Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 2 juin 2021
|Une personne tuée lors d’un accident de roulage en province de Bubanza !

Burundi - Sécurité 1er juin 2021
|Trois personnes tuées en province de Kayanza et de Cibitoke

Burundi - Sécurité 31 mai 2021
|Une cache de bandits qui bascule sous le silence de la commune urbaine de Ntahangwa

Burundi - Kenya - Politique 29 mai 2021
|Le président de la République du Burundi attendu au Kenya !

Burundi - Sécurité 28 mai 2021
|Trois corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Politique27 mai 2021
|Audience à la présidence de la République

Burundi - Sécurité 26 mai 2021
|Explosion de grenades sur Bujumbura, deux morts et des blessés, selon la police

Burundi - Rwanda - Sécurité25 mai 2021
|L’armée burundaise dément formellement une information des réseaux sociaux

Burundi - Sécurité 24 mai 2021
|Six personnes mortes dans la noyade en province de Muyinga

Burundi - Onu - Génocide22 mai 2021
|Le Burundi vote contre la responsabilité de protéger et de prévenir le génocide

Burundi - Sécurité21 mai 2021
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité20 mai 2021
|Des vols répétitifs de vaches dans la province de Bujumbura dit rural

Burundi - Sécurité19 mai 2021
|"La province de Mwaro devient un hébergement des criminels", dixit un ressortissant

Burundi - Sécurité18 mai 2021
|Trois enfants mordus par un chien en zone Kinama

Burundi - Rwanda - Sécurité 17 mai 2021
|Un rapatrié venu du Rwanda introuvable !

Burundi - Sécurité15 mai 2021
|Une personne d’origine congolaise trouve la mort au Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité14 mai 2021
|Des pêcheurs trouvent la mort dans le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité13 mai 2021
| Plus de 200 maisons détruites et brulées sur la sous colline Nyarure

Burundi - Sécurité12 mai 2021
|La population de Bujumbura, de Mwaro et de Muramvya invitée à garantir et à sauvegarder la paix et la sécurité

Burundi - Sécurité11 mai 2021
|Une personne morte sur la colline Cunyu en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 10 mai 2021
|Un journaliste de la radio Culture retrouvé mort.

Burundi - Justice8 mai 2021
|Condamnation de l’ancien député Fabien Banciryanino

Burundi - Sécurité7 mai 2021
|Des pluies torrentielles occasionnent un écroulement d’un pont en commune Kabezi

Burundi - Sécurité6 mai 2021
|La cohabitation des plus compliquées entre policiers et motards au Sud du pays

Burundi - Sécurité5 mai 2021
|Une jeune fille trouve une mort accidentelle dans la commune de Kabezi

Archives

 

 

 



PROJET DE DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE INTEGRE AU BURUNDI

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET N°18/PRODECI-TURIKUMWE/AMI/5/2021

6 mai 2021

SELECTION DE CONSULTANTS PAR LES EMPRUNTEURS DE LA BANQUE MONDIALE

Recrutement d’un Spécialiste en Nutrition et Genre (SNG)

Don IDA N° : D5620

Le Gouvernement du Burundi a reçu un Don de la Banque Mondiale pour le financement du Projet de Développement Communautaire Intégré au Burundi « PRODECI-TURIKUMWE » pour un montant de 60 millions de dollars américains et a l’intention d’utiliser une partie du montant de ce Don pour effectuer les paiements au titre du contrat suivant : Contrat d’un Spécialiste en Nutrition et Genre (SNG).

Les services de consultants consistent

Volet nutrition

-  Appuyer l’engagement du Gouvernement à améliorer la nutrition dans les zones du projet en :

a) Apportant une assistance technique à l’UGP et une formation en faveur des communautés d’accueil et des réfugiés, ainsi qu’aux associations financées au titre de la Sous-composante 2.1, afin de promouvoir des régimes alimentaires et des comportements nutritionnels améliorés grâce à des connaissances sur la nutrition, l’hygiène et la sécurité sanitaire des aliments, des démonstrations culinaires et de préservation, et la formation des Parents Lumières (parents leaders locaux formés pour promouvoir les bonnes pratiques nutritionnelles dans leurs communautés) ;

b) Assistant dans la mise en place de jardins potagers aux produits alimentaires à haute valeur nutritive dans les camps et les zones d’accueil adjacentes ; et

c) Veillant à ce que ses micronutriments en poudre (MNP) et d’acide folique soient fournis aux femmes enceintes et aux enfants de moins de deux ans.

-  Appuyer dans les activités de formation des femmes ciblées à travers le modèle Parents Lumières sur la nutrition, l’allaitement maternel, WASH (eau, assainissement et hygiène), la cuisine et la préparation, les différentes compétences essentielles, etc (en étroite collaboration avec le Spécialiste en nutrition et genre) ;

-  Appuyer la distribution des aliments bio-fortifiés à domicile (micronutriments en poudre-MNP) et de l’acide folique en faveur des femmes enceintes et les parents d’enfants de moins de deux ans (en étroite collaboration avec le Spécialiste en nutrition et genre) ;

-  Appuyer les parents d’enfants de moins de deux ans sur la façon de planter, de conserver les graines, de cuisiner/conserver/sécher les cultures qu’ils produisent à travers l’expérimentation des jardins potagers (en étroite collaboration avec le Spécialiste en nutrition et genre) ;

-  Appuyer dans les activités de formation de base en nutrition, alimentation et sécurité sanitaire des aliments à l’intention de tous les bénéficiaires recevant un financement pour les activités agroalimentaires dans le cadre du projet (en étroite collaboration avec le Spécialiste en nutrition et genre).

Volet genre

-  Veiller à ce que toutes les activités du projet contribuent à combler les écarts entre les hommes etles femmes et à atténuer les risques de violence basée sur le genre, notamment, au niveau :

d) Des comités communautaires pour la Composante 1 ;

e) De l’accès égal aux opportunités économiques pour les femmes et les hommes par le financement des entrepreneurs au titre de la Composante 2 ;

f) De l’élargissement de l’accès aux services sociaux – santé, éducation et approvisionnement en eau – dont la conception sera éclairée par les femmes et les filles pour tenir compte de la facilité et de la sécurité d’accès ;

g) Des campagnes ciblées pour les hommes et les femmes sur les bonnes pratiques nutritionnelles, notamment la fourniture de suppléments nutritionnels aux femmes enceintes ;

h) De la sensibilisation aux services de lutte contre la violence basée sur le genre par le biais de la stratégie de communication du projet ;

i) Du renforcement des capacités du personnel du projet en matière d’égalité hommes-femmes, de prévention et de réponse à la violence basée sur le genre ;

j) De l’encouragement de la formation d’associations de femmes entrepreneures dans le but de renforcer leur voix et leur pouvoir collectifs ; et

k) La veille stratégique quant aux exigences en matière de VBG soient intégrées dans les documents d’appel d’offres et contrats de construction.

-  Élaborer et mettre en place des outils et de formation visant à minimiser les disparités entre les hommes et les femmes dans leur travail avec les communautés ;

-  Former tous les Partenaires de facilitation (PF) sur la prévention de l’exploitation et des abus sexuels (EAS), aux Codes de Conduite, au MGR ainsi qu’au genre/VBG ;

-  Aider les camps de réfugiés et les communautés d’accueil à identifier les besoins prioritaires pour les microentreprises (c’est-à-dire le type d’activités que ces communautés souhaitent appuyer ;

-  Appuyer les bénéficiaires à évaluer les meilleurs modèles de jardins potagers et autres activités génératrice de porteuses et à préparer de simples plans d’affaires pour les microentreprises (en étroite collaboration avec l’ingénieur agronome

-  Contribuer à faciliter un processus de sélection transparent, équitable et efficace pour les communautés afin de sélectionner les bénéficiaires finaux des microentreprises ;

-  Fournir un appui technique aux bénéficiaires, particulièrement les femmes, les jeunes et les groupes les plus vulnérables pendant la mise en œuvre de leurs investissements ;

-  Participer à la sélection des Parents Lumières (trois par colline et environ 10 par camp selon la taille de la population) ;

-  Former les groupes de ménages ayant des femmes enceintes et des enfants de moins de deux ans aux bonnes pratiques en matière de nutrition ;

-  Participer aux côtés du PF à l’appui des communautés dans la mise sur pied des comités de développement communautaire pour les sous-projets au niveau collinaire et en assurer une représentation égale des hommes et des femmes ;

-  Veiller à ce que, dans les zones où les réfugiés sont présents, les réfugiés soient représentés dans les comités communautaires ;

-  Réaliser toutes autres tâches jugées pertinente par le superviseur immédiat.

Le premier contrat sera d’une durée d’une année. Si à l’issue de cette période, l’évaluation des performances est satisfaisante, le contrat sera renouvelé.
Les Termes de référence détaillés sont disponibles et peuvent être retirés au Secrétariat de l’Office National de Protection des Réfugiés et Apatrides (ONPRA), Ministère de l’Intérieur, du Développement Communautaire et de la Sécurité Publique, Quartier Industriel, Avenue de l’OUA, N06 , Tél : 22274203/76670905 ; B.P : 6778 BUJUMBURA-BURUNDI

Le projet de Développement Communautaire Intégré/ Ministère de l’Intérieur, du Développement Communautaire et de la Sécurité Publique, invite les consultants individuels admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les Consultants intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des Services.

Le consultant individuel recherché doit avoir au minimum :

-  Formation : Minimum d’un Diplôme (BAC+4) en nutrition, en Intégration du genre, sciences sociales, économiques, agronomiques ou autres domaines assimilés ;

-  Disposer d’une expérience confirmée d’au moins 7 ans dans le domaine de la nutrition ou de l’intégration du genre dans les projets de développement ;

-  Avoir de bonnes capacités de rédaction, de communication et apte à travailler au sein d’une équipe multidisciplinaire ;

-  Maîtrise parfaite du français, du Kirundi et la connaissance du Swahili serait un atout ;

-  Avoir une expérience confirmée d’au moins 5 ans dans la direction et gestion d’une équipe, à travailler avec plusieurs partenaires y compris les acteurs à la base et à effectuer des missions fréquentes sur terrains ;

-  Maîtriser l’outil Informatique, notamment Excel, Word, PowerPoint et Internet ;

-  Avoir une expérience confirmée d’au moins 3ans et une familiarité du cadre logique et du plan de suivi-évaluation des projets de développement.

-  Expérience prouvée (d’au moins 5 ans) dans la supervision/encadrement des Organisations locales/ associations sans but lucratif de mise en œuvre d’un projet de développement communautaire.

Il est porté à l’attention des Consultants que les dispositions de la section III, paragraphe 3.14, 3.16 et 3.17 du Règlement de passation des marchés pour les emprunteurs sollicitant le financement de projets d’Investissement (FPI) de juillet 2016, tel que révisé en novembre 2017 et août 2018 relatifs aux règles de la Banque mondiale en matière de conflit d’intérêts sont applicables. Un consultant individuel sera sélectionné en accord avec les procédures définies dans le Règlement de passation des marchés pour la sélection des consultants individuels, édition courante.

De plus amples informations peuvent être obtenues à l’adresse ci-haut mentionnée pendant les heures de services de 8 heures à 15 heures, heures locales.

Les dossiers de candidature adressés au Président du Comité Interministériel de préparation du Projet (CI PP) et Coordonnateur de l’Office National de Protection des Réfugiés et Apatrides, Ministère de l’Intérieur du Développement Communautaire et de la Sécurité Publique composés : (i) d’une lettre de motivation, (ii) d’un curriculum vitae détaillé,(iii)des copies certifiées conformes à l’originale des diplômes et des certificats et (iv) de tout autre document pouvant éclairer sur les qualifications et les compétences du candidat , seront déposés sous pli fermé au Secrétariat de l’Office National de Protection des Réfugiés et Apatrides(ONPRA), du Ministère de l’Intérieur, du Développement Communautaire et de la Sécurité Publique, Quartier Industriel, Avenue de l’OUA, N ,Tél : 22274203/76670905 ; B.P : 6778 BUJUMBURA-BURUNDI,et au plus tard le 21/05/2021 à 10 heures, heures locales :avec mention « Candidature au poste de Spécialiste Nutrition et Genre « SNG ».

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE