Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité17 novembre 2021
|Un homme et son enfant meurent noyés au Nord du pays

Burundi - Sécurité16 novembre 2021
|Une personne est morte à coup de bateaux à Rumonge

Burundi – Sécurité15 novembre 2021
|Une femme tuée dans la commune de Gashoho

Burundi - Sécurité 13 novembre 2021
|Des échauffourées autour du banditisme au marché dit Cotebu

Burundi - Sécurité 12 novembre 2021
|Une personne morte électrocutée retrouvée en zone Musaga

Burundi – Justice11 novembre 2021
|Des justiciables se plaignent dans la province de Rutana

Burundi – Sécurité10 novembre 2021
|La province Kayanza victime d’une attaque armée

Burundi – Sécurité9 novembre 2021
|Un homme meurt dans sa boutique dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité 8 novembre 2021
|Un couple échappe de justesse à un assassinat en commune de Tangara !

Burundi – Société6 novembre 2021
|Une négligence qui tourne vers l’irréparable

Burundi - Sécurité 5 novembre 2021
|Un accrochage viré vers l’irréparable en province de Cankuzo

Burundi - Sécurité 4 novembre 2021
|Un corps sans vie retrouvé à la frontière Burundo –Congolaise

Burundi - Sécurité 3 novembre 2021
|Une mère de trois enfants tuée en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité 2 novembre 2021
|Un corps sans vie retrouvé en commune de Matana

Burundi – Confessions Religieuses - Sécurité 1er novembre 2021
|Cinq adeptes de Zebiya arrêtés en commune Gahombo

Burundi - Sécurité 30 octobre 2021
|Une disparition qui bascule sous le silence…. du gouverneur de province !

Burundi - Justice 29 octobre 2021
|L’ancienne administratrice de la commune Nyamurenza condamnée …

Burundi – Environnement – Sécurité28 octobre 2021
|Les pluies torrentielles occasionnent des dégâts non négligeables dans la province de Karusi

Burundi – Environnement – Sécurité27 octobre 2021
|Des pluies torrentielles font d’énormes dégâts matériels dans la province de Rutana

Burundi - Sécurité 26 octobre 2021
|Une personne se donne la mort en zone Cibitoke

Burundi – Environnement – Sécurité25 octobre 2021
|Le ciel se fâche en mairie de Bujumbura

Burundi – Sécurité23 octobre 2021
|La police burundaise ouvre ses portes pour les nouveaux candidats policiers

Burundi - Sécurité 22 octobre 2021
|Un Albinos enlevé et porté disparu en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité21 octobre 2021
|Une personne tuée en Zone Kanyosha

Burundi - Sécurité 20 octobre 2021
|Bujumbura – Mairie : Trois blessés dans un accident de roulage survenu en zone Ngagara

 

 

 

 

 

 



Burundi – Sécurité

La police burundaise ouvre ses portes pour les nouveaux candidats policiers

23 octobre 2021

Bujumbura, le 23 octobre 2021 (Net Press). Selon des informations officielles, la police burundaise compte recruter de nouveaux candidats policiers à travers tout le pays. Les inscriptions sont prévues du 4 au 17 novembre de cette année dans tous les commissariats de police que compte le pays.

Les candidats officiers, les candidats brigadiers, tout comme les recrues, hommes et demoiselles, sont concernés par ces inscriptions. Entre autres critères de sélection, il faut être de nationalité burundaise, avec un âge variant entre 18 et 25 ans, il faut être célibataire et le rester pendant toute la période de la formation, etc.

Nous apprenons que les tests de sélection sont prévus au mois de décembre de cette même année. Il y a une mise en garde sévère pour les jeunes qui tricheront à propos de leurs ethnies ou alors de leur état-civil. Même en cours de formation, ils seront non seulement chassés de la police, mais ils seront également poursuivis, conformément à la loi.

Toujours dans le cadre de la sécurité, deux corps sans vie ont été trouvés sur les collines de Munyika I et de Mparambo II, dans la commune de Rugombo, de la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays. Selon des informations dignes de foi, il s’agissait d’un jeune et d’un vieillard retrouvés dans deux endroits différents.

Il semble que le jeune, qui était ligoté et qui aurait été tué à coups de bâtons, serait un bandit de grand chemin. Malgré cela, l’administration déplore le fait que la population se fait justice alors qu’elle devait saisir les instances habilitées. La province de Cibitoke connaît ces derniers temps une insécurité grandissante dans la plupart de ses circonscriptions administratives. J.M.

Burundi - Justice

Ngozi : Une élève accusée d’infanticide en détention préventive en commune Marangara

Ngozi, le 23 octobre 2021 (Net Press). Une élève étudiant en première section post-fondamentale à l’école fondamentale de Cindonyi, dans la commune de Marangara, de la province de Ngozi, au Nord du pays, est depuis ce 22 octobre 2021 en détention préventive au cachot du commissariat communal de la police de Marangara. Elle est accusée d’infanticide.

Selon nos informations, la jeune fille a trompé la vigilance de ses parents dans la nuit du 21 octobre 2021 pour aller sur la colline Kigufi où elle a avorté et jeté l’embryon de 5 mois dans les latrines de cette localité. Dès son retour à la maison, ses parents et le voisinage ont remarqué qu’elle n’était plus enceinte, la population a lancé un cri d’alarme au poste de police accrédité au chef -lieu de la commune Marangara. La jeune fille a été arrêtée pour une enquête y relative.

Nous apprenons que l’auteur de la grossesse, qui est un membre influent du pouvoir, n’est pas inquiété. Pourtant, le code de procédure pénal prévoit une peine de 20 ans de prison ferme pour des individus qui engrossent des jeunes filles en bas âge. N.R.

Burundi -Tanzanie – Politique

Le président burundais accueilli par la ministre des affaires étrangères tanzanienne sur le tarmac de l’aéroport international de Dodoma.

Dodoma, le 23 octobre 2021 (Net Press). Le président burundais, Evariste Ndayishimiye, en visite en République Unie de Tanzanie, a été accueilli à sa descente d’avion ce vendredi 22 octobre sur le tarmac de l’aéroport international de Dodoma par la ministre tanzanienne des affaires étrangères, Liberata Mula Mula
.
Selon des informations sur place, le numéro un burundais s’est entretenu en tête-à-tête avec son homologue tanzanien au palais présidentiel de Chamvino, une séance tenue à huis clos et qui a duré deux heures de temps.

Lors de la conférence de presse conjointe effectuée au terme de ces échanges, le président burundais a révélé à la presse que leur échanges étaient centrés sur la lutte contre le mouvement terroriste conduit par Alexis Sinduhije, le rapatriement de plus de 140.000 réfugiés burundais éparpillés sur le sol Tanzanien et sur la construction du chemin de fer qui doit transiter par le Burundais vers la République démocratique du Congo.

Le président burundais a exprimé ses vifs remerciements à la République Unie de Tanzanie qui ne cesse de plaider pour la reprise de la coopération économique entre le Burundi et l’Union Européenne, de faciliter l’intégration du Burundi au sein de la Sadec (la communauté économique de l’Afrique de l’Est et Australe.

De son côté, la présidente tanzanienne, Samia Suluhu Hassan, a tranquillisé avant d’indiquer que la police et l’armée tanzaniennes travaillent de mèche avec les corps en uniforme burundais pour que le Burundi ne soit pas la cible d’une agression en provenance de son voisin de l’Est. Elle a fustigé les attaques qu’elle qualifie de « terroristes » qui se sont abattues sur Bujumbura et dans d’autres coins du pays.

La présidente Samia Suluhu a indiqué que son pays va conjuguer beaucoup d’efforts pour la tranquillité du Burundi et sa prospérité, tout en sauvegardant les héritages des deux ex présidents burundais et tanzaniens, feus Pierre Nkurunziza et John Pombe Magufuli, qu’ils ont succédé. N.R.

Burundi – Politique

Le premier ministre s’exprime sur la gestion des espaces verts

Bujumbura, le 23 octobre 2021 (Net Press) . Alors qu’il se trouvait devant le parlement pour présenter son bilan du deuxième semestre de l’année 2020/2021, le premier ministre Alain Guillaume Bunyoni, est revenu sur la gestion des espaces verts. C’était en date du 20 octobre dernier.

Lors de la viabilisation, a expliqué le premier ministre Bunyoni, le gouvernement doit absolument prévoir des espaces verts. Il y en a qui profitent pour se les approprier, ce qu’il trouve inacceptable. Il a fait un clin d’œil à ceux qui possèdent illégalement ces espaces verts de rectifier le tir à temps car ils doivent les restituer. Ceux qui résisteront seront sanctionnés, a-t-il conclu.

L’on saura qu’il y a des personnes influentes qui ont profité de leurs positions dans la société burundaise pour s’approprier de tels espaces. Il y en a d’autres qui ont su monnayer le service rendu par des personnes habilitées, une autre catégorie de gens que le premier ministre cible également, d’après ses interventions devant les deux chambres réunies du Burundi. N.B.

Burundi - Santé

Atelier organisé à l’endroit des journalistes sur les engagements du Burundi en matière de planification familiale (FP) 2030

Muramvya, le 23 octobre 2021 (Net Press) . Cet atelier a été organisé ce vendredi 22 octobre 2021 par le ministère de la santé publique et de lutte contre le sida, en collaboration avec le UNFPA ou FINUAP. Les activités se sont déroulées à Bugarama, commune et province de Muramvya, au Centre du pays.

Le représentant de l’UNFPA, Dr Richmond TIEMOKO, a fait savoir que l’objectif de cet atelier est de contribuer au renforcement de la prise des consciences des avantages de la planification familiale pour améliorer la santé et le développement durable du pays en tenant compte du dividende démographique. Il a demandé aux journalistes de faire une sensibilisation pour que la population puisse changer le comportement afin qu’une grossesse soit un choix et non un hasard.

Il a ajouté que l’UNFPA s’est engagé à soutenir le gouvernement pour arriver à l’objectif de l’an 2025 afin de réduire le taux de mortalité à l’accouchement, réduire le taux de décès maternel, combattre les violences basées sur le genre et les besoins non satisfaits dans la planification familiale.

Le ministre Thaddée Ndikumana, qui a ouvert les travaux de cet atelier, a fait savoir qu’il a été organisé à l’endroit des journalistes pour les présenter l’état de lieux de la planification familiale au Burundi et pour présenter les résultats obtenus lors des consultations avec les organisations de la société civile et des jeunes œuvrant dans le domaine de la santé de la reproduction dans le cadre des engagement FP 2030.

Cet atelier était également l’occasion de voir ensemble les conséquences en matière de l’environnement, les conflits fonciers, la nutrition, l’éducation et la santé.

Dr. Thaddée Ndikumana a fait savoir qu’il y a des rumeurs qui empêchent l’adoption des méthodes contraceptives alors qu’il y a plusieurs méthodes pour faire le planning familial où il a demandé aux journalistes d’inviter le personnel de santé pour bien éclairer le public sur leurs différents médias.

Sur la question des personnes qui pensent que certaines méthodes sont à l’origine des cancers et des autres maladies aux femmes qui les adoptent, Dr. NDikumana a répondu que cela est faux car pour le cancer chez les femmes, celui qui est fréquent est le cancer du sein, avant de dire qu’il ne voit pas de liaison entre les deux.

Dr. Thaddée Ndikumana a également annoncé qu’il y a intention d’organiser un atelier avec les hommes car au niveau du ministère, on a constaté qu’il existe des hommes qui ne permettent pas à leurs femmes d’adopter ces méthodes alors que la planification familiale est pour une famille est non pour un individu. N.B.

Burundi - Education

Le lycée Kirundo : cadeau du président Ndadaye

Kirundo, le 23 octobre 2021 (Net Press) . Construit pour être une prison, le président Ndadaye promet, lors de sa campagne électorale à Kirundo, que les édifices seront transformés en un établissement scolaire. Malgré la disparition du président Ndadaye, les natifs de Kirundo vont tout faire pour faire de la promesse une réalité selon un des natifs qui a contribué activement pour l’ouverture de l’école.

L’ouverture de l’année scolaire coïncide avec la rentrée scolaire 1996-1997 Ce fut, témoigne un sexagénaire de la contrée, un moment de joie car les élèves étaient souvent envoyés dans d’autres provinces pour y suivre leur scolarité. Le lycée Kirundo, généralement appelé Lycée Ndadaye fut le troisième établissement de la province après Kanyinya, réservé essentiellement aux filles et plus loin, le lycée Mukenke dans la commune de Bwambarangwe. Aujourd’hui, l’école a besoin d’une réhabilitation selon les autorités de l’école.

De son côté, l’école technique secondaire de Kamenge reste première parmi les écoles techniques. Créée au début des années 1950, l’Ecole Technique Secondaire de Kamenge (Ets en sigle) a bel et bien grandi. Née de la convention entre le gouvernement belge et les frères de la congrégation de la Charité de Gand, cette école bénéficie toujours de l’appui de la coopération technique belge, aujourd’hui devenue Enabel avec des ateliers bien équipés. Elle connaît pourtant des difficultés de fonctionnement suite aux nombreux effectifs, notamment le manque de lits et de matelas.

Notre confrère “La Voix de l’Enseignant » constate qu’il y a une absence totale d’une éducation citoyenne sur la sauvegarde des biens publics. La population burundaise s’intéresse peu à la protection et à la défense des biens publics. En témoignent les saletés sur les voies publiques constituées de plastiques de jus de toutes sortes, des sachets en plastique qui jonchent les voies publiques, les vols des batteries qui alimentaient les éclairages publics en énergie solaire, … D.N.

Burundi – Ac-Génocide

L’association Ac-Génocide clôture ses activités du souvenir par une messe commémorative

Bujumbura, le 23 octobre 2021 (Net Press) . Nous apprenons à l’instant même que l’association de lutte contre le génocide, Ac-Génocide, vient de clôturer ses activités de mémoire par une messe de commémoration qui a été célébrée cet avant-midi à la paroisse Saint Joseph de Ngagara, dans la commune urbaine de Muha, en mairie de Bujumbura.

Selon des informations recueillies à cette église, la messe commémorative de cette association se passe toujours dans cette paroisse qui lui a été léguée par son ancien curé et en même temps aumônier national de l’Ac-Génocide, l’abbé Simon Ruragaragaza. L’association Ac-Génoicde avait également un soutien sans failles de Mgr. Jean-Louis Nahimana, ancien vicaire général de l’archevêque de Bujumbura aux côtés de Mgr. Evariste Ngoyagoye. Tous les deux sont actuellement décédés. Ch.N.

Burundi – RdCongo - Sécurité

« RDC : dans le Tanganyika, le départ programmé de la Monusco suscite des craintes », dixit Rfi

Moba, le 23 octobre 2021 (Net Press) . La société civile de la province du Tanganyika, dans le sud-est du pays, s’inquiète du départ de la Monusco, prévu d’ici le 30 juin 2022. C’est précoce pour la société civile qui continue d’enregistrer des affrontements entre milices dans le nord de la province. Un avis en décalage avec l’opinion à Kinshasa, où l’on estime que la paix est de retour. Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint de l’Onu en visite en Rdc, a décidé que la mission pliera bagage. Mais son absence sera compensée.

Cela fait des mois qu’Anaclet Kabamba, président de la société civile, est remonté sur la question du départ programmé de la Monusco fin juin 2022. « Nous sommes sur le terrain, nous vivons des histoires inconcevables. Les germes de conflit sont là. À Moba, par exemple, ça bouillonne. Du coté Kongolo, Manono, on sent déjà que ça va exploser bientôt. Nous souhaitons que le retrait de la Monusco, quoi qu’échelonné, ne se fasse pas dans 5 ou 6 mois. Ça serait sacrifier tout le Tanganyika », prévient-il.

Si les troupes des Nations unies (ONU) sont retirées, les plus grandes victimes seront les Ntwa, des pygmées, assure Benjamin Mulezi, l’un de leurs représentants : « Les affrontements continuent puisque le conflit n’est pas résolu. Partir comme ça, c’est nous laisser désolés. »

Pour Dieudonné Kamona, le ministre provincial de l’Intérieur, le retrait se justifie par un changement de priorité : « Nous avons maintenant un ennemi commun en province, c’est la pauvreté. Celle-ci demande l’accompagnement de la communauté internationale. »

Le départ sera compensé par l’ouverture d’un bureau du Programme des Nations unies pour le développement et autres agences des Nations unies, selon Jean-Pierre Lacroix. Quant à la présence militaire, elle demeurera dans le nord, explique le secrétaire général adjoint des Nations unies aux opérations de maintien de la paix : « Il y a encore un problème, des différends plus aigus de violences de groupes armés. C’est pour cela qu’une présence militaire sera maintenue dans le Nord du Tanganyika pour pouvoir travailler étroitement avec les FARDC. »

Les provinces du Sud-Kivu, l’Ituri et le Nord-Kivu resteront les seules avec une présence militaire et administrative de la Monusco. Elle affirme y faire face à des groupes armés plus structurés. J.M.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

19 novembre 2021 |Communiqué de décès

11 novembre 2021 |Annonce : Rubrique en essai


 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel