Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité5 novembre 2018
|Un bandit tué lors d’une intervention des agents de sécurité.

Burundi – Sécurité3 novembre 2018
|Des militaires burundais et des rebelles tués en république démocratique du Congo

Burundi –Sécurité2 novembre 2018
|Affrontement armé à l’Est de la République démocratique du Congo

Burundi - Sécurité1er novembre 2018
|L’administratrice de Busoni échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité31 octobre 2018
|"La paix est totale dans la capitale", dixit le maire de la ville

Burundi - Sécurité30 octobre 2018
|La police met la main sur des outils de pêche prohibés

Burundi - Sécurité - Politique29 octobre 2018
|Les membres de l’opposition craignent le pire...

Burundi - Sécurité27 octobre 2018
|Un écolier meurt suite aux coups de bâton de son maître

Burundi - Sécurité 26 octobre 2018
|Deux Rwandais et un membre de l’opposition arrêtés par le Service national des renseignements

Burundi - Sécurité 25 octobre 2018
|Des arrestations après le meurtre d’un motard à Gitega

Burundi - Sécurité24 octobre 2018
|Accident mortel dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité23 octobre 2018
|Un agent du service des renseignements tire à balles réelles sur les orpailleurs

Burundi - Sécurité22 octobre 2018
|Un proche d’Agathon Rwasa arrêté à Nyamitanga

Burundi - Sécurité20 octobre 2018
|Une position militaire attaquée dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 octobre 2018
|Pierre-Célestin Ndikumana dans le collimateur des services secrets

Burundi - Sécurité 18 octobre 2018
|Une mauvaise cohabitation qui inquiète !

Burundi - Sécurité17 octobre 2018
|Une disparition mystérieuse dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité16 octobre 2018
|Un corps trouvé sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité15 octobre 2018
|Condamnation d’un présumé assassin de son père

Burundi - Sécurité 13 octobre 2018
| Une découverte d’un homme tué à Muramvya

Burundi - Sécurité12 octobre 2018
|Cinq personnes tuées lors d’un accident de roulage

Burundi - Tanzanie - Sécurité 11 octobre 2018
|Encore des réfugiés tués au pays de John Pombe Magufuli !

Burundi - Sécurité10 octobre 2018
|Un corps sans vie découvert dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 9 octobre 2018
|Cinquante huit élèves empoisonnés par leur camarade de classe

Burundi - Sécurité Routière8 octobre 2018
|Les voitures de type Probox mal cotées ce weekend

Archives

 

 

 



Burundi - Justice - Sécurité

Accusé de fournir des informations qui ternissent l’image du pays, il écope de 20 ans prison

14 août 2018

Bujumbura, le 14 août 2018 (Net Press) . Nestor Nibitanga, un activiste des droits de la personne humaine œuvrant au sein de l’Aprodh dans la province de Gitega, vient d’être condamné à 20 ans de servitude pénale, selon une décision de jugement rendu ce lundi 13 août par le tribunal de grande instance de Mukaza.

Arrêté le 21 novembre 2017 pour atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat, le ministère public avait requis une peine de 20 de prison ferme. Son avocat, Me Fabien Segatwa, compte interjeter appel.

Les analystes de la société burundaise indiquent qu’actuellement, les activistes des droits de l’homme sont les plus menacés par la justice burundaise laquelle, s’inquiètent les mêmes analystes, attendent des ordres venus de quelque part ailleurs, probablement de l’exécutif pour être appliqués à la lettre. Ils font allusion à Germamain Rukuki qui a été condamné à 32 ans de prison ferme.

De son côté, Ezéchiel Manirakiza, accusé de viol et de mutilation des organes génitaux d’une jeune fille de 18 ans, a été condamné à 30 ans de servitude pénale principale, ainsi qu’un payement des dommages et intérêts de 5.647.500 ou à défaut, l’intéressé pourra écoper d’une contrainte par corps de 4.706 ans.

Enfin, le directeur du lycée technique de Buterere, Benjamin Manirambona, qui a été appréhendé en train de passer un examen d’Etat le 10 août dernier, a comparu en flagrance devant le tribunal de grande instance de Mukaza. Le ministère public a requis une prison ferme de 12 ans pour lui et une amende de 200.000 francs burundais.

Ses deux collaborateurs, Eric Nkurunziza et Lazare Nihezagire, qui sont également poursuivis pour complicité, pourraient être condamnés à 6 ans de prison par le même tribunal. Signalons que tous les trois pourraient être frappées par des sanctions complémentaires, à savoir l’interdiction de travailler pour le service public pendant quelques années ainsi que la publication de la sanction dans toute la presse pour une large diffusion. Au moment où nous mettons sous presse, les juges sont en délibéré sur cette affaire.

Burundi - Environnement

Le Burundi à la présidence des pays traversés par le fleuve Nil

Bujumbura, le 14 août 2018 (Net Press) . Depuis hier, Bujumbura abrite les travaux du 26ème conseil des ministres des pays traversés par le Nil regroupés, tous les dix, au sein du Bassin du Nil. Ces activités ont été inaugurées par le deuxième vice-président de la République, Joseph Butore.

La réunion devrait se pencher sur la protection et l’exploitation de ce bassin du Nil et l’on apprend que la présidente de ces pays vient d’être confiée au Burundi pour une période d’une année. Signalons que ces pays du Bassin du Nil sont le Burundi, l’Egypte, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Kenya, l’Ouganda, la République démocratique du Congo, le Rwanda, le Soudan et la Tanzanie.

Burundi - Santé

Des grognes autour de l’épidémie Ebola !

Bujumbura, le 14 août 2018 (Net Press) . Le personnel soignant accrédité à l’entrée de la République démocratique du Congo pour surveiller l’avancée de cette épidémie sur le Burundi déclarent qu’en dehors du thermoflash à leur disposition, ils ne sont pas protégés et ils risquent d’être contaminés.

Les mêmes sources indiquent que depuis le mois de mai 2018, leurs indemnités de risque n’ont pas été versées. Lors d’une conférence de presse centrée sur les réalisations du premier semestre, le ministre de la santé et de la lutte contre le sida, Thaddée Ndikumana, avait fait savoir que leur indemnités allaient être majorées et versées dans les jours à venir.

L’on saura que 13 points d’entrée ont été retenus pour la surveillance épidémiologique, équipés des matériels de contrôle de voyageurs et sous la collaboration de la police burundaise dans la province de Cibitoke (Nord-ouest du pays). Les personnes en provenance de la Rdc doivent désormais entrer au Burundi en passant par des sites de contrôle de Mparambo situés à Ruhwa et à la 6ème transversale de la commune de Buganda. En province de Bujumbura (Ouest du Burundi), il s’agit des sites de Vugizo, de Gatumba et de Kabezi. Deux autres sites de contrôle ont été emménagés à l’aéroport international et au port de Bujumbura.

Dans la province de Rumonge (Sud-ouest du pays), les sites pour la surveillance d’Ebola retenus sont Gitaza, Magara et le port de Rumonge. Au sud du pays, dans la province de Makamba, il s’agit de Kabonga et de Rusoro.

Burundi - Usa - Administration

"L’agent du FBI, auteur de messages anti-Trump, licencié", selon Rfi

Washington, le 14 août 2018 (Net Press) . L’agent spécial Peter Strzok a été limogé du FBI en raison de ses SMS anti-Trump échangés avec sa maîtresse alors que le couple enquêtait sur le président américain. L’annonce a été faite le lundi 13 août par son avocat qui dénonce une mesure « inhabituellement sévère ». La nouvelle a immédiatement été saluée par Donald Trump sur Twitter.

Depuis des mois, Donald Trump avait fait de Peter Strzok l’une de ses cibles favorites. Pour le président américain, les centaines de SMS au vitriol contre lui envoyés par l’agent du FBI à sa collègue et maîtresse étaient le signe d’une chasse aux sorcières et même d’une conspiration de la police fédérale.

La preuve supposée, aussi, de la partialité de Robert Mueller chargé d’enquêter sur la collusion présumée de son équipe de campagne avec la Russie. Car ceux que Donald Trump a surnommés « les amants du FBI » ont brièvement fait partie de l’équipe d’enquêteurs du procureur spécial.

« Il ne va pas devenir président ? », lui avait notamment demandé sa maîtresse, juriste au FBI, un soir d’août 2016. « Non, non, on va l’en empêcher », lui avait répondu Strzok dans un des SMS les plus compromettants pour lui.

« Enfin viré »

Auditionné devant le Congrès à ce sujet le 12 juillet, l’agent spécial avait péniblement tenté d’expliquer que ses vues personnelles très anti-Trump relevaient de la liberté d’expression et n’avaient en rien influencé son travail. Mais l’affaire a brisé sa carrière.

Après 21 ans de service, le FBI a décidé ce vendredi de le limoger. « Enfin viré », s’est immédiatement réjoui Donald Trump sur Twitter. « La liste des ripoux au FBI et au ministère de la Justice, poursuit le président américain, ne fait que s’allonger. »

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte