Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité16 mai 2022
|Deux cadavres découverts dans la commune urbaine de Ntahangwa

Burundi – Sécurité14 mai 2022
|Découverte d’une cache de matériels de la Regideso dans la zone de Buyenzi

Burundi - Sécurité13 mai 2022
|Quand la police disperse la foule qui écoute les prédicateurs de la rue

Burundi – Sécurité12 mai 2022
|La police burundaise montre des criminels récidivistes

Burundi - Sécurité 11 mai 2022
|Le président Ndayishimiye lève la voile sur les pratiques des Imbonerakure !

Burundi – Sécurité10 mai 2022
|Un cadavre découvert dans les eaux de la rivière Malagarazi

Burundi - Sécurité Routière9 mai 2022
|Trois personnes blessées lors d’un accident de roulage

Burundi - Sécurité 7 mai 2022
|Bubanza : Deux personnes tuées en commune de Rugazi

Burundi - Sécurité 6 mai 2022
|Une personne tuée par coup de hache en province de Ruyigi !

Burundi – Sécurité5 mai 2022
|Trois personnes détenues pour des raisons de meurtre

Burundi – Somalie – Sécurité4 mai 2022
|Une basée de l’Union africaine visée par des Shababs, des soldats burundais tués

Burundi – Sécurité - Justice3 mai 2022
|Elle réclame une enquête après la découverte d’un corps sans vie

Burundi - Sécurité 2 mai 2022
|Le magasin Ladak attaqué par un incendie

Burundi – Politique 30 avril 2022
|Sept opposants arrêtés en province de Ngozi

Burundi - Sécurité 29 avril 2022
|Quatre personnes tuées en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité Routière28 avril 2022
|Muramvya : Un enfant tué et deux autres blessés lors d’un accident de roulage

Burundi - Sécurité 27 avril 2022
|Une bagatelle somme d’argent volée au boulevard Melchior Ndadaye

Burundi – Sécurité Routière26 avril 2022
|Bujumbura Mairie : Une personne tuée lors d’un accident de roulage

Burundi - Sécurité 25 avril 2022
|Un corps en décomposition découvert en province de Cibitoke

Burundi – Sécurité23 avril 2022
|Vers l’éradication de la conservation du carburant dans les ménages à Rumonge

Burundi – Sécurité22 avril 2022
|Un homme accusé de meurtre incarcéré dans le cachot de la police à Ngozi

Burundi – Sécurité21 avril 2022
|Trois personnes mortes lors de l’extraction des minerais à Mabayi

Burundi - Sécurité 20 avril 2022
|Une jeune fille retrouvée morte en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité19 avril 2022
|Deux personnes sans vie retrouvées sur la colline Gatunguru

Burundi – Sécurité18 avril 2022
|Un policier tué lors d’une attaque à la grenade au centre-ville de Kirundo

 

 

 

 

 

 



Burundi – Sécurité Routière

Une personne morte dans un accident de roulage !

11 janvier 2022

Bujumbura, le 11 janvier 2022 (Net Press) . Il était vers 4h30 de ce mardi, au boulevard dit « Buconyori », en zone de Ngagara, dans la commune urbaine de Ntahangwa, au nord de la capitale économique bujumbura. Une personne qui se déplaçait sur un taxi vélo a été cognée par un véhicule qui roulait à tombeau ouvert. Elle est morte sur le champ et deux autres ont été blessées, selon des sources concordantes.

Le jeune homme qui a trouvé la mort lors de cet accident de roulage a été transféré dans l’une des morgues des structures sanitaires de Bujumbura, tandis que les blessés ont été admis à l’hôpital Roi Khaled pour les premiers soins. Il semblerait que leurs vies ne sont pas en danger.

La population de Ngagara que le Boulevard dit « Buconyori » est très dangereux pour au moins deux raisons. Tout d’abord, c’est un axe qui est en très bon état. Ensuite, les chauffeurs, suite conduisent à tombeau ouvert, surtout en se rendant au travail, ce qui occasionne beaucoup d’accidents de roulage. Les « Ngagariens » demandent la construction des dos d’âne pour limiter la vitesse des véhicules et par conséquent, des accidents.

Nous apprenons que l’ancien député élu dans la circonscription de Kirundo, au Nord du pays, Masudi Selemani, dans la soirée de ce lundi 10 janvier, sa voiture est rentrée dans les pneus d’un camion-remorque. Ses deux fillettes mortes sur le champ, l’ancien député et son épouse ont été blessés et ont été admis à l’hopital de Kirundo. N.R.

Burundi - Rwanda - Coopération

Vers le réchauffement diplomatique entre Gitega et Kigali ?

Kigali, le 11 janvier 2022 (Net Press) . Une délégation burundaise conduite le ministre de la communauté est-africaine, de la jeunesse, des sports et culture, Ezéchiel Nibigira, accompagné par le général Silas Pacifique Nsaguye, commandant des renseignement militaires et Aimée Laurentine Kanyana, cheffe-adjointe de cabinet civil à la présidence de la République, a été reçu dans la soirée de ce lundi 10 janvier, au village Ururwiro, par le président de la République rwandaise, Paul Kagame.

Sur son compte tweeter, la présidence de la République rwandaise dit que cette rencontre de haut niveau entre le président Paul Kagame et la délégation burundaise contribue au renforcement des relations entre les deux pays. Sur son compte tweeter, le ministre de la communauté est-africaine, de la jeunesse et de la culture, la rencontre était centrée sur la promotion des relations bilatérales et le renforcement des liens historiques entre les deux pays.

D’autres sources sous couvert d’anonymat de la présidence de la République rapportent que d’autres tractations vont continuer pour la reprise totale de coopération entre Gitega et Kigali. C’est la première rencontre de haut niveau entre le président Paul Kagame et la délégation envoyée par le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye.

Du coté burundais, lors de la commémoration du 59ème anniversaire de son indépendance, le premier ministre rwandais, Edward Ngirente, avait été reçu en audience par le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye.

Depuis que les relations de deux pays sont tombées en disgrâce en 2015, lorsque feu président Nkurunziza avait rempilé pour un troisième mandat controversé. Des manifestations tous azimuts s’étaient déclenchées dans le pays et avaient été violemment réprimées dans le bain de sang, poussant la plupart des contestataires du troisième à prendre le chemin de l’exil vers Kigali et les autres pays de la sous-région, voire un peu plus loin en Afrique, en Europe et en Amérique.

Dès lors, les deux pays dits souvent frères jumeaux se sont accusés mutuellement de déstabilisation, chacun des pays démentant les propos de son voisin. A titre d’exemple, le Burundi accusait le Rwanda d’entraîner militairement les rebelles qui perturbaient la paix dans notre pays deux pays. De son côté, le Rwanda soupçonnait le Burundi d’héberger les génocidaires de triste mémoire, ce que ce dernier a toujours catégoriquement nié.

Le Burundi accuse en outre le Burundi d’héberger les putschistes du coup d’Etat avorté du 13 mai 2015, il réclame depuis toujours leur extradition pour comparaitre devant la justice burundaise, ce que refuse Kigali car ces réfugiés sont des personnes qui basculent sous le coup de la loi internationale humanitaire. N.R

Burundi - Migrations

Ouverture de la frontière de Rumonge

Rumonge, le 11 janvier 2022 (Net Press) . Le patron de la police des migrations au Burundi, le général Maurice Mbonimpa, a indiqué, étant à cette frontière de Rumonge, Sud-ouest du pays, que les Burundais en provenance de la Rd Congo seront accueillis même s’ils ne sont pas en possession des documents de voyage.

Il a demandé aux services prestant sur cette frontière de bien accueillir les voyageurs qui y passent. Il a notamment demandé que des bancs ou des chaises soit placés dans la salle d’attente pour éviter que des gens passent des heures étant debout. Hier matin, 22 personnes, dont des Burundais et des Congolais, ont été accueillis et ont été testées au covi-19.

Quatre personnes ont été testées positives au covid-19 et le gouverneur de la province de Rumonge, Consolateur Nitunga, a indiqué qu’elles vont être placées dans un hôtel déjà identifié en confinement dans la ville de Rumonge. Quatre bateaux transportant du ciment, du sel, de la chaux et autres produits ont accosté au port de Rumonge.

C’est la satisfaction de la population de Rumonge avec la reprise des mouvements transfrontaliers sur cette frontière. Les propriétaires des bateaux et pirogues qui font le transport des biens et des personnes dénoncent cependant des redevances très exorbitantes imposées par l’Autorité maritime portuaire et ferroviaire qui s’élèvent à 165 dollars américains, sans tenir compte du tonnage de ces pirogues qui ne chargent que 15 ou 10 tonnes.

Ils demandent que ces redevances soient revues à la baisse pour les petites embarcations. Signalons que la frontière lacustre de Rumonge était fermée depuis 2 ans à cause de la pandémie du covid-19. F.N.

Burundi - Société

Une veuve incarcérée dans les cachots de la police judiciaire de Muyinga

Muyinga, le 11 janvier 2022 (Net Press). Selon nos sources, une veuve de la colline Wingoma, dans la province Ngozi, au Nord du pays, est entre les mains de la police judiciaire de Muyinga, au Nord-est, depuis la soirée de ce lundi 10 janvier 2022.

Elle est accusée d’avoir enterré dans une bananeraie un bébé qu’elle venait d’accoucher dans cette même soirée. Les mêmes sources disent que l’administration et la police l’ont conduite à la police judiciaire pour mener des enquêtes. N.B.

.Burundi - Telecommunication

Vers la poursuite du travail de transfert d’argent

Bujumbura, le 11 janvier 2022 (Net Press) . Il y a quelques temps, des personnes qui effectuent le transfert d’argent via les sociétés de télécommunications Lumicach et Ecocash, ont décidé d’abandonner ce travail, car il y avait menace de revoir à la hausse les coûts dudit transfert.

En effet, d’après un communiqué des super agents des sociétés Lumicash et Ecocash de ce lundi 10 janvier 2021, il était informé aux clients des deux sociétés qu’à partir du 12 janvier 2022, ils vont stopper leur travail. Dans ces conditions, personne ne pourra plus faire ses opérations de retrait ou d’envoi de l’argent en utilisant le Lumicash ou Ecocash. Cela suite à de nouveaux tarifs de retrait ou d’envoi d’argent via ces services.

Les agents disent qu’ils ont eu une explication que c’est dans le but de faciliter le client alors que c’est pour mettre en avant leurs avantages où un agent aura perdu 36% de son salaire et que même au niveau d’un client, le prix est inabordable. Ils ont demandé l’intervention de l’Etat pour éviter que ces spéculations n’entrainent le chômage d’une multitude de jeunes œuvrant dans ce secteur.

Le directeur général de l’agence de régulation et de contrôle des télécommunications, Arct, Samuel Muhizi, demande aux agents et super agents de surseoir à leur décision pour ne pas arrêter le travail et attendre la réunion de tous les concernés. Il a conclu que cela ressort d’une réunion des représentants de la banque centrale Brb et de ceux de l’office burundais des recettes, Obr, de ce lundi 10 janvier 2022. N.B.

Burundi – Santé - Anniversaire

L’hôpital régional de Gitega souffle ses 100 ans

Gitega, le 11 janvier 2022 (Net Press). Ce lundi 10 janvier 2022, La ministre de la santé publique et de lutte contre le sida, Dr. Sylvie Nzeyimana, qui a rehaussé de sa présence aux cérémonies marquant l’année jubilaire de l’hôpital régional de Gitega, au Centre du pays, a posé la première pierre à un bâtiment de trois niveaux dénommé « Kira muvyeyi ». Il s’agit d’un bâtiment mère-enfant qui sera construit dans un délai de 15mois pour un budget de 80 milliards par l’Office burundais de l’urbanisme, de l’habitat et de la construction, Obuha.

Cet hôpital a une capacité d’accueil de 321 lits et le personnel est au nombre de 318, comme l’a signalé le directeur de l’hôpital. Il n’a pas oublié de signaler les défis qui sont entre autres les locaux qui sont vétustes, le manque de médecins spécialistes, les automobiles qui sont usés. Parmi les perspectives d’avenir, le directeur a évoqué la réhabilitation des infrastructures, le recrutement des médecins spécialistes, mais également avoir un appareil d’hémodialyse.

Burundi – Tanzanie – Politique

« Rien ne va plus au sein du parti présidentiel », dixit Rfi

Dar es Salam, le 11 janvier 2022 (Net Press) . Quelques jours après la démission du chef du Parlement qui avait reproché au gouvernement de s’endetter à l’étranger, la présidente Samia Suluhu a annoncé samedi 8 janvier au remaniement ministériel après le limogeage de plusieurs ministres-clés.

Si l’annonce d’un nouveau gouvernement était attendue, le renvoi de trois ministres importants l’était moins. Parmi les absents, figurent les ministres de la Justice, du Logement, de l’Industrie et des Investissements. Ces proches de l’ancien président John Magufuli paient notamment leurs ambitions pour la présidentielle de 2025, selon la presse locale.

Le remaniement a été provoqué par la démission, jeudi 6 janvier, du chef du Parlement Job Ndugai. Ce dernier a suscité la colère de la cheffe de l’Etat, Samia Suluhu Hassan, en critiquant les emprunts « excessifs » de la Tanzanie à l’étranger. Une prise de position interprétée par la présidente comme une tentative de salir son image.

Interrogé sur les raisons de sa démission, le chef du Parlement s’est contenté de répondre qu’il s’agit « d’une décision personnelle ». Ces derniers événements ont mis à jour les divisions au sein du puissant parti au pouvoir, le Chama Cha Mapinduzi. Des divisions qui se sont accumulées, depuis l’arrivée au pouvoir de Suluhu Hassan, en mars 2021, suite à la mort de son prédécesseur, John Magufuli. J.M.

Revue annuelle de la presse

Mois de Mai 2021 (suite)

Visite du président de la République du Burundi en Ouganda

Kampala, le 11 mai 2021 (Net Press). Ce mardi 11 mai 2021, le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye, entreprendra une visite d’Etat de trois jours en Ouganda, accompagné de la première dame Angeline Ndayishimiye. Ils participeront à l’investiture de son homologue ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, qui aura lieu ce mercredi12 mai 2021.

Plusieurs chefs d’Etat et délégations sont attendus aujourd’hui à Kampala pour les cérémonies d’investiture qui débuteront à 7 h du matin, heure locale, 8 heures à Bujumbura, dans le secteur de Kololo indépendance Grounds.

Parmi les autres visiteurs attendus, l’on peut citer le président de la République fédérale de la Somalie, celui de l’Afrique du Sud, le président du Soudan du Sud, du Ghana, du Zimbabwe, de la Guinée, le représentant du président de la Russie, le vice-président du Nigeria, le secrétaire général de l’Eac, le premier ministre du Gabon, le président de la commission de l’Union africaine, le ministre de la défense de la Mozambique, le ministre des relations extérieures de la République Saharawi, le secrétaire exécutif de la Cirgl et le secrétaire exécutif de l’Igad. Les cérémonies d’investiture seront célébrées sous le thème « securing the future. » N.B.

« La FDNB : l’instruction et l’entrainement pour la professionnalisation »

Bujumbura, le 12 mai 2021 (Net Press) . Tel est le thème du championnat militaire organisé du 12 au 20 mai 2021 et qui a été lancé par le chef d’Etat-major général, le général Prime Niyongabo à l’ISCAM ce mercredi 12 mai 2021.

Il a fait savoir que ce championnat concerne des combats terrestres, aériens et maritimes et sont organisés chaque année pour clôturer les activités académiques. Il ajoute que c’est un moment de démontrer et d’acquérir des compétences variées dans ces championnats militaires.

Le général Prime Niyongabo a terminé son allocution en demandant aux militaires de développer le sens du patriotisme, de dévotion et de défense de la Nation en tous lieux et en toutes circonstances. N.B.

Le rédacteur en chef d’une radio en exil trouve la mort dans un accident de roulage

Kigali, le 13 mai 2021 (Net Press) . Le journaliste, rédacteur en chef de la radio en exil Inzamba, François Bizimana, a trouvé la mort dans la nuit de mercredi à jeudi 13 mai 2021, lors d’un accident de roulage. Le corps sans vie a été transféré à la morgue de l’hôpital de Kacyiru, à Kigali, la capitale rwandaise.

Le journaliste défunt était à bord de sa moto flambant neuve lorsqu’il est entré en collision avec une bicyclette qui transportait des planches. Il a rendu l’âme sur le champ et la police de protection civile rwandaise l’a transféré à la morgue de l’hôpital de Kacyiru, apprend-on de sources proches de l’accident à Kigali.

Il avait quitté le Burundi aux côtés de ses confrères, une centaine au total, qui fuyaient pour leur sécurité en avril 2015. Ses collègues journalistes disent que le monde des medias vient de perdre un journaliste chevronné, connu pour son intégrité, son amour et son dévouement pour son métier et sa famille. N.R.

Kampala compte envoyer des experts militaires pour l’évaluation de la sécurité du Burundi

Kampala, le 14 mai 2021 (Net Press) . Le président ougandais Yoweri Kaguta Museveni a reçu en audience ce jeudi 13 mars son homologue burundais, Evariste Ndayishimiye. Leurs échanges ont été centrés sur les bonnes relations historiques entre Kampala et Gitega, le retour de la paix et de la tranquillité du Burundi.

Bien qu’il ait salué ce retour du pays à la situation normale, il entend envoyer des experts militaires de son pays pour évaluer la situation sécuritaire au Burundi. Rappelons que le président ougandais a été médiateur dans le conflit burundais à deux reprises, mandaté par la communauté de l’Afrique de l’Est, sans beaucoup de succès.

De son côté, le président burundais, Evariste Ndayishimiye, a informé son homologue ougandais que le Burundi a recouvré la paix et la tranquillité, l’Unité dans la diversité et a salué la promesse de son homologue ougandais d’envoyer des experts militaires ougandais dans l’optique d’évaluer la situation sécuritaire qui prévaut au Burundi. Il lui a rassuré que ces experts militaires seront accueillis à bras ouverts. N.R.

Une personne d’origine congolaise trouve la mort au Nord-ouest du pays

Cibitoke, le 15 mai 2021 (Net Press). Nous apprenons que dans l’après-midi de ce vendredi 14 mai, un cadavre d’un homme âgé de plus ou moins 70 ans a été retrouvé au bord de la rivière Rusizi, dans la localité de Kabamba, de la colline de Mparambo, dans la commune de Rugombo, de la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays.

Selon nos sources, cet homme aurait été tué au moyen d’un poignard et l’on ne connaît pas encore les meurtriers. Comme son corps commençait à se décomposer, l’administration, de commun accord avec sa famille, a décidé de l’enterrer dans cette même localité. Elle informe que des enquêtes ont commencé pour identifier les auteurs de ce crime. Ch.N.

Remise du rapport d’observation électorale au secrétaire général de l’Eac

Arusha, le 17 mai 2021 (Net Press). C’était ce vendredi 16 avril 2021 que Domitien Ndayizeye, ex président du Burundi, qui était le chef de mission d’observation électorale de la communauté est-africaine en Ouganda, a remis son rapport à Libérat Mpfumukeko, le secrétaire général sortant de l’Eac.

Domitien Ndayizeye a remercié la communauté est-africaine et les autorités burundaises pour la confiance qu’ils ont placée en lui en le nommant comme chef d’une commission d’observation électorale en Ouganda dont le mandat a pris fin en janvier 2021.

Domitien Ndayizeye a mentionné que les élections se sont déroulées dans un climat de paix et de transparence et que la cour constitutionnelle a validé la victoire du président ougandais Yoweri Kaguta Museveni en janvier dernier. Il a ajouté qu’il a remis ce rapport pour que le secrétaire général de l’Eac le présente à son tour au conseil des ministres de l’Eac.

Libérat Mpfumukeko a remercié l’ancien président, Domitien Ndayizeye, pour avoir accepté volontiers de diriger la commission de la part de l’Eac. Il a pris cette occasion pour dire que son mandat de secrétaire Général de l’Eac a pris fin le 25 avril 2021. N.B.

Un enseignant de l’école fondamentale de Musigati dans les quatre murs de la prison de Bubanza

Bubanza, le 18 mai 2021 (Net Press). Un enseignant de l’école fondamentale de Musigati, en province de Bubanza, à l’Ouest du pays, accusé d’engrosser une élève, a été admis à la prison centrale de cette province.

Selon nos sources, cet enseignant avait été gardé au cachot du commissariat communal de la police de Musigati pour une enquête y relative. Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons qu’il vient d’être transféré à la prison centrale de Bubanza.

Les défenseurs des droits humains en province dans cette entité provinciale demandent que l’auteur de ce forfait soit sévèrement puni conformément à la loi. N.R.

Plus d’une vingtaine de réfugiés burundais et congolais campent sur la frontière tanzano–kenyane

Nairobi, le 19 mai 2021 (Net Press) . Douze Burundais et huit Congolais en provenance du camps des réfugiés de la Tanzanie, surtout celui de Nyarugusu, ont été interpellés à la frontière entre la Tanzanie et le Kenya. Ils s’apprêtaient à aller demander asile au Kenya par peur d’un rapatriement forcé et les mauvaises conditions de vie.

Selon nos sources, ces réfugiés sont campés à la frontière entre la Tanzanie et le Kenya, dans le district de Tarime et sont logés dans les locaux de la Croix Rouge et vivent dans des conditions déplorables.

Ces réfugiés affirment qu’ils fuyaient vers le Kenya, dans le camp de réfugiés de Kakuma, par crainte d’un probable rapatriement forcé vers le Burundi. A cela s’ajoutent de mauvaises conditions de vie au camp des réfugiés de Nyarugusu où il venait de passer deux jours sans manger et demandent aux services de l’immigration kenyane et le Hcr de faciliter leur demander d’asile.

En mars 2019, une cinquantaine de Burundais avaient été interceptés sur la même frontière. Ils ont été obligés de retourner au camp de Mtendeli d’où ils étaient venus. D’autres réfugiés burundais se dirigent soit vers le Rwanda, l’Ouganda, la Zambie, la RDC ou l’Afrique du sud. N.R.

Quand un conseiller déchu refuse de remettre les clés du bureau

Kirundo, le 20 mai 2021 (Net Press) . Un ancien conseiller de l’administrateur de la commune de Bwambarangwe, dans la province de Kirundo, au Nord du pays, qui venait de passer 15 ans dans ces fonctions, a refusé de remettre les clés de son bureau car, disait-il, il ne savait pas quoi faire après.

Alors que le conseiller du gouverneur et celui qui a été désigné pour le remplacer sont allés le voir chez lui à la maison, il a disparu dans un premier temps et par après, il a refusé carrément de leur donner les clés. Ce n’est qu’après lui avoir averti qu’ils allaient recourir à l’aide des forces de l’ordre qu’il a été contraint de les remettre.

Une telle "indiscipline" n’est pas la première dans notre pays. Sous l’administration de l’ancien président Sylvestre Ntibantunganya, 1994 - 1996, la plupart des fonctionnaires limogés refusaient tout simplement de remettre les clés, voire les bureaux, arguant qu’ils ne sont pas au courant de la décision ou du décret qui les a déchus. Ch.N.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA