Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité Maritime7 septembre 2021
|Quatre présumés bandits déboutés par les militaires de la marine

Burundi - Sécurité 6 septembre 2021
|Burundi mairie : Trois personnes tuées en zone Kinindo !

Burundi – Sécurité Routière4 septembre 2021
|Accident de roulage à Ngozi

Burundi - Sécurité 3 septembre 2021
|De l’exode rural qui a tourné mal !

Burundi - Sécurité 2 septembre 2021
|Une prière nocturne qui fait grincer les dents !

Burundi - Sécurité1er septembre 2021
|Une personne tuée en province Kayanza

Burundi - Politique31 août 2021
|Le président Ndayishimiye s’entretient avec la jeunesse de la mairie de Bujumbura

Burundi – Politique30 août 2021
|Une personne tuée en province de Rutana

Burundi - Sécurité28 août 2021
|Un corps d’une septuagénaire retrouvé sans vie à Bubanza

Burundi – Sécurité27 août 2021
|Un policier détenu au cachot du commissariat de Vyanda

Burundi - Sécurité 26 août 2021
|Une personne tuée en province de Muramvya !

Bururi - Sécurité25 août 2021
|Une personne enlevée retrouvée agonisant à Gitega

Burundi – Sécurité24 août 2021
|Une jeune fillette trouve la mort dans un incendie en province de Bururi

Burundi - Sécurité23 août 2021
|Un sexagénaire tué en zone Rugazi

Burundi – Sécurité21 août 2021
|La capitale politique sous le choc des incendies

Burundi – Sécurité20 août 2021
|La population de Kayanza terrorisée par des chiens errants

Burundi - Sécurité 19 août 2021
|Une tentative avortée d’arrestation d’un militaire !

Burundi - Sécurité 18 août 2021
|Une personne tuée en commune Giheta

Burundi - Sécurité 17 août 2021
|Un corps sans vie découvert en province de Gitega !

Burundi – Sécurité 16 août 2021
|Bujumbura Mairie : Un officier de l’armée burundaise se serait suicidé en zone Kinama

Burundi - Sécurité 14 août 2021
|Une personne tuée en province de Ngozi !

Burundi - Sécurité13 août 2021
|Cibitoke : Deux présumés rebelles arrêtés en commune Buganda !

Burundi - Sécurité12 août 2021
|Un veilleur de nuit tué dans la province de Bururi

Burundi - Russie - Sécurité11 août 2021
|La Russie déplore la mort d’un étudiant burundais

Burundi - Sécurité10 août 2021
|Un policier tue son frère pour des conflits fonciers

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une prière nocturne qui fait grincer les dents !

2 septembre 2021

Bujumbura, le 2 septembre 2021 (Net Press). Nous sommes dans la nuit de mercredi à jeudi 2 septembre, sur la 1ère avenue du quartier Kavumu, de la zone de Kamenge, en commune urbaine de Ntahangwa, une centaine de fidèles des églises à vocation protestante, campés sur cette avenue et autour du feu, font la prière à la frappe des tambours mêlés à des cris de joie. La population de cette localité et des environs dénonce le tapage nocturne.

Des habitants rencontrés par la rédaction se plaignent qu’ils n’ont pas fermé les yeux durant cette nuit et ajoutent que ce tapage a été effectué sous le silence du comité mixte de sécurité, de l’administration civile et policière qui devrait garantir la paix et la tranquillité de ce ressort administratif. En effet, de tels tapages nocturnes réveillent les enfants et les familles qui ont besoin de se reposer après une journée de dur travail, ce qui perturbe les activités du lendemain.

D’autres se posent la question de savoir pourquoi ces prières se font pendant la nuit et sous l’autorisation des autorités de cette contrée administrative. Ils estiment qu’il doit y avoir d’autres mobiles cachés derrière ces pratiques nocturnes.

Dans ses dépêches antérieures, la rédaction avait livré une information d’un chef de ménage du quartier Maramvya, de la commune Mutimbuzi, dans la province de Bujumbura, à l’Ouest du pays, qui, à minuit, a trompé la vigilance de son épouse pour aller se faire délivrer au cours des prières nocturnes. Sous l’intervention musclée de la police accréditée en zone Maramvya, l’homme avait été retrouvé au quartier Kavumu même, dans cette même zone et dans les mêmes pratiques. N.R.

Burundi – Sécurité Alimentaire

Les populations de Kayanza inquiétées par l’invasion des criquets

Kayanza, le 2 septembre 2021 (Net Press). Selon des informations en provenance de Kayanza, au Nord du pays, plus précisément dans la commune de Butaganzwa, des criquets d’une odeur nauséabonde s’attaquent aux champs dans cette localité, comme l’affirme l’administratrice de cette commune, Janvière Kanyana.

Les populations de la place tentent de les combattre en les brûlant mais elles n’y parviennent pas car ils sont très nombreux. Il est demandé au gouvernement de prêter main forte à ces habitants qui ne savent plus où donner de la tête. Le Burundi a toujours fait objet de famines liées à la présence de criquets de par l’histoire récente de ce pays. Ch.N.

Burundi – Politique

Une délégation burundaise à Kinshasa pour une 4ème session de coopération

Kinshasa, le 2 septembre 2021 (Net Press) . Des sources du ministère des affaires étrangères et de la coopération au développement, une délégation burundaise conduite par le ministre de tutelle, Albert Shingiro, se trouve dans la capitale congolaise Kinshasa dans le cadre de la commission mixte permanente de coopération entre le Burundi et la Rd Congo.

Selon les mêmes informations, la délégation est composée de certains cadres du ministère et le chargé d’affaires ad intérim à l’ambassade du Burundi à Kinshasa. Elle est en mission de travail car elle se penche sur la mise en œuvre des engagements pris par les deux parties lors de la visite d’Etat du président de la République, Evariste Ndayishimiye, à Kinshasa.

Elle a eu lieu du 12 au 14 juillet dernier sur invitation de son homologue congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Les deux chefs d’Etat avaient instruit leurs ministres d’organiser dans les plus brefs délais la 4ème session de la commission mixte de coopération entre le Burundi et la République démocratique du Congo.

Les questions à l’ordre du jour sont entre autres, toujours selon ce ministère, celles qui ont trait à la coopération économique et sécuritaire. Il s’agit notamment de la sécurité à la frontière commune, des échanges commerciaux, de l’exploitation rationnelle de la plaine de la Rusizi, des mobilités des biens et des personnes à la frontière commune ainsi que d’autres sujets d’intérêt commun. J.M.

Burundi - Politique

Des cris pour le non-prolongement d’une mission d’enquêtes des Nations unies sur le Burundi se font sentir

Genève, le 2 septembre 2021 (Net Press). Cinquante organisations de la société civile œuvrant au Burundi, épinglées comme étant proches du pouvoir, demandent au conseil des droits de l’homme des Nations unies de ne pas prolonger la mission d’observation des Nations unies sur le Burundi. Selon ces organisations, le Burundi a recouvré la paix et la tranquillité en plus du respect des droits de l’homme.

Pour Gérard Hakizimana, le représentant légal de la force de lutte contre le népotisme et le favoritisme au Burundi (Folucon) parmi le grands signataires, dit que la paix et la tranquillité ont été maitrisées et que l’amélioration de la situation des droits de l’homme au Burundi est une évidence. Il reconnaît qu’il y a des cas isolés qui sont poursuivis par la justice burundaise.

Gérard Hakizimana indique qu’il y a d’autres institutions qui rentrent dans le strict respect des droits de l’homme au Burundi. Il cite la commission indépendante des droits de l’homme au Burundi (Cnidh), l’institution de l’Ombudsman, la commission en charge des droits de l’homme au sein de la chambre basse du parlement burundais et invite le conseil des droits de l’homme des Nations unies de ne pas prolonger la mission d’enquêtes des Nations Unies sur le Burundi.

Lewis Mudge, directeur pour l’Afrique centrale chez Human Rights Watch, invite le conseil des Nations unies pour les droits de l’homme, lors de ses prochaines assises de Genève, de prolonger la mission de la commission d’enquêtes sur le Burundi, qui constitue une fenêtre de monitoring sur la situation des droits de l’homme au Burundi.

Lewis Mudge dit que depuis ces derniers jours, la dégradation de la situation des droits de l’homme au Burundi est préoccupante car, selon ce défenseur des droits de l’homme, des corps sans vie sont toujours découverts dans la rivière Rusizi, des disparitions forcées, des tortures suivies des arrestations arbitraires des militants de l’opposition (conseil national pour la liberté) sont devenus monnaie courante.

Cependant, une large opinion trouve que même le président de la République, Evariste Ndayishimiye, au cours des cérémonies marquant le trentième anniversaire de la charte de l’Unité nationale au monument de l’unité nationale sise au quartier Kiriri, a demandé aux hauts gradés de la République ainsi que les citoyens burundais exhortent de ne pas tuer car, selon le numéro un burundais, un être humain est un don de Dieu, qu’il faut respecter son intégrité physique et lors de sa rencontre avec la magistrature debout et assise, le président Ndayishimiye a déploré des irrégularités mêlées à des corruptions qui minent le secteur de la justice hypothèque la tranquillité sociale.

Cette opinion trouve que ces manquements décriés par le président de la République menacent la tranquillité sociale, où des assassinats sur base des revendications foncières s’observent et constituent une preuve massue que le conseil des droits de l’homme des Nations unies devrait tenir en compte pour garder l’œil vigilant sur la situation des droits de l’homme au Burundi. N.R.

Burundi - Politique

Les travaux de l’Obuha vont démarrer très prochainement

Bujumbura, le 2 septembre 2021 (Net Press) . L’information émane de Deogratias Nsanganiyumwami, le ministre de l’infrastructure, d’équipement et du transport, quand il s’exprimait sur les questions orales avec les deux autres ministres, celle de la justice et celui ayant l’intérieur dans ses attributions de ce mercredi 1er septembre 2021, devant l’assemblée nationale.

Sur la question relative aux dossiers qui traînent à la recherche d’un titre de propriété, Nsanganiyumwami a fait savoir que le nouvel organe qui est l’Obuha a connu un problème de manque du personnel, mais qu’il vient de recruter un grand nombre d’agents qui sont au nombre de 348 par rapport à 16 d’avant, d’où il a rassuré les députés que les activités de l’Obuha vont prochainement démarrer et que même le budget a été revu à la hausse, passant de 8 à 21 milliards.
Il y a également la demande d’informatisation des dossiers fonciers qui a été demandé par les députés. La ministre de la justice dit que c’est une suggestion pertinente qui réduira le vol de ces documents et qu’une équipe dudit ministère se penchera sur ce dossier pour cet objectif. N.B.

Burundi – Politique - Opinion

Le président de la République prouve qu’il suit de près les questions de l’heure du pays

Kayanza, le 2 septembre 2021 (Net Press). A chaque sortie médiatique, surtout dans le cadre de la moralisation et du patriotisme, le président burundais, Evariste Ndayishimiye, ne cesse de prouver qu’il suit de près tous les dossiers épineux que connaît la population et qu’il tente de résoudre séance tenante.

D’aucuns se rappellent de son intervention dans la province de Kayanza, au Nord du pays, à propos de la procureure qui a libéré un enseignant qui avait violé une fille mineure. Outre que le chef de l’Etat a évoqué le seul cas de Kayanza, une certaine opinion a évoqué d’autres cas de corruption autour de cette dame, notamment dans la province de Ngozi quand elle occupait les mêmes fonctions.

Toujours dans le cadre de la justice, le président Ndayishimiye parle toujours de la corruption dans ce secteur si bien que mêmes les investisseurs étrangers ne veulent pas s’installer dans notre pays, de peur d’être dépouillés par les magistrats. Les jeunes entrepreneurs se sont également plaints devant le président de la République que quand leurs projets sont subtilisés, ils ne gagnent jamais de procès au ministère de la justice car les magistrats sont « approchés » par ces coupables.

Il entend cependant mettre sur pieds un cadre de protection de projets des jeunes comme ils le lui ont demandé et compte instruire au ministère ayant le commerce, l’industrie et le tourisme dans ses attributions de se mettre à l’écoute des jeunes entrepreneurs pour leur développement. A propos de l’entreprise Onatel, le chef de l’Etat a la même vision que son premier ministre.

Rappelons qu’Alain Guillaume Bunyoni avait renvoyé dos à dos les syndicalistes qui demandaient des arriérés de salaires. Le premier ministre avait répondu que l’Etat a injecté beaucoup de fonds dans le fonctionnement de l’entreprise et qu’il n’entend plus le faire. Le chef de l’Etat l’a confirmé, les agents de l’entreprise n’ont qu’à travailler ou à rentrer chez eux.

Selon la même opinion, Evariste Ndayishimiye apparaît comme un homme franc et direct, allusion faite au limogeage du directeur général du Fonic alors qu’il se trouvait dans la province orientale de Ruyigi, sans oublier le renvoi sans manière de l’ancien directeur général de l’Otraco, Albert Maniratunga alias Mashok, à la grande satisfaction de l’opinion burundaise. D.N.

Burundi - Changement Climatique

L’institut géographique du Burundi donne la lumière sur la prévision météorologique saisonnière pour le Burundi

Bujumbura, le 2 septembre 2021 (Net Press) . En marge d’un atelier d’information et d’échanges sur les prévisions météorologiques saisonnières valables de septembre à décembre tenue à Bujumbura, Déo Bibonwanayo, le directeur de l’hydrométéorologie et de l’agrometerologie à l’institut géographique du Burundi, dans un communiqué de presse, s’est exprimé sur la prévision météorologique saisonnière pour le Burundi de septembre à décembre cette année.

Déo Bibonwanayo dit que selon la prévision météorologique saisonnière, il est prévu une forte probabilité d’avoir une pluviométrie proche de la normale dans les régions naturelles de Mugamba, de l’Imbo, du Mosso, du Kirimiro, du Buyenzi et du Bututsi. Il y a également une forte probabilité d’avoir une pluviométrie en dessous de la normale climatologique dans certaines parties de la région naturelle du Bugesera, du Bweru et du Buyogoma.

Déo Bibonimana considère que l’augmentation des effets néfastes des variabilités et changements climatiques, tous les secteurs de développement socio-économique sont encouragés de tenir compte des informations climatiques et dans leurs planifications. Il ajoute que l’institut géographique du Burundi s’engage de mettre à la disposition du public toutes les informations climatiques et météorologiques utiles et mettre à jour cette prévision à travers des prévisions décadaires et mensuelles.

Burundi - Education

Le ministère de l’éducation fixe la note exigée en 9ème pour avancer de classe

Bujumbura, le 2 septembre 2021 (Net Press). La note définitive pour les élèves qui terminent la classe de neuvième qui ont passé un test pour avancer en troisième post fondamentale est de 88 points tandis que ceux qui veulent fréquenter les écoles à régime d’internat, les points exigés sont de 135 sur 200. Cela a été proclamé par le ministère de l’éducation nationale et de la recherche scientifique ce mercredi 1er septembre 2021.

Rappelons que la rentrée scolaire est fixée au 13 septembre 2021 par le ministre de l’éducation nationale et de la recherche scientifique, la semaine passée dans la commune de Busoni, en province Kirundo, au Nord du pays.

Burundi - Education

Un test de recrutement du personnel enseignant est organisé dans tout le pays

Bujumbura, le 2 septembre 2021 (Net Press) . Ce jeudi 2 septembre 2021, sur tous les centres communaux, a été organisé un test de recrutement des enseignants dans tout le pays et l’effectif attendu pour faire ce test est de 25 mille candidats. Au niveau du pays, cette activité a été débutée par le ministre de l’éducation et de la recherche scientifique ainsi que la ministre de la fonction publique à Gitega, la capitale politique au centre.

La ministre de la fonction publique Domine Banyankimbona, a indiqué que l’effectif de ceux qui vont faire ce test est de vingt-cinq mille candidats et ces candidats ont déposé les dossiers dans leurs communes d’origine et a ajouté qu’ils seront recrutés en fonction des places disponibles dans chaque commune.

La ministre dit que la correction se déroulera dans les communes et les listes des enseignants recrutés seront affichés dans les différents centres de passation le 8 septembre 2021. N.B.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION