Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 28 juillet 2022
|Un corps sans vie retrouvé en province de Bubanza !

Burundi - Politique 27 juillet 2022
|Un nouveau look au sein du conseil d’administration de l’office burundais des recettes !

Burundi - Rdc – Sécurité 26 juillet 2022
|Vers l’envoi des troupes burundaises dans la mission de maintien de la paix en R D C

Burundi - Sécurité 25 juillet 2022
|Le centre commercial « le Parisien » prend légèrement feu

Burundi - Sécurité Routière23 juillet 2022
|Bujumbura : Un véhicule et une moto prennent feu simultanément en commune de Nyabiraba

Burundi – Sécurité22 juillet 2022
|Des chiens déterrent un corps sans vie à Kirundo

Burundi -Tanzanie – Politique 21 juillet 2022
|Le président de la République attendu en Tanzanie !

Burundi - Sécurité 20 juillet 2022
|Quatre corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 juillet 2022
|Mohamed Féruzi tué dans les iles de Mayotte !

Burundi – Sécurité18 juillet 2022
|Un septuagénaire tué dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité 16 juillet 2022
|Une jeune fille tuée en province de Bururi !

Burundi – Sécurité - Société15 juillet 2022
|Bubanza : Est-ce la famine qui dicte un comportement pareil ?

Burundi – Sécurité Routière 14 juillet 2022
|Des éléments de la police de roulage visés par des accidents suspects

Burundi - Sécurité 13 juillet 2022
|Un corps sans vie non identifié découvert en province de Makamba

Burundi - Sécurité 12 juillet 2022
|Une personne se donne la mort en province de Kayanza !

Burundi - Sécurité 11 juillet 2022
|Makamba : Deux personnes blessées par un militaire en commune de Vugizo

Burundi – Sécurité Routière9 juillet 2022
|Une personne tuée dans un accident de roulage en commune de Busoni

Burundi - Sécurité 8 juillet 2022
|Un corps sans vie d’un enfant découvert en province de Kirundo !

Burundi - Sécurité 7 juillet 2022
|Deux corps sans vie découverts en zone Kamenge !

Burundi - Sécurité 6 juillet 2022
|La police lève la voile sur un corps sans vie découvert tout près de la paroisse Saint Jean Baptiste !

Burundi – Sécurité5 juillet 2022
|Un jeune chauffeur de véhicule de transport en commun fauché par des inconnus

Burundi – Sécurité 4 juillet 2022
|Bujumbura : Un corps sans vie découvert au boulevard Mwezi Gisabo !

Burundi – Politique2 juillet 2022
|Le chef de l’Etat reçoit l’envoyé spécial de la Belgique

Burundi – Sécurité1er juillet 2022
|La criminalité augmente d’un cran dans la capitale économique Bujumbura

Burundi – Sécurité30 juin 2022
|Une jeune fille non identifiée fauchée par des inconnus dans Muhuta

 

 

 

 

 

 



Burundi - Sécurité

Arrestation d’un chanteur « rappeur » accusé de se pendre sur la croix

17 juin 2022

Bujumbura, le 17 juin 2022 (Net Press) . Il est connu sous le sobriquet de Helpniggy, il a été arrêté dans la soirée de ce jeudi 16 juin, accusé de se pendre sur la croix comme le montre les images circulant sur les réseaux sociaux. Il est gardé à vue au cachot de la police judiciaire, en zone de Bwiza, en commune urbaine de Mukaza, en mairie de Bujumbura.

Selon des informations en notre disposition, ce jeune rappeur burundais interrogé par l’officier de la police judiciaire, ne parvient pas à justifier les raisons de se pendre sur la croix.

Nous apprenons qu’il est sous l’interrogatoire à la police judiciaire et d’autres pistes privilégient qu’il serait candidat locataire de la prison centrale de Mpimba, a côté d’un autre rappeur burundais connu sous le sobriquet de Olègue, un jeune rappeur accusé « d’outrage aux bonnes mœurs ».

Cependant, d’autres informations sous couvert d’anonymat indiquent que sa famille biologique de Helpniggy, ainsi que d’autres collègues musiciens auraient insisté pour la non-publication de ces images « choquantes » qui contribuent à ternir l’image de l’église catholique romaine au risque d’être inquiété par la justice. N.R.

Burundi – Sécurité Alimentaire - Justice

Pénurie de la farine de manioc à la prison de Rumonge

Rumonge, le 17 juin 2022 (Net Press). Il y a plus de deux semaines que les détenus de la prison de Rumonge n’ont pas de farine de manioc. Le directeur de cet établissement pénitentiaire indique qu’il se rabat sur les récoltes des champs de la prison pour nourrir ces détenus.

Les informations recueillies auprès des personnes proches de cette prison indiquent que plus de deux semaines viennent de s’écouler sans que les détenus aient de la farine de manioc avec laquelle on prépare la pâte de manioc et du haricot qui est le repas quotidien des détenus.

Lt Col Patrice Nkwirikiye, directeur de la prison de Rumonge, confirme ces informations mais indique que la direction de la prison se débrouille pour chercher de la nourriture pour ces détenus. Du riz, du manioc, des régimes de palme et du poisson récoltés dans les champs et dans les étangs piscicoles de cette prison sont vendus afin d’acheter de la farine en attendant que les fournisseurs puissent approvisionner la prison.

Les familles dont les leurs sont incarcérés dans cette prison et les organisations qui militent pour la promotion et la protection des droits des détenus saluent cette initiative de la direction de la prison mais indiquent que cette solution n’est pas pérenne. Elles demandent à la direction générale des affaires pénitentiaires d’approvisionner en vivres les prisons pour éviter des ruptures de stocks qui s’observent au niveau des prisons.

Signalons que la prison de Rumonge héberge aujourd’hui un peu plus de 1.000 détenus alors qu’elle a une capacité d’accueil de 800 personnes, exactement comme celle de Mpimba, dans la capitale économique du pays, Bujumbura. F.N.

Burundi – Sécurité

Quand les repos des âmes sont dérangés au centre-ville de Gitega !

Gitega, le 17 juin 2022 (Net Press) . Le cimetière de Mushasha au centre-ville de Gitega est devenu la cible des vols des matériaux des tombes. On nous apprend que quatorze tombes ont été détruites par des éléments non encore identifiés, des tôles couvrant les tombes de ce lieu de repos de l’âme ont été volées.

Selon nos sources, des éléments non encore identifiés trompent la vigilance du comité mixte de sécurité pour voler des matériaux des tombes au quartier de Magarama, dans la ville de Gitega, la capitale politique du pays. Au total, 14 tombes ont été détruites et beaucoup d’autres ont été volées de leurs matériels.

Nombreux témoins disent que l’immoralité autour de ce lieu de repos de l’âme au cimetière de Gitega devient de plus en plus inquiétante et demande le renforcement de la sécurité de ce lieu pour démasquer les voleurs. N.R.

Burundi – Politique - Société

Bururi : Vers l’octroi définitif des parcelles à la communauté Batwa

Bururi, le 17 juin 2022 (Net Press) . Une parcelle de 100 m de longueur sur 50m de large va être octroyée à chaque ménage des Batwa sur les 8 sites des Batwa de la commune de Bururi et des titres de propriété leurs seront délivrés, indiquent le conseiller socio-culturel du gouverneur de la province de Bururi, au Sud du pays.

Selon Jean Nduwimana, conseiller socio-culturel du gouverneur de la province, des parcelles d’une dimension de 100 m de longueur et 50 m de large seront octroyées à chaque ménage de la communauté Batwa de la commune de Bururi à partir de ce mois de juillet. Il indique que ces parcelles seront produites sur les 8 sites de la communauté Batwa de la commune de Bururi à partir de ce mois de juillet de cette année.

L’objectif est de mettre fin à de multiples conflits fonciers entre la communauté et les tierces personnes observés sur les différents sites des Batwa de la commune Bururi, selon la même source.

Signalons qu’un conflit oppose aujourd’hui l’église de pentecôte de Kiremba à la communauté Batwa du site de Mututu, en commune de Bururi, autour d’un boisement. Le cabinet du gouverneur tente aujourd’hui une médiation entre la communauté des Batwa et l’église de pentecôte de Kiremba. F.N

Burundi - Politique

Gitega procède à une annulation de 15 employés recrutés abusivement à la mutuelle de la fonction publique

Gitega, le 17 juin 2022 (Net Press) . La ministre de la solidarité nationale, des affaires sociales, des droits de la personne humaine et du genre, Imelda Sabushimike, dans une correspondance signée en date du 16 juin 2022, a procédé à une annulation de 15 employés recrutés abusivement.

La ministre Imelda Sabushimike, dans cette correspondance, dit qu’elle a appris avec surprise que l’ex directrice générale de la mutuelle de la fonction publique, Annonciate Sendazirasa, a opéré un recrutement abusif de 15 personnes à quelques heures seulement avant son départ non avisé à ses chefs directs .

Pour la ministre Sabushimike , les organes dirigeants de la mutuelle qui sont le comité de direction et le conseil d’administration n’avaient ni voté de budget préalable en rapport avec ce recrutement, ni exprimé de besoin de ce nouveau personnel.

Ce membre du gouvernement fait savoir que cela signifie que la mutuelle ne pouvait pas recruter un personnel dont elle n’avait pas besoin et dont elle n’est pas à mesure de payer les salaires et d’autres avantages statutaires connexes et que par voie de conséquence, le recrutement dont les 15 personnes ont bénéficié est annulé. Signalons qu’Annonciate Sendazirasa serait désormais une employée du système des Nations Unies quelque part en Afrique. N.R.

Burundi - Education

Les états généraux de l’éducation : Autour des recommandations, les syndicalistes s’inquiètent !

Bujumbura, le 17 juin 2022 (Net Press). Il s’est clôturé des assises de trois jours des états généraux de l’éducation qui ont vu la participation des différents partenaires techniques et financiers du système éducatif burundais, les hauts gradés de la République, etc. Trente recommandations ont été émises pour refaire le système éducatif burundais. Les syndicalistes opérant dans le domaine éducatif s’inquiètent.

Lors de la lecture des recommandations-phares pour retoucher le système éducatif burundais qui avait pour thème « bâtir un système éducatif performant pour un avenir meilleur du Burundi », l’on peut lire le financement du système éducatif burundais couplé de la canalisation et la mobilisation des partenaires techniques et financiers pour la mise en place d’un fond commun de l’éducation, la mise en place de prélèvement fiscal pour le financement de l’éducation à concurrence de 1/1000 de leur salaire à retenir pour financer le système éducatif burundais, la mise en place d’un plan quinquennal pour le recrutement du personnel enseignant, la redynamisation et le financement des travaux de recherche couplé de recrutement du personnel qualifié à cet effet, encourager et sensibiliser les opérateurs économiques à organiser des internats privés, la prise des mesures accompagnatrices en faveur du lancement d’entrée dans les écoles d’excellence et fournir un accompagnement de qualité à ces lauréats, la promotion de l’enseignement technique et l’augmentation, le renforcement de l’enseignement des langues qui permettra l’intégration réussie dans la communauté est-africaine, la mise en place du système de gestion des ressources humaines, couplé de la mise en place d’un logiciel de gestion de ressources humaine pour promouvoir la réaffectation du personnel enseignant qualifié.

Le professeur Liberat Ntibashirakandi, lors de son intervantion en ligne depuis Bruxelles, au Royaume de Belgique, a proposé l’organisation à la fin des humanités générales d’une année préparatoire pour approfondir l’étude des langues, l’équipement des services sociaux de l’université du Burundi pour qu’un étudiant issu de la famille modeste puisse accéder aisément à cet établissement universitaire, la création des universités virtuelles.

Cependant, le directeur financier de la Régie de production pédagogique (RPP), a dressé un bilan sombre face aux défis qui hantent la production des manuels pédagogiques, notamment leur insuffisance suite l’augmentation des écoles dans tout le pays. Il a plaidée pour l’augmentation du capital social de 1 milliard pour passer à 6 milliards.

Des syndicalistes donnent des propositions !

Un syndicaliste dit qu’il est difficile que les salariés de la fonction publique qui vivent dans des conditions difficiles donnent un coup de main pour financer et rénover le système éducatif burundais et propose le prélèvement fiscal aux produits de luxe.

L’un des syndicalistes parle de la motivation des enseignants couplé de leur amélioration de la masse salariale pour que la profession enseignante soit attrayante, la mise en place du comité inclusif pour suivre la mise en application des recommandations issues des Etats généraux.

Ce syndicaliste déplore les défis liés à la gouvernance scolaire confrontée au niveau de la gestion des écoles où les responsabilités dans ces écoles sont confiées pour des fins politiciennes qui ne tiennent pas compte de la moralité, les qualifications ainsi que la gestion rigoureuse des écoles privées, où les écoles privées bénéficient des permis d’ouverture sans tenir compte des ressources humaines, équipement scolaire, etc. N.R.

Burundi - Education

L’introspection des partenaires retiennent trop de défis du secteur de l’éducation, selon notre confrère « La Voix de l’Enseignant »

Bujumbura, le 17 juin 2022 (Net Press) . Huit ans après la tenue des états généraux de l’éducation, les défis restent les mêmes. C’est ce qui a été annoncé par les différents partenaires de l’éducation lors des assises des états généraux de l’éducation tenus du 14 au 16 juin 2022 à la Détente, au chef-lieu de la Capitale économique du Burundi. Les recommandations assorties de ces assises exigent trop de moyens pour leur mise en application.

A l’occasion de la journée de l’enfant africain, notre confrère fait le point sur le droit à l’éducation au Burundi. La journée mondiale de l’enfant africain est célébrée chaque année en souvenir du 16 juin 1976 où des milliers d’étudiants sud-africains ont manifesté à Soweto pour exiger une éducation de qualité. Des centaines d’enfants ont été tués par le régime de l’apartheid en place à l’époque. Aujourd’hui, ce droit d’accès à une éducation de qualité n’est pas garanti à tous les enfants africains.

Au Burundi, en dépit de la gratuité de l’enseignement primaire décrétée depuis septembre 2005, de la réforme de l’enseignement de base (fondamental) de 6 à 9 ans en 2010 et de la construction de plusieurs infrastructures, beaucoup d’enfants ne vont pas à l’école et ceux y vont l’abandonnent à cause du pléthore dans les salles de classes, de la pauvreté des parents et de la violence, sous toutes ses formes : châtiments corporels à l’école et à la maison, abus sexuels, etc….

Les dirigeants sont appelés à mettre en place des mesures fortes pour que tous les enfants puissent avoir accès à l’éducation. Pour cette édition de 2022, la ministre ayant en charge les droits de l’homme a célébré cette journée le mardi 14 juin à Gitega. Elle s’est associée aux enfants handicapés de la capitale politique Gitega

L’hebdomadaire constate aussi des cas d’indiscipline au lycée municipal de Kinindo. Vers la fin de chaque année scolaire, des élèves montrent une certaine lassitude et un découragement manifeste dans leurs travaux scolaires. Le phénomène appelé dans le jargon scolaire " kwiranda" est toujours d’actualité. Des élèves qui ont obtenu de mauvais résultats pendant les deux trimestres se reconnaissent et se singularisent et parfois forment des groupuscules.

Ce phénomène inquiète les autorités scolaires et les enseignants et tout le monde se demande comment l’endiguer et même des décisions parfois contraignantes sont prises. Notre confrère termine par cette note que le Conseil des ministres de ce mercredi 15 juin 2022 vient d’harmoniser l’âge de la retraite qui est ramené à 60 ans pour tous les fonctionnaires. Finie la longévité au service des cadres et agents des ministères de la santé, de la justice et de l’éducation. J.M.

Burundi – Rwanda – Rd Congo – Sécurité

« Quelles sont les conséquences économiques après la suspension des accords entre Kinshasa et Kigali ? », dixit Rfi

Kinshasa, le 17 juin 2022 (Net Press) . En RDC, le Conseil supérieur de la défense a suspendu tous les accords et pré-accords signés avec le Rwanda car Kinshasa accuse Kigali de soutenir le mouvement rebelle M23. Cette suspension concerne aussi l’économie. Quelles peuvent-être les répercussions ?

Il y a près d’un an, le 25 juin 2021, les présidents congolais et rwandais signaient en grandes pompes à Rubavu trois accords économiques destinés à renforcer les liens commerciaux entre leurs deux pays. Un an après, ces textes vont faire les frais de la suspension de tous les accords, annoncée mercredi soir 15 juin au terme d’une réunion du Conseil supérieur de la défense de la Rdc.

Si comme le confie un haut responsable congolais, l’évaluation de cette suspension est encore en cours, on sait que ces accords dessinaient un cadre commun de promotion des investissements, instauraient un accord de non double-imposition, et surtout avaient mis en place une coopération dans le domaine de l’exploitation aurifère.

Un expert du secteur minier estime que cette exploitation commune risque de s’arrêter le temps que les problèmes entre les deux pays soient réglés. L’effet le plus visible de la tension entre les deux pays est survenu il y a trois semaines, lorsque la RDC a interdit à Rwandair, la compagnie rwandaise, d’opérer sur son territoire.

En revanche, pour l’heure, la frontière au niveau de Goma reste ouverte. Il est vrai que les flux d’hommes et de marchandises y sont importants, voire vitaux pour l’approvisionnement des grandes villes de l’est du Congo. D.N.

Burundi - Nations unies – Changement climatique

Les Nations unies donnent un message à l’occasion de la journée mondial de lutte contre la désertification

New York, le 17 juin 2022 (Net Press) . Pour les Nations unies, il est indispensable de « mettre en place des systèmes d’alerte précoce efficaces et de mobiliser des financements » pour lutter contre la désertification de la planète.

L’Organisation des nations unies (ONU) a appelé, vendredi, à « agir maintenant » contre la sécheresse et la désertification, afin d’éviter des « désastres humains », alors que de nombreux pays font face à des vagues de chaleur extrême.

« Nulle part sur terre où se cacher »

« Il est temps d’agir : chaque action compte », a déclaré le secrétaire exécutif de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD), Ibrahim Thiaw, lors d’une conférence, à Madrid, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la sécheresse. « Nous le savons tous : un nombre toujours croissant de pays et de personnes sont touchés par la sécheresse », a-t-il poursuivi, en rappelant que « la moitié de la population mondiale devrait faire face à une grave pénurie d’eau, au cours des huit prochaines années ».

Dans ce contexte, il est indispensable de « mettre en place des systèmes d’alerte précoce efficaces et de mobiliser des financements durables pour améliorer la résilience » des populations face à la désertification et éviter des « désastres humains », a insisté le responsable de l’ONU. « Il n’y a nulle part sur terre où se cacher (...) Aucun pays, pauvre ou riche, n’est à l’abri », a-t-il conclu.

Selon l’Agence France Presse , Ces déclarations surviennent alors que plusieurs pays, dont les Etats-Unis, mais aussi l’Espagne, l’Italie et la France, sont confrontés depuis plusieurs jours à une vague de chaleur extrême et inhabituelle à cette période de l’année, avec des températures dépassant les 40 degrés, conséquence directe du réchauffement climatique. N.R. 

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION