Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Belgique - Coopération11 novembre 2017
|La semaine belge annulée à la dernière minute

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Burundi - Sécurité4 novembre 2017
|Un homme tué à Rugombo

Burundi - Sécurité 3 novembre 2017
|L’immeuble Tropicana Net Café légèrement touché par un incendie

Burundi - Sécurité2 novembre 2017
|Un homme de Rugombo édenté par les Imbonerakure

Burundi –Sécurité 1er novembre 2017
|De l’intifada entre les policiers et militaires dans Cankuzo

Burundi - Sécurité 31 octobre 2017
|Une fillette violée et tuée à Muyinga

Burundi - Sécurité30 octobre 2017
|Des corps sans vie ici et là à travers le pays

Burundi - Justice - Manifestations28 octobre 2017
|Le ministère de l’intérieur fête le retrait du Burundi du statut de Rome

Burundi - Sécurité27 octobre 2017
|Augmentation d’un cran du meurtre des personnes sans défense

Burundi - Sécurité26 octobre 2017
|Le marché de Buterere prend feu

Burundi - Sécurité 25 octobre 2017
|Le ministre Alain Guillaume Bunyoni percute des piétons

Burundi - Sécurité24 octobre 2017
|Découverte de plusieurs cadavres à travers le pays

Burundi - Sécurité23 octobre 2017
|Un homme reçoit des coups et blessures dans la province de Kayanza

Burundi - Anniversaire21 octobre 2017
|La date du 21 octobre fêtée de façon diverse par les Burundais

Burundi - Sécurité20 octobre 2017
|Un corps sans vie retrouvé dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité19 octobre 2017
|Visiblement agressée, une jeune fille perd sa conscience

Burundi - Sécurité18 octobre 2017
|Plus de dérangement dans Rukoko, dixit le porte-parole de l’armée

Burundi - Sécurité17 octobre 2017
|La foudre devient une grande cause d’insécurité dans notre pays

Burundi - Sécurité 16 octobre 2017
|Deux frères abattus par leur grand-mère

Burundi - Sécurité14 octobre 2017
|Après la pluie, le beau temps !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Serait-elle une manœuvre de pourchasser les Rwandais ?

1er mars 2017

Cibitoke, le 1er mars 2017 (Net Press) . Aidée par la ligue des jeunes du parti présidentiel, la police a procédé à l’arrestation de prostituées et de 22 Rwandais en commune de Mabayi de la province de Cibitoke. Selon des informations en provenance de cette contrée, ladite interpellation était émaillée de deux poids deux mesures car les ressortissants rwandais ont été renvoyés chez eux tandis que les autres ont été obligés de payer un pot de vin avant d’être relâchés.

Parallèlement et sur le chapitre éducatif, suite au manque criant des équipements informatiques dans toutes les écoles fondamentales du pays, un malaise face à cette carence commence par le sud du pays où les élèves du lycée Kamembe sont en grève depuis ce matin du 1er mars 2017 pour réclamer ces équipements informatiques, le Directeur provincial de l’enseignement à Bururi, Firmin Bucumi, indique que ce problème prends une allure nationale et invite les élèves à reprendre les cours.

Burundi - Politique

Du Sud au Nord, du Nord au Sud, cohésion ?

Bruxelles, le 1er mars 2017 (Net Press) . Depuis hier, la plateforme de l’opposition burundaise, Cnared-Giriteka, s’est doté d’une nouvelle direction pilotée par le professeur Charles Nditije, un leader de l’Uprona non reconnu par le gouvernement de Bujumbura mais très apprécié par la base de sa formation politique.

Connu pour sa constance politique, cet homme originaire du Sud du pays vient de remplacer le Dr. Jean Minani à la tête du Cnared, originaire du Nord et qui avait lui aussi succédé à Léonard Nyangoma, sudiste. Mais pour y arriver, selon la radio du monde, les discussions ont pris trois jours alors qu’initialement, une journée était suffisante pour cette activité.

Il vient d’hériter des difficultés au sein de cette plateforme car plusieurs partis politiques avaient déjà claqué la porte du Cnared, essentiellement pour des positions liées à la participation au dialogue inter-burundais d’Arusha. Le nouveau président aura donc la tâche difficile de ressouder le tissu de ce corps tout en essayant de le présenter comme un partenaire incontournable au régime de Pierre Nkurunziza qui ne veut pas jusqu’à présent entendre parler de cette plateforme.

Les plus sceptiques pensent que suite à cette élection, Bujumbura pourrait même radicaliser sa position du fait qu’il évitera de rencontrer un politicien "complet" aussi bien en formation intellectuelle qu’en politique, qui a toujours exigé des choses qui ne font pas plaisir à Bujumbura.

La rédaction a essayé de contacter les détracteurs de Charles Nditije pour qu’ils donnent leurs points de vue sur cette élection mais en vain. Une personne qui n’a pas voulu que la rédaction lui pose beaucoup de questions sur cette information a indiqué que l’élévation de Charles Nditije à cette fonction est un non-événement.

Burundi - Nations Unies - Droits de l’Homme

Le gouvernement dément un rapport dont il n’a pas le contenu

Bujumbura, le 1er mars 2017 (Net Press) . C’est ce lundi 27 février 2017 que le porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba, a déploré la publication d’un rapport de l’Onu dont il n’a pas le contenu, surtout qu’il a été confectionné par une personne qui n’est pas de son goût, Jamal Benomar, que le même gouvernement a récusé il y a quelques temps.

Ce rapport, d’une vingtaine de pages, charge le gouvernement sur les violations graves des droits de l’homme. Parlant des principaux faits nouveaux, le rapport indique que le président Nkurunziza a déclaré à la fin de 2016 qu’il pourrait briguer un nouveau mandat "si le peuple burundais décidait de modifier la constitution selon ses desideratas". Le même rapport déplore que "les initiatives prises au niveau régional pour régler la crise par un véritable dialogue ouvert à tous, sous les auspices de la Cea, n’ont encore rien donné" et que dans le même temps, "le caractère participatif et la légitimité du dialogue interburundais que chapeaute la commission nationale de dialogue interburundais (Cndi) créée par le gouvernement fait l’objet de sérieuses préoccupations". Il prévoit d’annuler la limitation du nombre de mandats présidentiels et d’autres amendements constitutionnels qui, s’ils étaient adoptés, iraient à l’encontre de l’accord d’Arusha pour le Burundi.

Le rapport parle aussi du retrait du Burundais du statut de Rome de la Cpi, de la suspension de la coopération et de la collaboration avec le haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, bref, toute une série d’accusations à l’endroit du Burundi et qui rendent le rapport accablant.

Burundi - Chine - Coopération

La Chine au chevet des populations burundaises

Bujumbura, le 1er mars 2017 (Net Press) . La Chine vient d’octroyer au Burundi 5262 tonnes de riz destinées aux provinces sérieusement entamées par la famine. Selon des informations dignes de foi, cette quantité a une valeur de 12 milliards de francs burundais et le premier lot est arrivé à Bujumbura ce 28 février 2017.

Ce don a été réceptionné par le ministre chargé des droits de l’homme, Martin Nivyabandi, qui a indiqué que cette aide vient à point nommé car des Burundais étaient menacés par la famine due au changement climatique.

Une certaine opinion ne comprend pas pourquoi il y a quelques jours, le même ministre avait indiqué que la famine était sous contrôle alors qu’il était conscient que des populations se meurent dans plusieurs provinces de ce pays. Pour la même opinion, cela ne sert à rien de jouer l’hypocrisie, croyant faire mal aux ressortissants de l’Union européenne alors qu’une réalité reste une réalité dans un pays sous embargo et à un moment donné.

Burundi - Environnement

Un accueil chaleureux qui a tourné au vinaigre !

Bubanza, le 1er mars 2017 (Net Press) . Hier, la province de Bubanza ressemblait à une province morte car les boutiques, les magasins et les marchés étaient hermétiquement fermés. Pour cause, le nouveau ministre ayant en charge l’environnement, Célestin Ndayizeye, allait se joindre à la population au chef-lieu de la province de Bubanza pour les travaux communautaires.

Selon le programme initial, le ministre devait ensuite terminer sa visite par une réunion de sécurité à la commune de Bubanza. Ce n’est que 6 heures de temps après que le gouverneur de cette province a annoncé que le ministre avait été empêché, donc qu’il n’allait pas participer à cette réunion.

Les commerçants et autres populations qui vaquent à leurs activités au quotidien n’ont pas tardé à afficher leur déception du fait qu’ils venaient de perdre toute une journée de travail sans rien faire et sans moyen de se faire dédommager.

Burundi - Intégration Régionale

Burundi : refus d’adhésion à la communauté de développement de l’Afrique Australe

Dar-es-Salaam, le 1er mars 2017 (Net Press (Net Press) . Le conseil des ministres de la communauté de développement de l’Afrique Australe (Sadc) a rejeté la candidature d’adhésion du Burundi dans cette communauté. Le ministre tanzanien des relations extérieures, Augustine Mahiga, a indiqué que cette adhésion n’est pas pour le moment possible suite à la conjoncture politique dans laquelle le pays se trouve.

Pour que la question d’adhésion du Burundi soit étudiée, ce pays doit d’abord tout faire pour ramener la paix et la sécurité. Il a poursuivi en disant que la demande du Burundi a été analysée par une commission qui rassemblait tous les pays de la Sadc, une réunion qui a eu lieu le 24 février 2017 dans la ville de Dar-es-Salaam en Tanzanie. Signalons que la Sadc est composée de 15 pays membres et que c’est l’une des communautés stables en Afrique, à l’instar de la Cédéao en Afrique de l’Ouest.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.