Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 2 juin 2021
|Une personne tuée lors d’un accident de roulage en province de Bubanza !

Burundi - Sécurité 1er juin 2021
|Trois personnes tuées en province de Kayanza et de Cibitoke

Burundi - Sécurité 31 mai 2021
|Une cache de bandits qui bascule sous le silence de la commune urbaine de Ntahangwa

Burundi - Kenya - Politique 29 mai 2021
|Le président de la République du Burundi attendu au Kenya !

Burundi - Sécurité 28 mai 2021
|Trois corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Politique27 mai 2021
|Audience à la présidence de la République

Burundi - Sécurité 26 mai 2021
|Explosion de grenades sur Bujumbura, deux morts et des blessés, selon la police

Burundi - Rwanda - Sécurité25 mai 2021
|L’armée burundaise dément formellement une information des réseaux sociaux

Burundi - Sécurité 24 mai 2021
|Six personnes mortes dans la noyade en province de Muyinga

Burundi - Onu - Génocide22 mai 2021
|Le Burundi vote contre la responsabilité de protéger et de prévenir le génocide

Burundi - Sécurité21 mai 2021
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité20 mai 2021
|Des vols répétitifs de vaches dans la province de Bujumbura dit rural

Burundi - Sécurité19 mai 2021
|"La province de Mwaro devient un hébergement des criminels", dixit un ressortissant

Burundi - Sécurité18 mai 2021
|Trois enfants mordus par un chien en zone Kinama

Burundi - Rwanda - Sécurité 17 mai 2021
|Un rapatrié venu du Rwanda introuvable !

Burundi - Sécurité15 mai 2021
|Une personne d’origine congolaise trouve la mort au Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité14 mai 2021
|Des pêcheurs trouvent la mort dans le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité13 mai 2021
| Plus de 200 maisons détruites et brulées sur la sous colline Nyarure

Burundi - Sécurité12 mai 2021
|La population de Bujumbura, de Mwaro et de Muramvya invitée à garantir et à sauvegarder la paix et la sécurité

Burundi - Sécurité11 mai 2021
|Une personne morte sur la colline Cunyu en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 10 mai 2021
|Un journaliste de la radio Culture retrouvé mort.

Burundi - Justice8 mai 2021
|Condamnation de l’ancien député Fabien Banciryanino

Burundi - Sécurité7 mai 2021
|Des pluies torrentielles occasionnent un écroulement d’un pont en commune Kabezi

Burundi - Sécurité6 mai 2021
|La cohabitation des plus compliquées entre policiers et motards au Sud du pays

Burundi - Sécurité5 mai 2021
|Une jeune fille trouve une mort accidentelle dans la commune de Kabezi

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

La population de Bujumbura, de Mwaro et de Muramvya invitée à garantir et à sauvegarder la paix et la sécurité

12 mai 2021

Muramvya, le 12 mai 2021 (Net Press). Cela est demandé par le ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire, Gervais Ndirakobuca, ce mercredi 12 mai 2021 dans la localité de Shombo de la province Muramvya.

C’était suite à une réunion de sécurité avec les gouverneurs de Bujumbura, de Mwaro et de Muramvya ainsi que la population de ladite localité.

Le ministre Ndirakobuca interpelle la population de ces trois provinces de sauvegarder la paix et de collaborer avec les forces de défense et de sécurité. Il poursuit en demandant au comité mixte de sécurité d’être toujours vigilant.

Signalons que cette réunion est organisée après une embuscade qui a été tendue sur la route Bujumbura - Muramvya qui a emporté beaucoup de vies humaines le week-end dernier. N.B.

Burundi - Sécurité

Un policier tire sur un homme qui a trouvé la mort par après

Bujumbura, le 12 mai 2021 (Net Press) . Selon des informations concordantes, un policier a tiré sur un homme ce matin dans la zone de Musaga, en commune de Muha, en mairie de Bujumbura. Selon les mêmes sources, cette personne a trouvé la mort par après.

Les sources à la disposition de la rédaction rapportent que le motif de ce crime du policier n’est pas encore connu. Ce dernier aurait été appréhendé pour des raisons d’enquêtes. N.B.

Burundi - Sécurité - Sport

« La FDNB : l’instruction et l’entrainement pour la professionnalisation »

Bujumbura, le 12 mai 2021 (Net Press) . Tel est le thème du championnat militaire organisé du 12 au 20 mai 2021 et qui a été lancé par le chef d’Etat-major général, le général Prime Niyongabo à l’ISCAM ce mercredi 12 mai 2021.

Il a fait savoir que ce championnat concerne des combats terrestres, aériens et maritimes et sont organisés chaque année pour clôturer les activités académiques. Il ajoute que c’est un moment de démontrer et d’acquérir des compétences variées dans ces championnats militaires.

Le général Prime Niyongabo a terminé son allocution en demandant aux militaires de développer le sens du patriotisme, de dévotion et de défense de la Nation en tous lieux et en toutes circonstances. N.B

Burundi - Politique

L’ex- premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, radié du parti Uprona

Bujumbura, le 12 mai 2021 (Net Press) . Le parti Uprona a exclu de ses membres l’ex premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, l’ancien sénateur Anicet Niyongabo et Isidore Mbayahaga, dans la soirée de ce mardi 11 mai. Ils sont tous accusés d’un mauvais comportement et de ternir l’image de cette formation politique, comme l’indique le président du parti Uprona, Abel Gashatsi, à l’issue d’une réunion du bureau exécutif de cette formation politique.

Tout a commencé vers 16 hoo lorsque la permanence du parti Uprona a été encerclée par la garde rapprochée du vice-président de la République, Prosper Bazombanza, empêchant tout accès à tout membre du bureau exécutif proche de Gaston Sindimwo et d’Anicet Niyongabo. Alain Ndayiziga parle d’un comportement indigne des militaires qui s’entremêlent dans les affaires politiques au lieu de garder la neutralité.

Ce phénomène n’est pas nouveau à l’Uprona. En date du 7 octobre 1998, alors que l’ancien président, feu Pierre Buyoya, tenait à écarter de force Charles Mukasi de la présidence de l’Uprona, des militaires avaient investi le Centre de promotion et formation en cours d’emplois, Cpf, actuel Ena, pour y placer Luc Rukingama.

Comme pour hier, les forces de l’ordre avaient passé à tabac un militant de première heure, en la personne d’Augustin Ndirabika, qui était indésirable dans le camp Buyoya. Contrairement aux acteurs de cette époque qui avaient des points de vue différents sur les négociations, ceux d’aujourd’hui sont en conflits pour n’être parvenus à partager un montant de 2,4 milliards de francs burundais détournés, selon l’opinion publique.

Pour revenir en arrière, Alain Ndayiziga trouve que ces assises se tiennent en dehors des cadres réglementaires du parti Uprona, invoquant implicitement le mandat des dirigeants actuels qui a expiré le 14 août 2019. Il renchérit que parmi les participants, il y a des visages qui ne figurent pas au comité exécutif du parti.

Par conséquent, Alain Ndayiziga demande l’organisation d’un congrès de cette formation politique multicolore pour mettre en place de nouveaux organes du parti en se conformant au cadre réglementaire de ce parti. Il pointe du doigt le numéro un du parti Uprona, Abel Gashatsi, de tremper dans le détournement des biens du parti.

De son côté, le président du parti Uprona, Abel Gashatsi, dans un point de presse animé à cet effet, a fait savoir que cette décision est prise à l’issue des assises du bureau exécutif qui accuse Gaston Sindimwo, Anicet Niyongabo et Isidore Mbayahaga de se rebeller contre le règlement de ce parti et de ternir son image.

A la question de la rédaction de savoir si Abel Gashatsi a des ambitions de briguer la présidence de cette formation politique, ce dernier à répondu que le règlement d’ordre intérieur de cette formation politique lui permet de briguer sa propre succession, ce qui est une aubaine pour lui.

La réaction de la partie proche des Upronistes exclus ne s’est pas fait attendre. Cette tendance indique que depuis que le président de l’Uprona a eu une correspondance du ministère de tutelle, il a tout fait pour se faire légitimer mais en vain. Il dit à qui veut l’écouter qu’il vient de rencontrer les plus hauts responsables qui lui ont suggéré d’exclure du parti les trois membres susmentionnés.

Elle prétend que cela est un mensonge grossier d’autant plus qu’au- dessus des partis politiques, il y a le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique qui a mis au grand jour la lettre n° 530/4171/CAB/2021 qui suspend les réunions illégales et illégitimes de l’Uprona.

Elle appelle les militants de l’Uprona de mettre en place de nouveaux dirigeants de toutes tendances et d’exclure les mercenaires. Par ailleurs, poursuit cette partie, la loi du parti exclut tout le monde au regard de la caducité du mandat des dirigeants de cette formation politique. Elle conclut sur cette interrogation de savoir qui exclut qui. N.R.

Burundi - Santé

La hausse du coût de la carte d’assurance maladie sur le point d’alimenter la loi budgétaire 2021 - 2022

Bujumbura, le 12 mai 2021 (Net Press) . Cela ressort d’un éclaircissement donné par le président de la cour des comptes, Elysée Ndaye, ce mardi 11 mai 2021 au palais des congrès de Kigobe où Sabine Ntakarutimana, première vice-présidente de l’assemblée nationale, a fait savoir que ce projet prévoit qu’une partie des recettes proviendra de la hausse du prix de la carte d’assurance maladie (Cam) qui va passer de 3000F pour la population qui a peu de moyens à 25000F et pour les gens qui ont des moyens à 100.000F.

Sabine Ntakarutimana a déclaré que son institution attend la précision du ministère de la santé publique et de lutte contre le sida et la catégorisation de la population en fonction des moyens.

Le président de la cour des comptes, Elysée Ndaye, pressent que le projet de loi n’est pas précis pour prédire qu’il y aura accroissement ou pas des recettes car ceux qui l’ont élaboré n’ont pas été réalistes. Pour lui, il fallait indiquer la somme attendue pour que la population ne soit pas victime de cette décision.

Une opinion trouve qu’en réalité, la loi budgétaire envisage le bien-être de la population de manière générale. Ce projet tend à sucer le peu de moyens que possède la population, surtout rurale, qui sera indirectement condamnée à n’être plus capable de se faire soigner. N.B.

Burundi - Santé

Célébration de la journée internationale de l’infirmière

Bujumbura, le 12 mai 2021 (Net Press). Le 12 mai de chaque année, le monde célèbre la journée internationale de l’infirmière. Cette année, le thème est : « la profession infirmière : une voix faite pour rédiger- une vision pour les soins de demain ». Au Burundi, cette journée a été organisée par l’hôpital Kira, en collaboration avec l’hôpital régional de Gitega.

A l’intention de la journée, l’ouverture se déroule à l’hôpital Kira et une campagne gratuite de prise de la glycémie capillaire, de prise des paramètres vitaux, de prise de poids à la population de Gitega ainsi qu’une séance de sensibilisation sur des mesures de prévention à la transmission du covid-19, de surcroit des exposés et débats scientifiques seront organisés à cet effet. La clôture des activités se tiendra à l’hôpital régional de Gitega samedi le 15 mai 2021, d’après Carmen Terimbere, la responsable des soins infirmiers à l’hôpital Kira. N.B.

Burundi - Nomination

Le président de la République nomme une nouvelle ministre chargée du commerce

Bujumbura, le 12 mai 2021 (Net Press) . Selon le porte-parole adjoint du président de la République, Alain Diomède Nzeyimana, le chef de l’Etat a nommé hier Mme Capitoline Niyonizigiye comme nouvelle ministre du commerce, du transport, de l’industrie et du tourisme, en remplacement d’Immaculée Ndabaneze.

Rappelons que celle-ci avait été destituée sans manière en date du 1er mai alors qu’elle participait à la fête internationale du travail et des travailleurs dans la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays. Même si le décret la dégommant n’avait pas été explicite sur les motifs de son départ, une opinion avait tentté de se faire une idée d’autant plus qu’elle a passé une nuit dans les enceintes du service national des renseignements, dans la capitale économique. D.N.

Burundi - Confessions Religieuses

Quand les chrétiens et les musulmans partagent un jour de fête

Bujumbura, le 12 mai 2021 (Net Press) . C’est demain 13 mai que l’église catholique romaine fêtera l’Ascension, une fête chrétienne qui a lieu généralement à la cinquième semaine après Pâques, soit précisément 40 jours après en comptant le dimanche de Pâques. Cette célébration fête la montée au ciel de Jésus en présence de ses disciples 40 jours après sa résurrection, la fin du temps terrestre de Jésus.

Le départ de Jésus n’est pas négativement ressenti, au contraire, c’est le début de la confiance. Jésus laisse les mortels porter sa parole sur la Terre à sa place. Il fait donc entièrement confiance à ses fidèles. L’Ascension est donc une grande fête, le début de l’âge adulte des chrétiens en quelque sorte où ils se prennent en main sans la présence physique du messie. Symbole de séparation, l’Ascension est néanmoins une fête très joyeuse pour les chrétiens.

Cette fête des chrétiens correspond avec celle d’Eid al Fitr chez les musulmans qui aura lieu également ce 13 mai. Elle symbolise la fin du Ramadhan qui est un mois de jeûne chez les musulmans adultes. Concrètement, ils ne peuvent rien manger pendant le jour et doivent attendre le coucher du soleil pour le faire.

Pour les musulmans, c’est un mois sacré où tout musulman doit observer un comportement exemplaire, l’assistance à la population vulnérable ainsi que plusieurs sacrifices qui caractérisent un véritable musulman. Il est rare que les deux fêtes se passent le même jour comme c’est le cas demain. J.M.

Burundi - Unesco - Culture

Le reggae s’ajoute sur la liste des patrimoines culturels

Paris, le 12 mai 2021 (Net Press) . Selon des informations en provenance de l’Unesco, une agence de l’Onu chargée de la culture, la musique du reggae a été ajoutée sur la liste des patrimoines culturels. L’information a été rendue publique ce 11 mai, à l’occasion du 40ème anniversaire de la mort du roi du reggae Bob Marley.

La ministre jamaïcaine de la culture, Olivia Grange, s’est félicitée de cette décision et a profité de cette occasion pour entonner une des chansons de Bob Marley, "One love". Le chanteur demande au monde entier d’avoir un amour, un cœur qu’il faut partager. Rappelons que ce genre de musique a été créé et développé en Jamaïque autour des années 1960 avant de s’exporter dans le monde. Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE