Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 28 juillet 2022
|Un corps sans vie retrouvé en province de Bubanza !

Burundi - Politique 27 juillet 2022
|Un nouveau look au sein du conseil d’administration de l’office burundais des recettes !

Burundi - Rdc – Sécurité 26 juillet 2022
|Vers l’envoi des troupes burundaises dans la mission de maintien de la paix en R D C

Burundi - Sécurité 25 juillet 2022
|Le centre commercial « le Parisien » prend légèrement feu

Burundi - Sécurité Routière23 juillet 2022
|Bujumbura : Un véhicule et une moto prennent feu simultanément en commune de Nyabiraba

Burundi – Sécurité22 juillet 2022
|Des chiens déterrent un corps sans vie à Kirundo

Burundi -Tanzanie – Politique 21 juillet 2022
|Le président de la République attendu en Tanzanie !

Burundi - Sécurité 20 juillet 2022
|Quatre corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 juillet 2022
|Mohamed Féruzi tué dans les iles de Mayotte !

Burundi – Sécurité18 juillet 2022
|Un septuagénaire tué dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité 16 juillet 2022
|Une jeune fille tuée en province de Bururi !

Burundi – Sécurité - Société15 juillet 2022
|Bubanza : Est-ce la famine qui dicte un comportement pareil ?

Burundi – Sécurité Routière 14 juillet 2022
|Des éléments de la police de roulage visés par des accidents suspects

Burundi - Sécurité 13 juillet 2022
|Un corps sans vie non identifié découvert en province de Makamba

Burundi - Sécurité 12 juillet 2022
|Une personne se donne la mort en province de Kayanza !

Burundi - Sécurité 11 juillet 2022
|Makamba : Deux personnes blessées par un militaire en commune de Vugizo

Burundi – Sécurité Routière9 juillet 2022
|Une personne tuée dans un accident de roulage en commune de Busoni

Burundi - Sécurité 8 juillet 2022
|Un corps sans vie d’un enfant découvert en province de Kirundo !

Burundi - Sécurité 7 juillet 2022
|Deux corps sans vie découverts en zone Kamenge !

Burundi - Sécurité 6 juillet 2022
|La police lève la voile sur un corps sans vie découvert tout près de la paroisse Saint Jean Baptiste !

Burundi – Sécurité5 juillet 2022
|Un jeune chauffeur de véhicule de transport en commun fauché par des inconnus

Burundi – Sécurité 4 juillet 2022
|Bujumbura : Un corps sans vie découvert au boulevard Mwezi Gisabo !

Burundi – Politique2 juillet 2022
|Le chef de l’Etat reçoit l’envoyé spécial de la Belgique

Burundi – Sécurité1er juillet 2022
|La criminalité augmente d’un cran dans la capitale économique Bujumbura

Burundi – Sécurité30 juin 2022
|Une jeune fille non identifiée fauchée par des inconnus dans Muhuta

 

 

 

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une personne « se donne la mort » en province de Rumonge

28 juin 2022

Rumonge, le 28 juin 2022 (Net Press) . Le prénommé Bosco, son corps sans vie a été retrouvé ce mardi matin pendu au moyen d’une corde sur la colline Kagoti, dans la zone de Mutambara, en commune et province de Rumonge, au Sud-ouest du pays.

Des sources sur place privilégient que la victime « s’est suicidée à l’aide d’une corde » et qu’il entretenait des bonnes relations avec son voisinage et sa famille. Le corps sans vie a été transféré à l’hôpital de Rumonge. L’autorité policière de cette localité dit que des enquêtes sont en cours pour élucider les causes et les circonstances de sa mort. N.R.

Burundi - Politique

L’ancien secrétaire de la CAE dans les intrigues du pouvoir !

Gitega, le 28 juin 2022 (Net Press). Liberat Mpfumukeko, l’ancien secrétaire de la communauté de l’Afrique de l’Est, été nommé par décret présidentiel Numéro 100/074 du 27 juin 2022, chef de missions de la présidence de la République.

Liberat Mpfumukeko né en 1964 à Bujumbura, est un haut fonctionnaire ainsi qu’un diplomate burundais. Il était du 2 mars 2016 au 2 mars 2021 secrétaire général de la Communauté d’Afrique de l’Est, en remplacement de Richard Sezibera,

Libérat Mpfumukeko a été nommé représentant des Emprunteurs IDA (Banque Mondiale) et Co-Président du groupe Afrique1 (22 Pays dont les 6 pays membres de l’EAC).

Dans son édition d’hier, la rédaction évoquait la destitution d’un conseiller du gouverneur de la province de Rumonge, au Sud-ouest du pays, en public. C’était à la fin de la semaine passée quand ce responsable a reconnu avoir conservé illégalement le carburant chez lui. Nous avons appris par après que le président de la République a lié l’acte à la parole.

En effet, Evariste Ndayishimiye a signé un décret n°100/ 077 du 27 juin portant destitution du conseiller du gouverneur en province de Rumonge. A travers ce décret, l’on peut lire que les actes de l’intéressé risquent de compromettre l’économie du pays et créent le climat de méfiance entre les administratifs et la population.

Il a été chargé au ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, qui avait par ailleurs proposé cette destitution, de l’exécution de ce décret qui est entré en vigueur le jour de sa signature. N.R.

Burundi - Politique

Quand la charité des passants est punie par une loi !

Bujumbura, le 28 juin 2022 (Net Press) . Dans une conférence de presse tenue dans la soirée de ce lundi 27 juin, le secrétaire permanent du ministère en charge de la personne humaine a été on ne peut plus clair. La mendicité des enfants de la rue, la charité des passants qui tendent la main aux plus démunis seront punies par une loi, selon ce haut gradé de la République. Il a indiqué que c’est une façon de décourager le phénomène de mendicité.

Selon Felix Ngendabanyikwa, le secrétaire permanent au ministère de la solidarité nationale, des droits de la personne humaine et genre, a déclaré qu’en se référant sur l’article 528, les sanctions y relatives : « L’exploitation de la mendicité est punie de trois à cinq ans de servitude pénale et d’une amende de cent mille à cinq cents mille francs burundais ou d’une de ces peines seulement ». Il invite les enfants en situation de rue victimes de ce manquement d’abandonner cette pratique endéans deux semaines au risque d’encourir cette peine.

Ce haut gradé du ministère en charge de la solidarité, a estimé que la mendicité contribue à la dégradation de bonnes mœurs de la culture burundaise et a lancé un appel vibrant à ces enfants en situation de rue d’abandonner ces pratiques car les récalcitrants vont être punis par le code répressif burundais relatif à la répression de la mendicité. Il a ajouté que son ministère, en collaboration avec d’autres ministères sectoriels, envisage le retrait de ces enfants dans la rue pour les remettre dans les centres de transit pour leur insertion psycho–sociale avant d’être réintégrés dans leurs famille respectives.

Selon Félix Ngendabanyikwa, la charité des passants qui volent au secours des mendiants constitue la pratique d’encourager la mendicité et la paresse au sein de la population et demande à ces sujets charitables de se confier aux organismes caritatifs habilités à donner des aides aux plus démunis au risque d’encourir une peine.

Cependant, une opinion dit qu’empêcher aux âmes charitables de voler au secours des enfants vulnérables constitue l’atteinte à l’entraide mutuelle de la société burundaise, d’autant plus que même le ministère en charge de la solidarité nationale dans ses attributions est habitué à faire ce geste.

Une opinion dit que vouloir éradiquer la mendicité par des sanctions revient à s’attaquer aux conséquences et non aux racines d’un problème avant tout social. Car « L’on ne choisit pas d’être un mendiant », et une large majorité de ces enfants proviennent des familles à faibles revenus et qu’il fallait adopter des mesures accompagnatrices pour sa mise en application et qualifiant la mesure de la ministre d’une « condamnation à mort ».

Cependant, d’autres trouvent que cette décision de la ministre rentre dans la résolution d’un problème plus complexe. Et toute initiative, coercitive ou non, contre la mendicité tout en ignorant ses causes sera voué à l’échec. Il faut d’abord cerner la question, comprendre ses causes,… Incontestablement que la misère y est pour quelque chose. Et souligne « on ne la combat pas avec des lois ». Le gouvernement doit s’attaquer au dénuement dans lequel vit un bon nombre de Burundais. Cela pour empêcher que le phénomène n’aille crescendo. N.R.

Burundi – Rdc – Politique

A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Bujumbura, le 28 juin 2022 (Net Press) . La République démocratique du Congo a recouvré son indépendance le 30 juin 1960. Cela veut dire qu’il est sur le point de commémorer ses 62 ans de souveraineté nationale. Une Burundaise, spécialiste de notre grand voisin de l’Ouest, fait une analyse sur la persistance des conflits dans ce pays.

Son analyse porte sur les alliances, les ballets des interventions armées, il se penche notamment sur la question de la nationalité dans ce pays, le rôle de l’Onu, bref, tous les contours de l’histoire et de la vie politique de la République démocratique du Congo, dont la gestion par des présidents qui se sont succédé au pouvoir a connu plus de bas que de hauts. L’intégralité de son analyse se trouve sur http://www.netpress.bi, rubrique « Tribune »). J.M.

Burundi – Histoire

Quand un attentat est à l’origine de la première guerre mondiale

Sarajevo, le 28 juin 2022 (Net Press) . Le 28 juin 1914, un dimanche, il y a eu un attentat à Sarajevo, une perpétration de l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’Empire austro-hongrois et son épouse, Sophie Chotek, duchesse de Hohenberg, par un nationaliste serve de Bosnie, Gravilo Princip.

Celui-ci est membre du groupe Jeune Bosnie. Cet événement est considéré comme l’élément déclencheur de la Première Guerre Mondiale qui a eu pour conséquence la défaite, la chute et le démembrement des Empires russe, austro-hongrois, allemand et ottoman. Cet attentat avait eu lieu suite à une série s’insurrection en Bosnie-Herzégovine, en Serbie et en Bulgarie contre l’Empire ottoman.

Cette date arrive au moment où la guerre entre la Russie et l’Ukraine vient d’entrer dans son cinquième mois. D’aucuns ont craint dans un premier temps le déclenchement de la troisième guerre mondiale au regard de la vitesse avec laquelle la Russie frappait son voisin et peuple frère. Aujourd’hui, l’on constate qu’il y a usure des deux côtés même si la Russie avance à petits pas. D.N.

Burundi – Cameroun – Justice

A en rire ou en pleurer

Yaoundé, le 28 juin 2022 (Net Press) . Alain Mebee Ngo, ancien ministre et neveu de Paul Biya. Il est accusé d’avoir détourné 200 milliards de francs. Le présumé coupable est arrivé au tribunal avec un verre de champagne en main. Ch.N.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION