Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité17 novembre 2021
|Un homme et son enfant meurent noyés au Nord du pays

Burundi - Sécurité16 novembre 2021
|Une personne est morte à coup de bateaux à Rumonge

Burundi – Sécurité15 novembre 2021
|Une femme tuée dans la commune de Gashoho

Burundi - Sécurité 13 novembre 2021
|Des échauffourées autour du banditisme au marché dit Cotebu

Burundi - Sécurité 12 novembre 2021
|Une personne morte électrocutée retrouvée en zone Musaga

Burundi – Justice11 novembre 2021
|Des justiciables se plaignent dans la province de Rutana

Burundi – Sécurité10 novembre 2021
|La province Kayanza victime d’une attaque armée

Burundi – Sécurité9 novembre 2021
|Un homme meurt dans sa boutique dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité 8 novembre 2021
|Un couple échappe de justesse à un assassinat en commune de Tangara !

Burundi – Société6 novembre 2021
|Une négligence qui tourne vers l’irréparable

Burundi - Sécurité 5 novembre 2021
|Un accrochage viré vers l’irréparable en province de Cankuzo

Burundi - Sécurité 4 novembre 2021
|Un corps sans vie retrouvé à la frontière Burundo –Congolaise

Burundi - Sécurité 3 novembre 2021
|Une mère de trois enfants tuée en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité 2 novembre 2021
|Un corps sans vie retrouvé en commune de Matana

Burundi – Confessions Religieuses - Sécurité 1er novembre 2021
|Cinq adeptes de Zebiya arrêtés en commune Gahombo

Burundi - Sécurité 30 octobre 2021
|Une disparition qui bascule sous le silence…. du gouverneur de province !

Burundi - Justice 29 octobre 2021
|L’ancienne administratrice de la commune Nyamurenza condamnée …

Burundi – Environnement – Sécurité28 octobre 2021
|Les pluies torrentielles occasionnent des dégâts non négligeables dans la province de Karusi

Burundi – Environnement – Sécurité27 octobre 2021
|Des pluies torrentielles font d’énormes dégâts matériels dans la province de Rutana

Burundi - Sécurité 26 octobre 2021
|Une personne se donne la mort en zone Cibitoke

Burundi – Environnement – Sécurité25 octobre 2021
|Le ciel se fâche en mairie de Bujumbura

Burundi – Sécurité23 octobre 2021
|La police burundaise ouvre ses portes pour les nouveaux candidats policiers

Burundi - Sécurité 22 octobre 2021
|Un Albinos enlevé et porté disparu en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité21 octobre 2021
|Une personne tuée en Zone Kanyosha

Burundi - Sécurité 20 octobre 2021
|Bujumbura – Mairie : Trois blessés dans un accident de roulage survenu en zone Ngagara

 

 

 

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une disparition qui bascule sous le silence…. du gouverneur de province !

30 octobre 2021

Muramvya, le 30 octobre 2021 (Net Press) . Un membre de l’opposition, Christophe Ndayiragije (43 ans), a été arrêté depuis le 19 octobre 2021, appréhendé par la police en compagnie de jeunes Imbonerakure. Il était à son domicile au chef-lieu de la commune de Kiganda en province de Muramvya, au Centre du pays. Le gouverneur de cette circonscription provinciale, Diomède Nzambimana, n’en dit mot.

Selon nos informations, M. Ndayiragije a été libéré en avril 2021 dans le cadre de la grâce présidentielle. Il était détenu à la prison centrale de Bujumbura depuis 2016 pour « participation à un mouvement insurrectionnel », pour avoir participé aux manifestations contre un autre mandat controversé de l’ancien président de la République, feu Pierre Nkurunziza, en 2015.

Après une courte audition par un OPJ (Officier de police judiciaire) de Kiganda, il a été détenu au commissariat provincial de la police à Muramvya pendant deux jours avant d’être transféré vers un lieu jusqu’ici tenu secret.

La rédaction a contacté le gouverneur de province, Diomède Nzambimana, qui a réservé une réponse du berger à la bergère envers le reporter de l’agence Net press. Par après, il a tapé la main sur la table indiquant qu’il fallait arriver sur terrain en commune Kiganda pour s’enquérir de cette disparition forcée. Après cette réponse indigne d’une autorité de sa stature, il a raccroché son téléphone portable. Nous apprenons que même les administrations civile et policière de la commune Kiganda ont refusé de s’exprimer sur l’arrestation de Ndayiragije.

Cette réaction tranche nettement avec la position du chef de l’Etat par rapport au fonctionnement des médias. Alors qu’en réunion avec leurs responsables, le président Ndayishimiye avait clairement indiqué que rien ne peut se faire sans la presse et que personne ne devrait retenir l’information pour le bien de la société. Probablement que le gouverneur Nzambimana n’a pas été au courant de la volonté du chef de l’Etat.

Cependant, la rédaction de l’agence Net Press donne un coup de chapeau au gouverneur de la province de Kirundo, au Nord du pays, en la personne d’Albert Hatungimana, ce haut gradé de cette province qui est aussi à l’aise dans son cabinet de travail que devant les medias. En effet, il ne sait pas conjuguer le verbe « retenir » l’information sur la vie de sa province, quelle que soit sa nature, ce qui devrait servir d’exemple à d’autres autorités, fut-elle celle de Muramvya, qui devraient comprendre que livrer une information à la presse n’est pas une faveur à l’endroit du journaliste, mais des lecteurs, des écouteurs ou des téléspectateurs grâce auxquels elles sont payées.

Par ailleurs, cela est un droit garanti par la constitution burundaise, raison pour laquelle il y a des mécanismes prévus par la loi pour l’exercice du métier. Et à notre connaissance, le téléphone n’est pas interdit comme moyen de recherche d’information, Mr. Le gouverneur Nzambimana ! N.R.

Burundi - Rdc – Sécurité

Quand les Banyamulenge sont interdits de prendre le chemin de l’exil vers le Burundi

Gatumba, le 30 octobre 2021 (Net Press). Ils sont des milliers de l’ethnie Banyamulenge de la République démocratique du Congo, qui fuient les combats intenses de l’ethnie Mayi–Mayi qui ont fait 13 morts du côté Banyamurenge et plusieurs maisons brulées. Nous apprenons que depuis trois jours, les gardes du poste frontalier de Gatumba refusent que ces Banyamulenge prennent le chemin de l’exil vers le Burundi.

Selon des informations sur place, l’ethnie Mayi–Mayi est toujours à la chasse aux sorcières de l’ethnie Banyamulenge, cette ethnie d’origine Tutsi dont la revendication de nationalité congolaise irrite les Congolais pur dur racistes contre l’ethnie Tutsi. Ils ont été attaqués depuis leur fief de Bigonogono, dans le territoire de Fizi, à l’est de la République démocratique du Congo. Certains ont fuient vers l’Ouganda depuis la fraicheur des faits.

Nous apprenons que des milliers de cette ethnie qui ont tenté de prendre le chemin de l’exil au Burundi ont vu leur requête refusée par les agents de l’immigration du poste frontalier de Gatumba.

Des Banyamulenge parlent d’une situation bizarre, arguant qu’aucun pays au monde ne peut refuser le droit de l’exil à un citoyen victime d’insécurité grandissante dans son propre pays. Ils demandent au gouvernement burundais de leur garantir le droit d’asile. N.R.

Burundi - Fisc

Le paiement de redevance routière se poursuit ce samedi …

Bujumbura, le 30 octobre 2021 (Net Press) . Ceci figure dans un communiqué rendu public par l’office burundais des recettes (Obr) ce vendredi 29 octobre 2021. L’Obr dit que dans l’intention de faciliter ceux qui n’ont pas encore payé la redevance routière, une journée de grâce a été accordée, c’est-à-dire ce samedi de 11h à 14h. Les guichets de l’Obr seront ouverts pour cet effet.

Ce communiqué ajoute que pour ne pas perdre du temps à attendre devant le bureau de l’Obr, il rassure qu’après avoir payé ces frais, les quittances seront récupérées même dans les jours à venir.

Notre rédaction est passée sur le guichet de l’Obr se trouvant au palais des arts et de la culture, il y a peu de gens qui sont devant le bureau. Ceux qui étaient sur place disent que peut être se bousculent dans des banques pour avoir des bordereaux de versement. Pour d’autres, au regard du faible pouvoir d’achat, il y en a qui attendent de l’argent pour s’acquitter de cette redevance, moyennant amende si jamais il n’y pas de prolongation des délais.

Burundi – Télécommunication

La banque centrale et l’agence de contrôle des télécommunications le public et les clients du lumicash

Bujumbura, le 30 octobre 2021 (Net Press) . Dans un communiqué signé conjointement par Audace Niyonzima, de la banque de la République du Burundi (Brb) et Samuel Muhizi, de l’(Arct) agence de régulation et de contrôle de télécommunication ce vendredi 29 octobre 2021, ils tranquillisent la population et les clients que Lumicash continuera à offrir les services malgré le communiqué du 27 octobre 2021 qui exige qu’à partir du 1er novembre, les services de Lumicash seront suspendus.

Lors de cette rencontre, ils ont conclu que toutes les parties prenantes sont invitées à continuer à offrir les services de transactions électroniques et ajoutent que des réunions vont être organisées à l’intention des super agents pour donner une orientation adéquate.

Ces parties appellent tous les super agents et agents à continuer à offrir les services de lumicash au public, jusqu’à nouvel ordre. Ils mettent en garde néanmoins tous les super agents et agents qui refuseraient intentionnellement d’adhérer au contenu dudit communiqué. Ils seront seront sanctionnés conformément aux lois et règlements en vigueur.

Les agents de Lumicash que notre rédaction a contactés disent qu’ils ont bien accueilli la mesure et remercient les deux parties qui sont intervenues à temps avant qu’un grand nombre de jeunes ne retournent dans la rue. N.B.

Burundi – Assainissement

Quatorze collines de la commune Bugabira dotées d’eau potable

Kirundo, le 30 octobre 2021 (Net Press) . Au moment où cette commune de Bugabira, de la province Kirundo, au Nord du pays, est la seule qui n’avait aucune source d’eau potable dans tout le pays pour alimenter ces 14 collines susmentionnées, la direction chargée d’alimenter en eau potable la population a trouvé cette source en commune Vumbi de la même province et ce projet a couté 5 milliard de nos francs.

La population dit que depuis 1998, elle ne connaissait pas d’eau potable et utilisait des eaux du lac ou des rivières, d’où elle souffre beaucoup des maladies intestinales. Elle remercie le gouvernement pour avoir pensé à elle, ajoutant que cela limitera les maladies liées au manque d’hygiène. N.B.

Burundi - Education

Une séance de moralisation à l’endroit des personnels de l’éducation

Gitega, le 30 octobre 2021 (Net Press) . Le Président de la République a animé ce vendredi 29 octobre 2021 une séance de moralisation à l’endroit des hauts cadres et des cadres du ministère de l’éducation nationale et de la recherche scientifique à Gitega, capitale politique du pays. Le ministre François Havyarimana indique que les enseignements suivent le cours normal malgré les énormes défis que connaît ce secteur.

C’est notamment le manque d’enseignants et d’enseignants qualifiés, le manque de supports pédagogiques, le manque de bancs-pupitres. Le Président de la République appelle le personnel de l’éducation à s’atteler efficacement au travail, chacun en ce qui le concerne pour développer le pays.

Mashandari Emmanuel, en lieu et place de la COSESONA, apprécie cette séance et en appelle à tous ceux qui y ont participé de faire sien les conseils prodigués par le numéro un burundais. Le Président de la République a octroyé aux dix-huit directeurs provinciaux de l’éducation un véhicule flambant neuf et à chaque direction provinciale et communale de l’éducation un ordinateur pour la bonne marche du travail.

Nos confrères de « La Voix de l’Enseigant » semblent déplorer le fait que la dispense du cours des Tic reste quasiment théorique. La réforme du fondamental a introduit un nouveau cours des TIC (technologie de l’Information et de la Communication). Ce cours commence avec la classe de 8ème. Cependant, les défis sont très nombreux au niveau des écoles et surtout aux classes du cycle 4 accolées aux écoles fondamentales.

Les enseignants ne se contentent que de la théorie. Cela est notamment le manque d’enseignants qualifiés, d’outils informatiques et de courant électrique. Il s’agit d’un apprentissage tronqué, déplorent-ils.

Il n’y a pas non plus de clémence du ciel pour les écoles de Buyengero, selon toujours ce confrère. Les pluies diluviennes mêlées aux vents violents dans la nuit du 24 au 25 octobre ont endommagé plusieurs établissements dans la direction communale de l’enseignement de Buyengero en province de Rumonge.

On enregistre beaucoup de dégâts matériels, notamment les toitures emportées, les livres des enseignants et des élèves ainsi que leurs cahiers. Les autorités scolaires demandent une assistance d’urgence.

L’hebdomadaire fait savoir enfin que les nouveaux enseignants seront formés en pédagogie d’intégration. Le système éducatif burundais connait une réforme. Le gouvernement a introduit la Pédagogie d’intégration et la pédagogie des grands groupes qui a remplacé la pédagogie par objectifs.

Les enseignants en activité en 2017 ont reçu une formation avec l’introduction de la réforme. L’enseignant devient facilitateur et le gros du travail est fait par l’apprenant. Aujourd’hui la formation s’est arrêtée alors que le système n’est pas maitrisé par tous les enseignants. En plus, le ministère de la fonction publique continue à recruter de nouveaux enseignants.

Certains n’ont aucune notion en Pédagogie et encore moins en pédagogie d’intégration. Un responsable d’une école demande la continuité de la formation pour améliorer la qualité de l’enseignement. Le Directeur général des Innovations et des curricula promet une formation aux nouveaux enseignants. J.M.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

19 novembre 2021 |Communiqué de décès

11 novembre 2021 |Annonce : Rubrique en essai


 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel