Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 1er octobre 2021
|Une tentative d’assassinat en province de Kayanza !

Burundi – Sécurité30 septembre 2021
|Encore une détonation de grenade dans notre pays

Burundi – Sécurité29 septembre 2021
|Une explosion de grenade fait des morts et des blessés dans la zone de Gatumba

Burundi – Sécurité28 septembre 2021
|Le banditisme fait parler de lui en province de Muramvya

Burundi - Sécurité27 septembre 2021
|Une femme grièvement blessée lors d’une tentative d’assassinat !

Burundi - Sécurité25 septembre 2021
|Quand la province de Cibitoke n’arrête plus de compter ses morts !

Burundi - Sécurité24 septembre 2021
|Deux personnes tuées en zone Kamenge !

Burundi - Sécurité 23 septembre 2021
|Des coups de feux entendus en zone Kamenge !

Burundi - Sécurité 22 septembre 2021
|Quand l’insécurité augmente d’un cran !

Burundi - Sécurité 21 septembre 2021
|Rumonge : Deux corps sans vie découverts à Magara en commune Bugarama

Burundi – Sécurité20 septembre 2021
|Une grenade fait deux victimes dans la capitale politique

Burundi – Sécurité18 septembre 2021
|La police tue un présumé voleur de bétail dans la province de Gitega

Burundi – Sécurité17 septembre 2021
|Six personnes d’une même famille foudroyées au Sud du pays

Burundi - Sécurité 16 septembre 2021
|Ngozi : Une tentative d’assassinat en commune de Ruhororo !

Burundi - Sécurité15 septembre 2021
|Une femme tue son enfant en lui submergeant de l’eau chaude

Burundi - Sécurité 14 septembre 2021
|L’administrateur de la commune Nyamurenza accusé de tremper dans une affaire d’assassinat d’un sexagénaire

Burundi - Politique13 septembre 2021
|Le président de la République sur le point de voyager en dehors du continent

Burundi - Sécurité 11 septembre 2021
|Une personne portée disparue en mairie de Bujumbura

Burundi – Belgique - Coopération10 septembre 2021
|La route dénommée « Astrida » sur le point d’être réhabilitée par la Belgique

Burundi - Sécurité 9 septembre 2021
|Un jeune homme meurt foudroyé en province de Muramvya

Burundi – Rd Congo – Sécurité8 septembre 2021
|Deux militaires congolais tués dans une altercation avec des militaires burundais dans le lac Tanganyika

Burundi – Sécurité Maritime7 septembre 2021
|Quatre présumés bandits déboutés par les militaires de la marine

Burundi - Sécurité 6 septembre 2021
|Burundi mairie : Trois personnes tuées en zone Kinindo !

Burundi – Sécurité Routière4 septembre 2021
|Accident de roulage à Ngozi

Burundi - Sécurité 3 septembre 2021
|De l’exode rural qui a tourné mal !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Burundi mairie : Trois personnes tuées en zone Kinindo !

6 septembre 2021

Bujumbura, le 6 septembre 2021 (Net Press). Trois personnes ont été tuées dans la petite matinée de ce dimanche 5 septembre 2021, dans la zone de Kinindo, de la commune urbaine de Muha, au Sud de la capitale économique Bujumbura.

Selon des informations dignes de foi, il s’agissait des voleurs qualifiés des batteries des véhicules dans les ménages, comme l’a indiqué Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère ayant l’intérieur dans ses attributions. Tout a commencé avec des plaintes de la population de Kinindo relatives aux vols réguliers des batteries de véhicules dans leurs ménages.

Ces bandits avaient l’habitude de faire irruption à l’avenue Muhanga, tout juste derrière la paroisse Regina Pacis de Kinindo. Aussitôt informée, la police a organisé une patrouille dans cette localité vers 3 heures pour tenter de freiner ce mouvement. L’on rappellera que même la paroisse n’est pas épargnée, ses biens sont parfois la cible des bandits et les prêtres prient pour ces voleurs pour qu’ils changent.

Vers 5hoo du matin ce dimanche, quelques éléments de la police et certains habitants les ont vu escalader d’une clôture à une autre et c’est ainsi que la police a cherché à les interpeller et un des présumés voleurs a lancé des pierres à l’endroit des policiers. C’est à ce moment que les policiers ont dû tirer et les 3 présumés bandits non encore identifiés sont morts. La police a cherché à contacter les administratifs à la base, mais personne ne les a reconnus.

Pierre Nkurikiye dit que la police de la protection civile a transporté ces corps sans vie vers l’une des morgues de la capitale économique. Signalons que des brigands pullulent dans la zone de Kinindo et que des fois, ils sont obligés d’abandonner « leurs visites » suite aux réactions des chiens pour ceux qui en ont. N.R.

Burundi - Sécurité

Une personne morte et une autre blessée en commune Giteranyi

Muyinga, le 6 septembre 2021 (Net Press) . C’était dans la soirée de ce dimanche 5 septembre 2021, dans le bistrot qui se trouve sur la colline Mugano, de la commune Giteranyi, dans la province de Muyinga, au Nord-est du pays. Un soldat du 112ème bataillon a tiré sur les gens qui étaient en train de prendre un verre et l’une d’entre elles est morte sur le champ.

Nous apprenons qu’une autre a été grièvement blessée. Le soldat qui a commis l’acte irréparable a tenté de s’évader mais il a été appréhendé comme le rapportent les sources sur place. Elles font savoir que les enquêtes ont commencé malgré le caractère la flagrance de l’infraction. N.B.

Burundi – Sécurité

Disparu depuis plus d’un mois, sa famille s’inquiète…

Bujumbura, le 6 septembre 2021 (Net Press). Il s’appelle Christian Ndayizeye, il est natif de la zone de Mukenke, dans la commune de Bwambarangwe, de la province de Kirundo, au Nord du pays. Il était jusqu’ici connu comme un homme d’affaires, mais ce que l’on savait moins, c’est qu’il était collaborateur du service national des renseignements.

Il aurait été appréhendé en date du 17 juillet dernier dans un bistrot situé au centre-ville de Bujumbura et connu sous le nom de Calvados, en train de partager un verre avec des amis. Il aurait été embarqué de force par des gens armés en uniforme militaire dans une camionnette double cabine aux vitres teintées, ce qui a poussé ses camarades à fuir les lieux, pris de panique.

Selon les mêmes informations, son épouse, qui est présidente du tribunal de grande instance de Kayanza, toujours au Nord du pays, l’aurait cherché dans les différents cachots de la capitale économique, mais en vain. Sa famille aurait des informations qu’il serait détenu pour des raisons d’enquêtes, sans plus d’information, notamment sur le lieu de sa détention. J.M. 

Burundi – Rwanda – Politique

Le président rwandais s’exprime sur les relations entre Kigali et Gitega !

Kigali, le 6 septembre 2021 (Net Press) . En marge d’une émission publique tenue ce dimanche 5 septembre à Kigali, la capitale rwandaise, le président Paul Kagame s’est exprimé sur les relations entre Kigali et Gitega devenues délétères à partir de 2015. Le numéro un rwandais a dit que des efforts des deux parties sont en train d’être menés, visant au réchauffement diplomatique entre les deux pays.

Le président rwandais Paul Kagame a mentionné qu’aucun de deux pays ne va profiter de mauvaises relations entre les deux pays, avant d’ajouter que des efforts entre les diplomaties rwandaise et burundaise, ainsi que les représentants de deux armées font tout leur possible pour la reprise de coopération entre les deux pays.

S’exprimant sur la construction de l’axe routier reliant Kampala, Dar Es Salaam et Bujumbura, le président rwandais a déclaré que Kampala considère le Rwanda comme étant la source de tous ses malheurs et a poursuivi que la construction de cet axe vise à mettre en isolement le Rwanda et lui faire du mal.

L’on se rappellera que les relations diplomatiques entre le Burundi et son voisin du nord se sont détériorées en 2015 suite aux mouvements de contestation anti-troisième mandat de l’ancien président, feu Pierre Nkurunziza, qui ont sommé les anciens contestataires de gagner l’exil au Rwanda et dans le pays limitrophes. Depuis, les deux pays s’accusent mutuellement d’être la source de l’insécurité pour l’autre. N.R.

Burundi – Politique

Un “Cnloi” arrêté en commune de Muhuta

Rumonge, le 6 septembre 2021 (Net Press) . Un militant du parti d’opposition Cnl, dirigé par Agathon Rwasa, du nom de Pascal Baranyikwa, a été appréhendé dans l’après-midi de ce 4 septembre et se trouve dans l’un des cachots du service national des renseignements dans la province de Rumonge, au Sud-ouest du pays.

Cet habitant de la commune de Muhuta, dans la province de Rumonge, a été arrêté vers 18 heures 30 minutes alors qu’il vaquait à ses activités de commerçant dans la même localité. Les mobiles de cette arrestation ne sont pas encore connus, d’où ses proches demandent sa libération en bonne et due forme à défaut d’informer sur les raisons de cette arrestation.

Signalons que des cas d’arrestations des membres de cette formation politique sont souvent rapportés par plusieurs médias, ce qui pousse une certaine opinion à parler de l’intolérance politique entre les deux partis politiques rivaux. Les cas d’intolérance politique sont également observables, dans une moindre mesure, chez d’autres partis comme l’Uprona, le Frodebu et autres Msd. D.N.

Burundi - Commerce

Pénurie du carburant en mairie de Bujumbura

Bujumbura, le 6 septembre 2021 (Net Press). A peu près une semaine vient de s’écouler alors qu’il s’observe la pénurie du carburant d’essence et de mazout sur presque toutes les stations de la mairie de Bujumbura.

Notre rédaction a voulu en savoir plus sur cette pénurie et sur les stations du Nord et du sud où on a pu passer, on a constaté que des véhicules et des motos forment de longues queues devant les stations à la recherche du carburant. Les chauffeurs que nous avons trouvés sur la station du nord ont indiqué qu’ils sont là depuis très tôt le matin et à l’heure de 10h, les pompistes de cette station leur ont dit que le stock est épuisé.

Les plus sceptiques ont cru qu’il s’agit d’une éventuelle spéculation qui pousse les vendeurs de carburant de répondre par la négative. Ils ont décidé de laisser leurs véhicules sur place car ils n’avaient pas de gouttes pouvant ramener les engins à la maison. Le motard qui attendait lui aussi le carburant a fait savoir que son patron n’a pas besoin de savoir s’il a travaillé ou pas, ce qui l’intéresse c’est le versement journalier. Pour contourner ce problème, il a décidé de s’approvisionner en carburant, quel que soit le prix, afin de continuer à travailler et de cette manière, à trouver aussi la ration de sa famille.

Il se demande si le gouvernement ne peut pas arrêter ce genre de désordre causé par des commerçants de carburant, surtout que les autorités ont toujours rassuré de la quantité suffisante de ce produit. Rappelons qu’une moindre augmentation du prix du carburant entraîne celle des autres produits de première nécessité.

Au moment où la pénurie du carburant se pose avec acuité dans la plupart des coins du pays, s’ajoute celle des produits Brarudi qui sont également devenus introuvables chez la plupart des vendeurs de la bière, grossistes ou détaillants. Une opinion mentionne que le manque de devises serait à l’origine de la pénurie de la bière, une information ni confirmée ni infirmée par Gitega. N.B.

Burundi - Commerce

La société « Family Dan and Stacy » représentée par honorable spés Caritas Njebarikanuye vient d’être supprimé par la Sosumo

Gitega, le 6 septembre 2021 (Net Press) . Peut-on parler que les premières têtes tombent des suites de la spéculation sur la vente du sucre ? Selon une correspondance N°1/D.C/MF/16/1344/2021 écrite par la directrice commerciale Fidélie Manirambona et approuvée par l’administrateur directeur général de la Sosumo, Aloys Ndayikengurukiye, il est signifié à la première vice-présidente du sénat burundais, Spés-Caritas Njebarikanuye, qu’après avoir eu l’information sur la spéculation d’avoir vendu le sucre à 125.000Fbu par sac alors que le prix du sac est de 114.000Fbu tel que fixé par le gouvernement en passant par le ministère du commerce, et compte tenu que la société a déjà payé une amende à cet effet, la direction de la Sosumo indique qu’elle est dans l’obligation de rompre le contrat qui la liait avec la société Family Dan and Stacy pour faire face à cette situation.

Signalons que cette lettre a été signée le 3septembre 2021 et que des copies ont été réservées à Déo Guide Rurema, Capitoline Niyonizigiye et Venant Manirambona, respectivement ministre de l’environnement de l’agriculture et de l’élevage, ministre ayant le commerce dans ses attributions et gouverneur de Gitega, la capitale politique. N.B.

Burundi – Confessions Religieuses

La paroisse Regina Pacis de Kinindo voit un de ses missionnaires muté

Bujumbura, le 6 septembre 2021 (Net Press) . Il s’appelle Ezéchiel Bashingwa, il venait de passer deux ans à la paroisse Regina Pacis de Kinindo. Il a concélébré la messe d’hier de 10h45 aux côtés d’autres prêtres, dont Agapit Nindorera, curé de la paroisse et Chanel Nsengiyumva, qui était jusqu’ici à la paroisse de Rushubi.

L’Abbé Bashingwa, dans son homélie, a été plus concis et précis, des qualités qu’on ne lui connaissait pas jusque-là. C’était sa dernière messe à la paroisse de Kinindo car il a été muté vers celle de Rutongo, dans la province de Rumonge, au Sud-ouest du pays. Son départ avait été annoncé le dimanche 29 août dernier.

Lors de ses adieux, il a remercié l’accueil que lui ont réservé les chrétiens de la paroisse de Kinindo et a souhaité que ceux qui, de passage, emprunteront le chemin de la paroisse de Rutongo, puissent lui dire bonjour avant de poursuivre leur chemin. Cela a été également le moment d’accueillir un nouveau prêtre, Chanel Nsengiyumva.

Ce dernier vient, non seulement le remplacer, mais également assurer les fonctions d’économe et il était jusqu’à présent en mission à la paroisse de Rushubi, dans Bujumbura dit rural, à l’Ouest du pays. De son côté, il a demandé aux chrétiens de prier pour lui pour qu’il soit à la hauteur de ses nouvelles fonctions dans la paroisse. Ch.N.

Burundi – Nécrologie

Départ pour l’Eternité d’un homme juste et sage !

Bujumbura, le 6 septembre 2021 (Net Press). Il s’appelle Antoine Ryobara, il vient de regagner la demeure du Père à l’âge plus que respectable de 85 ans. En effet, cet homme hors du commun a vu le jour sur la colline Biziya, dans la commune de Nyarusange, province de Gitega, la capitale politique située au Centre du pays, le 1er janvier 1936.

Il a terminé son parcours sur terre, abandonnant ainsi le statut de citoyen du monde pour devenir citoyen du ciel, où il est notre ambassadeur, depuis le 31 août 2021, emporté par une courte maladie. Antoine Ryobara est né des parents progressistes, qui avaient compris le bien-fondé de l’école et qui ont décidé de le faire inscrire à l’école primaire de Kibumbu, dans la province actuelle de Mwaro.

Selon des informations émanant de sa famille, il montra des facilités étonnantes à l’école si bien qu’il n’a jamais repris la classe, occupant toujours des places de choix lors des proclamations. Après l’école primaire, il a fréquenté le grand séminaire de Burasira, avec l’intention de devenir prêtre même si le Bon Dieu qu’il allait servir en a décidé autrement.

Au terme des études, il a été engagé à l’institut national de sécurité social, INSS, en 1962, une date qui n’est pas n’importe laquelle dans la vie nationale de ce pays – elle rappelle notre indépendance -, ce qui lui a donné un peu d’énergie et de courage pour être à la hauteur des tâches qui lui ont été confiées car il a toujours été bien coté.

Après avoir obtenu du travail, il s’est installé dans la zone Rohero, plus précisément à Rohero II, au boulevard Mao Tsé-Toung. Il a enfin décidé de se marier et de cette union, il a eu 7 enfants et jusqu’à la fin de sa vie, il avait eu le bonheur de taquiner ses 12 petits-enfants. Antoine Ryobara a pris sa retraite en 1995 après 33 ans de bons et loyaux services rendus à la Nation.

Il aura également été parmi une des rares personnes qui passent plus de 25 ans à la retraite car il allait fêter ses 26 ans de retraite au mois de décembre de cette année. Et jusque-là, rien ne montrait qu’il allait soudainement nous quitter car il a toujours apparu comme un homme robuste, avec des enjambées plus rassurantes que celles des plus jeunes.

Cet homme était également de la lumière dans le voisinage car, au regard de sa sagesse, de son honnêteté, de son calme, de sa franchise, mais surtout de son humanité, il était apprécié de tout le monde, il écoutait tout le monde, sans distinction, il était le conseiller de tout le monde, que l’on soit de sa génération ou de celle de ses enfants.

C’était un homme abordable, qui causait très bien, qui avait l’art de n’ennuyer personne qui lui tenait compagnie. La mort l’a emporté ? Ses voisins la défient car Antoine Ryobara restera gravé dans la mémoire des « Roherois », petits et grands, hommes et femmes, jeunes et vieux, lui qui était le cher ami, le cher parent, le cher grand-père, le cher voisin, etc.

Cher Antoine, les tiens, les voisins et les amis sont convaincus que tu es assis à la droite du Père, en train de prier pour nous. Notre vœu le plus ardent est que tes enfants, tes petits enfants et tous tes proches te rejoignent, dans une période que l’on voudrait qu’elle soit la plus longue possible, pour partager avec toi ce bonheur éternel. Que la terre de tes ancêtres te soit légère !

Les cérémonies de son inhumation sont prévues pour ce 7 septembre 2021 et commenceront par un dernier hommage à l’illustre disparu chez les Pères dominicains, puis une messe en sa mémoire au même endroit. Elles se poursuivront au cimetière de Mpanda après quoi une réception et une levée de deuil partielle seront organisées au lieu-dit « Akeza Hall ». J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION