Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 28 juillet 2022
|Un corps sans vie retrouvé en province de Bubanza !

Burundi - Politique 27 juillet 2022
|Un nouveau look au sein du conseil d’administration de l’office burundais des recettes !

Burundi - Rdc – Sécurité 26 juillet 2022
|Vers l’envoi des troupes burundaises dans la mission de maintien de la paix en R D C

Burundi - Sécurité 25 juillet 2022
|Le centre commercial « le Parisien » prend légèrement feu

Burundi - Sécurité Routière23 juillet 2022
|Bujumbura : Un véhicule et une moto prennent feu simultanément en commune de Nyabiraba

Burundi – Sécurité22 juillet 2022
|Des chiens déterrent un corps sans vie à Kirundo

Burundi -Tanzanie – Politique 21 juillet 2022
|Le président de la République attendu en Tanzanie !

Burundi - Sécurité 20 juillet 2022
|Quatre corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 juillet 2022
|Mohamed Féruzi tué dans les iles de Mayotte !

Burundi – Sécurité18 juillet 2022
|Un septuagénaire tué dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité 16 juillet 2022
|Une jeune fille tuée en province de Bururi !

Burundi – Sécurité - Société15 juillet 2022
|Bubanza : Est-ce la famine qui dicte un comportement pareil ?

Burundi – Sécurité Routière 14 juillet 2022
|Des éléments de la police de roulage visés par des accidents suspects

Burundi - Sécurité 13 juillet 2022
|Un corps sans vie non identifié découvert en province de Makamba

Burundi - Sécurité 12 juillet 2022
|Une personne se donne la mort en province de Kayanza !

Burundi - Sécurité 11 juillet 2022
|Makamba : Deux personnes blessées par un militaire en commune de Vugizo

Burundi – Sécurité Routière9 juillet 2022
|Une personne tuée dans un accident de roulage en commune de Busoni

Burundi - Sécurité 8 juillet 2022
|Un corps sans vie d’un enfant découvert en province de Kirundo !

Burundi - Sécurité 7 juillet 2022
|Deux corps sans vie découverts en zone Kamenge !

Burundi - Sécurité 6 juillet 2022
|La police lève la voile sur un corps sans vie découvert tout près de la paroisse Saint Jean Baptiste !

Burundi – Sécurité5 juillet 2022
|Un jeune chauffeur de véhicule de transport en commun fauché par des inconnus

Burundi – Sécurité 4 juillet 2022
|Bujumbura : Un corps sans vie découvert au boulevard Mwezi Gisabo !

Burundi – Politique2 juillet 2022
|Le chef de l’Etat reçoit l’envoyé spécial de la Belgique

Burundi – Sécurité1er juillet 2022
|La criminalité augmente d’un cran dans la capitale économique Bujumbura

Burundi – Sécurité30 juin 2022
|Une jeune fille non identifiée fauchée par des inconnus dans Muhuta

 

 

 

 

 

 



Burundi - Sécurité

Les administratifs de base de Kanyosha démasquent le trafiquant qualifié des stupéfiants

27 juin 2022

Bujumbura, le 27 juin 2022 (Net Press) . Dans une réunion tenue par le maire de la ville de Bujumbura, Jimmy Hatungimana, avec les administratifs de base de la commune urbaine de Muha, au sud de la capitale économique, ces derniers ont fait savoir qu’ils sont préoccupés par la consommation des stupéfiants et dénoncent « un trafiquant qualifié des stupéfiants » avant de plaider pour son arrestation.

Il est connu sous le pseudonyme de Museveni, ce commerçant trafiquant de stupéfiants. Ces administratifs indiquent que ce commerce illicite transite via la route nationale Rn 7 , il est connu comme un grand locataire de la prison centrale de Mpimba, mais pour des séjours de courte durée.

Ces administratifs ont révélé que ses clients sont constitués par de bandits qualifiés et des femmes qui transportent ces stupéfiants dans des récipients comme les seaux et trompent la vigilance les membres du comité mixte de sécurité accrédités dans tous les quartiers de Kanyosha. Pour ingurgiter ces stupéfiants, les consommateurs s’installent dans des endroits isolés et obscurs, en l’occurrence au cimetière de Kanyosha, à l’école fondamentale de la Convivialité, dans les quartiers de Gisyo, les quartiers Musama 2 et 5 ainsi que le pont de Kanyosha.

Ces administratifs déplorent que ces consommateurs sèment le désordre et perturbent la paix et la tranquillité dans les quartiers du sud de la capitale économique. Ils demandent son arrestation pour être traduit devant la justice. Le maire de la ville de Bujumbura, Jimmy Hatungimana, a rassuré que son administration va se pencher sur son cas et a demandé aux administratifs de garder un œil vigilant sur leurs administrés pour éradiquer la consommation et le trafic des stupéfiants nuisibles à la santé humaine et source d’insécurité. N.R.

Burundi - Politique

Un conseiller du gouverneur destitué en public

Rumonge, le 27 juin 2022 (Net Press). Un conseiller du gouverneur de Rumonge, au Sud-ouest du pays, qui est chargé du développement, a été limogé en public par le président de la République pour avoir été attrapé, les mains dans le sac, avec du carburant frauduleux chez lui.

Au cours d’un entretien que le président de la République a eu avec la population de la province de Rumonge ce vendredi 24 juin au stade Vyizigiro de Rumonge, Gilbert Horugavye, conseiller du gouverneur chargé du développement, a été soumis à un interrogatoire en public.

Le président de la République lui a demandé si du carburant a été saisi chez lui, ce qu’il a avoué mais en précisant que les quantités de carburant ne sont pas correctes, croyant que ses explications allaient minimiser l’ampleur de l’infraction. Le gouverneur a dit qu’il n’a pas les qualités d’être un bon dirigeant et qu’il aurait fallu qu’il démissionne après avoir attrapé la main dans le sac. Le chef de l’Etat a indiqué qu’il est déchu de ses fonctions et qu’il ne sera plus embauché dans la fonction publique au Burundi, la population a beaucoup acclamé la décision prise par le chef de l’Etat.

Signalons qu’au début du mois de mai, du carburant frauduleux a été saisi chez ce conseiller du gouverneur. Ce produit a été vendu et l’argent mis au trésor public comme l’a indiqué Consolateur Nitunga, gouverneur de la province de Rumonge.

Cependant, selon une opinion, le chef de l’Etat a besoin d’un soutien aussi bien de l’administration que de la population en général dans son combat car de tels manquements sont rapportés un peu partout dans le pays et dans le chef des responsables administratifs. L’on se souviendra que dans la province de Mwaro, un administrateur communal a été chassé de ses fonctions pour avoir été attrapé avec une tonne de sucre chez lui. F.N.

Burundi – Education - Violences Sexuelles

Les syndicats décident de mener des enquêtes sur les violences sexuelles en milieu scolaire en province de Rumonge

Rumonge, le 27 juin 2022 (Net Press). Les syndicats réunis au sein de la coalition Cossessona décident de mener des enquêtes pour démasquer les enseignants qui seraient des auteurs des grossesses non désirées de leurs élèves.

Ce dimanche 26 juin, les enseignants membres des syndicats de la coalition Cossessona, en province de Rumonge, au Sud-ouest du pays, se sont réunis en assemblée générale et ont déploré l’ampleur des violences sexuelles en milieu scolaire.

Egide Niyonsaba, représentant de la coalition Cossessona en province de Rumonge, a indiqué après la réunion que certaines filles élèves sont aujourd’hui enceintes et des soupçons pèsent contre certains enseignants qui seraient des auteurs de ces grossesses non désirées.

Certains enseignants sont en cavale de peur d’être arrêtés après avoir été cités par des élèves comme étant des auteurs de leurs grossesses.

Des cas de filles enceintes sont visibles au lycée islamique de Rumonge, au lycée Nyamibu, à l’école fondamentale de Rukinga 4, etc.…, selon toujours le représentant de la Cossessona dans cette entité provinciale.

Ces syndicats ont décidé de diligenter des enquêtes plus fouillées pour identifier les enseignants qui seraient responsables de ces grossesses non désirées afin que la justice puisse se saisir de ces dossiers. F.N.

Burundi – Santé - Société
Kirundo : un ambulancier pris en flagrant délit de circoncisions multiples avec un kit médical suspect

Kirundo, le 27 juin 2022 (Net Press). Un infirmier ambulancier a été arrêté ce samedi 25 juin en commune de Busoni en province de Kirundo, au Nord du pays. Il est accusé de faire les pratiques de circoncision illégales sur 8 enfants. Il a été arrêté et incarcéré au cachot du commissariat communal de Busoni.

Selon nos sources, tout a commencé ce samedi lorsque ce personnel soignant connu sous le nom de Viateur Ndayishimiye, du ressort du district sanitaire de Busoni, avait loué la maison d’un certain Joseph Rwasa, pour y faire une petite opération de chirurgie pour 8 enfants, dont 3 avait été opérés.

Chacun devrait payer une somme variant entre 15 et 20 mille francs burundais, même au-delà selon les moyens des parents. Les enquêtes sont en cours pour savoir où cet infirmier trouve les médicaments ainsi que le kit de chirurgie utilisés lors des opérations. L’infirmier ambulancier a été arrêté ce samedi, il est incarcéré au cachot du commissariat communal de Busoni. N.R.

Burundi – Onu – Environnement

Le secrétaire général de l’Onu contre l’usage des combustibles fossiles polluants

New York, le 27 juin 2022 (Net Press) . Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, estime que le monde brûle et qu’il faut une révolution des énergies renouvelables, raison pour laquelle il lutte pour une planète toujours habitable.

Pour cela, il conseille d’abandonner les combustibles fossiles polluants et d’accélérer la transition énergétique fondée sur les énergies renouvelables. L’intégralité de son message est disponible sur http://www.netpress.bi, rubrique « Protégez Votre Environnement ». J.M.

Burundi - Allemagne – Environnement

Le G7 veut mobiliser 600 milliards de dollars sur cinq ans, notamment pour l’Afrique

Berlin, le 27 juin 2022 (Net Press) . Les dirigeants des pays du G7 sont réunis depuis dimanche dans les montagnes du sud de l’Allemagne pour un sommet de trois jours, au chevet d’un monde en crise, de la guerre en Ukraine à la sécurité alimentaire. Ils se sont engagés à lever 600 milliards de dollars de fonds privés et publics sur cinq ans pour financer des infrastructures dans les pays en développement et répondre aux projets portés par la Chine. Selon France 24 infos.

Les dirigeants des États-Unis, de l’Allemagne, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Italie, du Canada et du Japon ont entamé des discussions, dimanche 26 juin, visant à renforcer leur soutien à l’Ukraine, à l’occasion de leur sommet annuel en Allemagne. Réunis pour trois jours au Schloss Elmau, un hôtel de luxe situé dans les montagnes bavaroises, les sept dirigeants se sont attelés sans tarder aux priorités de ce sommet qui se tient jusqu’à mardi dans un contexte de crises multiples : guerre en Ukraine, menaces sur la sécurité alimentaire et énergétique, urgence climatique.

Soucieux d’envoyer un signal fort de soutien à Kiev, le président américain Joe Biden et le Premier ministre britannique Boris Johnson ont annoncé un embargo sur les importations d’or russe, avant même que la décision ne soit formalisée par l’ensemble du G7. Cette interdiction, qui porte sur l’or nouvellement extrait en Russie – sans viser celui déjà vendu -, frappera "directement les oligarques russes et s’attaquera au cœur de la machine de guerre de Poutine", a assuré Boris Johnson.

Les Occidentaux ont déjà pris plusieurs volets de sanctions contre la Russie dont la guerre contre l’Ukraine est entrée dans son cinquième mois. Mais le gouvernement ukrainien en réclame davantage, après des frappes russes sur Kiev dimanche matin, un acte de "barbarie" dénoncé par Joe Biden.

Face au risque de "fatigue" du camp occidental, évoqué par Boris Johnson, le président américain a lancé un nouvel appel à l’unité du G7 et de l’Otan face à Moscou. Vladimir Poutine espérait que "d’une manière ou d’une autre, l’Otan et le G7 se divisent. Mais nous ne l’avons pas fait et nous ne le ferons pas", a assuré Joe Biden.

Hôte du sommet, le chancelier allemand Olaf Scholz a également loué l’unité des alliés, à laquelle "Poutine ne s’attendait pas". Les dirigeants ne se sont pas privés, lors d’un échange informel capté par les caméras, de tourner en dérision le président russe et sa pose torse nue lors d’une séance photo en 2009.

Alors que les troupes russes progressent dans le Donbass, le président ukrainien Volodymyr Zelensky interviendra lundi en visioconférence. Il s’agit d’un "moment critique pour l’évolution du conflit", ont souligné Boris Johnson et le président français Emmanuel Macron, selon un porte-parole du gouvernement britannique. Tous deux pensent qu’il est "possible de renverser le cours de la guerre", selon Downing Street.

Tenir tête à la Russie et faire face à la Chine

Le Premier ministre britannique a toutefois mis en garde contre toute tentation d’une solution négociée "maintenant" en Ukraine au risque de prolonger "l’instabilité mondiale". Le conflit et ses répercussions vont occuper une grande part des discussions avec de premiers entretiens consacrés aux turbulences économiques mondiales.

Joe Biden entend aussi démontrer à ses alliés que tenir tête à la Russie et faire face à la Chine sont des objectifs complémentaires, et non opposés. Le G7 veut notamment contrer la Chine et ses "nouvelles routes de la soie" en investissant dans les infrastructures des pays défavorisés en Afrique, en Asie ou encore en Amérique latine.

À l’initiative des États-Unis, les dirigeants ont annoncé leur intention de mobiliser 600 milliards de dollars d’ici 2027, montant censé répondre aux immenses chantiers financés par la Chine mais aux contours encore flous.

Élargir le front des démocraties

Les leaders d’Indonésie, d’Inde, du Sénégal, d’Afrique du Sud et d’Argentine, ont d’ailleurs été conviés à ce sommet annuel alors que les Occidentaux cherchent à élargir le front des démocraties unies contre la menace d’un bloc formé par la Russie et la Chine.

Ces économies émergentes sont aussi particulièrement exposées au risque de pénuries alimentaires, à l’explosion des coûts de l’énergie aggravée par la guerre en Ukraine et à la crise climatique.

Les acteurs du climat attendent du G7 des avancées concrètes, dont la "planification" de l’élimination complète des énergies fossiles.

Des discussions bilatérales complètent les sessions.

Avec une accolade franche et des mots chaleureux, Emmanuel Macron et Boris Johnson ont affiché leur volonté de réchauffer l’atmosphère et de dissiper plusieurs mois de tensions, entre crises des sous-marins australiens et désaccords sur les suites du Brexit.

Les deux dirigeants sont confrontés à des situations politiques compliquées : le président français vient de perdre la majorité absolue à l’Assemblée nationale tandis que Boris Johnson est affaibli par une série de scandales.

Le chancelier allemand mise lui sur ce G7 pour redorer sa popularité, en baisse ces derniers mois – faute d’afficher un soutien ferme à Kiev, selon ses détracteurs. N.R.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION