Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité Routière11 janvier 2022
|Une personne morte dans un accident de roulage !

Burundi – Sécurité10 janvier 2022
|Découverte d’un corps sans vie dans la province de Rumonge

Burundi – Tanzanie – Sécurité8 janvier 2022
|Un voleur burundais arrêté en Tanzanie

Burundi - Transport7 janvier 2022
|La ministre ayant le commerce dans ses attributions se réjouit de la satisfaction des clients par rapport à la décentralisation des services de l’Otraco

Burundi - Sécurité 6 janvier 2022
|Ruyigi : Un sexagénaire mort poignardé

Burundi – Sécurité5 janvier 2022
|Un militant du Cndd-Fdd tué par un jeune Imbonerakure au Nord-ouest du pays

Burundi – Sécurité4 janvier 2022
|Une vacancière retrouvée morte à l’hôtel

Burundi - Sécurité 3 janvier 2022
|Un mort et deux autres grièvement blessés en province de Rumonge

Burundi - Justice 1er janvier 2022
|Et un ouf de soulagement chez certains justiciables !

Burundi - Politique - Nécrologie31 décembre 2021
|Décès de François Ngeze, ancien ministre de l’intérieur, à 68 ans

Burundi - Sécurité 30 décembre 2021
|Quatre personnes blessées dans des échauffourées en commune Mutaho

Burundi - Sécurité 29 décembre 2021
|Quand un policier devient une entrave aux activités présidentielles !

Burundi – Sécurité28 décembre 2021
|Plus de 20 kg de drogues saisis par la police à Kayanza

Burundi - Sécurité 27 décembre 2021
|Cibitoke : Une personne tuée en commune Buganda

Burundi – Sécurité25 décembre 2021
|Les forces de défense et de sécurité souhaitent un nouvel an au chef de l’Etat

Burundi – Malawi - Sécurité 24 décembre 2021
|Une jeune réfugiée burundaise vivant au Malawi portée disparue

Burundi - Sécurité 23 décembre 2021
|Ngozi : Un sexagénaire se donne la mort en commune Buraza

Burundi – Génocide22 décembre 2021
|Les langues se délient après le rapport de la commission vérité et réconciliation

Burundi-Sécurité21 décembre 2021
|Kayanza : Trois personnes blessées par un policier en commune de Muhanga

Burundi - Sécurité20 décembre 2021
|Cibitoke :Un corps sans vie découvert en commune de Rugombo

Burundi - Sécurité 18 décembre 2021
|Muyinga :Deux personnes tuées en commune Gashoho

Burundi - Sécurité17 décembre 2021
|930kg de chanvre saisis par la police détruits à Buringa

Burundi – Sécurité16 décembre 2021
|Les défenseurs des droits de la personne se révoltent …

Burundi - Sécurité15 décembre 2021
|Une femme tuée en province de Kayanza

Burundi - Politique14 décembre 2021
|Les « Cnlois » continuent de se lamenter

 

 

 

 

 

 



Burundi - Justice

Et un ouf de soulagement chez certains justiciables !

1er janvier 2022

Gitega, le 1er janvier 2022 (Net Press). En marge du message à la Nation, le président de la République, Evariste Ndayishimiye a annoncé que désormais, toutes les personnes non poursuivies pour assassinat ou autres atteintes à la vie humaine doivent comparaitre étant libres. Le président Ndayishimiye invite les procureurs à les relaxer sans délais.

Certains prisonniers poussent un ouf de soulagement d’autant plus qu’ils vont retrouver leurs familles. Certains parlent des surpopulations dans toutes les prisons, ce qui laisse entendre que la vie carcérale devient de plus en plus compliquée. N.R.

Burundi – Culture

Il clôture l’année 2021 par un coup franc direct à la Saint Sylvestre

Bujumbura, le 1er janvier 2022 (Net Press) . Il ne s’agit pas d’un match de football où un coup franc direct entraîne un but. C’est plus fort que cela car M. Evariste Gatogato, père de famille, grand-père et depuis quelques mois, arrière-grand-père, vient de présenter officiellement son ouvrage intitulé « Une vie de persévérance ».

C’est un coup de chapeau pour cet homme qui, malgré le poids de l’âge, a gardé sa mémoire intacte, si bien qu’il vient de s’inscrire dans la catégorie des personnes immortelles de par son œuvre. Même le tout petit Kayden, qui n’a que quelques mois, se souviendra, à l’âge adulte, de l’ouvrage produit par son arrière-grand-père.

Dans son livre dont la préface est signée Père Liboire Kagabo, un prêtre extrêmement intelligent que l’on placerait facilement dans le rang des sommités, aux côtés de l’Abbé Adrien Ntabona et de feu Simon Ruragaragaza, il parle de sa vie, qui est très riche car il vient de franchir le seuil des 80 ans, il a vu beaucoup de choses, il a tout gardé dans son cerveau.

L’on saura que la modératrice du jour est une brillante écrivaine burundaise du nom de Perpétue Miganda. Elle a beaucoup contribué à la mise en œuvre de ce livre somme toute impressionnant de 185 pages.

Cet homme à la mémoire d’éléphant remercie vivement sa charmante épouse, parle de ses enfants, de ses petits-enfants et de son arrière petit enfant. Il était l’homme le plus heureux du monde quand il a présenté son ouvrage chez lui, pendant toute une heure, dans une ambiance bon enfant, devant une foule d’invités.

Il vient de signer une autre victoire dans sa vie car, de l’homme d’affaires auquel tout le monde était habitué, il change subitement de camp et se range dans celui des écrivains. A son âge, rares sont des Burundais, voire des étrangers, qui pensent encore à prendre du temps pour rédiger des pages et des pages comme l’a fait ce patriarche.

Ce livre est donc un véritable cadeau de nouvel an qu’il vient d’offrir à sa famille. L’on retiendra que cet homme, de son vivant, a toujours mêlé ses affaires à la croyance en Dieu, en témoigne sa présence à la Cathédrale Regina Mundi chaque dimanche à partir de 10 heures. Après tout, c’est le Bon Dieu qui a assuré la longévité de sa vie.

C’est un homme qui a toujours mélangé assiduité au travail et honnêteté, a assuré une éducation de fer à ses enfants, ce qui lui a valu une réussite car ces derniers gagnent leur vie sans beaucoup de difficultés. Un seul bémol qui a déstabilisé cet homme infatigable est la perte de son gendre, Arthur Rushemeza, le 6 avril 2018. J.M.

Burundi - Sécurité

Gitega indique qu’aucun incident n’est à signaler sur tout le territoire national

Gitega, le 1er janvier 2022 (Net Press) . Le porte-parole du ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Pierre Nkurikiye, tranquillise : il n’y a pas eu d’incidents signalés sur tout le territoire national, sauf la mort d’un motard qui transportait un client suite à un accident survenu au centre-ville de Gitega.

Et dans la même foulée, la boite de nuit sise à Gitega appelée « Mystique Night-Club » n’a pas respecté les mesures imposées par le gouvernement pour lutter contre le covid-19. Nous apprenons qu’une amende administrative de 1.000.000 et l’interdiction d’ouvrir cette boite de nuit pendant trois semaines, sont des mesures qui ont été prises contre la boîte, comme l’affirme Pierre Nkurikiye

Ce dernier dit que la situation sécuritaire a été normale en cette nuit du nouvel an 2022 en province de Rumonge. Ce communicateur du ministère de la sécurité publique dans ses attributions fait savoir qu’à cause d’une forte pluie, la RN3 est bloquée au niveau de Kijejeti, dans la zone Gitaza, commune Muhuta, suite à un glissement de terrain, d’où beaucoup de boue à cet endroit.

Pierre Nkurikiye dit que son ministère est en train de chercher les services techniques pour pouvoir rétablir la situation. Nonobstant, la nuit de la Saint Sylvestre n’a pas été tendre en commune Nyanza -Lac en province de Makamba, au Sud du pays. Des pluies diluviennes mélangées à des vents et des grêles ont entraîné un glissement de terrain et plusieurs champs de cultures ont été endommagés.

Burundi - Droits de l’Enfant

La réhabilitation du centre de rééducation des mineurs en conflit avec la loi de Rumonge se fait attendre.

Rumonge, le 1er janvier 2022 (Net Press) . Les parents des mineurs en conflit avec la loi demandent que le centre pour mineurs de Rumonge, au Sud-ouest du pays, soit réhabilité afin d’accueillir de nouveau des mineurs en conflit avec la loi aujourd’hui transférés au centre de Ruyigi. Transférés au centre de rééducation des mineurs en conflit avec la loi de Ruyigi depuis le début du mois de mai 2021 suite à l’effondrement de la clôture du centre de rééducation des mineurs en conflit avec la loi de Rumonge, leurs parents demandent que ces mineurs retournent dans leur centre pour mineurs de Rumonge.

Ces parents dénoncent une lenteur dans le traitement de leurs dossiers pénaux, la difficulté de les rendre visite à cause d’une longue distance à parcourir, une lenteur dans l’apprentissage des métiers au niveau de ce centre, non adaptation du climat de Ruyigi pour certains mineurs ect….
N.A, un des parents dont son enfant est détenu à Ruyigi, demande au ministère de la justice à travers la direction générale des affaires pénitentiaires, de tout faire pour que les mineurs du centre de Rumonge puissent regagner leur centre.

Le meilleur cadeau pour l’année 2022 que le ministère de la justice offrira à ces mineurs sera la réhabilitation du centre de rééducation des mineurs en conflit avec la loi qui ne cesse de se délabrer car il n’est pas occupé. Il lance un appel aux Ongs qui militent pour la protection et la promotion des droits de l’enfant et les organisations du système des Nations Unies de de tout faire pour appuyer la réhabilitation de centre.

Signalons que le nombre de mineurs qui commettent différentes infractions ne cessent d’augmenter en province de Rumonge, selon les Ongs intervenant dans le domaine de l’enfance.
L’on saura que le Burundi compte trois centres de réhabilitation des mineurs en conflit avec la loi, celui de Rumonge et de Ruyigi pour les garçons et celui de Ngozi pour les filles. F.N.

Burundi – Onu – Nouvel An

Le système des Nations unies s’exprime à l’occasion du nouvel an 2022

New York, le 1er janvier 2022 (Net Press) . Le secrétaire général de l’Onu, António Guterres, a adressé un message à la communauté internationale à l’occasion de la nouvelle année 2022. La rédaction de Net Press a pu se procurer d’une copie dudit message et le livre en intégralité à son aimable clientèle.

« Le monde accueille 2022 tandis que nos espoirs dans l’avenir sont mis à l’épreuve,

« Par une pauvreté qui s’aggrave et des inégalités qui se creusent,

« Par des vaccins contre le COVID-19 inégalement répartis,

« Par des engagements insuffisants pour le climat,

« Et par des conflits, des clivages et une désinformation qui persistent.

« Il ne s’agit pas seulement d’épreuves politiques.

« Ce sont des épreuves morales et vitales.

« Des épreuves que l’humanité peut surmonter, si nous nous engageons à faire de 2022 l’année du relèvement pour toutes et tous.

« Un relèvement de la pandémie – par la mise en œuvre d’un plan courageux pour vacciner chaque personne, partout dans le monde.

« Un relèvement de nos économies – avec des pays riches qui soutiennent les pays en développement par des financements, des investissements et un allégement de la dette.

« Un relèvement qui tourne la page de la défiance et de la division – et qui redonne toute sa place à la science, aux faits et à la raison.

« Un relèvement après les conflits – dans un esprit renouvelé de dialogue, de compromis et de réconciliation.

« Et un relèvement pour notre planète – par des engagements pour le climat qui soient à la hauteur de l’ampleur et de l’urgence de la crise.

« Les temps de grandes épreuves sont aussi des temps de grandes opportunités.

« Celle de nous rassembler dans la solidarité.

« De nous unir autour de solutions qui pourront bénéficier à toutes et à tous.

« Et d’avancer – ensemble – pleins d’espoir dans ce que notre famille humaine peut accomplir. Ensemble, faisons du relèvement notre résolution pour 2022.

« Pour les personnes, pour la planète et pour la prospérité.

« Je vous présente à toutes et à tous mes meilleurs vœux de bonheur et de paix pour la nouvelle année. ». Ch.N.

Revue annuelle de la presse

Mois de février 2020 (suite et fin)

Une fouille-perquisition en zone Bwiza !

Bujumbura, le 22 février 2021 (Net Press) . La population de la zone Bwiza, commune urbaine de Mukaza, au centre de la capitale économique, a été réveillée dans la matinée de ce lundi par les éléments de la police qui étaient à la traque des irréguliers ainsi que ceux qui ne figuraient pas dans les cahiers de ménages.

Des sources sur place indiquent qu’une vingtaine d’irréguliers et ceux qui n’étaient pas inscrits dans les cahiers de ménages ont été embarqués dans un camion de la police pour des enquêtes y relatives. N.R.

Deux chèvres trouvent la mort lors d’une forte pluie diluvienne en province de Kirundo

Kirundo, le 23 février 2021 (Net Press). Deux chèvres ont trouvé la mort et plusieurs autres sont introuvables, 6 maisons ont été détruites et plusieurs hectares de champs de culture de maïs ont été endommagés lors de fortes pluies qui se sont abattue dans la soirée de ce lundi 22 février sur les collines de Munyinya, de Murore et de Mugohe, en commune Busoni, de la province de Kirundo, au Nord du pays.

L’administrateur de la commune Busoni, Dismas Nsavyimana, appelle aux âmes charitables de venir en aide aux victimes de ces fortes pluies diluviennes d’autant plus que la population de cette localité vit de l’agriculture. N.R.

Un "Cnloi" retrouvé après plus d’un mois d’enlèvement

Cibitoke, le 24 février 2021 (Net Press) . C’est une bonne nouvelle pour les familles biologique et politique d’Emmanuel Niyimpaye, un militant du parti d’opposition Cnl, qui a été aperçu hier dans les cachots du commissariat provincial de police dans cette province située au Nord-ouest du pays.

Les siens avaient indiqué qu’il a été enlevé en date du 5 janvier et qu’ils avaient cherché un peu partout ce militant mais en vain. Ils exigent pour le moment qu’il soit libéré sans autre forme de procès. Pour cela, ils demandent au parquet de cette province de traiter son dossier dans toute urgence.

Ceux qui ont vu la personne pour la première fois indiquent qu’ils avaient la trouille et qu’il ne se souvient de rien de ce qui lui est arrivé avant. Les autorités judiciaires de Cibitoke promettent que son dossier sera ouvert pour que son cas soit placé au rôle le plus rapidement possible. Ch.N.

Transfert de certains travaux du camp de Mtendeli vers celui le camp de Nduta.

Mtendeli, le 25 février 2021 (Net Press) . C’est dans l’intention de fermer définitivement le camp de Mtendeli, qui loge actuellement 22000 refugies burundais. Les 3 petits hôpitaux appartenant à l’Ong Msf (Médecins sans frontières) sont transférés à la croix Rouge de la même localité.

Cette information a été livrée par le représentant des réfugiés dans le camp de Mtendeli qui a révélé dit que l’Ong Msf s’occupera d’un grand hôpital seulement. Le représentant de la Croix Rouge de son côté a fait savoir qu’en plus des trois hôpitaux transférés par Msf, la Croix –Rouge compte ouvrir un quatrième pour bie travailler afin de limiter le mécontentement des réfugiés dans le camp de Nduta.

La population demande à cette dernière de les traiter et de leur donner des médicaments. Le ministre ayant les réfugiés dans ses attributions dit que le rapatriement des réfugiés au Burundi continue pour ces refugies qui sont dans le camp de Mtendeli et que pour ceux qui, à la fin du mois de mars ne seront pas rapatriés, ils seront transférés dans le camp de Nduta. N.R.

Huit tonnes d’engrais ont été saisi en commune Makamba

Makamba, le 26 février 2021 (Net Press). Huit tonnes d’engrais Fomi ont été saisies par l’administrateur de la commune Makamba, Zoena Irakiza, en collaboration avec la police. Elle dit qu’elle a appris qu’il y a des commerçants qui font le commerce de ces engrais, d’où une fouille-perquisition qui a été ordonnée de ce mercredi 24 février jusqu’à aujourd’hui dans tous les endroits de cette commune.

L’administrateur de la commune Makamba dit que ces engrais vont être cédés aux coopératives dans le cadre d’appui. Elle demande aux agriculteurs de ne plus se confier à ces commerçants qui leur donnent l’engrais à un prix exorbitant, de se confier plutôt à l’administration habilitée. N.B.

Une jeune fille trouve la mort à l’occasion de son dix-neuvième anniversaire

Bujumbura, le 27 février 2021 (Net Press) . Elle s’appelle Jacqueline Muhayimana, cette jeune fille aux fleurs de l’âge (19ans), qui a trouvé la mort ce mercredi 24 février alors qu’elle célébrait son 19ème anniversaire au quartier Carama, dans la zone Kinama, de la commune urbaine de Ntahangwa, au Nord de la capitale économique.

Selon nos sources, la victime passait la soirée bien arrosée avec ses amis et vers 22 h30, la fille a été introuvable. Le lendemain, son corps sans vie été embarqué dans un petit véhicule tricycle connu sous le sobriquet (Tuck–Tuck ) a été remis à sa famille biologique. Trois personnes, dont son fiancé, ont été interpellées pour une enquête.

Ils ont été placés en garde à vue à l’ancienne police judiciaire des parquets (Pjp), actuelle police judiciaire, située dans le quartier de Jabe, en zone Bwiza, de commune urbaine de Mukaza, au Centre de la capitale économique. N.R.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel