Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 11 juin 2018
|Deux personnes tuées, vingt autres blessées suite à une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité9 juin 2018
|Les Batwa arrêtés avant qu’ils ne se fassent justice

Burundi - Sécurité 8 juin 2018
|Une personne tuée à Ngagara

Burundi - Politique7 juin 2018
|Le président de la République promulgue la nouvelle constitution

Burundi - Sécurité 6 juin 2018
|Une personne enlevée et porté disparu à Ngozi

Burundi - Sécurité5 juin 2018
|Des musulmans emprisonnés pour rébellion

Burundi - Sécurité4 juin 2018
|Une famille pratiquement exterminée au Nord du pays

Burundi - Sécurité2 juin 2018
|Trente-cinq Burundais fuient chaque jour, selon le Hcr !

Burundi - Sécurité1er juin 2018
|Attaque armée à Gitega, un mort et des blessés

Burundi - Sécurité31 mai 2018
|Attaque à main armée dans le Sud de la capitale

Burundi - Sécurité30 mai 2018
|Arrestation de personnes soupçonnées de meurtres

Burundi - Sécurité 29 mai 2018
|Un trafic humain sous une nouvelle facette !

Burundi - Sécurité 28 mai 2018
|Une lourde condamnation jugée plutôt légère par la population victime

Burundi - Sécurité Routière26 mai 2018
|Une personne trouve la mort dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité 25 mai 2018
|Une personne tuée à Buganda

Burundi - Sécurité 24 mai 2018
|Une personne tuée à Mugamba

Burundi - Sécurité23 mai 2018
|Des arrestations à Muyinga

Burundi - Sécurité22 mai 2018
|Pas d’infiltrations dans la province de Bubanza, selon les autorités

Burundi - Sécurité 21 mai 2018
| Une personne tuée à Cibitoke

Burundi - Politique19 mai 2018
|Du référendum aux polémiques

Burundi - Sécurité 18 mai 2018
|Une vague d’arrestations autour d’un rendez –vous !

Burundi - Elections17 mai 2018
|Les Burundais au rendez-vous référendaire

Burundi - Sécurité16 mai 2018
|Alerte très impressionnante de la police en fin de matinée

Burundi - Sécurité Routière15 mai 2018
|Un mort et des blessés dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité14 mai 2018
|Un militant de l’Amizero y’Abarundi tué

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un homme reçoit des coups et blessures dans la province de Kayanza

23 octobre 2017

Kayanza, le 23 octobre 2017 (Net Press) . Un homme de plus de 30 ans a eu des coups et blessures ce dimanche 22 octobre 2017 sur la colline Gisara, commune Muhanga de la province de Kayanza au nord du pays. Selon le porte-parole de l’armée, le colonel Gaspard Baratuza, l’incident a eu lieu vers 21 heures. L’auteur du forfait a été identifié et il est aux mains de la police.

Au sud du pays, plus précisément dans la province de Rumonge, un détenu du nom de Ibrahim Moussa Nduwayo, âgé de 21 ans, a été tué par balles d’un policier qui montait la garde au cachot de la commune. Selon des informations recueillies auprès de cet agent de police, le détenu en question tentait de s’évader.

Feu Nduwayo était originaire de la colline Rutumo, zone Minago, commune et province de Rumonge. Il était poursuivi pour vol qualifié et n’avait aucun espoir d’être relâché, d’où l’idée de s’enfuir samedi 21 octobre 2017 à midi, au moment où l’on célébrait le 24ème anniversaire de l’assassinat du président Melchior Ndadaye, croyant que l’attention et la vigilance des policiers sont au point mort.

Le weekend n’a pas été tendre même à l’est du pays car dans la province de Ruyigi, deux personnes ont trouvé la mort dans un accident mortel qui a eu lieu dans l’après-midi de ce dimanche 22 octobre 2017. Selon toujours ces informations, une voiture et une moto sont entrées en collision, entraînant deux morts sur le champ et des blessés qui sont admis dans l’hôpital de Ruyigi.

A Cankuzo, vers 14h 30 de ce samedi 21 octobre 2017, quelques éléments de la police de cette province ont effectué une fouille chez Paul Gisate, habitant sur la colline Nyabisindu , sous colline Gifunzo, commune et province de Cankuzo et ont saisi un fusil du type Kalachnikov portant le numéro 56310300, avec un chargeur de 28 cartouches .et il a été arrêté pour une enquête préliminaire.

Un sous-officier de la police burundaise, Gaston Cishahayo, qui travaille à Muramvya, reste introuvable depuis ce jeudi 19 octobre 2017. Des sources sur place affirment que ce policier issu de la rébellion du Fnl Agathon Rwasa avait demandé une permission de rentrer chez lui ce jour-là et depuis ses téléphones portables sont toujours éteints et sa famille craint qu’il ait connu le même sort que le journaliste du groupe de presse Iwacu, Jean Bigirimana, disparu à Bugarama, en commune et province de Muramvya il y’a une année

L’administrateur de la commune Rutana province de Rutana Isidora Nkundizanye, accompagnée par les membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir, a procédé ce dimanche à une arrestation de 5 membres pro-Fnl d’Agathon Rwasa sur la colline Jomati de cette commune. Des sources sur place affirment que les interpellés étaient en train de discuter avec la députée du Fnl d’Agathon Rwasa Godeberthe Hatungimana et son véhicule a été sérieusement endommagé par ces Imbonerakure

Burundi – Politique - Sécurité

4 cadres du Fpb arrêtés en Tanzanie

Ngara, le 23 octobre 2017 (Net Press) . Des sources non encore confirmées officiellement indiquent que 4 cadres du mouvement armée (Force patriotique du Burundi), dont le numéro 1, le général –major Jérémie Ntiranyibagira, le lieutenant-colonel Edouard Nshimirimana, numéro 2 , Libère Nzeyimana connu sous le sobriquet de Mahopa et une dame prénommée Liberate, représentante de ce mouvement en Tanzanie, ont été arrêtés ce dimanche le 22 octobre 2017 par le service secret tanzanien et conduits manu militari dans les enceintes du service national des renseignements à Muyinga, où selon les même sources, ils y subissent le même sort que Jésus Christ sur la croix .

Interrogé par plusieurs medias, les deux porte –parole de la police et du ministère de la défense se gardent de tout commentaire. Cependant, de sources du pays de John Pombe Magufuli Lt-Col Edouard Nshimirimana et le Gnl-Major J. Ntiranyibagira, connu sous le sobriquet de Nyenye, étaient en conflit ouvert avec Radjabu Hussein.

Burundi - Malversations Economiques

L’Olucome rappelle

Bujumbura, le 23 octobre 2017 (Net Press) . L’Olucome vient de saisir le président du sénat, Révérien Ndikuriyo, pour lui rappeler de mettre en application les clauses de la réunion administrative tenue dans la semaine du 3 au 9 juillet 2017 réunissant entre les autres les administratifs de la mairie de Bujumbura.

L’Olucome rappelle qu’au cours de cette rencontre, le président du sénat est revenu à plusieurs reprises sur les personnes non reconnues par l’administration qui s’arrogent le droit de collecter les taxes, déclarant qu’ils sont des envoyés spéciaux de Mutama (le sage), de l’office burundais des recettes, de la mairie, de l’environnement, du service national des renseignements, bref, du système, d’où la création des barrières dans les zones de Musaga, de Kamenge, de Kanga, de Gatumba et de Kanyosha, étant soutenus par un pouvoir de l’ombre des hautes autorités.

L’Olucome rappelle qu’il n’a jamais cessé d’informer l’opinion sur un désordre et un laissez-faire dans des services publics, plus particulièrement dans ceux de la collecte de diverses taxes et cotisations indues entre autres pour la sécurité, la construction des stades, des permanences du Cndd-Fdd, etc.

Il rappelle que nul n’a le droit d’instituer une taxe ou une contribution quelconque au Burundi, de la collecter ou de la gérer en dehors du respect de la loi organique des finances publiques, de la loi régissant les finances communales et municipales, de la loi budgétaire et de la constitution burundaise. L’Olucome indique qu’il a promis de le lui rappeler chaque trimestre pour qu’il trouve des solutions durables à ces questions longtemps dénoncées par lui.

Et de rappeler une dizaine de contrats signés entre le gouvernement et des sociétés qui occasionnent parfois des détournements des sommes colossales d’argent du contribuable. Pour cet observatoire, étant donné que les actes de détournement des fonds publics et de malversations économiques au Burundi augmentent à grande vitesse alors que son économie va mal, il lui demande de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour faire revenir l’ordre et le respect de la loi dans les services publics.

Burundi - France - Démocratie

Les leaders de la société civile africaine écrivent une lettre ouverte au président de l’Hexagone

Paris, le 23 octobre 2017 (Net Press) . Alors qu’ils étaient à Paris pour la clôture de la "Caravane de la démocratie", les leaders de la société civile issus de 7 pays d’Afrique et membres de la campagne internationale "Tournons la page" pour l’alternance démocratique en Afrique, interpellent le président français sur son rapport au continent. Ils exigent un renouveau de la politique africaine de la France.

Les sept pays africains représentés sont le Burundi (Janvier Bigirimana), le Cameroun (Jean Marc Bikoko), le Congo-Brazzaville (Brice Mackosso), le Gabon (Marc Ona Essangui), le Niger (Maikoul Zodi), la République démocratique du Congo (Jean Chrysostome Kijana) et le Tchad (Jacques Ngarassal Saham). L’intégralité de la lettre ouverte se trouve sur http://www.netpress.bi, rubrique "Tribune".

Burundi - Droits de l’Homme

La Campagne Sos-Torture publie son rapport hebdomadaire n° 97

Bujumbura, le 23 octobre 2017 (Net Press) . Il couvre la période du 14 au 21 octobre 2017 concernant les violations des droits de l’homme au Burundi. Selon ce rapport, au moins huit personnes ont été assassinées au cours de la période. Parmi les victimes, figure un enfant assassiné lors d’une attaque à la grenade à Mugina, dans la province Cibitoke, où tous les autres membres de sa famille ont été grièvement blessés.

Quatre victimes ont été également assassinées et jetées dans différentes rivières. Le rapport évoque aussi dix cas d’arrestations arbitraires répertoriées. Parmi ces cas, deux hommes sont introuvables depuis leur arrestation par le responsable-adjoint du service national des renseignements à Cibitoke. Une autre victime a également été torturée par des miliciens Imbonerakure à Rumonge alors qu’il était maintenu en détention illégale par des militaires ; pour être à nouveau arrêté après son hospitalisation.

Le parquet de Makamba maintient en détention six hommes pourtant acquittés depuis un mois par la cour d’appel de Bururi. Le parquet refuse d’exécuter l’arrêt de la cour sans raison légale.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))