Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité3 octobre 2018
|Le début du mois d’octobre peu tendre !

Burundi - Sécurité2 octobre 2018
|Une personne s’est « suicidée », trouvée pendue sur un avocatier

Burundi - Sécurité1er octobre 2018
|Deux personnes tuées dans la commune de Gitaramuka

Burundi - Sécurité Routière29 septembre 2018
|Le gouvernement prévoit des sanctions contre les pannes sur la voie publique

Burundi - Sécurité28 septembre 2018
|Les habitants de Gihanga agacés par une mesure impopulaire

Burundi - Sécurité27 septembre 2018
|La police montre à la presse un rebelle du mouvement Red Tabara

Burundi - Sécurité26 septembre 2018
|Les populations de la zone Musaga se plaignent..

Burundi - Sécurité 25 septembre 2018
|Une attaque à la grenade fait 4 personnes blessées en commune Mugina

Burundi - Sécurité 24 septembre 2018
|Quand un père tue sa fillette !

Burundi - Sécurité22 septembre 2018
|Deux policiers tués lors d’un accident de roulage !

Burundi - Sécurité 21 septembre 2018
|Une arrestation qui inquiète !

Burundi - Tanzanie – Sécurité20 septembre 2018
|Les réfugiés burundais de Nduta craignent d’autres disparitions !

Burundi - Sécurité 19 septembre 2018
|Deux corps en extrême décomposition repêchés dans la rivière Ruvyironza

Burundi - Sécurité18 septembre 2018
|Une découverte d’armes à Kabondo !

Burundi - Sécurité 17 septembre 2018
|L’attaque de Gatumba interprétée différemment !

Burundi - Sécurité 15 septembre 2018
|Une personne tuée lors de l’attaque de l’agence Bancobu !

Burundi - Sécurité14 septembre 2018
|Arrestation d’un homme en possession illégale d’armes à feu

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des interpellations au nord comme au sud !

4 juillet 2018

Ngozi, le 4 juillet 2018 (Net Press) . L’on signale des interpellations au nord et au sud du pays, où Jean Paul Nzirorera de la colline Cihonda, commune Gashikanwa en province de Ngozi au nord du pays, jugé par la ligue des jeunes du parti au pouvoir, Imbonerakure, comme un caillou dans la botte du pouvoir, a été interpellé par cette jeunesse ce mardi 3 juillet et transmis au service national des renseignements de Ngozi.

De leur côté, des témoins indiquent qu’au sud du pays, sur la colline de Mugendo–Ndego, en Zone Nyagasasa ; commune Mugamba, en province de Bururi, un jeune homme, Olivier Ngabirano, a été arrêté ce 3 juillet par quelques éléments de la police, de concert avec la jeunesse du parti de l’Aigle, les Imbonerakure. Il serait indexé par cette jeunesse comme source du désordre dans cette commune et il a été incarcéré au cachot de la police de Mugamba.

Les habitants de cette entité administrative craint la chasse au sorcier contre ceux qui ont voté « non « à la retouche de la constitution perpétrée par la jeunesse du parti au pouvoir.

Et dans la même foulée, dans cette province de Bururi, en commune Vyanda, neuf bergers qui s’apprêtaient à pratiquer la transhumance avec 96 vaches sur la colline Karonda, en province de Rumonge, ont été arrêtés par la police de cette entité qui les reproche de faire la transhumance alors qu’elle est aujourd’hui interdite par la loi.

Les familles de ces bergers dénoncent la politique de deux poids deux mesures car dans le reste du pays, principalement dans les communes de Mugamba en province de Bururi, de Mugongo Manga et de Mukike dans Bujumbura Rural tout comme dans la commune de Gisozi en province de Mwaro, habituées à la transhumance pastorale, cette mesure n’est jamais entrée en vigueur et craignent que la police ne cherche dans tout cela un pot de vin pour relâcher ces bergers.

Burundi - Justice

Bientôt un job pour les avocats de l’Etat !

Bujumbura, le 4 juillet 2018 (Net Press) . Indexés par une large opinion de ne rien faire dans l’appareil judiciaire pour défendre les intérêts de l’Etat, ses avocats viennent de retrouver du bulot, selon la même opinion. Après une conférence de presse tenue par la ministre de la justice et garde des sceaux, Aimée Laurentine Kanyana, ce mardi 3 juillet, elle a affirmé que désormais, à chaque coin du pays où il y a des intérêts de la nation, il aura un avocat de l’Etat pour défendre ses intérêts.

La ministre Aimée Laurentine Kanyana trouve que les décideurs ne défendent pas comme il faut les intérêts de la nation au cours de l’exercice de leur fonctions et l’Etat dépense énormément pour les défaillances administratives commises par ces derniers. Elle a déclaré que le ministère va procéder à la mise en place des avocats de l’Etat dans tous les secteurs de la vie nationale où il existe les intérêts.

La ministre Aimée Laurentine Kanyana a affirmé que les avocats privés sont animés de moralité douteuse au cours de la défense des biens de l’Etat et peuvent les desservir, d’où la mise en place des avocats de l’Etat.

Et cependant, des doutes planent sur la moralité des avocats de l’Etat, selon une opinion !

Réagissant face aux propos de la ministre de la justice qui accuse les avocats privés d’afficher parfois une défaillance au cours de la défense des bien de l’Etat, une autre opinion pense que les intérêts de l’Etat ont été toujours menacés malgré l’assistance de ses avocats les plus chevronnés. Que le ministère de la justice engage tout un arsenal de juristes avec des moyens colossaux pour payer la défense en justice des intérêts des établissements publics, des administrations personnalisées, des sociétés à participation publique, des communes...où les intérêts de l’État sont en jeu, ce n’est pas gagné d’avance.

Burundi - Politique

L’Olucome s’exprime sur l’indépendance du Burundi

Bujumbura, le 4 juillet 2018 (Net Press) . D’emblée, cet observatoire estime qu’"on ne peut pas parler de l’indépendance totale sans le respect des principes de la bonne gouvernance, de redistribution des ressources, sans le développement durable, la paix durable pour tous, la sécurité pour tous et une justice équitable contrairement au message prononcé par le président de la République du Burundi Pierre Nkurunziza lors de la commémoration du 56ème anniversaire de l’indépendance du Burundi."

Il regrette le fait que le Burundi fête ce 56ème anniversaire dans une pauvreté extrême. Par ailleurs, depuis 1962, le Burundi a vécu des massacres à caractère ethnique, la corruption sans nom, la mauvaise gouvernance à tous les niveaux... bref, la population n’a pas la capacité de subvenir à ses quatre besoins fondamentaux, se nourrir, s’habiller, se faire soigner et se loger alors que le pays a ratifié la déclaration universelle des droits de l’homme, le pacte international relatif aux droits civils et politiques et le pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels.

Il fustige les discours des hommes politiques alors que le Burundi compte plus de 400.000 réfugiés dans les pays voisins et des dizaines de milliers de déplacés intérieurs. Cela est un témoignage éloquent que le pays ne peut pas prétendre à la paix et à la sécurité et dans ces conditions, le gouvernement ne peut entreprendre de grands projets de développement économique durable.

Autant de démonstrations qui prouvent que le Burundi ne peut pas se targuer d’avoir une indépendance totale, d’où l’Olucome émet une série de recommandations adressées à l’Union africaine, notamment de voter une résolution qui donne des injonctions aux protagonistes de participer au dialogue inclusif. D’autres recommandations sont adressées à la communauté de l’Afrique de l’Est qui, elle, est priée de préparer le 5ème round du dialogue inter burundais externe sous la facilitation de l’Ouganda et la co-facilitation de l’ex-président tanzanien. D’autres exigences sont formulées à l’endroit des Nations Unies et aux Burundais eux-mêmes.

Burundi - Travail

Vers l’Accalmie à la Sobugea ?

Bujumbura, le 4 juillet 2018 (Net Press) . Dans nos livraisons antérieures, nous avions mentionné l’arrestation du premier secrétaire du syndicat de la société burundaise de gestion des entrepôts et des services de l’aéroport, Sobugea, Amissi Hakizimana, en date du 29 juin 2018. Elle avait également informé que cet homme avait été suspendu pour une durée de 15 jours à partir du 22 juin 2018.

Aujourd’hui, l’espoir est permis dans cette société car, au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons que le syndicaliste a été libéré. Selon des informations recueillies auprès de ses collègues, les syndicalistes avaient érigé sa libération en un préalable pour qu’il pilote les négociations avec le patronat.

Passé cette étape, les mêmes syndicalistes voudraient engager une vitesse supérieure et demandent une conciliation entre les deux parties avec la médiation de l’inspection générale du travail, de concert avec la plus grande coalition syndicale du Burundi, la confédération syndicale du Burundi, Cosybu.

Burundi - France - Sécurité

Un jeune homme tué lors d’un contrôle de police, des émeutes éclatent à Nantes en France.

Nantes, le 4 juillet 2018 (Net Press) . Mamadou D., un jeune homme aurait refusé dans la soirée de ce mardi 3 juillet d’obtempérer face aux injonctions de la police de Nanterre, en France et fait une marche arrière, percutant le policier. Un des collègues de ce dernier aurait tiré sur la voiture. Le conducteur, Mamadou D., aurait été touché au niveau de la carotide et est décédé à l’hôpital, vers 23 heures.

Selon des sources policières de Nanterre (Loire-Atlantique) dans le quartier du Breil, la victime était connue de la police pour vols, stupéfiants et délits routiers, et ajoute que ce tir a tourné vers le calvaire car des échauffourées ont ensuite éclaté dans le quartier entre plusieurs personnes encagoulées et la police. Plusieurs locaux ont été incendiés, selon Ouest France, ainsi que des véhicules en stationnement. Vers minuit et demi ce mercredi, la situation était toujours très tendue dans le quartier.

Selon l’agence France presse, l’Inspection générale de la police nationale a été saisie de l’enquête afin de préciser les faits et déterminer dans quelles circonstances le policier a été amené à faire usage de son arme, a déclaré le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès.

Il y a une semaine, un tir de Kalachnkov dans la rue avait fait un blessé au Breil. A la suite de cet événement, des CRS avaient été envoyés en renfort dans le quartier.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi