Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité Maritime7 septembre 2021
|Quatre présumés bandits déboutés par les militaires de la marine

Burundi - Sécurité 6 septembre 2021
|Burundi mairie : Trois personnes tuées en zone Kinindo !

Burundi – Sécurité Routière4 septembre 2021
|Accident de roulage à Ngozi

Burundi - Sécurité 3 septembre 2021
|De l’exode rural qui a tourné mal !

Burundi - Sécurité 2 septembre 2021
|Une prière nocturne qui fait grincer les dents !

Burundi - Sécurité1er septembre 2021
|Une personne tuée en province Kayanza

Burundi - Politique31 août 2021
|Le président Ndayishimiye s’entretient avec la jeunesse de la mairie de Bujumbura

Burundi – Politique30 août 2021
|Une personne tuée en province de Rutana

Burundi - Sécurité28 août 2021
|Un corps d’une septuagénaire retrouvé sans vie à Bubanza

Burundi – Sécurité27 août 2021
|Un policier détenu au cachot du commissariat de Vyanda

Burundi - Sécurité 26 août 2021
|Une personne tuée en province de Muramvya !

Bururi - Sécurité25 août 2021
|Une personne enlevée retrouvée agonisant à Gitega

Burundi – Sécurité24 août 2021
|Une jeune fillette trouve la mort dans un incendie en province de Bururi

Burundi - Sécurité23 août 2021
|Un sexagénaire tué en zone Rugazi

Burundi – Sécurité21 août 2021
|La capitale politique sous le choc des incendies

Burundi – Sécurité20 août 2021
|La population de Kayanza terrorisée par des chiens errants

Burundi - Sécurité 19 août 2021
|Une tentative avortée d’arrestation d’un militaire !

Burundi - Sécurité 18 août 2021
|Une personne tuée en commune Giheta

Burundi - Sécurité 17 août 2021
|Un corps sans vie découvert en province de Gitega !

Burundi – Sécurité 16 août 2021
|Bujumbura Mairie : Un officier de l’armée burundaise se serait suicidé en zone Kinama

Burundi - Sécurité 14 août 2021
|Une personne tuée en province de Ngozi !

Burundi - Sécurité13 août 2021
|Cibitoke : Deux présumés rebelles arrêtés en commune Buganda !

Burundi - Sécurité12 août 2021
|Un veilleur de nuit tué dans la province de Bururi

Burundi - Russie - Sécurité11 août 2021
|La Russie déplore la mort d’un étudiant burundais

Burundi - Sécurité10 août 2021
|Un policier tue son frère pour des conflits fonciers

Archives

 

 

 



PROJET DE DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE INTEGRE AU BURUNDI

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET N°23/PRODECI-TURIKUMWE/AMI/08/2021

20 août 2021

SELECTION DE CONSULTANTS PAR LES EMPRUNTEURS DE LA BANQUE MONDIALE

Recrutement d’un Spécialiste en Nutrition

Don IDA N° : D5620

1. Le Gouvernement du Burundi a reçu un Don de la Banque Mondiale pour le financement du Projet de Développement Communautaire Intégré au Burundi « PRODECI-TURIKUMWE » pour un montant de 60 millions de dollars américains et a l’intention d’utiliser une partie du montant de ce Don pour effectuer les paiements au titre du contrat suivant : Contrat d’un Spécialiste en Spécialiste en Nutrition

2. Les services de consultants consistent à :

-  Participer à l’élaboration et le suivi de la mise en œuvre du Programme de Travail et Budget Annuels (PTBA) pour les activités du volet de la nutrition ;

-  Appuyer et coordonner le recrutement de formateurs et de partenaires facilitateurs ;

-  Assurer la coordination de tous les acteurs impliqués dans le secteur de la nutrition

-  Appuyer et coordonner les activités de formation des Parents Lumières sur la nutrition, l’allaitement maternel, WASH (eau, assainissement et hygiène), la cuisine et la préparation, etc (en étroite collaboration avec le Spécialiste en genre) ;

-  Appuyer et coordonner la distribution des aliments bio-fortifiés à domicile (micronutriments en poudre-MNP) et de l’acide folique en faveur des femmes enceintes et les parents d’enfants de moins de deux ans (en étroite collaboration avec le Spécialiste en genre) ;

-  Assurer l’encadrement des activités des parents d’enfants de moins de deux ans sur la façon de planter, de conserver les graines, de cuisiner/conserver/sécher les cultures qu’ils produisent à travers l’expérimentation des jardins potagers (en étroite collaboration avec le Spécialiste en genre) ;

-  Coordonner les activités de formation de base en nutrition, alimentation et sécurité sanitaire des aliments à l’intention de tous les bénéficiaires recevant un financement pour les activités agroalimentaires dans le cadre du projet (en étroite collaboration avec le Spécialiste en genre).

-  Suivre la mise en œuvre de la formation des groupes de ménages ayant des femmes enceintes et des enfants de moins de deux ans aux bonnes pratiques en matière de nutrition ;

-  Participer aux côtés du PF à l’appui des communautés dans la mise sur pied des comités de développement communautaire pour les sous-projets au niveau collinaire et en assurer une représentation égale des hommes et des femmes ;

-  Veiller à ce que, les réfugiés soient représentés parmi les bénéficiaires des appuis en nutrition ;

-  Assurer la mise en œuvre des activités spécifiques et/ou sensibles à la nutrition dans la zone d’intervention du projet ;

-  Surveiller le ciblage des bénéficiaires des appuis du PRODECI dans le domaine du renforcement de la nutrition et assurer l’alignement avec le ciblage du projet ;

-  Suivre la mise en œuvre des séances de sensibilisation des bénéficiaires des appuis du PRODECI sur le changement des habitudes alimentaires et veiller à ce que les résultats et les résultats de ces séances soient évalués de manière adéquate. ;

-  Vérifier que les mécanismes et outils de suivi et d’évaluation tiennent compte du renforcement de la nutrition ;

-  Evaluer les impacts environnementaux et sociaux induits par les interventions liées à l’amélioration de la nutrition et s’assurer du respect des Normes Environnementaux et Sociaux applicables aux bonnes pratiques agricoles et nutritionnelles en collaboration avec le Spécialiste environnemental et social

-  Déterminer les moyens à mettre en œuvre (formations, études, enquêtes, etc.) pour l’atteinte des objectifs du projet dans le domaine du renforcement de la nutrition ;

-  Réaliser toute autre tâche lui confié par le Coordonnateur National du Projet en rapport avec les activités du PRODECI-Turikumwe ;

-  Assurer le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre des activités de renforcement de la nutrition ;

-  Contribuer à la préparation d’un éventuel nouveau projet agricole et nutritionnel qui pourrait être financé par la Banque mondiale ;

-  Servir d’interface entre les PF, les communes et l’UGP pour les aspects liés à la nutrition ;

-  Assurer la coordination entre Turikumwe et d’autres projets de nutrition pertinents dans la zone du projet.

-  Rédiger des rapports d’exécution périodiques (trimestriel, semestriel, annuel).

-  Réaliser toutes autres tâches jugées pertinente par le Coordonnateur du PRODECI.

3. Le consultant individuel recherché doit avoir au minimum :

-  Formation : Minimum d’un Diplôme (BAC+4) en nutrition, santé, médecine, en sciences agronomiques, en technologie alimentaire ou autres domaines assimilés ;

-  Disposer d’une expérience confirmée d’au moins 7 ans d’expérience dont 3 ans dans la mise en œuvre des activités spécifiques et/ou sensibles à la nutrition.

-  Expérience démontrée d’avoir dirigé des activités de changement de comportement en matière de nutrition dans les communautés ;

-  Bonne connaissance de la malnutrition et de ses conséquences sur le développement des familles en particulier et du monde rural en général ;

-  Avoir de bonnes capacités de rédaction, de communication et apte à travailler au sein d’une équipe multidisciplinaire ;

-  Expérience prouvée (d’au moins 2 ans) dans la supervision/encadrement des Organisations locales/ associations sans but lucratif de mise en œuvre d’un projet de développement communautaire ainsi que dans la direction et gestion d’une équipe, à travailler avec plusieurs partenaires y compris les acteurs à la base et à effectuer des missions fréquentes sur terrains

-  Maîtrise parfaite du français. La connaissance des autres langues tels que l’Anglais, le Kirundi et le Kiswahili serait un atout ;

-  Maîtriser l’outil Informatique, notamment Excel, Word, PowerPoint et Internet ;

-  Avoir une expérience confirmée d’au moins 3ans et une familiarité du cadre logique et du plan de suivi-évaluation des projets de développement ;

-  Avoir l’expérience de travail dans le cadre d’un projet financé par un bailleur de fonds international est un atout ;

4. Il est porté à l’attention des Consultants que les dispositions de la section III, paragraphe 3.14, 3.16 et 3.17 du Règlement de passation des marchés pour les emprunteurs sollicitant le financement de projets d’Investissement (FPI) de juillet 2016, tel que révisé en novembre 2017, août 2018 et Novembre 2020 relatifs aux règles de la Banque mondiale en matière de conflit d’intérêts sont applicables. Un consultant individuel sera sélectionné en accord avec les procédures définies dans le Règlement de passation des marchés pour la sélection des consultants individuels, édition courante.

5. Les candidats intéressés devront fournir un dossier composé de :

(iv). Une lettre de motivation adressée au Coordonnateur de l’ONPRA ;

(v). Un curriculum vitae détaillé ;

(vi). Des copies des diplômes, certificats et tout autre document attestant l’expérience professionnelle ;

En cas de nécessité, des copies certifiées conformes à l’original des diplômes, certificats et tout autre document attestant l’expérience professionnelle pourraient être demandés. Des renseignements complémentaires, en rapport avec les compétences et l’éthique des candidats présélectionnés pour le poste, seront vérifiés ultérieurement.
Le contrat sera d’une année renouvelable sur base de la disponibilité du financement et après une évaluation satisfaisante des performances.

6. 6. Les Termes de référence détaillés sont disponibles et peuvent être retirés au Secrétariat de l’Office National de Protection des Réfugiés et Apatrides (ONPRA), Ministère de l’Intérieur, du Développement Communautaire et de la Sécurité Publique, Quartier Industriel, Avenue de l’OUA, N06 , Tél : 22274203/ 76670905 ; B.P : 6778 BUJUMBURA-BURUNDI tous les jours ouvrables pendant les heures de service.

7. Le Projet de Développement Communautaire Intégré (PRODECI-TURIKUMWE) invite les consultants individuels admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les Consultants intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des Services.

De plus amples informations peuvent être obtenues à l’adresse ci-haut mentionnée pendant les heures de services de 8 heures à 15 heures, heures locales.

8. Les dossiers de candidatures adressées au Coordonnateur de l’ONPRA et Président du Comité de Recrutement de l’Unité de Gestion du Projet seront déposés sous pli fermé au siège de l’Office National de Protection des Réfugiés et Apatrides (ONPRA), Ministère de l’Intérieur, du Développement Communautaire et de la Sécurité Publique, Quartier Industriel, Avenue de l’OUA, N06 , Tél : 22274203/ 76670905 ; B.P : 6778 BUJUMBURA-BURUNDI au plus tard le 06/09/2021 à 17 heures, heures locales avec mention : « Candidature au poste de Spécialiste en nutrition au Projet de Développement Communautaire Intégré au Burundi ».

9. La sélection du Spécialiste en Nutrition (SN) sera effectuée par appel à candidatures. Le SN sera retenu, après avis de non-objection de la Banque Mondiale, en fonction de ses qualifications et expériences pertinentes, et sa capacité à réaliser pleinement la mission.

La procédure de sélection comportera deux (2) phases :

c) Présélection des candidats sur les CVs sera basée sur la formation et qualification ainsi que l’expérience pertinente ;

d) Interview des candidats présélectionnés.

Les candidats seront classés par ordre de mérite après pondération des différentes notes obtenues dans les 2 phases de la Sélection. La note du CV aura un poids de 70% et celle de l’interview 30% (le CV sera pondéré pour 70% et l’Interview pour 30%).

(d) La première étape sera constituée d’une présélection sur dossier ou analyse de la conformité des dossiers aux TdRs. Le Comité de recrutement fera donc un examen préliminaire des dossiers (diplôme et expérience minimum requis, remise des documents exigés, ...) qui pourra aboutir à l’élimination de dossiers des candidats qui ne répondent pas de façon substantielle aux exigences des TdRs. Cela signifie que toute candidature qui ne satisfait pas à des éléments importants des TdRs sera jugée non conforme et donc rejetée.

À l’issue de cet examen préliminaire, ne seront retenus que les candidats ayant les profils les plus en adéquation avec la qualification et l’expérience requises pour le poste comme décrit ci-dessus.

(e) La deuxième étape sera constituée par une interview où seront invités tous les candidats ayant obtenu les cinq (5) premières notes à la 1ère étape (qualification académique et expérience pertinente). Dans tous les cas, le nombre de candidats à passer l’interview ne doit pas être inférieur à trois(3).

(f) Pour le classement final, le CV (qualification académique et expérience pertinente) sera pondéré à raison de 70 points sur 100 et l’interview pour 30 points sur 100. Les Candidats seront alors classés en fonction de leurs Notes Finales (Nf) obtenues sur CV (Ncv) et à l’Interview (Ni) combinées en utilisant les pondérations comme suit :
Note finale Nf = Ncv x 70% + Ni x 30%.

Le Candidat classé 1er sera alors invité à la négociation du Contrat, après l’avis de non objection de l’IDA.

Le Comité de recrutement se réserve le droit d’utiliser tous les moyens à sa disposition pour s’assurer que les informations qui lui sont communiquées par les candidats sont exactes. En particulier, pour le candidat retenu, il vérifiera l’authenticité des diplômes et attestations présentés (original à l’appui) et s’assurera auprès des anciens employeurs et des personnes citées en référence que ce candidat possède les qualités morales et la probité nécessaire pour assurer la fonction pour laquelle il a été retenu.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION