de l’envoyé spécial du Secrétaire General des Nations Unies pour le Burundi, la Coordonnatrice résidente, Nicole Kouassi, a annoncé que les capacités du coordonnateur résident devront être renforcées par plusieurs capacités en fonction des ressources à mobiliser, en vue de mieux répondre aux besoins sociopolitiques et économiques du Burundi.

Elle a en outre indiqué qu’il faut un nouveau partenariat franc et cordial et qui permettra au Burundi d’occuper une place de choix au niveau sous régional et africain et surtout dans la quête de l’accomplissement de ses objectifs, qui sont le développement, la capitalisation économique et sociale.

Signalons que le bureau de l’envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies au Burundi a été mis en place au mois de juillet 2016 par la résolution 2303 du Conseil de sécurité des Nations Unies, suite à la situation sociopolitique qui prévalait au Burundi. N.R.

Burundi - Economie

Réouverture officielle de la frontière de Gatumba

Bujumbura, le 1er juin 2021 (Net Press) . Ce mardi 1er juin 2021, le ministre de la santé publique et de lutte contre le sida, Dr. Thaddée Ndikumana, a procédé à la réouverture officielle de la frontière de Gatumba, dans la province de Bujumbura, à l’Ouest du pays. Il a signalé que depuis 8h00, plus de 85 passagers en provenance du Congo ont été dépistés moyennant un paiement de 30 dollars pour les passagers étrangers qui passent par cette frontière alors que les Burundais paient 15.000 mille francs burundais.

Les commerçants d’origine congolaise n’ont pas bien accueilli la mesure de payer les 30 dollars et demandent que le gouvernement Burundais revoie à la baisse ce tarif car les Burundais paient 5 dollars quand ils vont au Congo et cela pour un délai de 14 jours. Les petits commerçants congolais ont ajouté qu’ils ont un petit capital qui ne leur permet pas de payer les 30 dollars au regard de leur pouvoir d’achat faible.

Les commerçants burundais qui exercent le commerce sur la frontière disent que la mesure d’ouvrir la frontière de Gatumba est louable, mais cette décision de porter à 30 dollars les frais de dépistage limiteront le mouvement des petits commerçants qui constituent la majorité de leurs clients.

Le ministre, pour répondre à la question de réduction du coup de dépistage du covid-19 a répondu que le dépistage coûte cher et que même une fois que le passager est testé positif, il est confiné sur place et traité. Mais les concernés rétorquent que même les médicaments coûtent cher. Il a ajouté que cela va être analysé par la commission de gestion du Covid-19 pour y réserver une solution adéquate. N.B.

Burundi - Humanitaire

Assistance des sinistrés du site de Kinyinya 2

Bujumbura, le 1er juin 2021 (Net Press) . Après la réouverture de la frontière de Gatumba, le ministre de la santé publique et de lutte contre le sida, Thaddée Ndikumana, a visité le site de Kinyinya 2 où 1300 ménages ont reçu une assistance émanant du ministère et des différentes organisations du système des Nations unies.

Dans sa visite, le ministre Ndikumana était accompagné par le représentant de l’Oms au Burundi, Dr Xavier Crespin dans l’après-midi de ce mardi 1er juin 2021, muni d’une aide composée de cartons de savon, de moustiquaires, de Kit de dignité pour filles et femmes et des médicaments fournis par le ministère de la santé et de lutte contre le sida, l’Oms, l’Unicef, et le Fnuap.

Le Gouverneur de Bujumbura a remercié les différentes organisations qui ont octroyé cette aide et a demandé au ministre de la santé de supprimer la caution des soins de santé des victimes des eaux de la Rusizi et du lac Tanganyika, une fois qu’ils sollicitent des interventions des médecins spécialistes dans des différents hôpitaux.

Le représentant de l’Oms au Burundi quant à lui a fait savoir à l’assistance que la situation est moins alarmante compte tenu des rumeurs qui circulent que certaines gens de ce site souffrent du choléra.

Le ministre Ndikumana se réjouit de la bonne collaboration entre le service de santé de ce site et l’administration. Il leur a demandé d’utiliser cette aide en parents responsables pour prévenir les différentes maladies. Quant à la question de supprimer la caution du patient transféré dans les hôpitaux qui ont plus de spécialistes, il a répondu qu’il va en discuter avec les directeurs des hôpitaux publics pour analyser ce cas. N.B.

Burundi - Cote d’Ivoire –Politique

Rentrée imminente de l’ancien président Laurent Gbagbo dans son pays

Abidjan, le 1er juin 2021 (Net Press) . L’annonce a été faite ce lundi 31 mai par Assoa Adou, le secrétaire général du Front populaire ivoirien (Fpi), le parti de l’ancien président, après plusieurs semaines de tractations avec les autorités.

Le parti de Laurent Gbagbo a choisi la date du 76e anniversaire de sa naissance pour rendre publique celle de son retour dans son pays. « Le 17 juin, Laurent Gbagbo foulera le sol de ses ancêtres, la Côte d’Ivoire », a annoncé Assoa Adou, secrétaire général du Front populaire ivoirien (Fpi), ce lundi 31 mai à l’occasion d’une cérémonie organisée dans une salle de réception d’Abidjan.

Les discussions entre les proches de Gbagbo et les autorités ivoiriennes s’étaient accélérées depuis que la Cour pénale internationale (Cpi) avait prononcé l’acquittement définitif de l’ancien président, à la fin du mois de mars dernier.

Assoa Adou avait été reçu par le Premier ministre, Patrick Achi, le 30 avril dernier. Les ministres de l’intérieur et de la sécurité, Diomandé Vagondo et de la Réconciliation, Kouadio Konan Bertin, étaient également présents.

Les deux délégations se sont ensuite retrouvées le 3 mai, sans Patrick Achi, mais en présence de plusieurs responsables sécuritaires ivoiriens, comme le directeur général de la police, le général Youssouf Kouyaté.

Les discussions tournaient notamment autour de la sécurité de Laurent Gbagbo, de son statut d’ancien président et des conditions dans lesquelles il entendait rentrer à Abidjan. Les autorités ivoiriennes ne se montrant pas favorables à l’accueil populaire et triomphal dont les « GOR » (Gbagbo ou rien) rêvaient. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION