Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité17 novembre 2021
|Un homme et son enfant meurent noyés au Nord du pays

Burundi - Sécurité16 novembre 2021
|Une personne est morte à coup de bateaux à Rumonge

Burundi – Sécurité15 novembre 2021
|Une femme tuée dans la commune de Gashoho

Burundi - Sécurité 13 novembre 2021
|Des échauffourées autour du banditisme au marché dit Cotebu

Burundi - Sécurité 12 novembre 2021
|Une personne morte électrocutée retrouvée en zone Musaga

Burundi – Justice11 novembre 2021
|Des justiciables se plaignent dans la province de Rutana

Burundi – Sécurité10 novembre 2021
|La province Kayanza victime d’une attaque armée

Burundi – Sécurité9 novembre 2021
|Un homme meurt dans sa boutique dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité 8 novembre 2021
|Un couple échappe de justesse à un assassinat en commune de Tangara !

Burundi – Société6 novembre 2021
|Une négligence qui tourne vers l’irréparable

Burundi - Sécurité 5 novembre 2021
|Un accrochage viré vers l’irréparable en province de Cankuzo

Burundi - Sécurité 4 novembre 2021
|Un corps sans vie retrouvé à la frontière Burundo –Congolaise

Burundi - Sécurité 3 novembre 2021
|Une mère de trois enfants tuée en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité 2 novembre 2021
|Un corps sans vie retrouvé en commune de Matana

Burundi – Confessions Religieuses - Sécurité 1er novembre 2021
|Cinq adeptes de Zebiya arrêtés en commune Gahombo

Burundi - Sécurité 30 octobre 2021
|Une disparition qui bascule sous le silence…. du gouverneur de province !

Burundi - Justice 29 octobre 2021
|L’ancienne administratrice de la commune Nyamurenza condamnée …

Burundi – Environnement – Sécurité28 octobre 2021
|Les pluies torrentielles occasionnent des dégâts non négligeables dans la province de Karusi

Burundi – Environnement – Sécurité27 octobre 2021
|Des pluies torrentielles font d’énormes dégâts matériels dans la province de Rutana

Burundi - Sécurité 26 octobre 2021
|Une personne se donne la mort en zone Cibitoke

Burundi – Environnement – Sécurité25 octobre 2021
|Le ciel se fâche en mairie de Bujumbura

Burundi – Sécurité23 octobre 2021
|La police burundaise ouvre ses portes pour les nouveaux candidats policiers

Burundi - Sécurité 22 octobre 2021
|Un Albinos enlevé et porté disparu en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité21 octobre 2021
|Une personne tuée en Zone Kanyosha

Burundi - Sécurité 20 octobre 2021
|Bujumbura – Mairie : Trois blessés dans un accident de roulage survenu en zone Ngagara

 

 

 

 

 

 



Burundi – Environnement – Sécurité

Des pluies torrentielles font d’énormes dégâts matériels dans la province de Rutana

27 octobre 2021

Rutana, le 27 octobre 2021 (Net Press) . Nous sommes dans la province de Rutana, au Sud-est du pays, plus précisément dans la commune de Mpinga-Kayove, où, dans l’après-midi de ce 26 octobre, des pluies torrentielles se sont abattues sur la région, faisant d’énormes dégâts matériels, à savoir 40 maisons, trois églises et des écoles fondamentales détruites.

Les autorités communales indiquent que l’inventaire des dégâts n’est pas encore terminé, mais elles demandent d’ores et déjà aux âmes charitables et aux autres bienfaiteurs d’assister les populations sinistrées. La saison pluvieuse s’est annoncée tardivement cette année, selon des experts de l’environnement, raison pour laquelle de fortes précipitations sont à l’origine des dommages ici et là dans le pays. N.B.

Burundi – Eac - Economie
Le conseil interuniversitaire de la communauté est-africaine tiens des assises sur l’innovation et la science

Bujumbura, le 27 octobre 2021 (Net Press). Le conseil interuniversitaire de la communauté est-africaine organise à Bujumbura, du 27 au 29 octobre 2021, en collaboration avec la commission de la science et de technologie de la communauté est-africaine, une conférence régionale centrée sur les échanges d’expériences avec les scientifiques et les entrepreneurs sur le rôle de la science et technologie et innovation dans la communauté est-africaine pour l’intégration socio-économique, surtout dans cette période de pandémie Covid-19

Le secrétaire général du conseil interuniversitaire de la communauté est-africaine, le Burundais Gaspard Banyankimbona, a souligné que cet échange permettra aux scientifiques et aux entrepreneurs de la communauté est-africaine de partager leurs expériences et de travailler en synergie pour la création des petites, moyennes et grandes entreprises et se mesurer sur le marché de l’emploi.

Gaspard Banyankimbona a fait remarquer que ces échanges d’expériences permettront aux étudiants d’aller au-delà des expériences acquises dans les auditoires pour acquérir des compétences sur la création de leur propre emploi, pour être les flambeaux de la société.

Même son de cloche de la commission de la science et de technologie de la communauté est-africaine dans un communiqué rendu public. Il dit que ces assises ont pour objectif de fournir une plateforme d’informations pour partager l’expérience entre les hommes qui œuvrent dans les sciences, les technologies, l’innovation et les industriels pour promouvoir les générations futures pour le développement de la communauté est-africaine. N.R.

Burundi – Commerce

Quand un politicien est sanctionné pour spéculation dans la vente des produits Brarudi

Bujumbura, le 27 octobre 2021 (Net Press) . La commune de Mukaza, en mairie de Bujumbura, dans la capitale économique Bujumbura, vient d’imposer une amende de 50.000 Fbu à un politicien du nom d’Anicet Niyonkuru, président du parti socio-libéral « Conseil des Patriotes », Cdp, qui se veut de l’opposition

Il a été pris en flagrant délit de spéculation sur la vente des produits de la Brarudi à Kiriri, dans la commune de Rohero. Anicet Niyonkuru avait fui le pays en 2015 lors de la crise politico-sécuritaire née de la volonté de l’ancien président de la République, feu Pierre Nkurunziza, de briguer un troisième mandat controversé.

Il avait intégré une plateforme de l’opposition, basée essentiellement en Europe « Cnared-Giriteka », qui s’est effritée quelques années plus tard car ses membres ont constaté qu’elle est infiltrée par des inconditionnels du gouvernement de Gitega dominé par le parti au pouvoir, le Cndd-Fdd.

Il était retourné au pays en décembre 2019, arguant qu’il rentrait définitivement pour préparer les élections de 2020. Après le triple scrutin, il n’a rien obtenu à part un décret présidentiel du 26 novembre 2020 qui l’a nommé comme secrétaire permanent au ministère de la communication, des technologies de l’information et des médias.

Il rejoint un cercle de plus en plus grand de personnalités politiques haut placées qui tombent dans le piège des spéculations dans le commerce des produits sensibles, ce qui crée un conflit d’intérêt au moment où sous d’autres cieux, il est tout simplement interdit d’être à la fois un mandataire public et un commerçant. J.M. 

Burundi – Commerce - Energie

Pourquoi ne pas revoir à la hausse le prix du carburant ? Se demande une opinion

Bujumbura, le 27 octobre 2021 (Net Press) . Selon les conducteurs des voitures que notre rédaction a contactées sur la station Kibenga, ils ne voient pas comment ils vont s’en sortir. L’un qui a voulu qu’on garde l’anonymat a déclaré que c’est vraiment dommage que cette situation de pénurie vienne de passer à peu près deux mois sans trouver une solution.

Pour notre interlocuteur, même dans les pays de la sous-région, le prix de ce produit a augmenté, ce qui devrait se faire aussi dans notre pays au lieu que cette carence paralyse toutes les activités. Le gouvernement n’a pas d’autre choix car c’est le citoyen qui en subit les conséquences néfastes. Un autre a renchéri que les sanctions de cette carence sont immédiates car au marché, les prix de tous les produits vivriers ont été revus à la hausse suite à la rareté du carburant.

La rédaction a cherché le porte-parole du ministère ayant l’hydrocarbure dans ses attributions pour avoir une information sur ce qu’on a conclu avec tous les concernés de la question du carburant dans une réunion organisée la semaine dernière, le téléphone sonnait mais il ne répondait pas.

Dans le même ordre d’idées, selon nos sources, à Kayanza, sur la station de certain Youssouf Minani, communément appelé chez Khalfan, la police a saisi plusieurs bidons d’essence ce mercredi 27 octobre 2021. La police de Kayanza demande à tous ceux qui font ce genre de fraude de rompre avec ce mauvais comportement. N.B.

Burundi - Commerce

Les agents de la société Lumitel réagissent face à une nouvelle mesure les concernant

Bujumbura, le 27 octobre 2021 (Net Press) . Les agents de Lumicash, une société de distribution de crédits et de transfert d’argent, disent qu’ils ont mal accueilli la note que la société Lumitel a rendu publique où elle invite les agents d’être dotés d’un appartement de travail, d’un registre de commerce et d’un numéro d’identification fiscale, Nif, pour exercer leur métier. Un délai de deux semaines leur avait été accordé.

Les jeunes qui exercent ce commerce contactés par la rédaction avec un micro-baladeur au centre-ville de Bujumbura disent qu’ils ne voient pas leur avenir car avec un capital de 50 mille de nos francs, on ne peut pas louer une maison et payer ces taxes, se plaignent-ils.

Les autres disent que le gouvernement devrait étudier la question car au sortir de leurs études universitaires, la majorité des jeunes ne trouvent pas d’emplois et ils se débrouillent en faisant ce petit commerce pour survivre. Ils demandent au gouvernement de s’assoir ensemble avec la société Lumitel pour que cette dernière supporte ces jeunes qui gagnent un tout petit rien en exerçant ce genre de commerce. N.B.

Burundi – Société

Une première dans une structure sanitaire

Rumonge, le 27 octobre 2021 (Net Press) . Nous sommes à l’hôpital de Rumonge, au Sud-ouest du pays où deux enfants malades sont passés de vie à trépas. Leurs corps ont été emmenés à la morgue, ce qui est une chose tout-à-fait normale. Une déception a surgi ce 26 octobre quand une famille d’un des enfants décédés a voulu enterrer le sien en toute dignité.

A sa grande surprise, le cadavre de l’enfant n’était pas sur place à la morgue de Rumonge et elle apprend qu’il a été enterré par une autre famille en date du 23 octobre dernier, ce qui a mis en évidence le dysfonctionnement de l’hôpital de Rumonge. Pire encore, la famille qui s’est trompée de cadavre a refusé de le déterrer.

Le cas a été soumis devant le médecin provincial qui n’a pas su quoi faire. La solution viendra de la Croix-Rouge qui a accepté de déterrer le cadavre et de le remettre à sa famille. De son côté, l’autre cadavre qui est toujours à la morgue devrait être inhumé incessamment aux frais de l’hôpital.

Un laisser-aller des responsables dans certains services serait à l’origine des erreurs pareilles. Pour des habitants de Rumonge, c’est la toute première fois dans l’histoire de cet hôpital qu’une monstruosité pareille s’observe. Les responsables de cette horreur devraient être limogés, à défaut d’être poursuivis par la justice, estiment-ils. D.N.

Burundi – Usa - Société

Ségrégation raciale aux États-Unis : Claudette Colvin veut laver son honneur

Montgomery, le 27 octobre 2021 (Net Press) . Avant Rosa Parks, Claudette Colvin refusait de céder sa place à des blancs dans un bus du sud ségrégationniste des États-Unis. Pour cela, elle avait été arrêtée. Ce mardi 26 octobre, Claudette Colvin, aujourd’hui âgé de 82 ans, a fait une demande officielle pour que son casier judicaire soit purgé de toute mention de cette affaire.

En mars 1955, les policiers font descendre de force Claudette Colvin, quinze ans, d’un bus de Montgomery en Alabama, dans le sud ségrégationniste alors qu’elle rentrait de l’école : ils viennent d’arrêter la jeune Afro-Américaine pour avoir refusé de donner sa place à une femme blanche.

On l’emmène en prison. « Quand j’ai entendu le bruit de la clé dans la serrure, je me suis mise à pleurer, et j’ai commencé à réciter le 23e psaume "le seigneur est mon berger" », racontera bien plus tard Claudette Colvin, condamnée à l’époque pour violation de la politique de ségrégation de la ville, et pour avoir agressé un policier.

Une agression dont la vieille dame ne dit avoir aucun souvenir. Seulement qu’elle résistait en criant « c’est mon droit constitutionnel », car elle venait juste d’avoir un cours sur la Constitution à l’école.

L’image de Rosa Parks plus « acceptable » pour l’Amérique blanche

Neuf mois plus tard, Rosa Parks refusera elle aussi de céder sa place. Claudette Colvin estime que si elle a été davantage mise en avant dans le mouvement des droits civiques, c’est parce qu’elle était plus « acceptable » pour la communauté blanche car plus âgée, mariée, et plus claire de peau.

À l’époque, Claudette Colvin a été mise en liberté conditionnelle. Elle a été condamnée par un tribunal pour enfants, puis incarcérée, avant qu’une somme ne soit rassemblée par des figures de la communauté noire locale, dont Rosa Parks, pour payer sa caution.

Aujourd’hui, elle explique vouloir faire laver son nom pour ses petits-enfants, ses arrières petits-enfants et pour les enfants noirs, pour leur montrer que les choses peuvent s’améliorer, et que le progrès est possible. Ch.N.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

19 novembre 2021 |Communiqué de décès

11 novembre 2021 |Annonce : Rubrique en essai


 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel