Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité17 novembre 2021
|Un homme et son enfant meurent noyés au Nord du pays

Burundi - Sécurité16 novembre 2021
|Une personne est morte à coup de bateaux à Rumonge

Burundi – Sécurité15 novembre 2021
|Une femme tuée dans la commune de Gashoho

Burundi - Sécurité 13 novembre 2021
|Des échauffourées autour du banditisme au marché dit Cotebu

Burundi - Sécurité 12 novembre 2021
|Une personne morte électrocutée retrouvée en zone Musaga

Burundi – Justice11 novembre 2021
|Des justiciables se plaignent dans la province de Rutana

Burundi – Sécurité10 novembre 2021
|La province Kayanza victime d’une attaque armée

Burundi – Sécurité9 novembre 2021
|Un homme meurt dans sa boutique dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité 8 novembre 2021
|Un couple échappe de justesse à un assassinat en commune de Tangara !

Burundi – Société6 novembre 2021
|Une négligence qui tourne vers l’irréparable

Burundi - Sécurité 5 novembre 2021
|Un accrochage viré vers l’irréparable en province de Cankuzo

Burundi - Sécurité 4 novembre 2021
|Un corps sans vie retrouvé à la frontière Burundo –Congolaise

Burundi - Sécurité 3 novembre 2021
|Une mère de trois enfants tuée en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité 2 novembre 2021
|Un corps sans vie retrouvé en commune de Matana

Burundi – Confessions Religieuses - Sécurité 1er novembre 2021
|Cinq adeptes de Zebiya arrêtés en commune Gahombo

Burundi - Sécurité 30 octobre 2021
|Une disparition qui bascule sous le silence…. du gouverneur de province !

Burundi - Justice 29 octobre 2021
|L’ancienne administratrice de la commune Nyamurenza condamnée …

Burundi – Environnement – Sécurité28 octobre 2021
|Les pluies torrentielles occasionnent des dégâts non négligeables dans la province de Karusi

Burundi – Environnement – Sécurité27 octobre 2021
|Des pluies torrentielles font d’énormes dégâts matériels dans la province de Rutana

Burundi - Sécurité 26 octobre 2021
|Une personne se donne la mort en zone Cibitoke

Burundi – Environnement – Sécurité25 octobre 2021
|Le ciel se fâche en mairie de Bujumbura

Burundi – Sécurité23 octobre 2021
|La police burundaise ouvre ses portes pour les nouveaux candidats policiers

Burundi - Sécurité 22 octobre 2021
|Un Albinos enlevé et porté disparu en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité21 octobre 2021
|Une personne tuée en Zone Kanyosha

Burundi - Sécurité 20 octobre 2021
|Bujumbura – Mairie : Trois blessés dans un accident de roulage survenu en zone Ngagara

 

 

 

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un accrochage viré vers l’irréparable en province de Cankuzo

5 novembre 2021

Cankuzo, le 5 novembre 2021 (Net Press) . Le porte-parole du ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Pierre Nkurikiye, déclare qu’en date du 4 novembre 2021, un élève du nom de Tarira Sharif a trouvé la mort lors d’un accrochage entre les élèves de l’école fondamentale Camazi et ceux du lycée islamique au terme d’un match de football.

Après cette altercation, un des élèves nommé Fulgence Irankunda, âgé de 22 ans, a lancé une pierre à Tarira Sharif de 13 ans qui a été blessé et évacué manu militari vers le centre de santé de Gasenyi, où il a fini par rendre son âme suite aux blessures mortelles qu’il avait eu sur le front. Pierre Nkurikiye dit que le présumé auteur a été interpellé pour un dossier pénal.

Sur la même rubrique sécuritaire, Jeannette Iradukunda, âgée de 30 ans, a été retrouvée pendu sur la toiture d’une maison à l’aide d’une corde, dans l’après-midi de ce mercredi, sur la colline de Gatwe, de la commune Nyabihanga de la province de Mwaro, au Centre du pays. Le chef de la colline, Donatien Hakizimana, n’écarte pas l’hypothèse d’un suicide.

Jeannette Iradukunda rentrait des activités champêtres d’où elle venait de récolter des patates douces lorsqu’elle a été retrouvée pendue. Selon un témoin, les mobiles liés à sa mort ne sont pas encore connus. La police a effectué le déplacement sur les lieux du drame pour enquêter. La défunte venait de terminer ses études d’humanités générales au lycée communal Muyange, section langues, dans la même commune de Nyabihanga. Elle s’apprêtait à aller à l’université. N.R.

Burundi – Confessions Religieuses - Sécurité

Des arrestations en cascades autour d’une éviction !

Bujumbura, le 5 novembre 2021 (Net Press) . Au moins 9 fidèles de l’église Rehoboth Holly Church, parmi eux une femme de cinquante-cinq ans souffrant des maladies chroniques, ont été arrêtés depuis dimanche 31 octobre. Ils sont tous accusés de mouvements insurrectionnels dans la croisade tenue en zone Gihosha, commune urbaine de Ntahangwa, au nord de la capitale économique. Ils sont détenus au bureau spécial de recherche, police judiciaire des parquets et dans le cachot du commissariat zonal de Kamenge.

Selon des informations à notre disposition, l’affaire remonte au mois de septembre, lorsque le représentant de l’église Rehoboth Holly Church sise au quartier 6, en zone Ngagara, de concert avec les prélats de cette église, ont procédé à la chasse aux sorcières des fidèles qu’ils qualifient de gênants et sans aucune signification.

La chorale Yakim ainsi des évangélisateurs ont été chassés de l’église. Certains chrétiens qui ont remarqué le comportement peu tendre de ce représentant de cette église envers les fidèles, sont partis en débandade dans d’autres églises.

Le groupe de choristes chassé dit que pour préserver leurs talents et continuer à chanter à la gloire de Jésus Christ, a organisé une croisade qu’il allait animer en date du 31 octobre 2021 dans la salle de réception « Ku kazuba center », dans l’entourage de la station d’essence de la zone Gihosha, commune urbaine de Kamenge, qui a rencontré l’approbation du chef de Zone Gihosha et le directeur général au ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique.
Selon ces fidèles qui ont requis l’anonymat, cette chorale a procédé aux affiches dans les coins de la zone Gihosha pour annoncer aux fidèles et aux autres curieux assoiffés par la tenue de cette croisade considérée comme sauveur des esprits meurtris par toutes sortes d’intempéries.

Et au moment où ces anciens fidèles de l’église Rehoboth Holly center s’apprêtaient à organiser cette croisade, des coups de téléphones en cascade du représentant de l’église Rehoboth Holly center, en la personne d’Etienne Ntamavukiro, de concert avec l’ancien commissaire de la police nationale, Dieudonné Nkurunziza, révoqué dans ce corps pour des raisons non encore connues, ont proféré des menaces de mort pour empêcher la tenue de cette croisade.

Et dans la même foulée, le commandant du commissariat zonal de Gihosha a intimé l’ordre aux anciens fidèles de cette église de sortir et a interdit cette croisade, arguant que l’injonction est venue d’en haut.

Un élément qui s’entremêlait dans ces échauffourées et sous les bottes du représentant de l’église Rehoboth Holly Center, a lancé une pierre aux policiers accrédités à ce lieu qui devrait abriter cette croisade. Ce fut le commencement du calvaire où 5 personnes ont été arrêtées sur place et conduites manu militari dans les différents cachots de la mairie de Bujumbura. Ils sont tous accusés de tenir un mouvement insurrectionnel.

Nous apprenons que plus de 9 personnes ont été arrêtées, dont une vielle femme qui souffre de maladies chroniques. Ils sont entre les mains de la police du bureau spécial de recherche, de la police judiciaire des parquets et dans le cachot du commissariat zonal de Kamenge, où d’autres arrestations en cascades de ces anciens fidèles de l’église Rehoboth Holly Center sont attendus. Ces derniers sont dans la peur bleue et vivent en cachette.

Ces anciens fidèles de l’église Rehoboth Holly Center demande à la commission nationale indépendante des droits de l’homme (Cnidh) et au président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye, d’interdire ces arrestations en cascades envers les citoyens paisibles, dont leur objectif était de se rassembler pour prier.

Cependant, la rédaction s’était donné rendez-vous avec le représentant de l’église Rehoboth Holly Center, Etienne Ntamavukiro, dans la soirée de ce jeudi pour s’enquérir de cette situation. Il a décidé d’éteindre son téléphone. N.R.

Burundi – Eac - Justice

« On n’est pas obligé d’aller à Arusha pour y intenter une action en justice », dixit Nestor Kayobera

Bujumbura, le 5 novembre 2021 (Net Press). Ce qu’a déclaré Nestor Kayobera, président de la cour de justice de la communauté est-africaine ce jeudi 4 novembre 2021, lors des festivités du 20e anniversaire de cette cour à l’hôtel Royal Palace. En répondant aux questions des journalistes, il a fait savoir que cet anniversaire a été organisé pour mettre la population dans le bain sur l’existence de cette cour et son rôle par rapport aux autres cours nationales.

Nestor Kayobera a fait savoir que cette cour est un organe qui est chargé de s’assurer de l’interprétation de l’application et du respect du traité de la cour est-africaine comme le stipule l’article 7.

Les journalistes ont soulevé la question des difficultés d’accéder à cette cour, Nestor Kayobera a fait savoir que pour le moment, il n’y a pas de problème car la cour a ouvert des sous-greffes dans chaque Etat-membre et un autre avantage et qu’il n’y a pas de frais prévus d’accéder à cette cour.

Le président Kayobera a dit que dans le temps, il n’était pas permis de saisir la cour est-africaine sans avoir parcouru toutes les cours nationales mais pour le moment, l’on peut saisir cette cour sans passer par les cours nationales ou en même temps saisir les deux cours.

Nestor Kayobera a informé la population que la cour va passer ce mois de novembre 2021 à Bujumbura pour recevoir des doléances publiques et livrer des jugements. Il a terminé en disant qu’il est satisfait du bilan pour ces 20 ans d’existence de la cour est-africaine. N.B.

Burundi - Politique

Vers la mise en place des membres du conseil des notables

Bujumbura, le 5 novembre 2021 (Net Press) . A travers une ordonnance signée conjointement par la ministre de justice et celui ayant l’intérieur dans ses attributions le 2 novembre 2021, portant numéro 550/530/1302, les deux ministres ont nommé 10 personnes qui sont membres d’une commission chargée de la mise en place effective des membres du conseil des notables de collines ou de quartier.

Parmi les tâches de cette commission, figure notamment l’élaboration des termes de références pour les élections des membres du conseil des notables de collines ou de quartiers. La commission préparera ensuite un guide électoral pour les chefs de collines ou de quartiers en se référant au guide électoral national dans ses aspects compatibles avec la nature du scrutin, les aspects de genre et des équilibres constitutionnels dument pris en compte.

Cette commission a également pour rôle de proposer les mécanismes de fonctionnement et d’opérationnalisation du conseil des notables de colline ou de quartier. N.B.

Burundi - Santé

Les mesures barrières du covid-19 sont en vigueur sur les parkings du sud de la capitale Bujumbura

Bujumbura, le 5 novembre 2021 (Net Press) . Au moment où la population a abandonné le système de lavage des mains avant de prendre leur bus, à partir de ce jeudi 4 novembre 2021, les passagers sont obligés de se laver les mains et de porter leurs masques avant d’entrer dans le bus. Il y a des personnes qui sont chargées d’assurer le suivi.

La population qui emprunte cette direction dit que c’est une bonne initiative mais déplore les gens qui arrivent dans le bus, enlèvent leurs masques jusqu’à l’endroit où se trouvent les policiers qui contrôlent le port de masques. Certains disent qu’il s’avère nécessaire de trouver un agent dans chaque bus pour faire respecter cela où encore que ces policiers changent de place pour que les passagers puissent changer de comportement. N.B.

Burundi - Administration

Neuf employés de l’entreprise Afritextile interpellés par la police !

Bujumbura, le 5 novembre 2021 (Net Press) . Selon des informations sur place, neuf employés de l’entreprise Afritextile ont été interpellés vers 10 h00 de ce matin. Ils seraient accusés d’empêcher d’autres employés de travailler après un mouvement de grève lié à une revendication salariale observée depuis trois jours.

Pour rappel, certains employés de l’entreprise Afritextile avaient observé un mouvement de grève depuis ce mardi, leurs revendications étaient centrées sur l’amélioration de la masse salariale et une application de deux poids deux mesures frappé une partie du personnel qui a été mis en chômage.

Nous apprenons que dans la matinée de ce vendredi, les employés grévistes ont voulu empêcher de travailler ceux qui étaient au service et sous l’intervention musclée de la police, neuf employés de l’Afritextile ont été interpellés, d’autres ont pris fuite.

Cependant, l’Inspection générale du travail en visite dans cette entreprise dit que le mouvement de grève observé par certains employés de cette entreprise est illégale car la direction générale de l’Afritextile avait ouvert les portes à toutes les négociations à la partie lésée.

Une certaine opinion trouve que l’inspection générale du travail devrait diligenter une enquête et audition auprès de toutes les parties pour s’exprimer ouvertement sur les accusations mutuelles. N.R.

Burundi – Commerce

La Brarudi dément une information qui circule sur les réseaux sociaux

Bujumbura, le 5 novembre 2021 (Net Press) . Selon un communiqué de presse de l’entreprise commerciale de brassage et de vente de bière, Brarudi, de ce 5 novembre, il y a une fausse information qui circule et qui veut qu’un concours en ligne circule depuis un certain temps sur les réseaux sociaux, évoquant qu’il est organisé à l’occasion du cinquantenaire de la Brarudi.

Le communiqué fait savoir que les participants qui répondront correctement à des questions gagneront une certaine somme ou une somme certaine d’argent. La direction de cette entreprise commerciale porte à la connaissance du public qu’elle n’est pas à l’initiative de ce concours et invite le public à ne pas y participer.

Un lecteur assidu de Net Press a mis en cause cette information avant même que la direction ne le fasse. Pour lui, il vient de passer plus de 50 ans à Bujumbura, il a toujours vu ses aînés prendre de la bière produite par Brarudi, qu’il était donc impossible que la société fête uniquement ses 50 ans. Il a été complété par un autre qui croit avoir bu de la bière juste après la proclamation de l’indépendance, ce qui veut dire que cet anniversaire est fabriqué de toutes pièces. D.N.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

19 novembre 2021 |Communiqué de décès

11 novembre 2021 |Annonce : Rubrique en essai


 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel