Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 16 mai 2017
|Un ex Fab cible d’une fouille-perquisition

Burundi - Sécurité 15 mai 2017
|Gihanga cible d’une attaque armée

Burundi - Anniversaire13 mai 2017
|Le Cndd-Fdd célèbre les deux ans après la tentative de putsch contre Pierre Nkurunziza

Burundi - Sécurité12 mai 2017
|Fouille-perquisition à la prison centrale de Gitega

Burundi - Sécurité 11 mai 2017
|Une vague d’arrestations dans Nyakabiga

Burundi - Sécurité 10 mai 2017
|Un homme blessé lors d’une attaque armée à Buterere

Burundi - Sécurité 9 mai 2017
|Serait il une lecture différente sur la sécurité burundaise ?

Burundi - Sécurité 8 mai 2017
|Pour avoir autorisé la vente du café au Rwanda , il est emprisonné

Burundi - Sécurité 6 mai 2017
|Une fouille-Perquisition dans Birohe

Burundi - Sécurité 5 mai 2017
|Un homme tué a Kamenge

Burundi - Sécurité 4 mai 2017
|Un autre homme tué dans Cibitoke

Burundi - Sécurité3 mai 2017
|Un retraité tué dans Bujumbura rural

Burundi – Sécurité 2 mai 2017
|Un Makamba qui n’arrête pas de compter ses blessés

Burundi - Sécurité1er mai 2017
|Un commerçant assassiné à Cibitoke

Burundi - Sécurité 29 avril 2017
|Kamenge, victime d’une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 28 avril 2017
|Un homme tué dans la province de Rumonge

Burundi - Onu - Sécurité27 avril 2017
|Jamal Benomar sur le point d’être remplacé au Burundi

Burundi - Sécurité26 avril 2017
|L’insécurité fait parler d’elle dans la zone de Kamenge

Burundi - Sécurité25 avril 2017
|Découverte d’un cadavre dans la rivière Muha

Burundi –Sécurité 24 avril 2017
| Encore une fois Gitega sous le coup des attaques

Burundi - Sécurité 22 avril 2017
|Quand la société civile plaide pour le non-octroi de l’immunité aux putschistes

Burundi - Sécurité21 avril 2017
|L’insécurité augmente d’un cran ici et là dans le pays

Burundi - Sécurité20 avril 2017
|Une jeune fille tuée par son père

Burundi - Sécurité - Société19 avril 2017
|Une affaire sociale qui risque de causer de l’insécurité à Bubanza

Burundi - Sécurité 18 avril 2017
|Deux Burundais kidnappés sur le sol congolais

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Crise au sein de l’église catholique..., un prêtre introuvable

13 janvier 2017

Bujumbura, le 13 janvier 2017 (Net Press) . C’est une première au niveau de l’église catholique, un prêtre prénommé Hermenegilde est entré en clandestinité depuis quelques jours car il serait en train d’être recherché par le service national des renseignements. En effet, ce dernier aurait kidnappé le curé de la paroisse Saint Sauveur de Nyakabiga vers le quartier asiatique où il a été dépossédé de tout ce qu’il avait sur lui, un coup opéré par une femme du conseil paroissial de Nyakabiga. Il avait été informé que ce sont des agents du service national des renseignements qui le poursuivent parce qu’il est Rwandais et que les biens de la paroisse sont acheminés dans son pays.

Quelques jours avant la fête de la Nativité, une autre initiative tendant à tuer le même curé de la paroisse aurait échoué, d’où les autorités ecclésiastiques auraient contacté celles du service national des renseignements sur son cas. Ces dernières ont indiqué qu’elles ne connaissent pas ce dossier et elles ont promis de mener elles-mêmes des enquêtes. Elles ont découvert que derrière cette menace, il y a un prêtre du prénom d’Hermenegilde et depuis, la femme du conseil paroissial est dans les cachots du service national des renseignements tandis que le fameux prêtre est introuvable.

Burundi - Politique

Le torchon brûle à l’Uprona non reconnu par le gouvernement

Bujumbura, le 13 janvier 2017 (Net Press) . L’invitation du co-facilitateur au dialogue du 16 janvier 2017 à Arusha commence à diviser les Upronistes non reconnus par le ministère de l’intérieur et de la formation patriotique. Alors que Tatien Sibomana trouve que l’absence à ce dialogue n’est pas une solution en soi, la rédaction a enregistré la réponse du berger à la bergère.

Bonaventure Gasutwa, plus que fidèle à Charles Nditije, a indiqué que L’Uprona a décidé de ne pas se présenter tant que le facilitateur est toujours Benjamin William Mkapa et que les agissements de Tatien Sibomana n’engagent que lui. Bonaventure Gasutwa prévient que si jamais il se rend à Arusha en compagnie du professeur Evariste Ngayimpenda, non seulement ils iront en leurs noms propres et ce sera un cas de récidive, ce qui peut laisser entendre en réalité que d’autres mesures peuvent être prises d’un côté comme d’un autre.

Burundi - Union européenne - Sécurité

L’Union européenne maintient le blocus sur les émoluments des militaires burundais

Bruxelles, le 13 janvier 2017 (Net Press) . De sources concordantes, l’Union européenne a octroyé ce 11 janvier 2017 une aide de 10 millions d’euros aux experts des droits de l’homme de l’Union africaine pour faciliter le fonctionnement de leur mission pour l’année 2017, jusqu’à la fin du mois d’octobre. Signalons que ces experts des droits de l’homme, civils et militaires confondus, qui étaient prévus pour 200 personnes au départ, ont été réduits à une cinquantaine.

Les mêmes sources indiquent que la même Union européenne n’a débloqué aucun euro pour les militaires burundais en mission de maintien de la paix en Somalie, Amisom, voilà bientôt une année. Le gouvernement, à commencer par les plus hautes autorités, le président Nkurunziza et Gaston Sindimwo, son premier vice-président, ont toujours indiqué que c’est le gouvernement qui affecte ses troupes et par conséquent, qui doit les payer. En conséquence, avaient-ils conclu, les salaires des militaires burundais doivent passer par des comptes de la banque centrale. Les Européens ne l’entendent pas de cette oreille car ils agissent dans le strict respect de l’article 96 de l’accord de Cotonou, d’où ils veulent que l’argent des militaires aille directement sur leurs comptes personnels.

Ce montant était de 5 millions d’euros que l’Union européenne versait chaque mois sur les comptes de l’Etat burundais. Le président de la République a déclaré qu’il va porter plainte contre l’Union africaine lors des cérémonies de vœux du nouvel an à l’endroit des militaires et des policiers avant de menacer qu’il peut retirer ses troupes de la Somalie si jamais l’Union européenne ne change pas d’avis. C’était en date du 30 décembre 2016, lors de la conférence publique de Rutana.

Burundi - Justice

Le major Elie Niyonkuru appréhendé

Bujumbura, le 13 janvier 2017 (Net Press) . Ce jeudi le 12 janvier 2017, le major Elie Niyonkuru a été appréhendé et conduit manu militari au service national des renseignements. Cette arrestation intervient après que la famille fut en plein deuil, sa sœur et sa mère sont mortes ces derniers jours. Le major Elie Niyonkuru, en mission en Somalie, avait demandé un congé pour venir enterrer les siennes. Le porte-parole de l’armée burundaise, le colonel Gaspard Baratuza, joint par la rédaction, indique qu’il n’est pas au courant de cette arrestation.

Parallèlement, Savin Nsavyimana, un ex fab en retraite est détenu au poste de police de Nyanza –lac sur ordre du procureur de la République de Makamba. Savin Nsavyimana avait été déjà arrêté le 25 décembre 2016 à son domicile après une fouille-perquisition ciblée de six maisons dans le quartier de Gitunda et résidentiel de Nyanza Lac, accusé de détention illégale d’armes. Le substitut du procureur l’avait libéré après quelques jours car sa détention était illégale. Par la suite, une action disciplinaire a été ouverte à l’encontre de ce magistrat par son chef hiérarchique, l’accusant de l’avoir libéré.

Burundi - Economie

Quand l’Obr affiche un résultant satisfaisant

Bujumbura, le 13 janvier 2017 (Net Preess) . L’office burundais des recettes a animé une conférence de presse ce jeudi le 12 janvier 2017 où, selon le commissaire général de l’Obr, Leonard Sentore, indique que l’office a affiché un résultat satisfaisant au cours de ce 4ème trimestre.

Leonard Sentore indique que plus de 161,1 milliards de nos francs ont été collectés à travers les impôts et taxes contre 158,5 milliards au cours de ce dernier trimestre de l’année dernière, soit une augmentation de 1,9% Selon lui ; l’Obr affiche une augmentation supérieure aux prévisions de plus de 5%. Il a également indiqué que les collectes ont augmenté de 7,9 %, passant de 592, 2 milliard en 2015 a 637,4 milliard de l’année dernière.

Leonard Sentore souligne que même si les résultats sont encourageants, l’office burundais des recettes, l’Obr va continuer les réformes pour renforcer son efficacité et atteindre l’objectif de 2017 avec une collecte de 720,2 milliards grâce au programme de lutte contre la corruption et la poursuite des réformes en cours afin de financer 54% du budget de l’Etat projeté à plus de 1300 milliards.

Sur le même chapitre, suite à l’augmentation du prix du carburant, le ministère du commerce et de l’industrie et du tourisme, de concert avec les associations de transport en commun, ont revu les prix du transport. Le ticket du bus passe de 259 francs burundais à 350 francs burundais, le transport à l’intérieur du pays augmente de 11 %.

Burundi - Cambriolage

Douze personnes arrêtées pour vol de Coltan en province de Kayanza

Kayanza, le 13 janvier 2017 (Net Press) . Douze personnes, onze Rwandais et un Burundais, ont été arrêtées dans la commune Kabarore de la province Kayanza avec 1070 kg de coltan qu’elles allaient vendre au Rwanda. Elles avaient emballé ce produit dans des sacs de farine et ils étaient au nombre de 25 au total, 24 Rwandais et un Burundais qui servait de guide.

Treize personnes ont pu s’enfuir mais ceux qui ont été arrêtés à 1 heure du matin de ce 13 janvier sont sous interrogatoire. Cette tonne de coltan avait une valeur de 85 millions de francs burundais, ce qui aurait été une bonne affaire si jamais les cambrioleurs étaient s parvenus à traverser avec ce produit.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur

A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE L’ANNÉE ACADÉMIQUE 1964-1965.13 janvier 2014
|DISCOURS PRONONCE LE 1er OCTOBRE 1964 PAR LE PROFESSEUR W. DEROUAU RECTEUR DE L’UNIVERSITÉ OFFICIELLE DE BUJUMBURA

Rwanda - Génocide6 décembre 2013
|LA TOUSSAINT ROUGE RWANDAISE DU 1er novembre 1959. (Révolution, fratricides, déicides ou génocides assistés 54 ans après ?) ssimbananiye@gmail.com Genèse et chronologie.