Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Union Européenne - Politique8 juillet 2017
|L’Union européenne maintient les sanctions contre le Burundi

Burundi - Sécurité7 juillet 2017
|Quand des retraités ex-Fab posent des problèmes de sécurité

Burundi - Sécurité6 juillet 2017
|Tanzanie : base arrière pour les voleurs à main armée ?

Burundi - Sécurité - Justice - Médias5 juillet 2017
|Un journaliste bénévole de la radio Maria dans les cachots de la zone Buyenzi

Burundi - Sécurité4 juillet 2017
|Arrestation des présumés assassins du Dr. Franco de Simoné

Burundi - Sécurité3 juillet 2017
|Arrestation de personnes dans la commune de Mugamba

Burundi - Indépendance1er juillet 2017
|Célébration de la fête nationale de l’indépendance

Burundi - Sécurité30 juin 2017
|Une personne décapitée dans la commune de Gihanga

Burundi - Sécurité 29 juin 2017
|Quant les déclarations de nos dirigeants contrastent avec la réalité

Burundi - Sécurité28 juin 2017
|Un homme tue sa mère à Mwaro

Burundi - Sécurité 27 juin 2017
|Regain d’insécurité un peu partout dans le pays

Burundi - Sécurité26 juin 2017
|Arrestation d’un présumé voleur à main armée à Ruyigi

Burundi - Sécurité 24 juin 2017
|Un homme tué à Kirundo

Burundi - Sécurité23 juin 2017
|Une deuxième fouille dans le quartier Inss en trois jours

Burundi - Sécurité22 juin 2017
|Une personne tuée dans la province de Cibitoke

Burundi - Rwanda - Sécurité21 juin 2017
|Un Burundais appréhendé par l’armée rwandaise, selon la police burundaise

Burundi - Sécurité 20 juin 2017
|Une femme tuée à Kirundo

Burundi - Sécurité 19 juin 2017
|Une attaque à la grenade blessant une personne

Burundi - Sécurité17 juin 2017
|Le Fnl crie au secours

Burundi - Sécurité16 juin 2017
|La police investit la zone de Buyenzi

Burundi - Sécurité15 juin 2017
|Attentat à la grenade dans la zone de Musaga

Burundi - Sécurité14 juin 2017
|Des machettes pour tuer en silence

Burundi - Sécurité13 juin 2017
|Un Imbonerakure enlevé dans Gihanga

Burundi - Sécurité 12 juin 2017
|Un mort devant le commissariat de la police de Muramvya

Burundi - Sécurité10 juin 2017
|Quand la police s’entretue !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une personne tuée dans la province de Cibitoke

22 juin 2017

Bujumbura, le 22 juin 2017 (Net Press) . Une personne du nom de Juma Ntakobakibigira, une soixantaine d’années, de la colline Muyange dans la commune de Mugina, a été tuée à son domicile dans la province de Cibitoke, au Nord Ouest du pays. Selon des informations en provenance de cette localité ; les criminels ont défoncé la porte de sa maison et l’ont battu avec un outil contondant dans la tête. Ils n’ont pas encore été identifiés mais d’après la police, les enquêtes sont déjà encours pour les retrouver.

C’est également le 11ème mois jour pour jour, le 22 juillet 2016, que le journaliste du groupe de presse Iwacu, Jean Bigirimana, est porté disparu. Il a répondu à un rendez-vous à Bugarama, dans la commune et province de Muramvya, au centre du pays. Depuis, ses confrères du journal Iwacu ont tout tenté pour le retrouver, vivant ou mort, mais en vain. Comme résignation, ils ont porté plainte contre X.

La police a toujours nié son implication dans l’enlèvement du journaliste alors que des populations de la localité où il a été porté disparu témoignaient qu’il répondaiit à un appel d’un agent du service national des renseignements dans cette province. Ce dernier, semble-t-il aurait lui aussi porté disparu, ce qui complique d’avantage le dossier. L’on saura que même la commission nationale indépendante des droits de l’homme, Cnidh, a tenté de travailler sur ce dossier mais il a tout simplement échoué.

Burundi - Sécurité - Diplomatie

Le gouvernement sur la défensive : il n’a pas fouillé les diplomates

Bujumbura, le 22 juillet 2017 (Net Press) . Bujumbura a démenti ce 21 juin 2017 avoir opéré une fouille-perquisition aux domiciles des diplomates accrédités au Burundi ce 19 juin 2017. Mais au niveau du ministère des relations extérieures, l’on explique que la police a organisé des fouilles de routine dans le quartier de Kiriri comme elle le fait ailleurs dans d’autres localités.

Il convient de préciser cependant que le gros si pas tous les diplomates basés à Bujumbura vivent dans le quartier huppé de Kiriri et l’assistant du ministre a fait cette précision qu’aucune résidence d’un diplomate n’a été fouillée.

Cependant, l’information avait vite circulé via les réseaux sociaux et les gens se posaient la question de savoir quelle mouche qui a piqué Bujumbura au regard de a convention de Viennes signée en 1961. D’habitude, le gouvernement ne donnait pas de crédit à de telles informations et cette fois-ci, étant en conflit diplomatique avec tout le monde, il a jugé bon de ne pas garder le silence.

Burundi - Politique

L’Ombudsman organise une retraite des leaders politiques à Kayanza

Kayanza, le 22 juin 2017 (Net Press) . Les leaders des partis politiques, de la mouvance comme de l’opposition, se sont retrouvés dans la province de Kayanza dans une retraite organisée par le médiateur burundais, Edouard Nduwimana. Selon des politiciens que nous avons contactés et qui sont sur place, des partis politiques et leurs "nyakuri" à l’instar de l’Uprona, du Frodebu et du Fnl, ont été tous invités dans ces assises.

Selon toujours des informations recueillies par la rédaction, plusieurs thèmes seront abordés, y compris la révision de la constitution, un point très cher au parti au pouvoir, mais l’opposition ne veut pas en entendre parler. Y aura-t-il consensus ? Pour certains, tout est possible aussi longtemps qu’il est orchestré par l’Ombudsman, Edouard Nduwimana, le véritable "démolisseur" des partis politiques quand il était encore ministre de l’intérieur.

Burundi - France - Politique

Test décisif pour Emmanuel Macron lors de son premier conseil européen

Bruxelles, le 22 juin 2017 (Net Press) . Selon le site de Rfi, le président Macron veut imprimer sa marque pour son premier conseil européen. A Bruxelles, un nouveau conseil européen va se dérouler ces jeudi et vendredi, avec au menu des Vingt-Huit, des thèmes comme l’immigration, la sécurité et l’Europe de la défense. Trois jours après le début des négociations officielles sur le Brexit, le divorce entre Londres et l’Union européenne sera bien sûr abordé. Ce sommet constituera aussi un premier rendez-vous européen pour le nouveau président Macron.

Ce jeudi, il y a ceux qui l’accueilleront comme le messie et ceux qui se méfient du « gamin » surdoué qui va bousculer leurs habitudes. Et dans les faits, il a déjà rencontré bon nombre d’entre eux, y compris avant son élection. Tous lui reconnaissent le mérite d’avoir remis le projet européen au cœur de leur débat et d’avoir démontré qu’on pouvait être élu triomphalement sur un programme europhile. En somme d’avoir réussi là où ils ont échoué.

Macron à la recherche du consensus

Emmanuel Macron, de son côté, entend propulser ses homologues sur tous les terrains où l’on peut pressentir un consensus sur des thèmes aussi variés que la défense européenne ou le régime de sécurité sociale et de rémunération des travailleurs détachés.

Mais il sait que son arrivée sur le devant de la scène n’est pas du goût des gouvernements actuels, des pays d’Europe centrale et orientale, notamment le groupe dit de Visegrad : très forts, dès lors qu’il s’agit d’encaisser les subventions européennes, très faibles sur la solidarité pratique et politique qui en est l’indispensable contrepartie. Emmanuel Macron a donc prévu une séance de recadrage avec les dirigeants de quatre de ces pays.

May en position de faiblesse

Autre particularité de ce sommet : l’arrivée en situation peu confortable de Theresa May, après avoir perdu la majorité absolue à Westminster avant même le début des négociation sur le Brexit. D’ailleurs, jamais de mémoire d’eurocrate, un chef de gouvernement britannique ne s’était présenté dans une telle position de faiblesse devant ses pairs.

A défaut de l’autoriser à tenter une espèce de négociation politique-bis sur le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne qui, lui a-t-on expliqué, aura pour seule enceinte les pourparlers techniques dirigés par Michel Barnier et son équipe, le président du conseil européen, Donald Tusk, lui a concédé une courte intervention ce soir sur le sort des ressortissants de l’Union européenne établis au Royaume-Uni, rien de plus.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur

A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE L’ANNÉE ACADÉMIQUE 1964-1965.13 janvier 2014
|DISCOURS PRONONCE LE 1er OCTOBRE 1964 PAR LE PROFESSEUR W. DEROUAU RECTEUR DE L’UNIVERSITÉ OFFICIELLE DE BUJUMBURA

Rwanda - Génocide6 décembre 2013
|LA TOUSSAINT ROUGE RWANDAISE DU 1er novembre 1959. (Révolution, fratricides, déicides ou génocides assistés 54 ans après ?) ssimbananiye@gmail.com Genèse et chronologie.