Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité11 juillet 2017
|Fouille - perquisition sur trois avenues de Mutakura

Burundi - Sécurité10 juillet 2017
|Plusieurs personnes trouvent la mort dans une attaque à la grenade

Burundi - Union Européenne - Politique8 juillet 2017
|L’Union européenne maintient les sanctions contre le Burundi

Burundi - Sécurité7 juillet 2017
|Quand des retraités ex-Fab posent des problèmes de sécurité

Burundi - Sécurité6 juillet 2017
|Tanzanie : base arrière pour les voleurs à main armée ?

Burundi - Sécurité - Justice - Médias5 juillet 2017
|Un journaliste bénévole de la radio Maria dans les cachots de la zone Buyenzi

Burundi - Sécurité4 juillet 2017
|Arrestation des présumés assassins du Dr. Franco de Simoné

Burundi - Sécurité3 juillet 2017
|Arrestation de personnes dans la commune de Mugamba

Burundi - Indépendance1er juillet 2017
|Célébration de la fête nationale de l’indépendance

Burundi - Sécurité30 juin 2017
|Une personne décapitée dans la commune de Gihanga

Burundi - Sécurité 29 juin 2017
|Quant les déclarations de nos dirigeants contrastent avec la réalité

Burundi - Sécurité28 juin 2017
|Un homme tue sa mère à Mwaro

Burundi - Sécurité 27 juin 2017
|Regain d’insécurité un peu partout dans le pays

Burundi - Sécurité26 juin 2017
|Arrestation d’un présumé voleur à main armée à Ruyigi

Burundi - Sécurité 24 juin 2017
|Un homme tué à Kirundo

Burundi - Sécurité23 juin 2017
|Une deuxième fouille dans le quartier Inss en trois jours

Burundi - Sécurité22 juin 2017
|Une personne tuée dans la province de Cibitoke

Burundi - Rwanda - Sécurité21 juin 2017
|Un Burundais appréhendé par l’armée rwandaise, selon la police burundaise

Burundi - Sécurité 20 juin 2017
|Une femme tuée à Kirundo

Burundi - Sécurité 19 juin 2017
|Une attaque à la grenade blessant une personne

Burundi - Sécurité17 juin 2017
|Le Fnl crie au secours

Burundi - Sécurité16 juin 2017
|La police investit la zone de Buyenzi

Burundi - Sécurité15 juin 2017
|Attentat à la grenade dans la zone de Musaga

Burundi - Sécurité14 juin 2017
|Des machettes pour tuer en silence

Burundi - Sécurité13 juin 2017
|Un Imbonerakure enlevé dans Gihanga

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un weekend plutôt violent dans la capitale

30 janvier 2017

Bujumbura, le 30 janvier 2017 (Net Press) . Ces derniers jours, les quartiers 9 et 10 de la zone Ngagara dans la commune Ntahangwa observent une recrudescence des tueries, en témoigne qu’une personne sans vie a été retrouvé ce samedi matin le 28 janvier 2017 au quartier 10 de la zone de Ngagara, aucune raison de ce meurtre n’est jusqu’à présent élucidée.

Sur le même chapitre, Dieudonné Nsengiyumva, résidant à Kamenge, ressortissant de la commune de Gishubi en province de Gitega au centre du pays a été retrouvé mort ce lundi le 30 janvier 2017 au quartier 9 de la même zone, tout près de la route Bujumbura –Mutakura –Bubanza. Selon le porte-parole de la police Burundaise Pierre Nkurikiye , le victime a été tué par des bandits qui l’a ligoter.

Par ailleurs, dans son édition du 27 janvier 2017, la rédaction indiquait que le présumé meurtrier du major Karashira a trouvé la mort après son forfait. Le porte-parole de l’armée, le colonel Gaspard Baratuza rectifie l’information et précise que le présumé assassin est encore en vie, qu’il est aux arrêts en train de subir un interrogatoire à Muyinga..

Sur un autre chapitre, 300 élèves de l’école polytechnique Monseigneur Ntuyahaga en commune Bukeye de la province de Muramvya ont entamé un mouvement de grève occasionné par la hausse du minerval de 5350 fbu, ce dernier passant pour le premier trimestre de 19650 à 25000. Les manifestants se sont dirigés vers la direction provinciale de l’éducation à Muramvya où 5 élèves viennent d’être interpellés et conduits manu militari au cachot du commissariat de la police. Pris de panique, les autres élèves ont fuis dans les marais situés au centre Muramvya.

Burundi - Sécurité

Ex-Fab, des forces de l’ordre vers le banditisme ?

Bujumbura, le 30 janvier 2017 (Net Press). Au moins 18 militaires et policiers ex-FAB avaient été arrêtés jusque jeudi. Ils proviennent de plusieurs camps militaires et sont accusés de "vol à main armée" la nuit du 23 au 24 janvier 2017 à Mukoni. Une large opinion parle des manœuvres pour bien transformer les ex fab, considérés comme les ennemis de la République. Selon des sources sous couvert d’anonymat, certains d’entre eux ont été horriblement torturés, parfois dans la forêt, par des agents du Snr.

D’autres ont été tués et enterrés à la va-vite sur ordre de l’administration, à l’instar de l’adjudant François Nkurunziza. Sur les 18 militaires et policiers arrêtés, seuls 7 ont été présentés devant le juge jeudi 26 janvier 2017 à Muyinga. Ils ont été condamnés, sans aucune assistance judiciaire, à une peine de 30 ans de prison et à une amende trop élevée. Le procureur a annoncé que les arrestations vont se poursuivre dans plusieurs camps militaires. Tout se fait en catimini et l’armée ne communique aucune information.

Burundi - Sécurité

Des manifestations pour rappeler l’union Africaine ….

Bujumbura, le 30 janvier 2017 (Net Press) . La ville de Bujumbura a été envahi samedi le 28 janvier 2017 par des manifestants venant de tous les coins de la capitale, qui ont emprunté comme itinéraire le centre de Nations Unies au Burundi vers le monument de l’indépendance qui rappelle que le sommet des chefs d’Etats de l’Union Africaine qui se tiendra dans la capitale éthiopienne ne devrait pas considérer les déclarations du parlement européen contre le Burundi qui font état de la recrudescence des violations de droits de la personne humaine au Burundi.

Sur les pancartes, l’on pouvait lire « nous protestons avec énergie les fausses allégations basées sur les rumeurs de l’ensemble de l’Union européenne contre le gouvernement légitime et légal élu directement par le peuple.

Dans son discours de circonstance, l’assistant du ministre de l’intérieur et de la formation patriotique, Terence Ntahiraja, s’en est pris contre la résolution 2017/2508 du parlement européen qu’il considère biaisé et rappelle aux chefs d’Etats de l’Union africaine de ne pas prendre des décisions qui s’imposent sur base du contenu de ce rapport. Ntahirajaa remercie les forces de défense et de sécurité et la population burundaise qui ont adopté un comportement honorable face à la crise qui a endeuillé le Burundi depuis le printemps d’avril 2015.

Emboitant le pas à Bujumbura, l’administrateur de la commune de Rugombo de la province de Cibitoke, Béatrice Kaderi, dans ses propos, a indiqué « que personne ne peut envahir le Burundi. Les Belges et les Français n’ont qu’à rester chez eux avec les opposants qui ne veulent pas la paix et la tranquillité du Burundi". Quant à l’administrateur de Gitega, il a dénoncé les organisations comme Human rights watch et la ligue Iteka .

En marge de ces manifestations contre le parlement européen, le gouverneur de la province de Makamba, Gad Niyukuri a affirmé que « aucun fonctionnaire de la province de Makamba n’aura droit au mariage avant d’avoir un logement personnel et que cette décision concerne aussi les paysans qui devraient avoir des maisons non couvertes de paille pour pouvoir se marier.

Burundi - Droits de l’Homme

La campagne Sos-Torture publie son rapport n° 58

Bujumbura, le 30 janvier 2017 (Net Press) . Il couvre la période du 21 au 28 janvier 2017 et concerne les violations graves des droits de l’homme qui continuent à se commettre dans une impunité totale. Selon ce rapport, au moins 21 personnes ont été arrêtées au cours de la seule période sous observations. Parmi elles, il y a 15 militaires affectés dans différents camps militaires du pays et la majorité d’entre eux sont arrêtés suite à l’attaque du camp militaire de Mukoni de la province de Muying au nord du pays dans la nuit du 23 au 24 janvier 2017.

Dans ce rapport, il est également question de 5 cas d’assassinats répertoriés dans la seule semaine, dont trois corps sans vie des personnes retrouvées exécutées non loin du camp militaire de Mukoni. Il revient enfin sur la récente mesure de libération de certains prisonniers suivant le décret présidentiel.

Burundi - Iran –Sécurité

Quand les américains sont déclarés persona non grata sur le sol iranien

Téhéran, le 30 janvier 2017 (Net Press) . Après que le président américain Donald Trump eut signé un décret interdisant l’octroi du visa aux ressortissants de 7 pays intégristes musulmans, en l’occurrence la Syrie, la Lybie, la Somalie, l’Irak, le Soudan, le Yémen ainsi que l’Iran pour sauvegarder la paix et la tranquillité des Etats Unis d’Amérique, prétextant que ces pays regorgent des terroristes pouvant attaquer le pays de Donald Trump, à travers un communiqué, le chef de la diplomatie iranienne indique que désormais, les ressortissants américains sont déclarés persona non grata sur le sol iranien, jusqu’à la révision de ce décret par Donald Trump.

Pour rappel, cette mesure a été hautement critiquée par une large opinion américaine ou presque toutes les villes, tous les aéroports de ce pays ont été envahis par des manifestations contre cette mesure impopulaire.

De l’autre côté de son voisin du nord (le canada), le premier ministre canadien Justin Trudeau a indiqué que cette mesure est ségrégationniste, avant de conclure que son pays accueillera à mains fortes les réfugiés en provenance de tous les coins de la planète.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur

A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE L’ANNÉE ACADÉMIQUE 1964-1965.13 janvier 2014
|DISCOURS PRONONCE LE 1er OCTOBRE 1964 PAR LE PROFESSEUR W. DEROUAU RECTEUR DE L’UNIVERSITÉ OFFICIELLE DE BUJUMBURA

Rwanda - Génocide6 décembre 2013
|LA TOUSSAINT ROUGE RWANDAISE DU 1er novembre 1959. (Révolution, fratricides, déicides ou génocides assistés 54 ans après ?) ssimbananiye@gmail.com Genèse et chronologie.