Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité3 octobre 2018
|Le début du mois d’octobre peu tendre !

Burundi - Sécurité2 octobre 2018
|Une personne s’est « suicidée », trouvée pendue sur un avocatier

Burundi - Sécurité1er octobre 2018
|Deux personnes tuées dans la commune de Gitaramuka

Burundi - Sécurité Routière29 septembre 2018
|Le gouvernement prévoit des sanctions contre les pannes sur la voie publique

Burundi - Sécurité28 septembre 2018
|Les habitants de Gihanga agacés par une mesure impopulaire

Burundi - Sécurité27 septembre 2018
|La police montre à la presse un rebelle du mouvement Red Tabara

Burundi - Sécurité26 septembre 2018
|Les populations de la zone Musaga se plaignent..

Burundi - Sécurité 25 septembre 2018
|Une attaque à la grenade fait 4 personnes blessées en commune Mugina

Burundi - Sécurité 24 septembre 2018
|Quand un père tue sa fillette !

Burundi - Sécurité22 septembre 2018
|Deux policiers tués lors d’un accident de roulage !

Burundi - Sécurité 21 septembre 2018
|Une arrestation qui inquiète !

Burundi - Tanzanie – Sécurité20 septembre 2018
|Les réfugiés burundais de Nduta craignent d’autres disparitions !

Burundi - Sécurité 19 septembre 2018
|Deux corps en extrême décomposition repêchés dans la rivière Ruvyironza

Burundi - Sécurité18 septembre 2018
|Une découverte d’armes à Kabondo !

Burundi - Sécurité 17 septembre 2018
|L’attaque de Gatumba interprétée différemment !

Burundi - Sécurité 15 septembre 2018
|Une personne tuée lors de l’attaque de l’agence Bancobu !

Burundi - Sécurité14 septembre 2018
|Arrestation d’un homme en possession illégale d’armes à feu

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité Routière

Un véhicule de transport calciné au parking de l’ancien marché central

26 juillet 2018

Bujumbura, le 26 juillet 2018 (Net Press). Il est 8 heures ce matin à l’ancien marché central de Bujumbura, au parking des véhicules de transport desservant le sud de la capitale. Un bus de type Hiace, plaque n° B 2704 A, était en train d’embarquer des passagers se dirigeant vers la zone de Kanyosha.

Le chauffeur a démarré le véhicule pour l’avancer à l’endroit où les clients l’attendent et le feu s’est aussitôt déclaré dans la voiture. Les quelques passagers qui étaient dedans sont sortis précipitamment et heureusement, l’on n’a enregistré ni morts ni blessés en ce moment de déclaration de l’incendie.

Les populations du parking ont d’abord sauvé leurs véhicules et ils ont appelé par la suite la police pour éteindre cet incendie. A 8h17’, le feu a augmenté d’intensité car, selon les chauffeurs qui assistaient impuissants à ce phénomène, le réservoir à essence venait de prendre feu, ce qui a dégagé beaucoup de fumée noire dans l’air.

Le camion extincteur de la police est arrivé à l’endroit de l’accident à 8h25’ et le bus était toujours sous la flamme. Malgré ce retard dans l’intervention, la police a vite maîtrisé le feu et dans quelques minutes, les gens se sont approchés pour constater les dégâts. Tout avait pris feu et l’on ne peut pas espérer récupérer quoi que ce soit sur cette carcasse totalement calcinée.

Il semble que le propriétaire du bus était sur place et il affichait une très grande déception car, a-t-on dit, cet homme venait de l’acheter très récemment et c’était son troisième jour dans ce parking. Les gens qui étaient présents ont trouvé que ceci est une malédiction pour le propriétaire et que la sorcellerie pourrait être à l’origine de cet accident. Comprend qui peut !

Burundi - Corruption

" Pas de volonté politique de lutter contre la corruption ", dixit la Parcem

Bujumbura, le 26 juillet 2018 (Net Press). Lors d’un point de presse organisé hier par l’Ong locale Parcem, son représentant légal, Faustin Ndikumana, a fait savoir qu’il n’y a pas de volonté politique de lutter contre la corruption malgré les beaux discours des hommes politiques que l’on entend ici et là.

Il prend pour exemple très simple que les plus hautes autorités ne déclarent jamais leurs richesses quand elles entrent en fonctions. Le même scénario s’observe également quand elles quittent les mêmes fonctions. Pourtant, estime cette organisation, cela est une obligation qui est reconnue par la constitution de la République.

Il demande donc aux gestionnaires de la chose publique de respecter les lois en la matière et de procéder à ces déclarations des richesses, ce qui faciliterait d’ailleurs la transparence dans la gouvernance du pays.

Burundi - Société

Vers une solidarité nationale voulue par les Burundais ?

Bujumbura, le 26 juillet 2018 (Net Press) . Ce samedi 28 juillet, le Burundi va célébrer la journée nationale de la solidarité. Dans l’entendement des autorités, les personnes vulnérables doivent être aidées par celles qui sont nanties. Il revient donc que l’assistance aux démunis ne se fera pas samedi uniquement, mais chaque fois que de besoin.

Cette proposition du gouvernement a été diversement accueillie par les populations qui se voient dans l’obligation de contribuer également pour les élections de 2020. Le ministère de l’intérieur et de la formation patriotique indique à ce sujet qu’il s’agit d’une loi mais que la solidarité n’est pas une contrainte. Cette explication passe mal dans les milieux que la rédaction a contactés, d’autant plus qu’une loi est toujours accompagnée d’une force pour la faire respecter, ce qui est une contrainte qu’on le veuille ou pas.

Il est évident que les Burundais sont de nature solidaires avec des gens qui sont frappés par un malheur quelconque. Mais de là à leur demander d’observer une solidarité nationale, d’aucuns pensent que c’est trop demander car, d’une part, leur pouvoir d’achat s’est nettement effrité avec la crise actuelle, mais d’autre part, les plus cyniques mais avec un fond de réalisme indiquent que les personnes vulnérables sont assistées par le gouvernement à travers les différentes taxes payées par le contribuable.

Burundi - Confessions Religieuses

"Chantez Moissonneurs !", invite l’Abbé Simon Ruragaragaza

Bujumbura, le 26 juillet 2018 (Net Press). Chez nous, mieux qu’ailleurs ! Dans l’Eglise catholique, les mois de juillet et d’août sont consacrés à la moisson. (voir Mt 9, 37 - 38 ; 10, 7 - 16 ; Mc 6, 8 - 11 ; Lc 9, 3 -5 ; 10 - 2) : une occasion rêvée et attendue pour célébrer la vocation sacerdotale et recevoir les premiers vœux ou ceux renouvelés dans presque toutes les Familles Religieuses.

Généralement, ces fêtes sont loin de passer inaperçues dans les paroisses d’origine et dans les familles de sang. Elles sont à l’origine de beaucoup de rencontres. Elles resserrent et ressoudent les amitiés. Aujourd’hui, plus heureuses que jamais car plusieurs invités viennent de plusieurs continents, étant donnée la balkanisation de la communauté nationale ! L’industrie "Carte d’invitation" n’a jamais mieux fonctionné. Plein régime !

Au cours de la huitaine ( du 14 - 7 au 21 - 7 - 2018), l’Archidiocèse de Bujumbura et le diocèse de Bururi ont vu une trentaine de diacres gravir la dernière marche vers l’autel et presqu’autant de lévites être ordonnés diacres. Dieu soit loué !

Beaucoup de mouvements d’action catholique et de prière rivalisent d’ardeur pour rassembler du monde. L’expérience est toute récente à la paroisse Saint Joseph à Ngagara ce dimanche 22 juillet : Les enfants de chœur, plus d’une centaine en uniforme dont 34 avec une couleur verte, couleur d’espérance chrétienne par excellence.

Les mamans étaient derrière ; rappel d’Anna offrant Samuel au Seigneur par l’intermédiaire de Héli le Prophète ; que dire d’Elisabeth, de Marie et de Joseph offrant Jean Baptiste et Jésus. Souvenirs toujours heureux agrémentant le Forum des Jeunes organisé par la doyenne des Paroisses de Bujumbura. J’ai nommé St Michel, l’Archange ! Que dire du sens de l’hospitalité ? L’expérience de Bukeye et de Muramvya a fait tâche d’huile. La loi de l’offre et de la demande a joué à merveille. Tous ceux qui voulaient accueillir n’ont malheureusement pas eu un ange (= visiteur) à accueillir. Dieu merci ! Ca ranime le moral des troupes et de l’équipe organisatrice.

Burundi - Afrique du Sud - Intégration

" Au sommet des BRICS, le président chinois met en garde Washington", selon Rfi

Johannesburg, le 26 juillet 2018 (Net Press). A Johannesburg, s’est ouvert ce mercredi le sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Parmi les cinq grandes puissances émergentes, seuls les présidents sud-africains et chinois étaient présents au premier jour. Cyril Ramaphosa et Xi Jinping ont donné le ton de cette dixième rencontre des BRICS, un sommet avec deux préoccupations majeures : le développement du continent africain et la riposte face aux mesures protectionnistes de Donald Trump.

L’offensive de Xi Jinping est frontale. A peine le sommet des BRICS ouvert, le président chinois incrimine les Etats-Unis, qu’il accuse de déstabiliser l’ordre mondial. « Une guerre commerciale doit être rejetée parce qu’elle n’aurait aucun vainqueur ». Xi Jinping avoue être confronté « à un choix entre coopération et confrontation ».

S’il s’en est d’abord pris à la guerre commerciale menée par Donald Trump, le président chinois a ensuite répété l’autre intérêt de ce sommet des BRICS : l’investissement en Afrique.
« L’Afrique est le continent où il y a le plus de pays en développement et l’Afrique a un potentiel de développement supérieur à tous les autres continents. Nous devons renforcer nos liens avec l’Afrique et contribuer à son développement. Et nous devons faire des échanges BRICS-Afrique un modèle d’échange entre pays du Sud ».

A Johannesburg, c’est la carte de la coopération qu’il joue, aux côtés du président sud-africain Cyril Ramaphosa. Pour les deux hommes, les opportunités d’investissement ont lieu entre pays des BRICS, mais aussi en Afrique. Le continent a une croissance de 2 ou 3 points au-dessus de la croissance mondiale, a tenu à rappeler le président sud-africain.

« En tant qu’Afrique du Sud, nous sommes déterminés à ce que nos engagements au sein des BRICS et d’autres plateformes multilatérales favorisent l’intégration et le développement du continent africain. Il y a un grand potentiel d’investissement en Afrique », a-t-il déclaré dans son discours et publié sur son compte Twitter, tout en ajoutant : « Au cours de la dernière décennie, l’Afrique a connu une croissance de 2 à 3 points de pourcentage plus rapide que le PIB mondial, la croissance régionale devant rester stable au-dessus de 5% en 2018 ».

Cyril Ramaphosa souhaite voir le forum de coopération BRICS-Afrique signer de nouveaux partenariats dans les deux prochains jours à Johannesburg. Pour cela, il recevra la visite de 8 chefs d’Etat africains pendant le sommet.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi