Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité16 mai 2022
|Deux cadavres découverts dans la commune urbaine de Ntahangwa

Burundi – Sécurité14 mai 2022
|Découverte d’une cache de matériels de la Regideso dans la zone de Buyenzi

Burundi - Sécurité13 mai 2022
|Quand la police disperse la foule qui écoute les prédicateurs de la rue

Burundi – Sécurité12 mai 2022
|La police burundaise montre des criminels récidivistes

Burundi - Sécurité 11 mai 2022
|Le président Ndayishimiye lève la voile sur les pratiques des Imbonerakure !

Burundi – Sécurité10 mai 2022
|Un cadavre découvert dans les eaux de la rivière Malagarazi

Burundi - Sécurité Routière9 mai 2022
|Trois personnes blessées lors d’un accident de roulage

Burundi - Sécurité 7 mai 2022
|Bubanza : Deux personnes tuées en commune de Rugazi

Burundi - Sécurité 6 mai 2022
|Une personne tuée par coup de hache en province de Ruyigi !

Burundi – Sécurité5 mai 2022
|Trois personnes détenues pour des raisons de meurtre

Burundi – Somalie – Sécurité4 mai 2022
|Une basée de l’Union africaine visée par des Shababs, des soldats burundais tués

Burundi – Sécurité - Justice3 mai 2022
|Elle réclame une enquête après la découverte d’un corps sans vie

Burundi - Sécurité 2 mai 2022
|Le magasin Ladak attaqué par un incendie

Burundi – Politique 30 avril 2022
|Sept opposants arrêtés en province de Ngozi

Burundi - Sécurité 29 avril 2022
|Quatre personnes tuées en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité Routière28 avril 2022
|Muramvya : Un enfant tué et deux autres blessés lors d’un accident de roulage

Burundi - Sécurité 27 avril 2022
|Une bagatelle somme d’argent volée au boulevard Melchior Ndadaye

Burundi – Sécurité Routière26 avril 2022
|Bujumbura Mairie : Une personne tuée lors d’un accident de roulage

Burundi - Sécurité 25 avril 2022
|Un corps en décomposition découvert en province de Cibitoke

Burundi – Sécurité23 avril 2022
|Vers l’éradication de la conservation du carburant dans les ménages à Rumonge

Burundi – Sécurité22 avril 2022
|Un homme accusé de meurtre incarcéré dans le cachot de la police à Ngozi

Burundi – Sécurité21 avril 2022
|Trois personnes mortes lors de l’extraction des minerais à Mabayi

Burundi - Sécurité 20 avril 2022
|Une jeune fille retrouvée morte en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité19 avril 2022
|Deux personnes sans vie retrouvées sur la colline Gatunguru

Burundi – Sécurité18 avril 2022
|Un policier tué lors d’une attaque à la grenade au centre-ville de Kirundo

 

 

 

 

 

 



Burundi – Sécurité

Découverte d’un corps sans vie dans la province de Rumonge

10 janvier 2022

Rumonge, le 10 janvier 2022 (Net Press) . Un corps sans vie a été découvert ce dimanche 9 janvier dans la province de Rumonge, au Sud-ouest du pays. Le corps a été identifié, il s’agit d’un certain Jérémie Ntahonca, originaire de la colline de Kayombe, dans la zone et commune de Bugarama, de la même province.

Son corps a été trouvé dans la forêt de Gahuni, de la même colline, dans la matinée de ce dimanche vers 8h30 et présentait des blessures. Les informations en provenance de ceux qui ont vu le corps indiquent qu’il aurait été achevé avec des objets contondants, mais disent ignorer les causes de ce meurtre. Selon les autorités locales, une enquête a été ouverte. D.N.

Burundi – Eac – Santé

Les ministres chargés de l’Eac face au covid-19

Bujumbura, le 10 janvier 2022 (Net Press) . Nous apprenons que des ministres chargés de la communauté de l’Afrique de l’Est, Eac, sont en réunion pour voir comment faire face au covid-19 qui reste une menace planétaire. Ils analyseront le mécanisme de vaccination pour délivrer ce qu’on appelle « Pass sanitaire ».

Les avantages sont multiples, surtout pour ceux qui veulent voyager au sein de l’espace de l’Eac. Outre que le temps de se faire dépister et d’avoir des résultats sera limité, il y aura également le système d’information dans toute la communauté sur les résultats des voyageurs. De cette manière, la circulation des personnes et des biens sera de nouveau garantie au sein de ladite communauté.

La mesure a été bien accueillie par des voyageurs en provenance du Burundi qui voient leurs dépistages devenir systématiquement positifs à l’institut national de santé publique, Insp, pour n’avoir pas payé un montant de Bif 100.000 par personne. Or, après avoir versé cet argent, il semble que le dépistage n’est plus nécessaire et que l’on est déclaré tout simplement négatif.

De cette manière, il y a des voyageurs qui sont malades mais dont les résultats sont négatifs pour avoir donné cet argent à odeur de corruption, tout comme il y en a qui ratent leurs vols alors qu’ils sont bien portants. Les exemples sont nombreux pour les voyageurs qui sont testés positifs à l’Insp mais dont les résultats s’avèrent négatifs quand ils se font dépister ailleurs. Le problème est que les seuls résultats reconnus par les compagnies aériennes sont du seul Insp. J.M.

Burundi - Santé

La covid-19 a sensiblement diminué à Ngozi

Ngozi, le 10 janvier 2022 (Net Press) . C’est une déclaration de Guillaume Ntawukoriryayo, directeur de l’hôpital à Ngozi, au Nord du pays, qui dit que cette pandémie de covid-19 a sensiblement diminué. Il prend pour témoin cette période de retour des élèves à l’école où le nombre de cas positifs varie entre 5 et 10 alors qu’à la fin de l’année, les cas étaient portés jusqu’à 100, voire 200.

Le directeur de l’hôpital dit que le problème est que si la population constate qu’il y a diminution, elle risque de laisser de côté les mesures barrières d’où il a recommandé aux autorités administratives de mobiliser toujours la population à observer les mesures barrières du covid-19. N.B.

Burundi - Commerce

La pénurie du sucre persiste en mairie de Bujumbura

Bujumbura, le 10 janvier 2022 (Net Press) . Les lamentations de la population en mairie de Bujumbura continuent sur la pénurie du sucre. Cette population se pose la question de savoir jusqu’à quand cette pénurie du sucre va-t-elle enfin prendre fin ?

Selon nos interlocuteurs, la société sucrière du Moso, Sosumo, s’en est lavée les mains, arguant que quand elle approvisionne les communes en sucre, les administratifs sont au courant.

Un commerçant de Boutique que notre rédaction a contacté à Kinanira dit qu’il vient de passer un mois sans avoir du sucre, les autres commerçants dans des alimentations disent qu’ils attendent l’approvisionnement. Les clients quant à eux rapportent qu’ils sillonnent toutes les boutiques et alimentations se trouvant au centre-ville, mais en vain.

Une alimentation du centre-ville où l’expression honnêteté a encore un contenu, vendait hier un kilo de sucre par client pour qu’il y ait un maximum de consommateurs de ce produit qui soit servi.

Les autres alimentations des quartiers populaires comme Musaga, Kanyosha indiquent qu’elles peuvent avoir un kg par mois et que par après, ils achètent le sucre à la cuillère.

L’opinion demande au ministère ayant le commerce dans ses attributions d’importer le sucre pour combler le déficit de la Sosumo. Il y a ceux qui consomment beaucoup de sucre comme des boulangeries au des industries de boisson, il est demandé à la Sosumo d’étudier leurs cas pour qu’il n’y ait plus de rupture de stock. La même opinion demande enfin à la Sosumo de résoudre définitivement la question de la pénurie du sucre qui n’a que trop duré. Nous avons contacté au téléphone le chargé de communication dans ce ministère mais elle n’a pas répondu à notre appel. N.B.

Burundi - Energie

La direction générale de la Regideso s’exprime sur pannes incessantes d’électricité dans certains quartiers de la mairie de Bujumbura, surtout la nuit

Bujumbura, le 10 janvier 2022 (Net Press) . Selon cette direction, ces coupures du courant sont liés aux chutes de tentions causées par le fait que les transformateurs sont éloignés des abonnés. La direction dit que ce travail est sa préoccupation au moment où pour le moment, on finalise l’installation en moyenne tension dans les quartiers Nord. Suivra ensuite les quartiers du Sud car ce travail sera réalisé dans toute la mairie de Bujumbura.

Cela semble être une réponse pour les habitants des quartiers périphériques dont certains craignent que leurs appareils soient endommagés suite à des coupures répétitives du courant, surtout la nuit.

Burundi – Afrique du Sud – Politique

« La clé de la cellule de Nelson Mandela mise en vente, le gouvernement stoppe les enchères », dixit Rfi

New York, le 10 janvier 2022 (Net Press) . Polémique en Afrique du Sud après la mise en vente d’une clef de prison du temps où Nelson Mandela était enfermé à Robben Island, l’île prison au large du Cap. Elle a été confiée à Guernsey’s, une maison d’enchères new-yorkaise, par Christo Brand, ancien geôlier et ami de Nelson Mandela. Le ministère de la culture assure travailler au rapatriement de la clef ainsi que d’autres objets mis en vente.

Parmi tous les objets mis en vente – dont un vélo d’appartement ou une copie de la Constitution signée par Nelson Mandela – c’est une vieille clef de prison qui a provoqué la polémique. Cette clef n’ouvrait pas uniquement la cellule de Mandela, mais bien d’autres. Pour Mpho Masemola, secrétaire adjoint de l’association des anciens prisonniers politiques d’Afrique du Sud, cette clef est bien plus qu’un souvenir.

« Cette clef est le symbole de notre liberté. Elle est associée à la libération des prisonniers politiques de Robben Island ».

Le propriétaire, Christo Brand, assure que la vente devait permettre de financer un jardin dédié à Nelson Mandela à Qunu, le village où est enterré l’ancien président sud-africain. Face au tollé suscité, le gouvernement a réussi à suspendre la vente aux enchères qui devait se dérouler le 23 janvier.

Christo Brand accepte de la retirer de la vente et de la laisser dans l’exposition en cours aux Etats-Unis. De son côté, le ministère de la Culture travaille au rapatriement de la clé n Afrique du Sud. C’est aussi ce que souhaite l’ancien détenu Mpho Masemola.

« On serait content si Christo Brand et la maison de vente aux enchères pouvaient faire amende honorable et ramener la clef. Elle appartient à l’Etat, elle doit être enregistrée et versée aux archives nationales ». Le ministère de la Culture considère en effet que la clef est une propriété de l’Etat sud-africain. Le statut des autres objets mis en vente est également à l’étude. N.B.

Revue annuelle de la presse

Mois de Mai 2021

A la veille de la célébration de la fête du travail, le président de la République adresse un message à la nation

Gitega, le 1er mai 2021 (Net Press). Le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye, s’est adressé à la Nation. Lors de son discours de la veille de la célébration de la fête du travail, le chef de l’Etat a sensibilisé les employeurs et les employés à dialoguer dans le but d’accroitre la production.

Le président de la République a déclaré qu’en cas de conflits en milieu du travail, les employeurs et les employés doivent privilégier la voie du dialogue en conformité avec le code du travail pour trouver une issue pacifique face aux différends qui opposent les deux parties.

Le chef de l’Etat s’est inscrit en faux contre certains employeurs qui considèrent leurs employés comme des esclaves. Par ailleurs, le numéro un burundais a invité les leaders syndicalistes d’être des rassembleurs et d’œuvrer pour l’intérêt supérieur de la Nation.

De son côté, le président du syndicat des travailleurs du Burundi, Célestin Nsavyimana, a recommandé au gouvernement burundais de prendre des mesures accompagnatrices pour le bien-être des retraités et de sensibiliser les employeurs de s’acquitter de la cotisation pour la sécurité sociale de leurs employés et de réintégrer en milieux de travail les employés acquittés par la justice. N.R.

Et une célébration de la liberté de la presse qui pousse un ouf de soulagement, mais ….

Bujumbura, le 3 mai 2021 (Net Press). Le monde médiatique burundais s’est joint au reste du monde pour célébrer la journée mondiale de la liberté de la presse, les professionnels de ce secteur saluent la libération des journalistes du groupe de presse Iwacu, le bon classement du Burundi par rapport à la liberté de la presse, la réouverture des medias fermés en 2015 et exigent des améliorations très remarquables, comme l’indique le président du collectif de la Maison de la Presse au Burundi, Onésime Harubuntu.

Ce dernier demande au gouvernement ainsi qu’à tous les partenaires des organisations des professionnels des médias de mettre beaucoup de force et de fonds de financement des médias avec la technologie en mutation. Pour lui, la plupart des équipements des médias sont devenus hors usage, d’où il demande par conséquent au gouvernement de revoir à la baisse les redevances que les médias payent à l’agence de régulation et de contrôle de la communication.

Il estime que cela constitue une entrave pour le bon fonctionnement des organes de presse, étant donné que ces frais sont payés en dollars. Il demande également au pouvoir de ne pas sombrer dans un ségrégationnisme des medias dans la transmission de l’information.

La ministre de la communication des technologies et des médias, Chantal Nijimbere quant à elle, a dit dans son allocution qu’elle est au courant de cette situation et des défis qui minent la liberté de la presse en général et les professionnels des médias en particulier qui travaillent dans des conditions économiques précaires. Elle a demandé à son tour simultanément aux partenaires financiers de travailler de concert avec le gouvernement burundais afin d’appuyer les medias dans la fenêtre de renforcement des capacités des professionnels des medias. N.R.

Vème anniversaire du décès de l’ancien président Jean Baptiste Bagaza

Bruxelles, le 4 mai 2021 (Net Press). Dans un communiqué rendu public par le président et représentant légal du Parena (Parti pour le redressement national), Zénon Nimubona, indique que ce mardi 4 mai 2021, cette formation politique commémore le 5ème anniversaire de la disparition de l’ancien président Jean Baptiste Bagaza (1976 à 1987).

Selon ce communiqué, cet anniversaire intervient au lendemain de la fête internationale du travail qui a donné l’occasion au président de la République Evariste Ndayishimiye d’appeler les serviteurs de l’Etat de faire en sorte que les générations futures puissent témoigner leur souvenir et leur fierté d’un ouvrage qui a été réalisé par un tel qui n’est plus.

Le numéro un du parti Parena déplore de voir que les services publics n’ont pas réhabilité les grandes réalisations de l’ancien président Jean Baptiste Bagaza qui ont passé plus de 40 ans en bon état. Pour la formation politique de Jean Baptiste Bagaza, les routes actuelles s’abîment avant qu’il n’y ait leur réception provisoire.

Zénon Nimubona dit pour cette raison que le parti pour le redressement national Parena–Imbogoraburundi demande au président de la République, qui n’a d’autre choix que de les remettre en bon état, avant que le Burundi ne redevienne une vaste brousse. Il lui demande enfin d’immortaliser, par un symbole de son choix, la mémoire de l’ancien président Jean Baptiste Bagaza comme un serviteur modèle de l’Etat avec à son actif de nombreuses infrastructures économiques et sociales. N.R.

Interdiction formelle aux administrateurs d’exiger de l’argent à ceux qui vendent leurs parcelles ou immeubles

Bujumbura, le 5 mai 2021 (Net Press). C’est une lettre qui a été écrite par le ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire, Gervais Ndirakobuca, à tous les gouverneurs de provinces ainsi qu’au maire de la ville d’interdire aux administrateurs de demander quoi que ce soit à ceux qui vendent leurs parcelles et immeubles.

Pour le ministre, cette demande ne respecte aucune mesure au moment où cette somme est forfaitaire. Le ministre demande de suspendre la collecte conformément à une loi n°1/ 34 du 4 novembre 2004.

Il leur a demandé plutôt de les sensibiliser afin de chercher les titres de propriété de ces parcelles et maisons pour minimiser les litiges fonciers moyennant un montant de 3% de la valeur de la maison où d’une parcelle vendue qui sera payé à la commune. N.B.

Destruction des filets maillots et des moustiquaires sur le lac Rweru

Kirundo, le 6 mai 2021 (Net Press) . Jacques Bigirimana, directeur général de l’autorité maritime et ferroviaire met en garde les pêcheurs qui utilisent des filets maillots et des moustiquaires alors que ces derniers sont strictement interdits dans la pêche. Il l’a dit sur le lac Rweru ce mercredi 5 mai 2021 dans une activité de destruction de ces filets non autorisés dans la pêche.

Jacques Bigirimana a également recommandé aux pécheurs de pourvoir à leurs bateaux des plaques d’immatriculation, une plaque qui va permettre l’identification dans le but premier de la sécurité des pêcheurs.

Jacques Bigirimana dit que cela concerne tous les pêcheurs opérant dans tous les lacs du pays, ce qui reviendrait à payer un montant de 110 dollars américains pour avoir cette plaque. Signalons qu’après cette rencontre, l’on a procédé à la destruction de tous les filets et moustiquaires qui avaient été saisis. N.B.

Une famille demande aux âmes charitables d’évacuer sa fille pour des soins

Bujumbura, le 7 mai 2021 (Net Press). Le couple Esron Niyungeko et Joséphine Mukamusoni, habitant au quartier Mutakura, zone Cibitoke, commune urbaine Ntahangwa, en mairie de Bujumbura, dans un point de presse tenu ce jeudi 6 mai, ont demandé aux âmes charitables de voler à leur secours pour une évacuation médicale de leur fille, Evodie Ishimwe à Med Heal Group of hospital, à Nairobi au Kenya.

Joséphine Mukamusoni, dans ce point de presse avec une quinzaine de journalistes, a déclaré que les médias sont toujours au chevet du peuple et c’est par ce canal que sa famille tend la main à la première dame de la République du Burundi, Angeline Ndayishimiye, à la fondation Buntu de l’ancienne première dame Denise Bucumi Nkurunziza, aux associations féminines et aux autres bienfaiteurs de voler à leur secours pour son évacuation d’urgence.

Selon elle, leur fillette Evodie Ishimwe souffre de l’insuffisance rénale et nécessite une transplantation du rein dans la capitale kenyane à hauteur de 20.000 Usd. Le couple, qui affirme qu’il n’a pas de moyens pour évacuer cette fille, s’en remet aux âmes charitables.

Pour cela, Joséphine Mukamusoni donne les numéros de compte pour ceux qui veulent donner un coup de main. Il s’agit du compte n° 053864-01-22 ouvert dans les livres de la banque Inter Bank Burundi au nom de Joséphine Mukamusoni et n° 00200002661-08 ouvert à la BCB au nom de Esron Niyungeko. N.R.

Fin du mandat de la mission d’observation et retrait du Burundi de l’ordre du jour du conseil

Addis Abeba, le 8 mai 2021 (Net Press) . D’après un communiqué de la 993ème du conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, cette dernière a décidé, à la lumière des progrès significatifs accomplis et des développements positifs constatés au Burundi, de mettre fin au mandat de la mission d’observateurs des droits humains et des experts militaires de l’Union africaine au Burundi le 31 mai 2021.

Selon toujours ce communiqué, cette décision est prise en conformité avec les règles et règlements administratifs de l’Union africaine. Elle a décidé également de retirer le Burundi de l’ordre du jour du conseil. C’est une bonne nouvelle pour les autorités de Gitega car une mesure similaire avait été prise par l’Onu par le passé. N.B.

Un journaliste de la radio Culture retrouvé mort.

Bujumbura, le 10 mai 2021 (Net Press) . Il s’appelle Célestin Nkengurutse, ce journaliste de la radio Culture qui a été retrouvé mort ce dimanche 9 mai, au quartier Gisyo, zone Kanyosha, commune urbaine de Muha, au sud de la capitale économique Bujumbura. Les causes et les circonstances de sa mort restent méconnues jusqu’ici.

Toujours au chapitre de la sécurité, il y a une semaine, la prénommée Marie Goreth, âgée de 37 ans, cette ressortissante de la colline Gahahe, commune et province de Kayanza, au Nord du pays, s’est suicidée à l’aide d’une corde le 5 mai 2021.

Des informations sur place indiquent que la victime a décidé de mettre fin à sa vie, suite à la quête de paternité qui a mal tourné. En effet, celui qui est supposé être son géniteur a juré sur tous les toits qu’il n’est pas le vrai père de cet enfant.

Et dans la même rubrique sécuritaire, le porte-parole du ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Pierre Nkurikiye, annonce qu’en date du 8 mai 2021 vers 11 heures, sur la colline Mugano, zone Mahonda, commune Buraza, en province de Gitega, la police a été alertée par la population que la nommée Jacqueline Ndayizeye, âgée de 43 ans, a rendu son âme dans l’église Sinaï Gospel Temple of Burundi.

Pierre Nkurikiye dit que d’après les informations recueillies auprès de sa famille biologique et de son entourage, la victime souffrait du diabète et a demandé au pasteur répondant au nom d’Edouard Nzambimana de ladite église pour prier pour elle depuis mercredi le5 mai 2021. Pierre Nkurikiye fait savoir que le pasteur est gardé au cachot pour des enquêtes approfondies. N.R.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA