Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 28 juillet 2022
|Un corps sans vie retrouvé en province de Bubanza !

Burundi - Politique 27 juillet 2022
|Un nouveau look au sein du conseil d’administration de l’office burundais des recettes !

Burundi - Rdc – Sécurité 26 juillet 2022
|Vers l’envoi des troupes burundaises dans la mission de maintien de la paix en R D C

Burundi - Sécurité 25 juillet 2022
|Le centre commercial « le Parisien » prend légèrement feu

Burundi - Sécurité Routière23 juillet 2022
|Bujumbura : Un véhicule et une moto prennent feu simultanément en commune de Nyabiraba

Burundi – Sécurité22 juillet 2022
|Des chiens déterrent un corps sans vie à Kirundo

Burundi -Tanzanie – Politique 21 juillet 2022
|Le président de la République attendu en Tanzanie !

Burundi - Sécurité 20 juillet 2022
|Quatre corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 juillet 2022
|Mohamed Féruzi tué dans les iles de Mayotte !

Burundi – Sécurité18 juillet 2022
|Un septuagénaire tué dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité 16 juillet 2022
|Une jeune fille tuée en province de Bururi !

Burundi – Sécurité - Société15 juillet 2022
|Bubanza : Est-ce la famine qui dicte un comportement pareil ?

Burundi – Sécurité Routière 14 juillet 2022
|Des éléments de la police de roulage visés par des accidents suspects

Burundi - Sécurité 13 juillet 2022
|Un corps sans vie non identifié découvert en province de Makamba

Burundi - Sécurité 12 juillet 2022
|Une personne se donne la mort en province de Kayanza !

Burundi - Sécurité 11 juillet 2022
|Makamba : Deux personnes blessées par un militaire en commune de Vugizo

Burundi – Sécurité Routière9 juillet 2022
|Une personne tuée dans un accident de roulage en commune de Busoni

Burundi - Sécurité 8 juillet 2022
|Un corps sans vie d’un enfant découvert en province de Kirundo !

Burundi - Sécurité 7 juillet 2022
|Deux corps sans vie découverts en zone Kamenge !

Burundi - Sécurité 6 juillet 2022
|La police lève la voile sur un corps sans vie découvert tout près de la paroisse Saint Jean Baptiste !

Burundi – Sécurité5 juillet 2022
|Un jeune chauffeur de véhicule de transport en commun fauché par des inconnus

Burundi – Sécurité 4 juillet 2022
|Bujumbura : Un corps sans vie découvert au boulevard Mwezi Gisabo !

Burundi – Politique2 juillet 2022
|Le chef de l’Etat reçoit l’envoyé spécial de la Belgique

Burundi – Sécurité1er juillet 2022
|La criminalité augmente d’un cran dans la capitale économique Bujumbura

Burundi – Sécurité30 juin 2022
|Une jeune fille non identifiée fauchée par des inconnus dans Muhuta

 

 

 

 

 

 



Burundi – Sécurité

Deux personnes tuées en province de Cibitoke

24 juin 2022

Cibitoke, le 24 juin 2022 (Net Press). Deux corps sans vie ont été trouvés dans la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays. La police confirme cette information, les auteurs de ces tueries n’ont pas encore été identifiés. Des sources sur place indiquent que le premier cas d’un mort et non encore identifié a été retrouvé dans la petite de ce jeudi 23 juin.

Il gisait dans un bain de sang et les sources proches de ce crime soupçonnent que la victime aurait été tuée au moyen d’un gourdin. Le deuxième cadavre a été découvert sur la colline de Gisaba, dans la zone de Buhindo, dans la commune de Murwi, de la même province.

Cependant, d’autres sources proches du lieu indiquent que la victime a passé la soirée de mercredi bien arrosée autour du vin de banane avec ses amis. Le gouverneur de Cibitoke, Carême Bizoza, confirme l’information. Il dit qu’une enquête a été ouverte dans les deux cas. Il appelle la population à aider la police pour trouver les auteurs des deux meurtres. N.R.

Burundi - Politique

Le ministre de l’infrastructure lance officiellement l’ouverture d’un garage de l’Etat

Bujumbura, le 24 juin 2022 (Net Press) . Le ministre de l’infrastructure et de l’équipement, Déo Nsanganiyumwami, a lancé hier l’ouverture du garage de l’Etat localisé au quartier X, en zone de Ngagara, dans la commune urbaine de Ntahangwa, au nord de la capitale économique.

Contactés par la rédaction, quelques interlocuteurs parlent d’une bonne initiative qui va gonfler le trésor public d’autant plus que les moyens de l’Etat utilisés pour la réparation des véhicules de l’Etat chez les garages privés rentreront dans les caisses de l’Etat. Ils souhaitent que les véhicules en mauvais état abandonnés et garés aux alentours des infrastructures de l’Etat soient réparés.

Cependant, d’autres trouvent que les entreprises para étatiques restent la cible de corruption et de malversations économiques et donnent des exemples illustrant cette affirmation où l’entreprise de téléphonie mobile l’Onatel (l’office national de la Télécommunication est au bord de la faillite) et considèrent que ce garage va constituer « un mort–né » car il sera la cible de corruption et de malversations couplées de vols des pièces de rechanges.

Une opinion plus sévère fait savoir que l’histoire est faite d’éternels recommencements, à la différence que les auteurs de cette histoire changent suivant les époques. En effet, disent-ils, il y a quelques années, le parc automobile de l’Etat avait un garage qui s’occupait de sa réparation et de son approvisionnement en carburant. Cette société s’appelait STB et était située au quartier industriel, à l’endroit où se trouve actuellement une infrastructure militaire chargée des mêmes services que la STB mais pour les véhicules de l’armée et de la police.

Cette société a disparu en bonne et due forme et au moment où personne ne connaît les véritables motifs de son inexistence, voici qu’il y a un autre garage de l’Etat, dans un pays dont la politique en cours est le charroi zéro, c’est-à-dire que théoriquement, il n’y a plus de véhicules de l’Etat. N.R.

Burundi - Economie

L’entreprise Brarudi sur les traces de la célébration des 60 ans d’indépendance !

Bujumbura, le 24 juin 2022 (Net Press) . Dans le but d’accompagner la célébration du 60ème anniversaire d’indépendance qui aura lieu le 1er juillet 2022, l’entreprise de brassage Brarudi entreprend l’organisation d’un festival baptisé « Tayaya festival » qui a pour finalité l’accompagnement de cette fête et la promotion de la culture burundaise. Celui-ci se déroulera le 2 juillet dans les enceintes du lycée Scheppers de Nyakabiga.

Selon cette entreprise, les clubs de danses ont été sélectionnés, il s’agit des clubs culturels Umudeyo, Ihunja, Intatana, Giramahoro et Abagumyabanga. Pour les clubs des tambourinaires, il s’agit des clubs des tambourinaires de Gishora en province de Gitega, Centre du pays, Amabano, Akayazwe, Ruciteme, Murimirwa et Komezakaranga. Et dans la catégorie des artistes, 5 ont sélectionnés.

Selon les services de communication de cette entreprise, chaque groupe recevra une enveloppe de quinze millions de nos francs. N.R.

Burundi – Economie

Un manque à gagner de plus de 20 millions de nos francs par mois, se plaint la province de Kayanza

Kayanza, le 24 juin 2022 (Net Press) . Nous apprenons, de l’administrateur de la commune de Kayanza, Gilbert Minani, que la commune enregistre un manque à gagner de 25 millions de nos francs par mois depuis que la commercialisation et la consommation des viandes de vaches, de chèvres et de moutons ont été interdites.

Il indique qu’il devient de plus en plus difficile de mettre en œuvre les projets de développement car le peu d’argent que l’on récolte sert parfois à payer les fonctionnaires. Il demande que le gouvernement fasse tout pour qu’il y ait maîtrise de cette maladie de fièvre du Rift Valley pour que cette activité reprenne. Cette grogne s’observe également dans les autres provinces qui connaissent des mesures similaires. J.M.

Burundi – Rwanda - Politique

« Rwanda : le sommet des chefs d’États et de gouvernement du Commonwealth s’ouvre à Kigali », dixit Rfi

Kigali, le 24 juin 2022 (Net Press) . Ce vendredi 24 juin, les représentants des pays du Commonwealth vont se rencontrer à Kigali. C’est l’ouverture officielle ce matin de la réunion des chefs d’États et de gouvernement de cette organisation qui comporte 54 pays, dont 19 africains. Il s’agit du premier sommet de ce type depuis quatre ans.

L’événement avait été reporté deux fois à cause de la pandémie de Covid-19 et de nombreux présidents et Premiers ministres ont répondu présents.

Boris Johnson est arrivé à Kigali ce jeudi 23 juin et il n’a pas tardé à défendre son partenariat migratoire avec le Rwanda, un projet condamné par l’ONU et les organisations de défense des droits de l’homme. « Les critiques devraient garder l’esprit ouvert », a répondu le Premier ministre britannique à la presse après avoir visité une école de Kigali. Boris Johnson a également abordé le sujet lors d’un entretien en tête-à-tête avec le président Paul Kagame.

Discussions à huis clos

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, l’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, le président Ougandais Yoweri Museveni ou encore le nigérian Muhammadu Buhari, sont également présents à Kigali.

Au programme, il y a des discussions à huis clos, officiellement sur le développement durable et la reprise des économies des pays du Commonwealth après la crise du coronavirus et dans le contexte de la guerre en Ukraine, des discussions préparées hier par une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays du Commonwealth.

L’on signalera que le Rwanda et le Cameroun étaient jusqu’à présent les seuls pays africains qui faisaient partie à la fois de la francophonie et du Commonwealth. Le Rwanda pilote donc actuellement la Francophonie via Louise Mushikiwabo et il pourrait également présider aux destinées du Commonwealth si jamais le sommet de Kigali devient un succès tel que l’espèrent les autorités.

Cependant, l’on sent qu’il y a, parmi les pays africains, un engouement de devenir polyglottes pour diverses raisons. L’on se rend compte que les pays jadis ultra francophones, en l’occurrence le Gabon et le Togo, viennent d’intégrer le Commonwealth. C’est l’objet de la dépêche suivante. D.N.

Burundi - Rwanda – Politique

Le Gabon et le Togo intègrent le Commonwealth

Kigali, le 24 juin 2022 (Net Press) . Deux anciennes colonies françaises intègrent officiellement la communauté anglophone dès ce 24 juin, lors du sommet des chefs d’État prévu au Kigali Center, superbe bâtiment ultramoderne construit au lendemain de l’adhésion du Rwanda au Commonwealth en 2009.

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a justifié en tout début d’année ce « tournant géopolitique majeur par la nécessité d’appartenir à un autre espace multiculturel dans un monde globalisé ».

Riche en pétrole et en uranium, le Gabon, deux millions d’habitants, a longtemps constitué un pays-clé pour la France sur le continent. Aujourd’hui, l’Hexagone a perdu du terrain sur le plan économique au profit d’investisseurs, principalement asiatiques, qui ont repris des secteurs stratégiques. Pour autant, l’idée de se tourner vers le monde anglophone n’est pas nouvelle.

Il y a près de dix ans déjà, à son arrivée au pouvoir, lors d’une élection très contestée, le chef d’État gabonais s’est très vite tourné vers de nouveaux partenaires alors que les socialistes au pouvoir en France prenaient leur distance. Très inspiré par le Rwanda, Ali Bongo annonce en 2012 la volonté des autorités de faire adopter l’anglais comme deuxième langue officielle du pays.

Dans son élan, le gouvernement avait financé la formation d’enseignants pour initier le bilinguisme dès l’école primaire. Le projet n’a cependant pas connu un véritable développement et, aujourd’hui, soit près de dix ans plus tard, la grande majorité des Gabonais ne parlent toujours pas couramment l’anglais.

Dans tous les cas, sa démarche a inspiré le Togo, petit pays d’Afrique de l’Ouest, pour lequel le processus d’adhésion est allé plus vite. Le parlement togolais, qui a donné son aval le 22 avril dernier pour les dernières discussions, l’assure : « Au-delà de l’ancien héritage politique britannique, elle assure au Togo la reconnaissance internationale d’un renouveau historico-politique. » Tandis que « sur le plan commercial, l’adhésion garantit un vaste marché extérieur pour l’exportation de produits nationaux togolais. »

Pourquoi le Gabon et le Togo, pays africains francophones, veulent rejoindre le Commonwealth ? Deux pays d’Afrique francophones, le Gabon et le Togo, vont être intronisés dans le Commonwealth, le 24 juin prochain lors du 26e sommet de l’organisation. Cette adhésion, justifiée par une volonté de diversifier les coopérations internationales, a aussi une portée politique.

Philippe Chassaigne, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Bordeaux-Montaigne, au micro de France culture. "C’est une façon pour les pays africains et asiatiques de se retrouver et de discuter de façon plus efficace qu’au travers des Nations unies". Des accords entre les pays membres permettent de faciliter les échanges, notamment pour le travail, et l’organisation dispose d’un fonds pour la coopération économique destiné à soutenir la croissance de certains pays. Le Commonwealth, c’est aussi l’accès à un marché de plus de 2 milliards de consommateurs dans plus de 50 États. N.R.

Burundi – Rwanda – Rd Congo – Sécurité

Les choses s’empirent chez nos deux voisins

Kinshasa, le 24 juin 2022 (Net Press) . Nous apprenons que l’ambassadeur du Rwanda en Rd Congo, Vincent Karega, vient de quitter d’urgence Kinshasa. Il a demandé à ses compatriotes encore présents au pays de Félix Tshisekedi, de quitter ce pays, soit via le fleuve Congo pour se rendre à Brazzaville, soit via l’aéroport international de Ndjili par tout vol international.

Il a pris cette décision en fonction de l’insécurité qui régnait à Kalema, dans la province du Maniema, au territoire de Bangi, où deux Rwandais ont été brûlés vifs par des Congolais en colère. Ces derniers disent qu’ils sont fatigués des massacres qu’ils subissent de la part des Rwandais. Ch.N.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION