Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 17 juin 2022
|Arrestation d’un chanteur « rappeur » accusé de se pendre sur la croix

Burundi – Sécurité16 juin 2022
|Découverte d’un cadavre dans la commune de Buganda

Burundi - Sécurité 15 juin 2022
|Kirundo : Une vielle femme de plus de quatre-vingt ans morte calcinée en commune de Vumbi

Burundi - Sécurité Routière14 juin 2022
|Makamba : Quatre personnes tuées lors d’un accident de roulage en commune de Mabanda

Burundi - Sécurité 13 juin 2022
|Une personne morte d’une fusillade en province de Kirundo

Burundi - Sécurité 11 juin 2022
|Bururi : Trois personnes blessées lors d’une tentative de vol dans la commune de Rutovu

Burundi – Malawi – Sécurité10 juin 2022
|Deux Burundais du camp de réfugiés de Dzaleka portés disparus

Burundi - Sécurité 9 juin 2022
|Une personne retrouvée morte en commune de Mugamba

Burundi - Sécurité8 juin 2022
|Une deuxième femme blessée suite à une agression d’un chimpanzé en province de Makamba

Burundi - Sécurité 7 juin 2022
|Une fillette de 4 ans victime de violence sexuelle par deux jeunes gens

Burundi - Sécurité 6 juin 2022
|Une enfant en bas âge tuée par un chimpanzé en province de Makamba

Burundi - Sécurité 4 juin 2022
|La police burundaise dévoile les présumés auteurs de l’assassinat d’une Belgo-Burundaise au Nord de la capitale économique

Burundi - Sécurité3 juin 2022
|Trois corps sans vie découverts en commune de Nyanza-lac

Burundi - Sécurité 2 juin 2022
|Une personne accusée des pratiques de sorcellerie entre les mains de la police de Rumonge

Burundi - Sécurité 1er juin 2022
|Une personne se donne la mort en commune de Gasorwe

Burundi - Sécurité 31 mai 2022
|Deux personnes tuées dans un glissement de terrain en province de Cibitoke !

Burundi - Sécurité 30 mai 2022
|Bujumbura : Encore des raffles des « bandits » en zone Bwiza

Burundi - Sécurité 28 mai 2022
|Gitega : Une personne échappe à un assassinat en commune de Mutaho !

Burundi – Sécurité27 mai 2022
|La police met la main sur un véhicule de l’Etat qui fraude des pagnes

Burundi – Sécurité26 mai 2022
|Un jeune motard tué dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 25 mai 2022
|Des matériels et équipements d’une valeur de plus ou moins trois cent millions volés à la Regideso

Burundi - Sécurité 24 mai 2022
|Bujumbura : Dix personnes « suspectes » interpellées au quartier Jabe

Burundi - Sécurité23 mai 2022
|Trois personnes grièvement blessées dans la province de Cibitoke

Burundi – Politique21 mai 2022
|Le président congolais dans nos murs

Burundi – Sécurité20 mai 2022
|Des personnes trouvent la mort, une opinion s’interroge …

 

 

 

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des matériels et équipements d’une valeur de plus ou moins trois cent millions volés à la Regideso

25 mai 2022

Bujumbura, le 25 mai 2022 (Net Press) . Dans un point de presse animé ce mercredi, le directeur général de la Régie nationale de distribution d’eau et de l’électricité (Regideso), Dr Ir Major Jean Albert Manigomba, a dressé un bilan des matériels et équipements d’une valeur gravitant autour de trois cent millions volés.

Le Dr Ir Jean Albert Manigomba dit que du 12 au 14 mai 2022, au terme d’une fouille-perquisition effectuée par la police en présence des hauts responsables de la Regideso et du ministre de l’hydraulique, de l’énergie et des mines, Ir Ibrahim Uwizeye, on a trouvé des matériels et équipements volés dans les magasins et stocks de certains Gervais Karenzo et son associé Edouard Ndereyahaga, au quartier Buyenzi, de la zone Buyenzi, dans la commune urbaine de Mukaza, en mairie de Bujumbura.

Le Dr Ir Jean Albert Manigomba a fait savoir que le dossier se trouve actuellement en justice qui mène une enquête approfondie sur les auteurs et complices liés à ce vol afin de les punir conformément à la loi.

Sur la question de la rédaction de savoir s’il y aurait une main invisible de l’un ou plusieurs employés de la Regideso sur ce vol, le patron de cette entreprise étatique a répondu qu’il est impensable que les matériels et équipements d’une valeur d’un montant aussi colossal soient volés sans la complicité de ses employés. Il a ajouté que cette affaire est devant la justice pour démasquer les employés qui sont de près ou de loin derrière ce vol.

Le Dr Ir Jean Albert Manigomba a par ailleurs annoncé que depuis quelques temps, la Regideso fait face à un autre phénomène de vandalisme sur ses infrastructures et face à cette recrudescence, l’entreprise ne peut pas agir seule et sollicite le renforcement de la trilogie administration, population et forces de l’ordre pour démanteler ce réseau des malfaiteurs. Il a lancé un appel à la population pour qu’elle donne sa contribution en veillant sur ces infrastructures qui sont mises en place pour son intérêt.

Le Dr Ir Jean Albert Manigomba rappelle que cette entreprise de distribution d’eau et d’électricité ne peut pas continuer à remplacer les équipements volés alors que la population en est le principal bénéficiaire. Il invite à la même occasion l’administration à mieux encadrer la population pour qu’elle veille à ces infrastructures qui demandent beaucoup de fonds pour leur mise en place. N.R.

Burundi – Politique – Economie

Le parti Sahwanya Frodebu s’exprime sur la cherté de la vie au Burundi

Bujumbura, le 25 mai 2022 (Net Press) . Dans un entretien avec le vice-président du parti Sahwanya Frodebu, Léonce Ngendakumana, tenu ce mercredi, ce politicien chevronné s’exprime sur la cherté de la vie qui s’observe au Burundi.

Pour Léonce Ngendakumana, depuis 1993, le budget de fonctionnement de l’aide s’ouvre aux activités à caractère social, c’est-à-dire le payement des salaires des fonctionnaires de l’Etat, les voyages et les frais de mission, les équipements, etc, au lieu de confectionner un bugdet qui devrait servir pour combattre la misère. Il a prévenu que le secteur de l’investissement est fragile.

Léonce Ngendakumana dit que par la suite, il y a des hauts gradés de la République plus puissants que l’Etat, des politiciens devenus commerçants et qui prennent en otage des biens de l’Etat. Le budget adopté leur donne un feu vert pour se développer et ce, au détriment du bas peuple. Il en veut pour exemple qu’un membre du gouvernement qui construit des immeubles pour les faire louer à l’Etat et en même temps, ce dernier est payé à son tour par le même Etat.

Léonce Ngendakumana trouve que le secteur public offre d’emploi à hauteur de 23 % et celui du privé à 77% et cela contribue au chômage des jeunes et à la hausse généralisée des prix car, selon lui, l’Etat du Burundi, pour trouver le budget de fonctionnement de l’Etat, gonfle les impôts et les taxes.

Et des voies de sortie

Léonce Ngendakumana met en avant la transparence dans la gestion des affaires publiques, l’adoption du budget qui converge pour l’investissement et le développement du pays ainsi que la lutte acharnée contre la pauvreté, le chômage et la misère. N.R.

Burundi - Economie

La Parcem lance officiellement le programme « notre argent, nos droits »

Bujumbura, le 25 mai 2022 (Net Press) . L’Ong locale « parole et action pour le réveil de conscience et de changement des mentalités », dans un point de presse tenu ce mercredi par son directeur national, Faustin Ndikumana, a lancé officiellement le programme « notre argent, nos droits ».

Faustin Ndikumana estime que les objectifs du plan national de développement et la volonté du président de la République, Evariste Ndayishimiye, de voir un Burundi émergeant à l’horizon 2040 sont irréalisables s’il y a encore de l’opacité dans la gestion budgétaire.

Faustin Ndikumana fait savoir que ce programme de cinq ans vise à sensibiliser l’Etat et les décideurs politiques à mettre la lumière sur la gestion du budget de fonctionnement de l’Etat pour la sauvegarde de l’économie nationale. N.R.

Burundi – Communication – Confessions Religieuses

« Communiquer avec l’oreille du cœur »

Bujumbura, le 25 mai 2022 (Net Press). Tel est le thème d’une conférence organisée par le noyau des journalistes catholiques, en collaboration avec le centre diocésain de communication de Bujumbura (CEDICOM) ce mercredi 25 mai 2022 dans l’une des salles du journal catholique Ndongozi, en mairie de Bujumbura, en rapport avec la 56e journée mondiale de la communication sociale qui sera célébrée le 29 mai 2022 dans le monde entier.

Dans un discours d’ouverture prononcé par l’abbé Dieudonné Niyibizi, il a indiqué que cette journée sera célébrée dans le monde entier ce dimanche avec comme thème « Ecouter avec l’oreille du cœur ». Il a ajouté que l’Eglise s’engage devant les médias à proposer aux laïcs les occasions d’enrichir leurs expériences professionnelles à des journées de ré corrections, des séminaires, et des retraites et les groupes de soutien professionnels et la journée d’aujourd’hui rentre dans ce cadre-ci.

Il a indiqué que les 3 thèmes seront développés à savoir l’écoute journalistique sur terrain et dans nos rédactions à la quête de la vérité des faits, écoute empathique pour une communication saine envers les personnes vulnérables et écoute sociale et politique au service de la réconciliation au Burundi.

L’abbé Dieudonné Niyibizi a poursuivi que le thème a été choisi par le pape François qui a voulu qu’on porte une attention particulière sur certains verbes comme écouter qui est décisif dans la grammaire de la communication et condition pour un dialogue authentique. Il a ajouté que nous perdons la capacité d’écouter ce qui est en face de nous.

Il a renchéri que le pape a choisi pour l’année passée de réfléchir à la nécessité de « venir et voir » pour découvrir la réalité et pouvoir la raconter à partir de l’expérience des évènements et de la rencontre avec les personnes. Signalons que l’abbé Dieudonné Niyibizi est aumônier principal des intellectuels catholiques de Bujumbura.

Léandre Sikuyavuga, président du noyau des journalistes catholiques de Bujumbura, qui a présenté le premier thème a indiqué qu’il compare le journaliste à un cuisinier quand il collecte et traite l’information. Il doit trier pour voir ce qu’il faut diffuser ou pas. Il ajoute que le journaliste sur terrain fait face à des pressions du directeur ou du rédacteur en chef pour donner l’information à temps, d’où il doit écouter avec le cœur.

Il a en outre proposé les valeurs qui doivent guider le journaliste comme, éviter les dérapages, marier les pressions sur terrain et de la rédaction et avoir une écoute sur terrain. Il a demandé aux journalistes qu’avant d’aller sur terrain, ils doivent méditer sur la façon de collecter l’information et avant de la diffuser, se demander si cette information est utile à la population.

Signalons que ce dimanche le 29 mai 2022, il sera organisé une activité de visite aux personnes âgées des Sœurs st Elisabeth. N.B.

Burundi - Alimentation

Des consommateurs inquiets de la qualité du poisson importé

Rumonge, le 25 mai 2022 (Net Press) . Certains consommateurs demandent au bureau burundais de normalisation (BBN) de contrôler le poisson qui est importé à partir des pays voisins en vue de protéger la santé des consommateurs. Certains parmi ces derniers rencontrés près du port de Rumonge s’inquiètent de la bonne qualité du poisson frais et sec importé de la Tanzanie et de la République démocratique du Congo.

Ils indiquent que le conditionnement et le transport du poisson frais à partir de ces pays laisse à désirer car certains consommateurs indiquent être victimes d’une intoxication alimentaire après avoir consommé ce poisson. Ils indiquent que certains poissons secs contiennent du sable ramassé lors de leur fumage ou séchage.

Ces consommateurs demandent à BBN d’être rigoureux dans le contrôle du poisson qui passe par le port de Rumonge en provenance de la Tanzanie et de la R.D. Congo. Signalons que plus de 62 tonnes de poisson sont déjà passés par le port de Rumonge depuis le début de ce mois de mai. F.N.

Burundi - Education

Vers la passation du Concours post fondamental

Bujumbura, le 25 mai 2022 (Net Press) . Soixante-onze mille trois cent treize élèves sont attendus comme candidats à la passation du concours national post fondamental. Cela a été confirmé par le président de la commission nationale du concours post-fondamental, édition 2022, Enos Ruratebuka.

Enos Ruratebuka dit que les préparatifs sont en cours et la passation du concours post-fondamental, édition 2022, est attendue du 31 mai au 02 juin 2022. N.R.

Burundi – Onu Sécurité

L’ONU observe la Journée internationale des Casques bleus le 26 mai

New York, le 25 mai 2022 (Net Press). Le 29 mai de chaque année, le monde entier célèbre la journée internationale des casques bleus. Cette année, l’Onu a décidé de la commémorer le 26 mai et nous apprenons qu’une Burundaise figure parmi les casques bleus auxquels il sera rendu hommage lors d’une cérémonie à l’ONU. La rédaction a reçu une copie d’un communiqué de presse sur l’observation de la journée internationale des Casques bleus dont elle livre intégralement à son lectorat.

« La Journée internationale des Casques bleus de l’ONU sera observée le jeudi 26 mai 2022 au siège de l’Organisation, à New York. Le Secrétaire général, António Guterres, déposera une gerbe en l’honneur des plus de 4 000 Casques bleus tombés sous le drapeau de l’ONU depuis la première mission de paix en 1948. Il présidera également une cérémonie de remise de la Médaille Dag Hammarskjöld décernée à titre posthume aux 117 militaires, policiers et personnels civils qui ont perdu la vie en 2021.

« La membre du personnel civil qui sera honorée à titre posthume est Claire Habonimana qui travaillait à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

« Le Burundi est le 29e pays contributeur de troupes et de personnel de police aux opérations de maintien de la paix de l’ONU. Près de 800 soldats et policiers burundais sont actuellement déployés dans les missions de l’ONU en Abyei, en République centrafricaine et au Mali.

« Au cours d’une cérémonie spéciale, le Secrétaire général décernera « la médaille capitaine Mbaye Diagne pour acte de courage exceptionnel » à titre posthume au Capitaine Abdelrazakh Hamit Bahar du Tchad, qui a servi au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). La médaille porte le nom du Casque bleu sénégalais tombé au Rwanda 1994 après avoir sauvé d’innombrables vies. Il s’agit de la seconde fois que la médaille est décernée depuis que celle-ci a été remise à la famille du Capitaine Diagne en 2016.

« Le Secrétaire général remettra par ailleurs le prix du « Militaire de l’année pour la défense de l’égalité des genres » à la Major Winnet Zharare, une officière de l’armée armée zimbabwéenne qui a servi au sein de la Mission des Nations Unies au Sudan du Sud. Créé en 2016, le « Prix du Militaire de l’année pour la défense de l’égalité des genres » décerné par les Nations Unies reconnaît le dévouement et les efforts d’un Casque bleu dans la promotion des principes de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité.

« Dans un message à l’occasion de la Journée, le Secrétaire général a déclaré : « Aujourd’hui, nous honorons les plus d’un million de femmes et d’hommes qui ont servi dans les rangs des Casques bleus des Nations Unies depuis 1948. Nous rendons hommage aux près de 4 200 héros et héroïnes qui ont sacrifié leur vie pour défendre la paix. Et nous nous remémorons cette vérité séculaire : la paix ne peut jamais être tenue pour acquise. Elle est l’objectif ultime. Nous sommes profondément reconnaissants aux 87 000 civils, policiers et militaires qui, sous la bannière de l’ONU, oeuvrent aujourd’hui à asseoir la paix dans le monde ». Le thème choisi cette année pour marquer la journée est « Ensemble pour la paix : le partenariat, clé du progrès ».

« Selon le Secrétaire général, « Partout dans le monde, les Casques bleus travaillent main dans la main avec les États membres, la société civile, le personnel humanitaire, les médias, les populations qu’ils servent et bien d’autres, pour promouvoir la paix, protéger les civils, défendre les droits humains et l’état de droit et améliorer la vie de millions de personnes ».

« Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a déclaré : « Chaque jour, les Casques bleus de l’ONU œuvrent à protéger les personnes vulnérables dans les situations politiques et sécuritaires les plus fragiles du monde. Les dangers auxquels ils sont confrontés sont plus grands que jamais, avec des tensions mondiales croissantes, des menaces toujours plus complexes allant des attentats terroristes au crime organisé et à l’utilisation d’engins explosifs improvisés, ainsi qu’une recrudescence de mésinformation et de désinformation contre nos missions et les populations que nous servons. Malgré ces défis, les Casques bleus persévèrent aux côtés de nos nombreux partenaires dans la poursuite collective de la paix. Aujourd’hui, nous les remercions pour leur formidable contribution et nous nous souvenons avec une grande tristesse de nos collègues qui ont fait le sacrifice ultime au service de la paix ».

« La Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies a été établie par l’Assemblée générale en 2002 pour rendre hommage à tous les hommes et femmes servant dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU et pour honorer la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour la cause de la paix. L’Assemblée générale a proclamé le 29 mai Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies, car c’est à cette date, en 1948, que la première mission onusienne de maintien de la paix - l’ONUST- a commencé ses opérations en Palestine.

« Depuis lors, plus d’un million de femmes et d’hommes ont servi dans 72 opérations de maintien de la paix des Nations Unies. ». J.M.

Invité de la rédaction : Léonce Ngendakumana, vice-président du parti Sahwanya Frodebu. Voir sur http://www.netpress.bi, rubrique « Tribune » du 1er juin 2022.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION