Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Justice15 novembre 2022
|Des justiciables se plaignent du dysfonctionnement de ce secteur dans notre pays

Burundi- Sécurité Routière14 novembre 2022
|Des précisions sur l’accident de la commune de Mugamba le weekend dernier

Burundi – Sécurité Routière12 novembre 2022
|Un camion se renverse dans la commune de Mugamba

Burundi – Sécurité Routière11 novembre 2022
|Accident mortel sur la route nationale n° 1

Burundi – Sécurité Routière 10 novembre 2022
|La police de roulage en conflit avec des particuliers qui s’occupent des parkings

Burundi – Environnement9 novembre 2022
|Le ciel se fâche encore une fois dans la commune de Matana

Burundi – Sécurité8 novembre 2022
|Les jeunes enfants de la rue de plus en plus ingérables

Burundi – Politique - Sécurité7 novembre 2022
|Un médiateur collinaire élu vit en clandestinité en commune de Rumonge

Burundi – Sécurité5 novembre 2022
|Un militant du Cndd-Fdd sauvé de justesse dans la commune de Gihanga

Burundi – Sécurité4 novembre 2022
|Des champs de culture de maïs détruits dans la province de Kayanza

Burundi – Economie3 novembre 2022
|Le président de la République contre la thésaurisation

Burundi – Politique – Communication2 novembre 2022
|Le chef de l’Etat en communication avec ses homologues de l’Eac

Burundi – Justice1er novembre 2022
|En détention malgré son influence au sein du parti présidentiel

Burundi – Politique31 octobre 2022
|Le président de la République encourage les Burundais à se construire des maisons et des bureaux

Burundi – Société29 octobre 2022
|Des femmes qui portent des bébés sur le dos se chamaillent sous un soleil de plomb

Burundi – Sécurité28 octobre 2022
|Le premier ministre propose d’aller plus loin…

Burundi – Sécurité27 octobre 2022
|Une personne trouve la mort dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurite26 octobre 2022
|Un corps d’une femme retrouvé en commune de Bugarama

Burundi – Sécurité25 octobre 2022
|L’insécurité augmente d’un cran dans la zone de Kinindo

Burundi – Sécurité24 octobre 2022
|La capitale politique enregistre deux cadavres le dernier weekend

Burundi – Justice22 octobre 2022
|Vers l’actualisation du métier d’avocat

Burundi – Politique21 octobre 2022
|Commémoration du 29ème assassinat du président Melchior Ndadaye

Burundi – Sécurité20 octobre 2022
|La police mobilisée pour une insécurité imaginaire

Burundi – Eac – Justice – Politique19 octobre 2022
|Les membres de la société civile en exil saisissent le président du sommet des Chefs d’Etat de l’Eac

Burundi – Sécurité Routière18 octobre 2022
|Les automobilistes se plaignent de l’attitude des policiers chargés du roulage

 

 

 

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une personne meurt par noyade en province de Rumonge !

15 septembre 2022

Rumonge, le 15 septembre 2022 (Net Press) . Il s’appelle Barekebavuge, il est âgé de 58 ans, il a trouvé la mort lors d’une noyade dans le lac Tanganyika dans la localité d’Iteba, de la commune et province de Rumonge, au Sud-ouest du pays. Selon des informations sur place, il attendait le retour des bateaux qui étaient partis pécher dans les eaux profondes du lac Tanganyika.

Les mêmes sources rapportent que ce pêcheur aurait trébuché au bord du Lac Tanganyika avant de tomber dans les eaux profondes il a été repêché quelques heures plus tard mais il avait déjà rendu son âme.

Le président de l’association des pécheurs, Saidi Mukanya, demande à ses collègues de porter des gilets de sauvetage au cours de leur exercice de fonctions pour éviter d’éventuels accidents de travail.

Dans la foulée, des informations qui nous parviennent indiquent qu’un homme a été tué par ses épouses en commune de Ruhororo en province de Ngozi, au Nord du pays. Les mobiles de cet assassinat ne sont pas encore connus. Les présumées auteures de ce meurtre sont entre les mains de la police du commissariat communal de la police pour une enquête y relative. N.R.

Burundi – Eac – Justice

La cour d’appel de l’Eac s’exprime sur le troisième mandat de feu Pierre Nkurunziza

Bujumbura, le 15 septembre 2022 (Net Press). Nous apprenons que la chambre d’appel de la cour de la communauté de l’Afrique de l’est, s’exprimé, en date du 25 novembre 2021, sur le troisième mandat controversé de l’ancien président de la République, feu Pierre Nkurunziza. Selon elle, la cour constitutionnelle du Burundi a violé l’accord d’Arusha, la constitution du Burundi et le traité de l’Eac en déclarant légal le troisième mandat de Pierre Nkurunziza.

Des gens qui ont vu cette décision n’ont pas bien compris son importance d’autant plus que le troisième mandat controversé de feu Pierre Nkurunziza a pris fin en 2020 avec des impacts politico-sécuritaires négatifs sur la vie du pays. Ils évoquent la répression dans le sang contre les manifestants traités d’émeutiers, la fuite de plusieurs milliers de gens ainsi que des emprisonnements massifs consécutifs à ce mandat.

Un juriste qui suit de près la politique burundaise contacté par la rédaction indique que la décision n’est pas si inopportune comme le pensent certains. Pour lui, même si on ne peut plus parler de troisième mandat comme tel, ses conséquences perdurent jusqu’aujourd’hui. Par ailleurs, trouve-t-il, on peut s’en servir sous plusieurs aspects. Il poursuit que sous d’autres cieux, les conséquences allaient être incommensurables.

Tout d’abord, judiciairement, il devait y avoir la réparation des préjudices subis par les victimes, les personnes torturées, les personnes emprisonnées illégalement et les ayant-droits des personnes tuées et portées disparues des suites du 3ème mandat illégal ; Ensuite, politiquement, les personnes arrêtées, détenues et condamnées illégalement devraient être immédiatement libérées.

Tous les actes passés en violation de l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation, principalement la Constitution de 2018, les fameux mandats judiciaires devraient être nuls et de nul effet. Bref, le dialogue pour le retour à la légalité constitutionnelle issue de l’accord d’Arusha devrait être directement enclenché pour trouver solutions à toutes ces questions soulevées par le troisième mandat illégal. J.M.

Burundi – Politique - Communication

La présidente du Cnc appelle au gouvernement burundais de rehausser l’appui aux médias

Bujumbura, le 15 septembre 2022 (Net Press). A l’occasion de la remise par le ministère de la communication, de la technologie de l’information et des medias dans la matinée de ce jeudi, la présidente du conseil national de la communication (Cnc), Vestine Nahimana, a salué le pas franchi par Gitega pour appuyer les médias et a appelé à la hausse de ce fond d’appui pour accompagner les médias dans leur mission d’informer, d’éduquer et de divertir le public.

Pour la patronne de l’organe régulateur des médias, les médias constituent le sel de la population et accompagnent le gouvernement dans sa mission de servir le peuple. Elle salue le pas franchi par le gouvernement burundais, à travers le fond d’appui des médias, qui passe de 65 à 115 millions de nos francs et appelle au gouvernement burundais d’augmenter ce fond dans l’exercice budgétaire de l’année 2023.

L’on se rappelle que le ministère de tutelle a octroyé 25 ordinateurs types Laptop et 14 enregistreurs aux différents médias accrédités au Burundi. Les cérémonies de remise de ces outils de travail se sont déroulées à la maison de la presse du Burundi. N.R.

Burundi - Communication

Vers l’introduction de nouvelles cartes de presse !

Bujumbura, le 15 septembre 2022 (Net Press). Dans un point de presse tenu par la présidente du conseil national de la communication, Vestine Nahimana, elle a indiqué qu’à partir du 15 Septembre 2022, les cartes de presse actuelles perdent toute validité.

Vestine Nahimana a fait savoir que l’introduction de la nouvelle carte de presse sera conditionnée par le payement d’une somme de 15 000 Fbu pour sa fabrication qui aura un code d’identification et la validité de 5 ans. Elle a invité les responsables des medias à déposer les dossiers de leurs journalistes au conseil national de la communication (CNC ) pour la confection des nouvelles cartes de presse qui entreront en vigueur dès le mois de décembre 2022. N.R.

Burundi-Royaume Uni –Nécrologie

Décès d’Elizabeth II : ce qui est prévu jusqu’aux funérailles de la reine

Londres, le 15 septembre 2022 (Net Press) . La reine est exposée depuis mercredi à Westminster Hall pour un dernier hommage du peuple britannique, France 24 fait le point sur les événements à venir avant les funérailles d’Elizabeth II.

C’est un flot ininterrompu : des dizaines de milliers de Britanniques défilent devant le cercueil de la reine Elizabeth II à Londres avant des funérailles nationales prévues lundi 19 septembre à l’abbaye de Westminster, en présence de dirigeants du monde entier.

Voici ce qu’il faut savoir sur les événements annoncés pour les jours à venir par le palais de Buckingham et le gouvernement britannique.

Jeudi 15 septembre

Une longue queue de plusieurs kilomètres s’est formée de Wesminster Hall jusqu’à London Bridge, sur la rive opposée de la Tamise, depuis l’exposition au public du cercueil de chêne d’Elizabeth II au public mercredi en fin d’après-midi.

Le gouvernement a demandé au public de "se vêtir de manière appropriée pour rendre hommage" à la souveraine, décédée jeudi dernier à 96 ans et prévenu que l’attente pourrait durer des heures. Seul un petit sac est autorisé à l’intérieur : ni boisson ou nourriture, ni fleurs ou chaises pliantes ne sont permises. Les photos sont strictement interdites.

Alors que les Britanniques s’arment de patience, Charles III s’est retiré dans sa résidence de campagne de Highgrove pour sa première journée sans engagement officiel depuis son accession au trône.

D’autres membres de la famille royale se déplacent dans le pays pour voir les hommages rendus à la reine. Le prince héritier William et sa femme Kate se rendent au domaine royal de Sandringham (est de l’Angleterre), la fille d’Elizabeth II, la princesse Anne, à Glasgow (Écosse), et son fils Edward avec sa femme Sophie à Manchester (nord-ouest).

Vendredi 16 septembre

Le roi et la reine Consort se rendent au pays de Galles, pour une nouvelle séance de condoléances des autorités locales, achevant ainsi leur tournée des quatre nations constitutives du Royaume-Uni (Angleterre, Écosse, Irlande du Nord et pays de Galles).

Dimanche 18 septembre

Les Britanniques sont invités à respecter à 19 h GMT une minute de silence en mémoire de la reine.

Lundi 19 septembre

5 h 30 : fin de l’exposition du cercueil à Westminster Hall.

9 h 44 : procession pour acheminer le cercueil jusqu’à l’abbaye de Westminster avant les funérailles.

10 h : funérailles d’État avec des centaines de dignitaires attendus du monde entier et de nombreuses têtes couronnées. L’audience télévisée mondiale devrait se compter en centaines de millions de personnes.

La journée sera fériée au Royaume-Uni.

Après la cérémonie, nouvelle procession pour accompagner le cercueil jusqu’à l’Arc de Wellington, à Hyde Park Corner dans le centre de Londres, d’où il partira en corbillard pour Windsor.

La reine sera inhumée en privé dans la chapelle du roi George VI du château de Windsor, une annexe de la chapelle principale. Elle y reposera aux côtés de son époux le prince Philip, décédé l’an dernier. N.R.

Burundi – Nations Unies – Démocratie

Les Nations unies s’expriment à l’occasion internationale de la démocratie

New York, le 15 septembre 2022 (Net Press). Le 15 septembre de chaque année, le monde entier célèbre la journée internationale de la démocratie depuis maintenant 15 ans. Le secrétaire général de l’Onu a profité de cette occasion pour rédiger un communiqué dont l’intégralité est reprise par la rédaction.

« Nous célébrons aujourd’hui le 15ème anniversaire de la Journée internationale de la démocratie.

« Pourtant, partout dans le monde, la démocratie recule.

« La sphère publique se rétrécit.

« La méfiance et la désinformation gagnent du terrain.

« Et la polarisation sape les institutions démocratiques.

« L’heure est venue de tirer la sonnette d’alarme.

« L’heure est venue de réaffirmer que la démocratie, le développement et les droits humains sont interdépendants et complémentaires.

« L’heure est venue de défendre les principes démocratiques que sont l’égalité, l’inclusion et la solidarité.

« Et de se tenir aux côtés de ceux qui s’efforcent de garantir l’état de droit et de promouvoir la pleine participation à la prise de décision.

« Cette année, nous nous intéressons à certains fondements des sociétés démocratiques : la liberté, l’indépendance et la pluralité des médias.

« Les tentatives faire taire les journalistes sont de plus en plus audacieuses, qu’il s’agisse d’agressions verbales, de surveillance en ligne ou de harcèlement juridique, des actes commis notamment contre des femmes journalistes.

« Les professionnels des médias sont en butte à la censure, à la détention, à la violence physique, voire au meurtre – souvent en toute impunité.

« Ces voies ténébreuses mènent inévitablement à l’instabilité, à l’injustice, voire pire. 2

« Sans liberté de la presse, la démocratie ne peut survivre. Sans liberté d’expression, il n’y a pas de liberté tout court.

« En cette journée de la démocratie et chaque jour qui passe, unissons nos forces pour garantir la liberté et protéger les droits de toutes les personnes, partout.

« Je vous remercie.” D.N.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi - Politique1er novembre 2022
|"46ème anniversaire de la naissance de la Deuxième République", dixit PARENA

Burundi - Politique21 octobre 2022
|29ème anniversaire de l’assassinat du Président Melchior Ndadaye

Burundi - Burkina Faso - Politique15 octobre 2022
|35ème anniversaire de l’assassinat du Président Thomas Sankara

15 octobre 2022
|N.P. Monsieur Diallo Abdoulaye, pouvez-vous...

Burundi - Politique13 octobre 2022
|61ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !