Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité4 décembre 2017
|Quand la police s’entretue

Burundi - Sécurité 2 décembre 2017
|1000 plants de manguiers saisis alors qu’ils allaient être vendus frauduleusement

Burundi – Sécurité 1er décembre 2017
|Une personne tuée à Muramvya

Burundi - Sécurité30 novembre 2017
|Des cas d’insécurité ici et là dans le pays

Burundi - Sécurité29 novembre 2017
|La pluie d’hier a fait une victime au nord de la capitale

Burundi - Sécurité 28 novembre 2017
|Quatre enfants tués dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité 27 novembre 2017
|Des manifestations pour soutenir le président Nkurunziza

Burundi - Sécurité25 novembre 2017
|L’Unicef condamne sans détour l’amputation de deux enfants

Burundi – Sécurité 24 novembre 2017
|Accusés de vol de maïs, des enfants amputés de poignées

Burundi - Justice - Sécurité23 novembre 2017
|L’ancien patron de l’Aprodh au centre du pays transféré

Burundi - Sécurité22 novembre 2017
|Le Focode craint pour la sécurité du brigadier Cishahayo

Burundi - Sécurité 21 novembre 2017
|Quand les anciens activistes des droits de l’hommes sont inquiétés

Burundi - Sécurité 20 novembre 2017
|Une pluie torrentielle tue trois enfants

Burundi - Réconciliation18 novembre 2017
|"Le souvenir des victimes doit être régie par la loi", dixit Mgr. Jean Louis Nahimana

Burundi - Politique 17 novembre 2017
|Une célébration qui relate

Spécial Médias16 novembre 2017
|Une commémoration qui relate

Burundi - Sécurité 15 novembre 2017
|Un corps en extrême décomposition a été trouvé à Muramvya

Burundi - Sécurité14 novembre 2017
|Toujours des assassinats signalés un peu partout dans le pays

Burundi -Sécurité13 novembre 2017
|Deux personnes trouvent la mort dans une noyade

Burundi - Belgique - Coopération11 novembre 2017
|La semaine belge annulée à la dernière minute

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Archives

 

 

 



Burundi - Union Européenne - Politique

L’Union européenne maintient les sanctions contre le Burundi

8 juillet 2017

Bruxelles, le 8 juillet 2017 (Net Press) . Les eurodéputés ont fait savoir hier 7 juillet 2017 que les sanctions prises à l’endroit du Burundi doivent être maintenues. Il s’agit essentiellement de l’arrêt de l’aide directe au gouvernement, des sanctions contre certaines personnalités comme le refus de voyage dans les pays de l’Union ainsi que le gel de leurs avoirs qui se trouvent en Europe.

Selon cette Union, elle est préoccupée par la dégradation de la situation des droits de l’homme au pays de Mwezi Gisabo, un projet gouvernemental de révision de la constitution burundaise avec comme objectif de supprimer la limitation des mandats présidentiels. Les députés de l’Union européenne demandent qu’il y ait une enquête neutre et objective sur les crimes qui sont commis pour que ceux qui sont reconnus coupables soient présentés devant la justice.

Dans sa résolution, l’Union européenne demande au gouvernement du Burundi de collaborer avec une équipe d’experts des Nations Unies pour enquêter sur les crimes commis depuis le mois d’avril 2015.

A propos de la question des militaires burundais en mission de la paix en Somalie, les eurodéputés font savoir que de connivence avec l’Union africaine, ils vont revoir comment acheminer leurs salaires. Ils demandent à tous les protagonistes de s’asseoir autour d’une table dans un dialogue inclusif et sans conditions, c’est-à-dire le gouvernement, l’opposition proche du gouvernement, celle qui est radicale, les associations de la société civile ainsi que toutes les autres personnes physiques ou morales qui pourraient contribuer à la résolution de la crise au Burundi, conformément aux accords d’Arusha, à la constitution qui en est issue et aux aux autres textes ratifiés par le Burundi.

Le secrétaire général du Cndd-Fdd, Evariste Ndayishimiye, trouve que le comportement de l’Union européenne ne devrait pas distraire les autorités du Burundi. Il accuse l’Union européenne d’avoir tenté par force de déstabiliser le pays mais en vain et qu’en guise de changement de tactique, elle a pris des sanctions contre ce pays.

Il pense que les Européens estiment que les Burundais ne peuvent pas vivre sans aide, mais par contre, avance-t-il, "Nous pouvons vivre sans eux et vendre à l’étranger ce que nous produisons".

Burundi - Confessions Religieuses - Anniversaire

L’Abbé Egide Nzeyimana souffle ses cinq bougies de sacerdoce

Bujumbura, le 8 juillet 2017 (Net Press) . C’était hier un peu après 15h30 que l’Abbé Egide Nzeyimana a entamé une messe de grâce à Dieu à l’occasion de son 5ème anniversaire de sacerdoce. En effet, il a enterré définitivement son statut de diacre en date du 7 juillet 2012, en compagnie des prêtres Ernest et Eddy qui, normalement devaient être à la paroisse Esprit de Sagesse de Mutanga Sud. Mais pour des raisons de disponibilité, seul Ernest était présent à ces cérémonies.

Le Père Egide Nzeyimana, l’homme le plus heureux hier, était tout sourire et au cours de la messe qu’il a concélébrée avec huit autres prêtres, - deux d’entre eux prestent en Zambie et en Afrique du Sud, mais étaient là pour la circonstance-, n’a cessé de lancer des mots qui faisaient rire ses invités, eux aussi très joyeux de voir "leur" prêtre fêter ses cinq ans de sacerdoce et ses cinq ans à la paroisse Esprit de Sagesse.

Outre ses parents, il y avait également des invités beaucoup plus nombreux de ce quartier péri-universitaire, mais également des amis de la zone Kinindo où il a pratiquement évolué avant de devenir soldat de Dieu sur terre, sans oublier d’autres prêtres qui assurent leur mission dans différentes paroisses de la mairie. L’Eglise qui, apparemment a été réaménagée de façon positivement surprenante, était pleine de fidèles tous satisfaits de l’organisation de la fête.

Dans tout ce décor savamment orchestré, l’on ne peut pas ne pas mentionner une chorale de jeunes garçons et filles qui, hier, étaient plus qu’à la hauteur de leur mission. Avant de clôturer la messe, l’Abbé Egide Nzeyimana l’a lui-même reconnu et a demandé à l’assistance d’applaudir ces enfants pour avoir très bien harmonisé voix et instruments dans cette action de grâce.

Après la messe, le Père Egide Nzeyimana a invité ses fidèles à joindre l’utile à l’agréable dans la salle de la paroisse Esprit de Sagesse, Bwenge Nyabwo, située juste derrière l’Eglise. Nul doute que les cérémonies se sont bien poursuivies mais pour des raisons de service, l’envoyé spécial de Net Press n’a pas pu prendre part à cette réception.

Burundi - Sécurité

L’assemblée nationale accuse la Fidh de troubler l’ordre public

Bujumbura, le 8 juillet 2017 (Net Press) . L’assemblée nationale accuse certains pays européens d’être de mèche avec la Fidh afin d’orienter la politique des droits de l’homme vers la déstabilisation des institutions mises en place par les élections de 2015. D’après un communiqué lu par le porte-parole de l’assemblée, Alexis Badian Ndayihimbaze, le récent rapport de la Fidh va au-delà des limites.

L’assemblée nationale fait savoir que le rapport donne des chiffres qui sont archifaux, comparativement aux données avancées par la Cnidh, la ministre de la justice, celui chargé des droits de la personne humaine, des relations internationales et du ministère de l’intérieur et de la formation patriotique.

De son côté, cette assemblée nationale apprécie le pas déjà franchi par le gouvernement en matière de respect des droits de l’homme, de justice, de sécurité intérieure et des relations avec d’autres pays.

Rappelons que la Fidh avait donné un bilan effroyable de plus ou moins 1200 morts au moment où la commission nationale indépendante des droits de l’homme évoquait seulement 430 morts, un effectif qui avait été néanmoins désavoué par la même assemblée nationale. Cette organisation internationale des droits de l’homme avait également montré ses inquiétudes sur la formation paramilitaire des démobilisés pour qu’ils deviennent des réservistes.

La présidence de la République, via son porte-parole, Jean Claude Karerwa, avait balayé d’une revers de main cette inquiétude, indiquant que même dans les autres pays, il y a des réservistes et que la Fidh n’a pas de preuves que ce sont des Imbonerakure du Cndd-Fdd qui seront alignés dans cette formation.

Burundi - Usa - Santé

Impossible de trouver un compromis chez les républicains sur la santé

Washington, le 8 juillet 2017 (Net Press) . Chez les républicains, les sénateurs américains reprennent le travail ce lundi 10 juillet, après une semaine de vacances parlementaires à l’occasion de la fête nationale. Le dossier urgent qui les attend reste l’élaboration de la nouvelle loi sur la santé qui doit remplacer Obamacare. Ce fut l’une des promesses emblématiques de la campagne de Donald Trump. Mais les républicains, malgré leur majorité dans les deux chambres, sont incapables de trouver un compromis.

Ils se sont séparés dans le désordre voilà une semaine, incapables de s’entendre sur une réforme d’Obamacare. Entre l’extrême droite qui souhaite tout simplement supprimer la loi sur la couverture sociale et les modérés craignant que les plus démunis ne soient plus en mesure de se soigner.

Donald Trump a beau insister, cajoler, menacer les élus réticents, il se retrouve dans une situation d’impuissance qu’il n’avait pas imaginée. Le sénateur républicain John McCain estimait sur CBS que la bataille parlementaire est déjà perdue pour les conservateurs : « Mon avis, c’est que cette loi est certainement morte. Que pouvons-nous faire ? Réécrire un texte et le montrer aux démocrates. Cela ne veut pas dire qu’ils sont en charge, mais qu’ils peuvent l’amender ! Car même s’ils ont perdu, ils accompagnent le processus. C’est ça, en principe, la démocratie ! »

Si les républicains étaient loin de parvenir à un compromis entre eux et avec les démocrates avant cette semaine de vacances, la situation semble encore plus compliquée à leur retour. Les traditionnelles réunions avec les électeurs dans les Etats d’origine ont souvent tourné au vinaigre pour ceux qui défendent la réforme. Les Américains ont vu les estimations. L’idée que 22 millions d’entre eux perdent toute couverture sociale les pousse à se manifester, parfois sans ménagement, auprès de leurs élus.

Pour des raisons indépendantes de notre volonté, ce numéro est sorti avec retard, soit ce 10 juillet 2017. La rédaction demande l’indulgence de son lectorat.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.